Lecture et critique du programme d'Emmanuel Macron

Venez parler ici de l'élection Présidentielle de 2017, actualité, débats, propositions, toute la campagne est à suivre dans cette rubrique
Répondre
Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Lecture et critique du programme d'Emmanuel Macron

Message non lu par Baltorupec » 25 avr. 2017, 12:00:05

Bonjour,

comme il y a deux candidats, je vais pouvoir analyser sur le forum chaque points de ces programme.

Donner à chacun la possibilité de bien vivre de son travail et être protégé quand on n'en a pas :
- Suppression des cotisations salariales pour rapprocher, pour tous les travailleurs, le salaire net du salaire brut => Avec l'augmentation de la prime d'activité un salarié au SMIC touchera l'équivalent du 13ème mois => Ok, mais d'où on le fait sortir le pognon ?
-Suppression de la taxe d'habitation pour 80 % des Français => Comment les collectivités locales se financent désormais ? D'où sort le pognon ? Comment on finance tout ça ?
-Le droit aux allocations chômage pour les salariés qui démissionnent, pour les indépendants, les agriculteurs, les entrepreneurs, les artisans. => D'où sort le fric ?

Libérer le travail et l'esprit d'entreprise :
-Suppression du RSI => Ok
-Baisse de 60 milliards des dépenses publiques => En ruinant l'école, la police nationale comme l'on fait l'UMPS depuis 15 ans ? D'où sortent ces 60 milliards ?
-Simplification drastique du code du travail grâce aux accords d'entreprise : Cela veut dire que le droit variera en fonction des entreprises ? Pour moi soit on simplifie au niveau national, soit on ne le fait pas. En soit ce n'est pas mauvais, mais à voir ce que l'on met derrière la simplification.

Inventer un nouveau modèle de croissance :
-Un plan d'investissement de 50 milliards d'euros pour la formation de deux millions de chômeurs, pour la transition écologique, pour des grands travaux de rénovation urbaine. Macron économisait 60 milliards avec son chapeau magique, il propose d'en dépenser plus, mais où ?
-Interdiction des perturbateurs endocriniens dès lors qu'il existe des solutions reconnues comme moins toxiques : la condition sent l'enculade, bonne intention sinon.

Rénover la démocratie :
-Réduction d'un tiers du nombre de parlementaires : très bien
-Interdiction de toute activité de conseil pour les parlementaires : excellent, bien qu'un peu anecdotique

Fixer les mêmes règles pour tous :
-Mise en place progressive d'un système universel de retraite avec pour chaque euros côtisé le même droit à la pension pour tous : théoriquement ça a l'air bien. Je pense néanmoins que le système de côtisation a fait son temps.
-Faire de l'égalité entre les femmes et les hommes notre grande cause nationale : blablabla.

Je ferais bientôt la deuxième partie, puis je ferais de même pour le programme de MLP. Ensuite j'irais approfondir sur les sites internet des candidats si j'ai plus de temps.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Lecture et critique du programme d'Emmanuel Macron

Message non lu par Baltorupec » 25 avr. 2017, 12:34:51

Renforcer un état qui protège :
- 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires : Très bien.
- Une nouvelle Police de sécurité quotidienne qui aura le droit d'éloigner les délinquants des zones où ils commettent leurs délits. La phrase commence bien, elle finit moins bien, la place d'un délinquant c'est la prison. Si les déplacer déplacent les délits,
c'est pas vraiment utile

- Un service national universel obligatoire d'1 mois sera créée sous encadrement militaire pour dispenser une formation élémentaire sur la défense. La question habituel : avec quel fric ?

Donner les mêmes chances à tous nos enfants :
- Pas plus de 12 élèves par classe dans les CP et CE1 des zones prioritaires. Une bonne intention, mais ça semble sur le long terme léger.
_ Rétablissement des études dirigées après la classe pour tous les élèves. Très très bien.

Restaurer la fierté d'être français :
-Démantèlement des associations qui, sous couvert de religion s'attaquent à la république. Ça ressemble furieusement à du blabla creux.

Relancer une Europe protectrice :
-Une zone euro avec un budget commun pour investir. Faudrait déjà avoir le courage de tenir tête à Maitresse Merkel.
- 5 000 garde frontières supplémentaires : Pourquoi pas. Plutôt bien.
- Généralisation d'Erasmus : 200 000 jeunes français partiront chaque année dans un pays de l'UE : Bonne intention, il s'agit de s'en donner les moyens.

On sent mal tout de même l'Europe "protectrice".

-Faire plus pour notre santé :
- Investissement massif et réorganisation de l'hôpital. Pourquoi pas, à voir qu'est-ce qui se cache derrière le mot réorganisation et si ce n'est pas une possible enculade.
-Doublement du nombre de maisons de santé pour lutter contre les déserts médicaux. C'est bien quand on met des médecins dedans.
- Une auxiliaire de vie scolaire pour chaque enfant en situation de handicap qui en a besoin pour avoir une scolarité comme les autres. Très bien.

-Faire réussir nos territoires :
-Couverture en très haut débit et en 4G de tout le territoire d'ici 2022. Pourquoi pas, je ne sais pas si c'est si prioritaire que ça.
- L'état prendra ses responsablités pour organiser la construction de logements dans les zones ou il en manque le plus. Ce n'est pas déjà le cas ?
-Développement de la continuité territoriale au profit des outre-mer. Ce qui veut dire ?
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
johanono
Messages : 24262
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Lecture et critique du programme d'Emmanuel Macron

Message non lu par johanono » 25 avr. 2017, 13:22:52

En résumé, il y a, dans ce programme, beaucoup de déclarations de bonnes intentions, et beaucoup de promesses dont on se demande comment elles seront financées. On signalera quand même qu'en matière de promesses au financement incertain, Macron est loin d'être le pire : MLP et Mélenchon sont les champions toutes catégories.

A part ça, on notera deux réformes de fond très importantes : l'unification des régimes de retraite et l'étatisation de l'assurance-chômage.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50947
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Lecture et critique du programme d'Emmanuel Macron

Message non lu par Nombrilist » 26 avr. 2017, 21:33:50

Le droit aux allocations chômages pour les démissionnaires, c'est de l'esbroufe. Il faut terminer la phrase: c'est une fois tous les 5 ans. Et oui ! Autant dire que ça ne coûtera quasiment rien.
Le retraite universelle, c'est une arnaque. ça allonge énormément le temps de travail. Bien plus que la réforme Sarkozy (cf la Suède).
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Maltavia
Messages : 511
Enregistré le : 16 janv. 2015, 13:31:43
Parti Politique : En Marche (EM)

Re: Lecture et critique du programme d'Emmanuel Macron

Message non lu par Maltavia » 28 avr. 2017, 11:39:27

Baltorupec a écrit :
25 avr. 2017, 12:00:05
Bonjour,

comme il y a deux candidats, je vais pouvoir analyser sur le forum chaque points de ces programme.

Donner à chacun la possibilité de bien vivre de son travail et être protégé quand on n'en a pas :
- Suppression des cotisations salariales pour rapprocher, pour tous les travailleurs, le salaire net du salaire brut => Avec l'augmentation de la prime d'activité un salarié au SMIC touchera l'équivalent du 13ème mois => Ok, mais d'où on le fait sortir le pognon ?
-Suppression de la taxe d'habitation pour 80 % des Français => Comment les collectivités locales se financent désormais ? D'où sort le pognon ? Comment on finance tout ça ? Pas de réponse pour : d'où sort le pognon, mais dans mes souvenirs il avait affirmé que l'Etat rembourserait ces recettes en moins aux CT, donc le pognon sortira de l'Etat, comment ? Plus difficile à savoir.
-Le droit aux allocations chômage pour les salariés qui démissionnent, pour les indépendants, les agriculteurs, les entrepreneurs, les artisans. => D'où sort le fric ? Pour ce qui est du chômage ça devrait venir après : augmentation de la CSG et prélèvement sur les plus grosses retraites

Libérer le travail et l'esprit d'entreprise :
-Suppression du RSI => Ok
-Baisse de 60 milliards des dépenses publiques => En ruinant l'école, la police nationale comme l'on fait l'UMPS depuis 15 ans ? D'où sortent ces 60 milliards ?
-Simplification drastique du code du travail grâce aux accords d'entreprise : Cela veut dire que le droit variera en fonction des entreprises ? Pour moi soit on simplifie au niveau national, soit on ne le fait pas. En soit ce n'est pas mauvais, mais à voir ce que l'on met derrière la simplification. Ca suit exactement la même logique que la loi Macron de 2015 : la loi établit une réglementation par défaut (ça existe dans plein de domaines, notamment dans le droit des obligations) et ensuite les parties (patronat/salariat) ont la possibilité de supplanter les dispositions légales (dans une certaine mesure : il y aura une réglementation maximale et peut être minimale) avec des accords (de branche (avec validation du ministère du travail), d'entreprise et d'établissement).
Ce sera au moins appliqué avec la question des 35h qui pourront monter à 39h (sauf exceptions, où ça pourra monter plus haut dans certains secteurs comme c'est le cas actuellement).


Inventer un nouveau modèle de croissance :
-Un plan d'investissement de 50 milliards d'euros pour la formation de deux millions de chômeurs, pour la transition écologique, pour des grands travaux de rénovation urbaine. Macron économisait 60 milliards avec son chapeau magique, il propose d'en dépenser plus, mais où ?
-Interdiction des perturbateurs endocriniens dès lors qu'il existe des solutions reconnues comme moins toxiques : la condition sent l'enculade, bonne intention sinon. C'est flou, mais pragmatique et déjà un pas en avant

Rénover la démocratie :
-Réduction d'un tiers du nombre de parlementaires : très bien
-Interdiction de toute activité de conseil pour les parlementaires : excellent, bien qu'un peu anecdotique

Fixer les mêmes règles pour tous :
-Mise en place progressive d'un système universel de retraite avec pour chaque euros côtisé le même droit à la pension pour tous : théoriquement ça a l'air bien. Je pense néanmoins que le système de côtisation a fait son temps. Il compte déjà refonder le fonctionnement du chômage, je pense qu'il craint que ça passe mal si il change les deux systèmes à la fois
-Faire de l'égalité entre les femmes et les hommes notre grande cause nationale : blablabla.

Renforcer un état qui protège :
- 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires : Très bien.
- Une nouvelle Police de sécurité quotidienne qui aura le droit d'éloigner les délinquants des zones où ils commettent leurs délits. La phrase commence bien, elle finit moins bien, la place d'un délinquant c'est la prison. Si les déplacer déplacent les délits, c'est pas vraiment utile Si je ne me trompe pas encore une fois, l'idée c'est que pourront être prises des mesures d'éloignement d'un quartier une fois la peine purgée (il va aussi introduire la possibilité de faire cela en peine alternative pour les petits délits j'imagine. Tu mets ça avec un sursis et si le mec est choppé dans le quartier qu'il lui est interdit de fréquenter en principe, il se mange son sursis. A titre personnel je n'aime pas cette mesure, trop liberticide de la liberté d'aller et de venir
- Un service national universel obligatoire d'1 mois sera créée sous encadrement militaire pour dispenser une formation élémentaire sur la défense. La question habituel : avec quel fric ?

Donner les mêmes chances à tous nos enfants :
- Pas plus de 12 élèves par classe dans les CP et CE1 des zones prioritaires. Une bonne intention, mais ça semble sur le long terme léger.
_ Rétablissement des études dirigées après la classe pour tous les élèves. Très très bien.

Restaurer la fierté d'être français :
-Démantèlement des associations qui, sous couvert de religion s'attaquent à la république. Ça ressemble furieusement à du blabla creux.

Relancer une Europe protectrice :
-Une zone euro avec un budget commun pour investir. Faudrait déjà avoir le courage de tenir tête à Maitresse Merkel. Je ne crois pas que les allemands y seraient si réfractaires, si ?
- 5 000 garde frontières supplémentaires : Pourquoi pas. Plutôt bien.Ca dépend de qui prend en charge le financement
- Généralisation d'Erasmus : 200 000 jeunes français partiront chaque année dans un pays de l'UE : Bonne intention, il s'agit de s'en donner les moyens.

On sent mal tout de même l'Europe "protectrice". J'ajouterai (puisque je crois qu'il s'agit là du "programme" que l'on reçoit tous par la poste) qu'il souhaite proposer une Europe de la défense dans laquelle les pays européens contribueront au financement. Bonne initiative à mes yeux, excellente même (on paye bien trop nous par exemple alors qu'on assure la sécurité de toute l'Europe) mais Macron annonce (pour l'instant au moins) que ce serait sur la base du volontariat des Etats membres...

-Faire plus pour notre santé :
- Investissement massif et réorganisation de l'hôpital. Pourquoi pas, à voir qu'est-ce qui se cache derrière le mot réorganisation et si ce n'est pas une possible enculade.
-Doublement du nombre de maisons de santé pour lutter contre les déserts médicaux. C'est bien quand on met des médecins dedans.
- Une auxiliaire de vie scolaire pour chaque enfant en situation de handicap qui en a besoin pour avoir une scolarité comme les autres. Très bien.

-Faire réussir nos territoires :
-Couverture en très haut débit et en 4G de tout le territoire d'ici 2022. Pourquoi pas, je ne sais pas si c'est si prioritaire que ça.
- L'état prendra ses responsablités pour organiser la construction de logements dans les zones ou il en manque le plus. Ce n'est pas déjà le cas ?Peut être qu'il veut forcer la main des communes qui préfèrent payer des taxes que construire 20% de logements sociaux, mais ça me paraitrait ambitieux
-Développement de la continuité territoriale au profit des outre-mer. Ce qui veut dire ? Vide, mais il s'agit bien de faire croire aux outre-mer que la France se préoccupe d'eux
Les communautés ne comprennent jamais leur bien, car le nombre des fous y est plus grand que celui des sages.
Richelieu

Heleth
Messages : 675
Enregistré le : 30 mars 2017, 11:01:24

Re: Lecture et critique du programme d'Emmanuel Macron

Message non lu par Heleth » 28 avr. 2017, 12:13:50

Mes commentaire en bleu
Maltavia a écrit :
28 avr. 2017, 11:39:27
Baltorupec a écrit :
25 avr. 2017, 12:00:05

- Une nouvelle Police de sécurité quotidienne qui aura le droit d'éloigner les délinquants des zones où ils commettent leurs délits. La phrase commence bien, elle finit moins bien, la place d'un délinquant c'est la prison. Si les déplacer déplacent les délits, c'est pas vraiment utile Si je ne me trompe pas encore une fois, l'idée c'est que pourront être prises des mesures d'éloignement d'un quartier une fois la peine purgée (il va aussi introduire la possibilité de faire cela en peine alternative pour les petits délits j'imagine. Tu mets ça avec un sursis et si le mec est choppé dans le quartier qu'il lui est interdit de fréquenter en principe, il se mange son sursis. A titre personnel je n'aime pas cette mesure, trop liberticide de la liberté d'aller et de venir
Il manque pas la case justice dans ce point là ? Un policier ne peut pas prononcer une sentence "d'éloignement" qui ne peut être qu'une décision de justice. Et si le "délinquant" habite le quartier où il commet ses délits ? On lui paie un logement ? Bref peu crédible

- Un service national universel obligatoire d'1 mois sera créée sous encadrement militaire pour dispenser une formation élémentaire sur la défense. La question habituel : avec quel fric ?
Un service national n'aurait qu'un avantage : permettre un vrai brassage social si personne ne s'y soustrait. Mais cher et inutile par ailleurs

Donner les mêmes chances à tous nos enfants :
- Pas plus de 12 élèves par classe dans les CP et CE1 des zones prioritaires. Une bonne intention, mais ça semble sur le long terme léger. Ca va dans la bonne direction mais mesure insuffisante en elle même. Les ZEP ont besoin d'enseignants expérimentés et avec une présence masculine plus forte (les instits sont majoritairement des institutrices). C'est désespérant à entendre mais dès la primaire les enfants sont mysogines dans certains quartiers (reproduisant en cela le comportement de leurs parents
_ Rétablissement des études dirigées après la classe pour tous les élèves. Très très bien. Avec quels encadrants ?

Heleth
Messages : 675
Enregistré le : 30 mars 2017, 11:01:24

Re: Lecture et critique du programme d'Emmanuel Macron

Message non lu par Heleth » 28 avr. 2017, 12:37:04

Petit sujet qui me tient à coeur :
Baltorupec a écrit :
25 avr. 2017, 12:34:51
- Une auxiliaire de vie scolaire pour chaque enfant en situation de handicap qui en a besoin pour avoir une scolarité comme les autres. Très bien.
Chaque enfant en situation de handicap ne peut malheureusement pas suivre une scolarité "comme les autres" même avec une auxiliaire de vie scolaire. Pour de nombreux enfants en situation de handicap il faut des structures adaptées qui font totalement défaut dans notre pays.
Il n'y a pas qu'un type de handicap mais une multitude de situation différente. Un enseignant lambda n'est pas formé pour cela. C'est pour ça qu'il faut des éducateurs spécialisés avec des moyens spécifiques.

Trop empêtrée dans les affaires et la politique politicienne, la campagne a totalement passé sous silence de nombreux débats sociétaux importants.

Avatar du membre
Maltavia
Messages : 511
Enregistré le : 16 janv. 2015, 13:31:43
Parti Politique : En Marche (EM)

Re: Lecture et critique du programme d'Emmanuel Macron

Message non lu par Maltavia » 28 avr. 2017, 14:40:44

Pour le handicap, on en revient à l'éternel question : qu'est-ce que ça recouvre. Parce que l'Insee (je crois) avait recensé 12m de personnes en situation de handicap, dont 80% avec un handicap invisible. Le fait que le handicap soit visible ou non ne laisse rien supposer, cependant je doute que 12m de personnes soient en situation de handicap nécessitant une attention aussi particulière qu'avoir un auxiliaire de vie.
Et cette question de la délimitation du handicap est difficile à poser, beaucoup voudront se targuer d'une situation plus handicapante que d'autres, nécessitant plus de soins.
Heleth a écrit :
28 avr. 2017, 12:13:50
Il manque pas la case justice dans ce point là ? Un policier ne peut pas prononcer une sentence "d'éloignement" qui ne peut être qu'une décision de justice. Et si le "délinquant" habite le quartier où il commet ses délits ? On lui paie un logement ? Bref peu crédible
Ca existe déjà les mesures d'éloignement (pour les cas de harcèlement, de violence conjugale etc) : on applique le même principe (à ma connaissance on ne paye pas de logement à ceux qui font l'objet d'éloignement).
"Je proposerai que les policiers puissent délivrer des injonctions, sous le contrôle du juge de la liberté, interdisant à un individu de fréquenter le quartier, la rue, le groupe d'immeubles où il a l'habitude de commettre ses incivilités" Selon l'entourage de M. Macron, le juge des libertés sera saisi par la police "via le procureur", avec une mesure d'injonction qui vise notamment les "points de deal".

Ca me parait aussi plutôt léger mais le juge des libertés est une institution particulièrement efficace et protectrice alors je ne suis pas tant inquiet.


Un service national n'aurait qu'un avantage : permettre un vrai brassage social si personne ne s'y soustrait. Mais cher et inutile par ailleurs
Clairement. Un brassage social dans l'éducation nationale serait encore plus appréciable mais ça semble plus difficile à mettre en place et à légitimer.

Ca va dans la bonne direction mais mesure insuffisante en elle même. Les ZEP ont besoin d'enseignants expérimentés et avec une présence masculine plus forte (les instits sont majoritairement des institutrices). C'est désespérant à entendre mais dès la primaire les enfants sont mysogines dans certains quartiers (reproduisant en cela le comportement de leurs parents
Si on ne leur apprend à ne respecter que les hommes je ne suis pas certain que ça améliorera les choses...
Les communautés ne comprennent jamais leur bien, car le nombre des fous y est plus grand que celui des sages.
Richelieu

Heleth
Messages : 675
Enregistré le : 30 mars 2017, 11:01:24

Re: Lecture et critique du programme d'Emmanuel Macron

Message non lu par Heleth » 28 avr. 2017, 15:18:17

Maltavia a écrit :
28 avr. 2017, 14:40:44
Pour le handicap, on en revient à l'éternel question : qu'est-ce que ça recouvre. Parce que l'Insee (je crois) avait recensé 12m de personnes en situation de handicap, dont 80% avec un handicap invisible. Le fait que le handicap soit visible ou non ne laisse rien supposer, cependant je doute que 12m de personnes soient en situation de handicap nécessitant une attention aussi particulière qu'avoir un auxiliaire de vie.
Et cette question de la délimitation du handicap est difficile à poser, beaucoup voudront se targuer d'une situation plus handicapante que d'autres, nécessitant plus de soins.

Ca va dans la bonne direction mais mesure insuffisante en elle même. Les ZEP ont besoin d'enseignants expérimentés et avec une présence masculine plus forte (les instits sont majoritairement des institutrices). C'est désespérant à entendre mais dès la primaire les enfants sont mysogines dans certains quartiers (reproduisant en cela le comportement de leurs parents
Si on ne leur apprend à ne respecter que les hommes je ne suis pas certain que ça améliorera les choses...
Sur le handicap on dit à peu prêt la même chose. Le problème est complexe. Trop complexe pour être résolue par une simple formule : un enfant, un auxiliaire.

Comment éduque t on des parents qui sont misogynes ? L'éducation se fait à la maison et est faite par les parents ou les référents faisant office de parents. Je ne crois pas que les enseignantes de maternelle et primaire cherchent à inculquer le manque de respect à leur égard à leur élèves. Le ministère de l'éducation nationale n'est en fait que le ministère de l'enseignement national. Si vous ne voyez pas la différence je ne peux rien pour vous.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Lecture et critique du programme d'Emmanuel Macron

Message non lu par Baltorupec » 28 avr. 2017, 15:42:56

Un enfant handicapé ! Je rappelle que de nombreux enfants handicapés sont toujours déscolarisé aujourd'hui en France !
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Maltavia
Messages : 511
Enregistré le : 16 janv. 2015, 13:31:43
Parti Politique : En Marche (EM)

Re: Lecture et critique du programme d'Emmanuel Macron

Message non lu par Maltavia » 28 avr. 2017, 15:54:42

Heleth a écrit :
28 avr. 2017, 15:18:17
Comment éduque t on des parents qui sont misogynes ? L'éducation se fait à la maison et est faite par les parents ou les référents faisant office de parents. Je ne crois pas que les enseignantes de maternelle et primaire cherchent à inculquer le manque de respect à leur égard à leur élèves. Le ministère de l'éducation nationale n'est en fait que le ministère de l'enseignement national. Si vous ne voyez pas la différence je ne peux rien pour vous.
Par l'information et en encourageant l'émancipation des femmes à force d'exemple. Il est facile de changer le droit et même d'agir sur le terrain; changer les mentalités est bien plus long et difficile. A titre personnel je n'ai pas tellement de solutions à proposer : on a beau avoir mis en place la parité pour les élections à liste par exemple, il n'empêche que les hommes conservent une place prépondérante. Alors est-ce la bonne solution ? Faut-il simplement du temps ?
Même dans le droit, milieu qui s'est largement féminisé, les femmes sont mal considérées et le sexisme est extrêmement présent : http://payetarobedavocate.tumblr.com/.

Ce que je disais c'est que ce n'est pas en remplaçant les institutrices par des instituteurs que les enfants seront moins misogynes
Baltorupec a écrit :
28 avr. 2017, 15:42:56
Un enfant handicapé ! Je rappelle que de nombreux enfants handicapés sont toujours déscolarisé aujourd'hui en France !
Que faut-il faire dans ce cas ? Les écoles de sourds, par exemple, ça existe. Mais je ne dirais pas que c'est "vivre une scolarité comme les autres".
Encore une fois, c'est un grand problème qui n'est pas facile de traiter.
Et ce problème est probablement exacerbé pendant l'enfance vu la cruauté des jeunes.
Les communautés ne comprennent jamais leur bien, car le nombre des fous y est plus grand que celui des sages.
Richelieu

Heleth
Messages : 675
Enregistré le : 30 mars 2017, 11:01:24

Re: Lecture et critique du programme d'Emmanuel Macron

Message non lu par Heleth » 28 avr. 2017, 16:47:27

Difficile de donner des exemples quand ceux qui devraient être exemplaires (la classe politique) ne le sont pas, n'est ce pas ?

Le fait de mettre des instituteurs permet d'avoir un rapport à l'autorité différent au niveau des enfants et des parents (je ne dis pas non plus qu'il ne faut que des hommes mais plus de mixité dans l'autre sens pour les écoles de ZEP).

Pour moi le choix à faire est celui d'une scolarité adaptée dans des structures dédiées avec des personnels bien formés (actuellement on en est plutôt à pas de scolarité du tout pour une bonne partie des enfant handicapés). Si certains peuvent aller à l'école "normale" avec une aide très bien mais ce n'est pas le cas de tous. Je l'ai dis plus haut, on est sur un débat de société.

Répondre

Retourner vers « Election présidentielle 2017 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré