Nous sommes le 21 Jan 2017, 03:06:22

Actu-Politique

Forum sur l'actualité politique et économique et les sujets de société, ouvert à tous les citoyens de toutes tendances politiques venus débattre, s'informer, échanger.

face à face : sommes-nous en démocratie ? Arcanepunk vs johanono

C'est ici qu'auront lieu vos face à face
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 628
Enregistré le: 27 Déc 2014, 23:08:16

face à face : sommes-nous en démocratie ? Arcanepunk vs johanono

par Arcanepunk » 11 Jan 2015, 23:15:24

ouverture du sujet. Edit : 12 janvier 23:50... Tout mon message fut effacé par une demande ré-identification sur le forum. icon_valeboss Rageant... Belle perte de temps. Je remets donc ça à demain :x
Ni dieu ni maître.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 628
Enregistré le: 27 Déc 2014, 23:08:16

Re: face à face : sommes-nous en démocratie ? Arcanepunk vs johanono

par Arcanepunk » 25 Mar 2015, 14:34:58

je réserve mon pavé pour mon livre, l'occasion s'est présenté ailleurs pour démontrer en quelques lignes ce que vaut notre "démocratie" "peuple souverain".

Arcanepunk » 24 Mar 2015, 22:57:58 a écrit:Je ne tiens pas à être représenté. Je n'ai aucune confiance aux représentants. Je n'ai pas envie qu'on parle à ma place. Je n'ai pas envie qu'on déforme mes propos. Je n'ai pas n'ai pas envie qu'on trahisse mes convictions. Je veux être citoyen, pas électeur. Je veux être souverain, pas esclave.


Arcanepunk » 24 Mar 2015, 23:46:00 a écrit:
La démocratie directe n'est pas encore prévue au programme. Il faudra donc se contenter de démocratie représentative.


Que je sois représenté ne l'est pas non plus. La démocratie représentative est par définition capitaliste, les représentants pour faire campagne (donc pour avoir le pouvoir) doivent avoir du pognon, et du pognon quand ils n'en ont pas, ils doivent en demander à ceux qui en ont. Les partis politiques sont les débiteurs des banques. En d'autres termes, ce sont les banques qui sont représentées. Et pourquoi cela ? Parce que les élus ne doivent rien aux électeurs, la constitution leur permet de faire ce qu'ils veulent une fois élu, même s'ils font l'exacte contraire de ce qu'ils ont promis. Les élus doivent des comptes à ceux qui leur ont permis de faire campagne.

Alors vote si tu veux (le vote blanc ne compte pas non plus dans le résultat des suffrages exprimés), mais n'espère rien.
Ni dieu ni maître.

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 26826
Enregistré le: 29 Aoû 2008, 23:00:00
Compte Twitter: @LActuPolitique

Re: face à face : sommes-nous en démocratie ? Arcanepunk vs johanono

par politicien » 25 Mar 2015, 16:19:25

Bonjour,

Est-ce que c'est le lancement du face à face ? Non parce que soit il a lieu, soit il n'a pas lieu.

Merci,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire »

Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 628
Enregistré le: 27 Déc 2014, 23:08:16

Re: face à face : sommes-nous en démocratie ? Arcanepunk vs johanono

par Arcanepunk » 25 Mar 2015, 20:48:45

On peut... même si je pense que cela va tourner court. Et Je n'ai sincèrement pas envie de faire dans le détail vu le problème technique que j'ai rencontré quand j'étais encore motivé à débattre.

La France est une république et non une démocratie comme on nous le rabâche inlassablement. démocratie veut dire "souveraineté du peuple" hors il est facile de voir que ce n'est pas le cas.

La démocratie représentative est par définition capitaliste, les représentants pour faire campagne (donc pour avoir le pouvoir) doivent avoir du pognon, et du pognon quand ils n'en ont pas, ils doivent en demander à ceux qui en ont. Les partis politiques sont les débiteurs des banques. En d'autres termes, ce sont les banques qui sont représentées. Et pourquoi cela ? Parce que les élus ne doivent rien aux électeurs, la constitution leur permet de faire ce qu'ils veulent une fois élu, même s'ils font l'exacte contraire de ce qu'ils ont promis. Les élus doivent des comptes à ceux qui leur ont permis de faire campagne.

Le peuple ne dispose d'aucun référendum d'initiative populaire, même le vote blanc qui pourrait manifester un certain mécontentement n'est pas compter dans le résultat des suffrages exprimés. En cela le régime n'a rien de démocratique, le pouvoir est à ceux qui détiennent l'argent, c'est la dictature du capital.

La question de la démocratie avait déjà bien été étudiée par le passé. Rien n'est dû au hasard. Et on en voit les effets aujourd'hui, où le peuple se sent profondément dupé... certains ne font plus l'effort de voter, d'autres persistent malgré tout en allant voir ailleurs que d'habitude, à cause de leur inculture politique bien programmée et voulue par le système que ça soit à travers les médias ou l'encadrement scolaire.

"A l’instant qu’un peuple se donne des représentants, il n’est plus libre ; il n’est plus" Jean-Jacques Rousseau, Du contrat social (1762)

"Les citoyens qui se nomment des représentants renoncent et doivent renoncer à faire eux-mêmes la loi ; ils n’ont pas de volonté particulière à imposer. S’ils dictaient des volontés, la France ne serait plus cet État représentatif ; ce serait un État démocratique. Le peuple, je le répète, dans un pays qui n’est pas une démocratie (et la France ne saurait l’être), le peuple ne peut parler, ne peut agir que par ses représentants." Emmanuel-Joseph Sieyès, discours du 7 septembre 1789

"Un peuple n'a qu'un ennemi dangereux, c'est son gouvernement." Antoine de Saint-Just, Rapport au nom du Comité de salut public sur le gouvernement présenté à la Convention nationale le 19 du premier mois, l'an second de la République (10 octobre 1793)
Ni dieu ni maître.

 
Messages: 2
Enregistré le: 13 Oct 2016, 02:13:09

par Manudu95 » 13 Oct 2016, 02:52:17

[Edit : Pas de pub dans un face à face, merci]


Retourner vers Les face à face

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité