La politique du mensonge ...

Avatar du membre
wesker
Messages : 29990
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par wesker » 01 nov. 2015, 09:15:01

Effectivement Nationale 7, majoritairement les gens se plaignent de leurs situations mais ils vivent bien, seule une partie des français galèrent vraiment et ne savent pas s'organiser. C'est à cela que les familles politiques devraient, aussi s'adresser et penser, mais c'est l'audience et la mobilisation électorale qui explique les décisions prises.

Au niveau des institutions, je ne pense pas que ce soit le tirage au sort qui réponde véritablement aux difficultés, je crois plutôt que ce sont les individus, qui, depuis des décennies se partagent les responsabilités, devraient être remis en cause, qu'il appartient, aussi, aux citoyens insatisfaits de s'organiser et, éventuellement s'engager, soit au sein des familles politiques existantes s'ils se trouvent suffisamment de convergences, soit lancer une initiative citoyenne, comme cela arrive, parfois, dans les communes.

Avatar du membre
nationale 7
Messages : 566
Enregistré le : 28 sept. 2015, 21:27:55
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par nationale 7 » 01 nov. 2015, 10:19:11

Ramdams » 01 Nov 2015, 00:15:26 a écrit :En l'état actuel, le peuple n'est pas souverain non plus, seule la majorité l'est (et encore, elle signe un chèque en blanc).
Je confirme que le peuple est souverain et qu'il choisit comment et par qui il souhaite être gouverné.


D'une manière générale, il y a une tendance à l'abstentionnisme, que je ne peux qu'applaudir. Les politiques mentent non plus seulement sur l'honnêteté de leurs propositions mais aussi sur la capacité de les mettre en œuvre. Un président de la République française a moins de pouvoirs en 2015 qu'il n'en avait encore en 1995. De ce fait, le président est de plus en plus un personnage fantoche et donc, l'élection est de moins en moins utile. J'ai plus de pouvoir en boycottant une marque avec ma carte bleue qu'en allant voter dimanche.
S'abstenir est un choix qui n'enlève aucune légitimité à ceux qui font usage de leur droit de vote.

Le président de la république a autant de pouvoir aujourd'hui qu'en 1995, les institutions n'ont pas changé.
Aprés, c'est vrai que même un président de la république ne peut pas transformer le plomb en or, mais ce n'est pas ce qu'on lui demande.

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par Ramdams » 01 nov. 2015, 10:35:33

Depuis 1958 et même depuis 1995, le Président de la République a perdu de son pouvoir sur la politique monétaire, de contrôle aux frontières et doivent ratifier des résolutions de l'Union Européenne qui ne vont pas toujours dans le sens des intérêts de son pays.

De plus, depuis 1958 et même depuis 1995, le monde est beaucoup plus global et soumis à la concurrence internationale, on est passé de l'économie du petit artisan à celle des grands groupes qui peuvent facilement déplacer leurs capitaux d'un pays à un autre si la politique gouvernementale ne leur convient pas. Même la Corée du Nord, le pays le plus fermé au monde, est de plus en plus dépendante des devises étrangères pour faire survivre son régime absurde.

Qu'un Mélenchon clame sa haine des riches et propose une politique sévère contre l'évasion fiscale, cela relève du mensonge. Certes, je ne doute aucunement de sa volonté d'en finir effectivement avec l'évasion fiscale, mais même à la présidence, il serait totalement incompétent pour mettre en place cette lutte. L'exemple de Syriza en Grèce est extrêmement évocateur à ce titre. Tsipras n'est pas dans la capacité, malgré l'étendue de ses pouvoirs et une majorité acquise à sa cause, de changer quoi que ce soit dans son pays. Lui ou un autre d'ailleurs.

D'ailleurs, toutes les politiques volontaristes contre le chômage ont généralement eu des effets inverses à ceux escomptés. Ce qui me rappelle cette citation de McCarthy : "La seule chose qui nous sauve de la bureaucratie, c'est son inefficacité".

Avatar du membre
nationale 7
Messages : 566
Enregistré le : 28 sept. 2015, 21:27:55
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par nationale 7 » 01 nov. 2015, 10:36:21

Golgoth » 01 Nov 2015, 01:49:25 a écrit :
nationale 7 » Sam 31 Oct 2015 - 18:33 a écrit :
wesker » 31 Oct 2015, 19:13:13 a écrit :Prétendre que les électeurs qui votent FN seraient des imbéciles, Nationale 7 est, vraiment une forme de mépris et de dénigrement qui ne me semble pas être à la hauteur des débats et des réponses que l'on se doit d'apporter en terme de projets politiques, d'avenir.
Je ne pense pas que les électeurs soient idiots, mais je considère que les questions politiques deviennent de plus en plus complexes et que l'approche purement protestataire du fn n'apporte aucune réponse crédible aux problèmes posés et que le fn leurre ses électeurs.
J'ouvrirai un topos demain, mais :
- je ne suis pas onibulé non plus par le tirage au sort.
- je constate cependant que nous sommes en oligarchie technocratique, toujours les mêmes et qui font du TINA. Il n'y a guère de vitalité politique.
Y'a un grand pluralisme politique de l'extrême gauche à l'extrême droite en passant par les partis de gouvernement, le centre, les écolos etc.
Pourquoi nier les évidences ?

Notre système démocratique nous offre une grande diversité et une réelle stabilité, je ne vois pas trop ce qu'on pourrait lui reprocher.

Avatar du membre
wesker
Messages : 29990
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par wesker » 01 nov. 2015, 10:37:32

Effectivement, les citoyens, qui de plus en plus, s'abstiennent n'enlève aucune légitimité à ceux qui continuent d'utiliser leurs bulletins de vote. Cela étant, ils expriment le fait qu'en dépit d'une offre idéologique, apparemment pluraliste, ils ne se reconnaissent pas dans cette dernière et ton attitude est, je le crois, assez révélatrice d'un refus d'en prendre compte.

Effectivement, ne pas participer aux débats ne permets pas de modifier la trajectoire des orientations politiques suivies et c'est, d'ailleurs parce que cette abstention est considérable qu'elle doit, je l'espère, réaliser l'inutilité de sa stratégie, l'inefficacité à être pris en compte, par les diverses majorités qui sortent des urnes et exigent, désormais une organisation, lucide, crédible et en mesure d'exprimer, aussi ses attentes. Car ne pas s'exprimer, dans les urnes ne permets pas d'exprimer ses attentes, eu égard aux défis, aux réalités, mais aussi aux exigences que chacun est en droit d'attendre d'un pays qui prélève tant d'impôt !

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par Ramdams » 01 nov. 2015, 10:38:03

nationale 7 » 01 Nov 2015, 10:36:21 a écrit : Notre système démocratique nous offre une grande diversité et une réelle stabilité, je ne vois pas trop ce qu'on pourrait lui reprocher.
Ce qu'on peut lui reprocher ? Sa réelle stabilité. :mrgreen:

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19080
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par Golgoth » 01 nov. 2015, 10:38:26

On ne doit pas vivre dans le même pays depuis disons, 1983.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
nationale 7
Messages : 566
Enregistré le : 28 sept. 2015, 21:27:55
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par nationale 7 » 01 nov. 2015, 10:41:55

wesker » 01 Nov 2015, 10:15:01 a écrit :Effectivement Nationale 7, majoritairement les gens se plaignent de leurs situations mais ils vivent bien, seule une partie des français galèrent vraiment et ne savent pas s'organiser. C'est à cela que les familles politiques devraient, aussi s'adresser et penser, mais c'est l'audience et la mobilisation électorale qui explique les décisions prises.
De nombreuses mesures ont été prises par le gouvernement en faveur de ceux qui galèrent : augmentation des minima sociaux ( RSA notamment ), suppression de la 1er tranche de l'IRPP, emplois aidés etc.
Au niveau des institutions, je ne pense pas que ce soit le tirage au sort qui réponde véritablement aux difficultés, je crois plutôt que ce sont les individus, qui, depuis des décennies se partagent les responsabilités, devraient être remis en cause, qu'il appartient, aussi, aux citoyens insatisfaits de s'organiser et, éventuellement s'engager, soit au sein des familles politiques existantes s'ils se trouvent suffisamment de convergences, soit lancer une initiative citoyenne, comme cela arrive, parfois, dans les communes.
C'est clair que rien n'interdit aux citoyens de base de s'organiser et de présenter un projet politique aux électeurs.
C'est en principe le rôle des partis politiques mais rien n'empêche de s'organiser dans un cadre informel.

Mais dès qu'on devient un peu nombreux, on s'aperçoit que pour avancer, il faut se structurer, s'organiser ... et on en arrive à réinventer ce qui existe déjà ....
;)

Avatar du membre
wesker
Messages : 29990
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par wesker » 01 nov. 2015, 10:51:03

Pas obligatoirement....Cette organisation citoyenne, qui serait représentative, auto organisée et qui se doterait d'un financement participatif, afin de présenter un projet d'intérêt général, n'a jamais été véritablement essayé. Il est donc difficile, finalement de prédire ce qu'elle deviendrait.


Ce qui existe déjà n'est rien d'autres que l'héritage de familles politiques, déjà anciennes, avec leurs dogmes économiques, sociaux etc...rédigés à une époque où internet n'existait pas, pas davantage que les architectures euro mondialistes..

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19080
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par Golgoth » 01 nov. 2015, 10:53:45

nationale 7 » Dim 1 Nov 2015 - 10:41 a écrit :
wesker » 01 Nov 2015, 10:15:01 a écrit :Effectivement Nationale 7, majoritairement les gens se plaignent de leurs situations mais ils vivent bien, seule une partie des français galèrent vraiment et ne savent pas s'organiser. C'est à cela que les familles politiques devraient, aussi s'adresser et penser, mais c'est l'audience et la mobilisation électorale qui explique les décisions prises.
De nombreuses mesures ont été prises par le gouvernement en faveur de ceux qui galèrent : augmentation des minima sociaux ( RSA notamment ), suppression de la 1er tranche de l'IRPP, emplois aidés etc.
Au niveau des institutions, je ne pense pas que ce soit le tirage au sort qui réponde véritablement aux difficultés, je crois plutôt que ce sont les individus, qui, depuis des décennies se partagent les responsabilités, devraient être remis en cause, qu'il appartient, aussi, aux citoyens insatisfaits de s'organiser et, éventuellement s'engager, soit au sein des familles politiques existantes s'ils se trouvent suffisamment de convergences, soit lancer une initiative citoyenne, comme cela arrive, parfois, dans les communes.
C'est clair que rien n'interdit aux citoyens de base de s'organiser et de présenter un projet politique aux électeurs.
C'est en principe le rôle des partis politiques mais rien n'empêche de s'organiser dans un cadre informel.

Mais dès qu'on devient un peu nombreux, on s'aperçoit que pour avancer, il faut se structurer, s'organiser ... et on en arrive à réinventer ce qui existe déjà ....
;)
En fait tu occultes quelque chose d'essentiel : la communication. Ou plutôt la propagande pour les partis dominants. Tu fais la même erreur que ceux qui mettent en parallèle PME et grands groupes.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
nationale 7
Messages : 566
Enregistré le : 28 sept. 2015, 21:27:55
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par nationale 7 » 01 nov. 2015, 10:54:09

Ramdams » 01 Nov 2015, 11:35:33 a écrit :Depuis 1958 et même depuis 1995, le Président de la République a perdu de son pouvoir sur la politique monétaire, de contrôle aux frontières et doivent ratifier des résolutions de l'Union Européenne qui ne vont pas toujours dans le sens des intérêts de son pays.
Si tu parles de l'UE, sache que le pouvoir de décision en Europe appartient au conseil européen ( qui rassemble les chefs des exécutifs, président et 1er ministres ) qui décident à la quasi-unanimité.

De plus, depuis 1958 et même depuis 1995, le monde est beaucoup plus global et soumis à la concurrence internationale, on est passé de l'économie du petit artisan à celle des grands groupes qui peuvent facilement déplacer leurs capitaux d'un pays à un autre si la politique gouvernementale ne leur convient pas. Même la Corée du Nord, le pays le plus fermé au monde, est de plus en plus dépendante des devises étrangères pour faire survivre son régime absurde.
Il faut se faire une raison, le pouvoir politique est en compétition avec le pouvoir économique et le pouvoir médiatique.
Soumettre le pouvoir économique suppose une économie administrée.
Je ne suis pas sûr que ça soit une bonne option.


Qu'un Mélenchon clame sa haine des riches et propose une politique sévère contre l'évasion fiscale, cela relève du mensonge. Certes, je ne doute aucunement de sa volonté d'en finir effectivement avec l'évasion fiscale, mais même à la présidence, il serait totalement incompétent pour mettre en place cette lutte. L'exemple de Syriza en Grèce est extrêmement évocateur à ce titre. Tsipras n'est pas dans la capacité, malgré l'étendue de ses pouvoirs et une majorité acquise à sa cause, de changer quoi que ce soit dans son pays. Lui ou un autre d'ailleurs.
Un pays fortement endetté comme c'est le cas de la Grèce ne dispose plus de toute sa souveraineté, c'est un fait.
C'est notamment pour cette raison qu'il est nécessaire d'avoir des finances publiques saines.

D'ailleurs, toutes les politiques volontaristes contre le chômage ont généralement eu des effets inverses à ceux escomptés. Ce qui me rappelle cette citation de McCarthy : "La seule chose qui nous sauve de la bureaucratie, c'est son inefficacité".
C'est les entreprises qui créent l'emploi, c'est elles également qui créent le chômage.
L'état ne peut pas créer des emplois à leur place mais il peut organiser un système d'indemnisation du chômage, ce qui est le cas.

Avatar du membre
nationale 7
Messages : 566
Enregistré le : 28 sept. 2015, 21:27:55
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par nationale 7 » 01 nov. 2015, 10:56:16

Ramdams » 01 Nov 2015, 11:38:03 a écrit :
nationale 7 » 01 Nov 2015, 10:36:21 a écrit : Notre système démocratique nous offre une grande diversité et une réelle stabilité, je ne vois pas trop ce qu'on pourrait lui reprocher.
Ce qu'on peut lui reprocher ? Sa réelle stabilité. :mrgreen:
L'instabilité politique n'est pas une vertu
Un pouvoir qui n'est pas stable ne peut pas agir ni même conduire des politiques sur le long terme.

Avatar du membre
wesker
Messages : 29990
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par wesker » 01 nov. 2015, 11:02:36

Effectivement, il est nécessaire, pour éviter d'avoir à subir l'influence des marchés, d'avoir des finances saines, mais, précisément, l'influence de ces banques d'investissement, dont Macron est un des représentants, comme Pompidou avant lui et d'autres, consiste à exiger des politiques d'investissement qui favorise cet endettement, sur lesquels les diverses spéculations assurent de confortables revenus

Lorsque les excès apparaissent, elles savent que les Etats viendront garantir leur solvabilité, par conséquent, il y a là un fonctionnement qu'il conviendrait d'avoir le courage de réformer.

Tu évoques ensuite la Grèce, victime des spéculations, il faut remonter dans l'histoire pour coimprendre, appréhender et évaluer la responsabilité de chacun dans ce dossier.

Tu parles ensuite des entreprises, effectivement ce sont elles qui créent l'emplois et qui décident ou non d'investir et soutenir, ainsi l'activité, la modernisation du pays, depuis des années, malgré le coût, pour les finances publiques des mesures prises, elles voient leurs perspectives se réduire et ont vu leur marges fondre ce qui a suscité le besoin de mesure en faveur de ces dernières mais qui furent douloureuses pour les français.
Ce que je crois, désormais est qu'elles ont besoin de stabilité, de perspective et qu'il faut donc lutter contre des pratiques concurrentielles qui incitent à toujours baisser les coûts, et les salaires, qui finissent par tarir les débouchés commerciaux des entreprises, en particulier lorsque nombre de partenaires européens, ouvert à l'exportation, pratiquent, en même temps des politiques d'austérité. Ce fut d'ailleurs, l'un des axes de la campagne de Hollande, mais qui se heurte aujourd'hui aux réticences de nos partenaires devant lesquels des engagements furent pris et qui explique, aussi la défiance d'une partie de l'électorat.

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par Ramdams » 01 nov. 2015, 11:11:01

nationale 7 » 01 Nov 2015, 10:54:09 a écrit :
De plus, depuis 1958 et même depuis 1995, le monde est beaucoup plus global et soumis à la concurrence internationale, on est passé de l'économie du petit artisan à celle des grands groupes qui peuvent facilement déplacer leurs capitaux d'un pays à un autre si la politique gouvernementale ne leur convient pas. Même la Corée du Nord, le pays le plus fermé au monde, est de plus en plus dépendante des devises étrangères pour faire survivre son régime absurde.
Il faut se faire une raison, le pouvoir politique est en compétition avec le pouvoir économique et le pouvoir médiatique.
Soumettre le pouvoir économique suppose une économie administrée.
Je ne suis pas sûr que ça soit une bonne option.
Moi non plus. Cela dit, tu rejoins ce que je disais, en rappelant à juste titre que les pouvoirs politique, économique et médiatique sont en compétition. À savoir que l'on avait une manière bien plus efficace d'infléchir une politique avec notre carte bancaire qu'avec notre carte d'électeur. Participer à la vie politique et voter peuvent donc être perçues comme des activités chronophages et inutiles, ce qui explique l'abstention massive.

Ce que je veux dire, c'est que cette compétition était moins prégnante auparavant. Et donc, que les politiques ont peut-être les mêmes prérogatives qu'auparavant, mais qu'ils peuvent moins agir sur la vie de ses administrés, compte tenu de cette compétition. Ce qui est pour moi une bonne chose.

phoenix72
Messages : 3321
Enregistré le : 10 juin 2011, 00:00:00

Re: La politique du mensonge ...

Message non lu par phoenix72 » 01 nov. 2015, 11:28:02

Je rejoins complètement le raisonnement d'Adeline ,Je pense aussi que pour la première fois je n'irai pas voter.

Répondre

Retourner vers « Vos tribunes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré