Contre la gratuité

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1086
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Contre la gratuité

Message non lu par fan2machiavel » 08 nov. 2015, 15:58:57

karoline » Dim 8 Nov 2015 - 12:48 a écrit :Ce qui est curieux que la gratuiteté concerne certains secteurs seulement, la santé, la culture, les concerts, etc. Prenons l'exemple d'une journée d'animation organisée par une commune quelconque: les concerts, (dont les musiciens ont des années et des années d'expérience et travaillé leurs instruments longuement) sont gratuits, par contre le marchand de sandwichs est payant........
un concert cela a un cout totalement prévisible et qui ne variera pas quelque soit le nombre de personnes qui viennent. Le marchand de sandwichs a un cout variant en fonction du nombre de sandwichs. Donc il est beaucoup plus simple d'organiser la gratuité du concert que celle du vendeur de sandwichs

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17252
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Contre la gratuité

Message non lu par Jeff Van Planet » 08 nov. 2015, 16:01:33

ce n'est pas faux.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1086
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Contre la gratuité

Message non lu par fan2machiavel » 08 nov. 2015, 16:05:38

Ensuite moi j'ai une raison personnelle voire égoïste d'être contre la gratuité de la santé ou plutôt pour que son cout soit clairement visible des malades: mon métier de vétérinaire. Il faut savoir que les tarifs vétos sont beaucoup plus bas que les tarifs en médecine humaine mais comme pour la médecine humaine on ne voit pas le cout, beaucoup pensent qu'on s'engraisse sur les tarifs qu'on est des vilains qui ne pensent qu'au pognon alors que c'est faux. Et cela finit par être gonflant y compris quand on est juste salarié dont la salaire ne dépend pas du chiffre d'affaire. Et ce alors que les tarifs trop bas mettent en danger un certain nombre de structures.

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3101
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Contre la gratuité

Message non lu par Cheshire cat » 08 nov. 2015, 16:19:04

Baltorupec » 07 Nov 2015, 20:08:24 a écrit :Du tout, j'aime mon pays. Je considère que c'est un pays comme les autres, avec beaucoup de qualités et de défauts, riche culturellement. C'est juste que les commentaires comment peuvent poster Cheshire Cat m'horripile.

(j'ai corrigé la faute qui a été reprise dans la citation de Jeff).
J'aurais tendance à prendre cela comme un compliment.
Non que j'aie une animosité personnelle pour vous, mais quand on me parle de mesures "symboliques", je commence par rigoler, et si on insiste, je peux devenir méchant, il y a des problèmes réels et les institutions de la république ont autre chose à faire que perdre leur temps avec des décisions symboliques.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3101
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Contre la gratuité

Message non lu par Cheshire cat » 08 nov. 2015, 16:29:01

Jeff Van Planet » 08 Nov 2015, 09:54:26 a écrit :Parlant de sérieux:
Et les écoles? les routes? et d'autres truques publiques?

La dernière phrase est totalement vraie: ça impacte gravement les finances d'un foyer pauvre.
Voilà pourquoi je pense que la non gratuité devrait être modulable.
J'aimerais bien savoir comment voue comptez faire payer l'usage des routes départementales ...

Oui, donc les très pauvres seront exemptés, et les moyennement pauvres payeront plein pot ...
Vous pouvez dire ce que vous voulez, mais c'est ainsi que les choses se passent dans la réalité quand on met en œuvre se genre de mesures.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
karoline
Messages : 3175
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Contre la gratuité

Message non lu par karoline » 08 nov. 2015, 16:44:43

fan2machiavel » 08 Nov 2015, 16:58:57 a écrit : un concert cela a un cout totalement prévisible et qui ne variera pas quelque soit le nombre de personnes qui viennent. Le marchand de sandwichs a un cout variant en fonction du nombre de sandwichs. Donc il est beaucoup plus simple d'organiser la gratuité du concert que celle du vendeur de sandwichs
Voyons......., tu crois vraiment ce que tu dis???

Avatar du membre
karoline
Messages : 3175
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Contre la gratuité

Message non lu par karoline » 08 nov. 2015, 16:51:15

fan2machiavel » 08 Nov 2015, 17:05:38 a écrit :Ensuite moi j'ai une raison personnelle voire égoïste d'être contre la gratuité de la santé ou plutôt pour que son cout soit clairement visible des malades: mon métier de vétérinaire. Il faut savoir que les tarifs vétos sont beaucoup plus bas que les tarifs en médecine humaine mais comme pour la médecine humaine on ne voit pas le cout, beaucoup pensent qu'on s'engraisse sur les tarifs qu'on est des vilains qui ne pensent qu'au pognon alors que c'est faux. Et cela finit par être gonflant y compris quand on est juste salarié dont la salaire ne dépend pas du chiffre d'affaire. Et ce alors que les tarifs trop bas mettent en danger un certain nombre de structures.
Le médecin installé en libéral, effectivement, travaille au moins trois jours pour payer ses charges. Peu de jeunes médecins sont encore intéressés par cette activité. Le problème en France n'est pas le travail, mais le coût, la complexité et le poids de la responsabilité légale pour ceux qui ont encore le courage de s'installer à leur compte.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17252
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Contre la gratuité

Message non lu par Jeff Van Planet » 08 nov. 2015, 17:12:50

Cheshire cat » 08 Nov 2015, 17:29:01 a écrit :
Jeff Van Planet » 08 Nov 2015, 09:54:26 a écrit :Parlant de sérieux:
Et les écoles? les routes? et d'autres truques publiques?

La dernière phrase est totalement vraie: ça impacte gravement les finances d'un foyer pauvre.
Voilà pourquoi je pense que la non gratuité devrait être modulable.
J'aimerais bien savoir comment voue comptez faire payer l'usage des routes départementales ...
Je ne dirais qu'un mot, seul mot: Vignette.
Cheshire cat » 08 Nov 2015, 17:29:01 a écrit :Oui, donc les très pauvres seront exemptés, et les moyennement pauvres payeront plein pot ...
Vous pouvez dire ce que vous voulez, mais c'est ainsi que les choses se passent dans la réalité quand on met en œuvre se genre de mesures.
Alors on parle de "non gratuité" et il me réponds (je cite) <<les très pauvres seront exemptés>>... exemptés=gratuit, non?
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
noix-muscade
Messages : 337
Enregistré le : 14 oct. 2015, 19:02:40
Compte Twitter : Aucun

Re: Contre la gratuité

Message non lu par noix-muscade » 08 nov. 2015, 18:11:01

La gratuité est un leurre. Tout ce que nous consommons, du plus jeunes âge au plus avancé a un coût et ce coût nous le payons d'une manière ou d'une autre, directement ou indirectement. Quand on ne le paie pas au prix fort, en plus, quand la société est mal équilibrée.
:journal:

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3101
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Contre la gratuité

Message non lu par Cheshire cat » 08 nov. 2015, 19:51:08

Jeff Van Planet » 08 Nov 2015, 17:12:50 a écrit : Je ne dirais qu'un mot, seul mot: Vignette.
Donc il s'agit de prélever un impôt ou une taxe et de financer un service grâce à cela !
Félicitations, vous venez d'inventer le service public gratuit!
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17252
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Contre la gratuité

Message non lu par Jeff Van Planet » 08 nov. 2015, 20:01:59

quelle est la différence entre un impôt et une taxe?
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12685
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Contre la gratuité

Message non lu par Baltorupec » 08 nov. 2015, 20:09:07

Cheshire cat » Dim 8 Nov 2015 - 17:19 a écrit :
Baltorupec » 07 Nov 2015, 20:08:24 a écrit :Du tout, j'aime mon pays. Je considère que c'est un pays comme les autres, avec beaucoup de qualités et de défauts, riche culturellement. C'est juste que les commentaires comment peuvent poster Cheshire Cat m'horripile.

(j'ai corrigé la faute qui a été reprise dans la citation de Jeff).
J'aurais tendance à prendre cela comme un compliment.
Non que j'aie une animosité personnelle pour vous, mais quand on me parle de mesures "symboliques", je commence par rigoler, et si on insiste, je peux devenir méchant, il y a des problèmes réels et les institutions de la république ont autre chose à faire que perdre leur temps avec des décisions symboliques.
Alors partez de ce sujet si il ne vous intéresse pas et si vous n'arrivez pas à vous décentrer de votre petit univers et petit pays. J'ai déjà répondu, on parle d'éthique, ni de la France, ni du monde, ni de sauver quoique ce soit, on parle d'éthique et de ce qu'implique certains concepts moraux, si ça ne vous intéresse pas, vous ne lisez pas et au lieu de donner des leçons sur la gestion du temps des autres vous économisez le votre à ne pas lire des choses qui ne vous intéresses pas. Des personnes sont intéressées par l'éthique et d'autres sujets plus abstrait, vous êtes obsédé par la France, le monde continuera à tourner si vous ne participez pas à ce sujet.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31900
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Contre la gratuité

Message non lu par politicien » 08 nov. 2015, 21:20:14

Petite précision quand même, on est dans la rubrique "vos tribunes", donc l'objectif c'est bien que les membres qui font ces tribunes puissent faire des propositions ou donner leur avis sans lien avec un sujet d'actualité, donc il ne faudrait pas que ces tribunes soient dénaturés par certains.

Merci,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
karoline
Messages : 3175
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Contre la gratuité

Message non lu par karoline » 09 nov. 2015, 16:34:42

noix-muscade » 08 Nov 2015, 19:11:01 a écrit :La gratuité est un leurre. Tout ce que nous consommons, du plus jeunes âge au plus avancé a un coût et ce coût nous le payons d'une manière ou d'une autre, directement ou indirectement. Quand on ne le paie pas au prix fort, en plus, quand la société est mal équilibrée.
Malheureusement je préfère ne pas prendre exemple sur la manière de dépenser le budget de l'Etat, je serais ruinée en peu de temps!!!!

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3101
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Contre la gratuité

Message non lu par Cheshire cat » 11 nov. 2015, 19:11:03

karoline » 08 Nov 2015, 11:48:30 a écrit :Ce qui est curieux que la gratuiteté concerne certains secteurs seulement, la santé, la culture, les concerts, etc. Prenons l'exemple d'une journée d'animation organisée par une commune quelconque: les concerts, (dont les musiciens ont des années et des années d'expérience et travaillé leurs instruments longuement) sont gratuits, par contre le marchand de sandwichs est payant........
C'est le paradoxe des biens culturels. Diffuser de l'information (de la musique par exemple) à un plus grand nombre de personnes ne coute quasiment rien, par contre, faire un plus grand nombre de sandwichs demande au vendeur d'acheter plus de baguettes et plus de tranches de jambon. La diffusion de sandwich permet donc de gagner sa vie, puisqu'on ne peut pas fabriquer des sanwichs à partir de rien, alors que la diffusion d'oeuvres aisément reproductibles demande des lois spécifiques pour que ceux qui les créent puissent vivre de leur travail.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Répondre

Retourner vers « Vos tribunes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré