Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Venez débattre et échanger des élections européennes de mai 2014
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31834
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par politicien » 21 mai 2014, 18:54:35

Bonjour,
C’est un refrain qu’on entend depuis le début de la campagne des européennes : pour la première fois dans l’histoire de l’Union, les électeurs vont désigner directement leur futur président de la Commission, qui sera issu du parti européen arrivé en tête des élections.

Cette perspective, prévue par le traité de Lisbonne ratifié fin 2009, sera-t-elle compromise par une alliance politicienne entre conservateurs, libéraux et socialistes ? C’est ce que répète le Front de gauche depuis plusieurs semaines, dénonçant un déni de la souveraineté des peuples.

Ce qu’ils disent

Jean-Luc Mélenchon, le coprésident du Parti de gauche, a été le premier à alerter sur ce risque à travers un communiqué publié le 7 avril :
« Jeudi 3 avril dernier, les groupes de droite (PPE), libéraux (ALDE) et sociaux-démocrates (S&D) du Parlement européen ont adopté une déclaration commune. Celle-ci prévoit que les trois groupes se concerteront dès les élections passées pour “soumettre conjointement” au Conseil européen une proposition de nom pour la présidence de la Commission européenne. Imaginez la même chose en France : le PS et l’UMP s’accordant dans le dos des Français pour choisir le Premier ministre ! »

Invité du « 7-9 » de France Inter, le 20 mai, son homologue du PCF, Pierre Laurent, a enfoncé le clou :
« On se sait pas qui va être candidat à la Commission européenne. [...] Angela Merkel a dit que cette possibilité était facultative. »

Pourquoi c’est possible

Le traité est ambigu
L’article 17 du traité de Lisbonne prévoit que le président de la Commission européenne doit être désigné par le Conseil européen (c’est-à-dire les chefs d’Etat) à la majorité qualifiée « en tenant compte des élections au Parlement européen ». Ledit président de la Commission doit ensuite recevoir l’approbation du Parlement européen à la majorité absolue. On le voit, la formulation est quelque peu floue, et laisse la place à l'interprétation.

Les diplomates délégués par les Etats qui l’ont négocié (la « conférence intergouvernementale ») ont précisé leur pensée dans une déclaration annexée au traité : les représentants du Parlement et du Conseil européens devront conduire les « consultations nécessaires » au « bon déroulement » de ce processus.

Malgré cette exigence de consultation, rien n’oblige donc, stricto sensu, les Etats membres à choisir le futur président de la Commission dans les rangs du parti arrivé en tête des élections.

(...)

Les candidats sont clairs
Pendant la campagne, les cinq principaux partis européens (gauche radicale, socialistes, verts, libéraux et conservateurs) ont pourtant accordé leurs violons sur l’interprétation du traité. Ils ont tous désigné un chef de file européen (deux dans le cas des Verts) directement candidat pour cette fonction. « Le futur président de la Commission est dans cette salle », a lancé le candidat socialiste, Martin Schulz, lors du grand débat du 15 mai. Ses quatre adversaires sont allés dans son sens, en mettant en garde les Etats membres contre une tentative de faire un autre choix.

C’est donc le rapport de force entre les députés et les Etats qui décidera du nom du futur président de la Commission.

L'intégralité de cet article à lire sur Le Monde.fr
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50208
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par Nombrilist » 21 mai 2014, 19:12:17

Le prochain président de la Kommission sera Juncker ou Schluz (plutôt Juncker). C'est tout.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Jean
Messages : 4382
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par Jean » 21 mai 2014, 19:13:41

Ce n'est pas flou du tout.

Les chefs d'Etats doivent proposer une personne qui doit se faire élire par le Parlement.

Il ne sont pas obligés de choisir le chef du parti arrivé en tête s'ils sont capables de trouver une majorité sans ce parti voire avec quelques éléments de ce parti.

Ils peuvent choisir un président de commission ayant une forte personnalité rassemblant une majorité quelque soit le résultats des élections (Tony Blair, Christine Lagarde, pour en citer un plutôt à gauche et un plutôt à droite).

Papibilou
Messages : 5345
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par Papibilou » 21 mai 2014, 19:46:24

Schulz n'a pas les faveurs d'Angéla. Je ne vois pas comment il pourrait l'emporter sans l'accord allemand. d’autant que la majorité des pays européens est gouvernée à droite.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23796
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par El Fredo » 21 mai 2014, 21:11:40

Et bien si le président n'est pas l'un des candidats choisis par leurs groupes respectifs, il y aura une révolte légitime devant l'ampleur de la trahison.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19011
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par Golgoth » 21 mai 2014, 23:03:31

Les textes sont clairs, le président de la Komission est choisi par Merkel et la BCE, avec enregistrement par le parlement pour le coté folklore.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50208
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par Nombrilist » 21 mai 2014, 23:31:22

Je ne sais pas trop. Même Merkel sait que si elle impose un président de la Commission Européenne, elle risque d'enclencher un processus qui pourrait vraiment très mal se terminer. Il y en a beaucoup qui n'attendent que ce genre de faux pas en Europe pour prouver d'une manière définitive et sans équivoque que l'UE est devenue un nouvel empire germanique. En d'autres termes, le parlement l'a mise au pied du mur. Mais elle ne sera pas trop perdante: soit le nouveau président sera de droite dure, soit il sera de droite molle et allemand. Dans les deux cas, elle gagne.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Re: Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par racaille » 22 mai 2014, 04:38:38

Salut !

Une question toute c...., un rien primaire, mais honnête : est-ce vraiment important de choisir entre un candidat "socialiste" (mais surtout libéral), un libéral ou un conservateur (libéral) ? Evidemment je suis bien conscient qu'il peut y avoir quelques différences superficielles - coiffure, style vestimentaire, etc. Mais de là à en faire tout un foin et oser parler de "plus de démocratie" comme j'ai pu le lire ici ou là, cela ressemble furieusement à un trompe l'oeil vu de chez moi.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50208
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par Nombrilist » 22 mai 2014, 08:11:47

Vu de chez moi aussi. C'est pour cela que franchement, je n'en ai rien à branler de ces européennes. Au pire pour eux, PSE et PP formeront une alliance pour s'arroger le pouvoir comme ils le font dans les autres pays. De toute façon, ils sont d'accord sur globalement tout.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19011
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par Golgoth » 22 mai 2014, 17:30:26

Mais non, mais non, le PS veut le mariage homo alors que l'uMP est pour l'union civile homo.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Jean
Messages : 4382
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par Jean » 22 mai 2014, 18:02:17

El Fredo » 21 Mai 2014, 21:11:40 a écrit :Et bien si le président n'est pas l'un des candidats choisis par leurs groupes respectifs, il y aura une révolte légitime devant l'ampleur de la trahison.

Pas du tout puisqu'il faut l'accord du Parlement.

Il ne peut pas se faire violer. Par contre il ne peut pas violer le conseil des chefs d'Etat qui ont le choix des candidats.


Vous n'avez pas connu la IV république ?

Le Président du conseil était choisi par le chef de l'Etat et il fallait une majorité pour le soutenir (au moins le jour de sa validation). Dans une chambre où aucun parti n'a la majorité, on peut toujours trouvé un candidat qui sera accepté par une majorité de députés (généralement c'est l'homme du consensus et donc celui qui gêne le moins. Il a fallu la guerre d'Algérie pour que De Gaulle soit investi et n'oublions jamais que Deschanel a été préféré à Clémenceau...)


Si le PS ou le PPE n'ont pas la majorité, ce qui est plus que probable, le gars qui sera élu peut être un centriste...

Par ailleurs le PS comme le PPE sont des partis constitués par des députés de plusieurs nationalités et donc de sensibilités différentes.

Les élections à la proportionnelle c 'est déjà "indémerdable" au sein d'une nation avec des partis ayant une discipline forte. Ce sera pire avec des partis qui n'ont même pas la même culture.

On verra probablement que tous les partis d'extrême droite qui feront probablement un bon score, auront beaucoup de mal a former un groupe ensemble...

Si c'est Schultz ou Junker ce sera simplement parce que ce sont déjà les deux gars envisagés par les chefs d'Etat. Par ailleurs il est fort probable que pour donner une dimension politique à l'élection, il respecte pour cette fois celui des deux qui aura le plus de voix. Mais ce sera conjoncturel.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50208
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par Nombrilist » 22 mai 2014, 18:53:34

En fait, je vous donne en exclus ce qui va se passer. Les gagnants seront Schulz (PSE), Juncker (PP) et Verhofstadt (ADLE, centriste). Si le PSE l'emporte, Schulz sera président de la commission, Juncker président du parlement pendant la première moitié de mandat et Verhofstadt président du parlement pendant la seconde moitié de mandat. Si le PP l'emporte, Juncker et Schulz intervertissent. C'est tout.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16969
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 22 mai 2014, 19:01:42

racaille » 22 Mai 2014, 04:38:38 a écrit :Salut !

Une question toute c...., un rien primaire, mais honnête : est-ce vraiment important de choisir entre un candidat "socialiste" (mais surtout libéral), un libéral ou un conservateur (libéral) ? Evidemment je suis bien conscient qu'il peut y avoir quelques différences superficielles - coiffure, style vestimentaire, etc. Mais de là à en faire tout un foin et oser parler de "plus de démocratie" comme j'ai pu le lire ici ou là, cela ressemble furieusement à un trompe l'oeil vu de chez moi.
Et bien quitte à vous choquer, je dois dire que la démocratie est au centre, et que plus on va soit à droite, soit à gauche et moins on rassemble.
En démocratie, moins on rassemble et moins on gouverne.
Donc mois çà me rassure que les gauchos et les droiteux (avec leurs politiques respective d'exclusion) aient peu de chance d'arriver au pouvoir.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par Ramdams » 22 mai 2014, 19:03:42

Après, c'est surtout une question de personnalités et pas tant d'étiquettes politiques ou d'idéologies. Une personnalité du centre peut très bien avoir un discours très droitier et, moins souvent, très gauchisant. Je n'ai pas d'exemple en tête mais ce ne doit pas être difficile d'en trouver un en Europe.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16969
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Les électeurs vont-ils vraiment choisir le président de la Commission européenne ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 22 mai 2014, 19:11:49

S'il tient un discours très droitier, il n'est plus au centre^^

Mais pour revenir au sujet:
J'imagine deux situations:
-Les chefs des états désignent le "tête de liste" qui à gagné, mais, dans ce cas, ils perdent l'argument de "L'Europe ce truque technocratique qui nous impose notre politique"
-Ils désignent un président de la commission qui leur fait plaisir sans tenir compte du vote populaire et là, on se rend vraiment compte que c'est l'Europe des nations qui nous escroque et non l'Europe tout court.

Dans les deux cas on est gagnant et on verra vraiment qui est le coupable de l'europhobie grandissante: L'Europe des nations.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Répondre

Retourner vers « Elections européennes 2014 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré