Nicolas Sarkozy : "L'europe ou le déclin"

Venez débattre et échanger des élections européennes de mai 2014
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32056
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Nicolas Sarkozy : "L'europe ou le déclin"

Message non lu par politicien » 22 mai 2014, 20:56:11

Bonjour,
Cela commence par : "D'aussi loin que je me souvienne, je me suis toujours senti viscéralement français." Pour se finir par : "Ne laissons pas détruire, ni aujourd'hui ni demain, ce trésor !" Entre ces deux phrases : plus de 16 000 signes d'un vibrant plaidoyer de six pages pour l'Europe ponctué de propositions concrètes et de positions affirmées.

À trois jours des européennes, Nicolas Sarkozy appelle à une rénovation en profondeur de l'UE, garante d'"un modèle de civilisation" et s'appuyant sur "une grande zone économique franco-allemande" et la sortie de l'actuel Schengen, dans une tribune publiée jeudi dans Le Point et le quotidien allemand Die Welt. Dans cette tribune résolument pro-européenne, écrite alors que l'UMP pourrait être dépassée, dimanche, par le Front national, l'ancien président analyse la situation actuelle de l'UE, source d'"exaspération" et de "colères" chez les Français qu'il dit comprendre.

Mais "ce n'est pas un paradoxe que de plaider tout à la fois pour l'Europe et pour la défense de notre identité, c'est-à-dire la spécificité de notre modèle", veut-il rassurer les Français, nombreux à être réticents envers Bruxelles et sa bureaucratie, comme le montrent les sondages. "Nous devons être européens et français", plaide-t-il. Dans cette tribune, pas d'appel à voter pour l'UMP, dont le nom n'est pas mentionné. Nicolas Sarkozy propose des solutions pour corriger les "erreurs" du fonctionnement actuel de l'Union. "Nous devons profondément refonder notre politique européenne", affirme-t-il.

(...)

Alors que l'étendue des pouvoirs dévolus à Bruxelles est régulièrement dénoncée aussi bien à droite qu'à gauche, Nicolas Sarkozy veut supprimer "pas moins de la moitié des actuelles compétences communautaires". Celles-ci "devront demain être assumées par les États nationaux, et en regroupant les compétences de l'Europe en une petite dizaine de politiques prioritaires et fondatrices : l'industrie, l'agriculture, la concurrence, les négociations commerciales, l'énergie, la recherche...", écrit-il, alors qu'il n'avait jamais été aussi loin lorsqu'il était à l'Élysée.

(...)

Voici quelques-unes des prises de position de Nicolas Sarkozy dans Le Point :

- "L'Europe nous protège des dérives idéologiques de nos gouvernants et des majorités qui les soutiennent."

- "Il faut suspendre immédiatement Schengen I et le remplacer par un Schengen II auquel les pays membres ne pourraient adhérer qu'après avoir préalablement adopté une même politique d'immigration."

- "Nous devons cesser de croire au mythe de l'égalité des droits et des responsabilités entre tous les pays membres."

- "L'absence de leadership met l'Europe en danger, car sans vision, sans cap et sans priorité."

- "La Commission ne devrait plus avoir de compétences législatives puisqu'il y a un Parlement européen, c'est à lui et à lui seul de légiférer."

(...)

L'intégralité de cet article à lire sur Le Point.fr
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Nicolas Sarkozy : "L'europe ou le déclin"

Message non lu par Ramdams » 22 mai 2014, 21:01:15

Renégocier Schengen, promesse du ministre de l'Intérieur, du candidat à la présidentielle de 2007, du président de la République, du président-candidat de 2012 et du président déchu avec une barbe de trois jours en mal d'existence de 2014.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23765
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Nicolas Sarkozy : "L'europe ou le déclin"

Message non lu par johanono » 22 mai 2014, 21:09:35

Voici un texte très contradictoire, qui emprunte un peu à toutes les familles politiques.

D'un côté, il va sur le terrain des souverainistes en dénonçant les accords de Schengen. Il s'aperçoit donc des méfaits de la suppression des contrôles aux frontières. Pourtant, il a longtemps soutenu les accords de Schengen, il appartient à une famille politique qui a signé et ratifié ces accords. Comment faire confiance à quelqu'un qui n'a pas brillé par sa lucidité jusqu'à présent ? Il a eu cinq ans pour les renégocier pendant qu'il est président, et il ne l'a pas fait, préférant s'afficher comme le petit toutou d'Angela : comme lui faire confiance à présent ?

A part ça, il nous sert l'habituelle sauce fédéraliste : un Parlement avec compétences législatives, donc l'Europe fédérale, etc.

Il n'a donc pas compris que la construction européenne souffre d'une tare congénitale : cette construction européenne nous envoie dans le mur, il en est plus moins conscient, mais ce n'est pas grave, il veut accélérer...

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: Nicolas Sarkozy : "L'europe ou le déclin"

Message non lu par mordred » 23 mai 2014, 16:34:49

Résultat Sarko = Zéro. Comme son successeur ! Des nuls déguisés en savants.

Zéro = la retraite ! icon_tinymonster
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Répondre

Retourner vers « Elections européennes 2014 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré