La France est-elle devenue une société bloquée qui refuse l’expérimentation ?

Répondre
Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

La France est-elle devenue une société bloquée qui refuse l’expérimentation ?

Message non lu par Ramdams » 26 janv. 2016, 19:41:14

« Nom de Zeus ! La DeLorean nous a amené vingt ans en arrière ! ». Voilà ce que l’on pourrait penser quand on observe le débat politique français actuel mais malheureusement, nous sommes en 2016 et nous débattons des mêmes sujets qu’en 1996 avec une mentalité restée coincée en 1986. Les reproches que l’on adressait à Mitterrand à cette époque sont peu ou prou les mêmes que ceux adressés à Hollande : sa passivité face au chômage galopant, sa « droitisation » et son abandon des idées socialistes, des partis politiques sclérosés en interne qui ne proposent plus rien de nouveau… La France, qui se gargarise d’avoir abandonné l’Ancien Régime au profit de la voie du progrès de la République, a pourtant des signes avant-coureurs d’Ancien Régime. Pour ne blesser aucune susceptibilité, la France a donc abandonné l’expérimentation au profit du conservatisme politique, de la conservation des acquis sociaux (dans la droite lignée de la conservation des privilèges d’avant-1789) et au niveau institutionnel, n’en parlons même pas : la France n’a sur ce sujet guère évolué depuis la consécration de l’ennemi de l’expérimentation, la Ve République.

- 11 ans après, nous parlons encore du référendum sur la Constitution européenne et nous cherchons un successeur au contrat première embauche.
- 13 ans après, nous pensons qu’il suffit de rallonger l’âge de départ à la retraite pour régler le problème.
- 16 ans après, nous « débattons » encore des 35 heures.
- 19 ans après, on se demande s’il ne faudrait pas créer de nouveaux emplois jeunes pour enrayer le chômage.
- 20 ans après, nous cherchons encore un digne successeur au service militaire, en la personne du service civique.
- 30 ans après, la décentralisation se cherche encore car jusqu’à présent, elle a été catastrophique.
- 35 ans après, on débat encore de l’ouverture du droit de vote aux étrangers.

D’autres serpents de mer agitent également le débat : le travail dominical, le Code du travail, la proportionnelle, fusion de la CSG et de l’impôt sur le revenu, l’impôt à la source, la suppression de l’ISF, la définition des contours de la laïcité… sans qu’aucun gouvernement ne prenne la peine de s’y pencher sérieusement. Certains de ces débats sont clairement anecdotiques (fusion CSG-IR), d’autres sont vitaux (réforme du Code du travail). On met d’ailleurs en place des « missions d’informations » qui dureront à peu près 10 ans pour savoir s’il faut ouvrir les bibliothèques le dimanche.

Depuis leur introduction, chacune de ces mesures a fait l’objet d’une forte contestation du camp opposé qui a promis d’y revenir/d’y mettre fin. Cela n’a jamais été le cas. Les sujets sont très divers mais on observe un satisfecit général auprès des partisans de la stabilité et de l’immobilisme politique : syndicalistes, élus locaux, secteur associatif… (généralement, tous ces acteurs ont plus de 55 ans). Par crainte que ce ne soit pire, la société française bloque tout. Et elle n’observe qu’un changement (assez mineur) tous les cinq ans, au changement de monarque républicain. Durant le mandat présidentiel, rien ne pourra faire changer le cap, influencer le monarque puisque désormais les élections législatives sont couplées avec les élections présidentielles. Les Premiers ministres changent inutilement, pour les besoins de la stratégie de communication, mais obéissent à la Voix de leur maître. De toute façon, ils sont du même bord politique. Les pourfendeurs de l’instabilité politique, qui sont avant tout les protecteurs de leurs propres acquis sociaux, jouissent à l’évocation de la République franchouillarde et crient « Vive la République » (Vive De Gaulle, la Ve, le Président, les élections à deux tours, l’ancrage local des députés et tout ça). La société française est iconolâtre, elle déteste l’action mais adore les symboles. Ailleurs, à l'étranger, on ne craint pas d'expérimenter, quitte à commettre des erreurs, et les gouvernements se succèdent suffisamment souvent.

Les Français sont donc complices de l’immobilisme de leur société. L’abstention devient la solution, les scrutins étant de toute façon cadenassés par des individus nostalgiques nés avant 1965, qui ne conçoivent rien d’autre de ce qu’ils ont connu. La société française est bloquée dans le pire des conservatismes, c’est-à-dire celui que l’on perçoit comme du progressisme par rapport à avant (avant-République/après-République ; avant-35h/après 35h ; etc).

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: La France est-elle devenue une société bloquée qui refuse l’expérimentation ?

Message non lu par mordred » 27 janv. 2016, 15:31:53

La France est surtout un pays de fonctionnaires; du Chef de l'Etat jusqu'au chargé d'entretien du bureau de poste local.
Fonctionnaire = sclérose du cerveau.
61 millions de gens à la merci de 5 millions de fonctionnaires sclérosés.

PS. J'ai été fonctionnaire deux fois deux mois à 16 et 17 ans. J'avais assez de jugement pour me rendre compte que ça ne sentait pas la sueur et avais presque honte de toucher mon SMIC d'alors.
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Avatar du membre
wesker
Messages : 28982
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La France est-elle devenue une société bloquée qui refuse l’expérimentation ?

Message non lu par wesker » 30 janv. 2016, 09:53:48

Ramdams...De quels acquis sociaux parles tu, exactement ?

Des congés payés qui profitent à tous ou des protections dont bénéficient les métiers de robe tels que les notaires, par exemple ?

Des droits à une protection sociale ou des bonus qui ne récompensent pas toujours la création de valeur ajoutée ?

La France est une société qui, a mis des années à trouver un équilibre entre le développement économique et le respect des libertés, l'encouragement, le soutien, indispensable aux initiatives, avec la préoccupation de la protection des plus faibles, dans une proportion raisonnable, bien entendu. Ailleurs ce sont des valeurs familiales qui eurent ce rôle, ou des structures annexes, quand l'Etat fut absent ou dans l'incapacité de se prévaloir de telles prérogatives.

Dès lors, oui je m'interroge sur la nature des acquis sociaux auxquels tu fais référence !

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49865
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La France est-elle devenue une société bloquée qui refuse l’expérimentation ?

Message non lu par Nombrilist » 30 janv. 2016, 10:51:06

Personnellement, je ne trouve pas que les changements opérés depuis 30 ans soient mineurs (retraite, pacte économique de Sarkozy continué empiré par Hollande sous une autre appellation, facilitation des licenciements massifs, pacs/mariage pour tous, sécurité routière, marché commun, UE, euro... et bientôt le droit du travail). Perso, je suis contre avancer comme un chien fou sans réfléchir aux conséquences des décisions.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
albert
Messages : 9169
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: La France est-elle devenue une société bloquée qui refuse l’expérimentation ?

Message non lu par albert » 30 janv. 2016, 11:07:29

Je suis tout à fait d’accord avec Nombrilist. Depuis une trentaine d’années la France s’est considérablement libéralisée, sous la pression de l’UE mais avec l’accord de nos dirigeants nationaux. Or bien que le résultat de cette libéralisation soit catastrophique, on nous objecte que c’est parce que nous ne sommes pas allés assez loin dans la libéralisation… C’était le discours des dirigeants soviétiques : si ça allait mal, c’est parce que le projet communiste n’était pas encore achevé et qu’il fallait aller toujours plus loin... Mais si l’on regarde ce qui se passe aux USA, on voit que même à un stade plus avancé, le libéralisme ne marche toujours pas. Le même raisonnement est à l'oeuvre avec la décentralisation : elle a généré des coûts supplémentaires importants mais on continue de répéter que c'est parce qu'on n'a pas assez décentralisé que ça ne marche pas. Il y a un refus de faire le bilan ou l'évaluation des politiques menées depuis une trentaine d'années.

J’ajoute pour répondre en partie à Ramdams que je trouve normal que l’on parle toujours du « non » au TCE dans la mesure où l’euro pose un problème qui n’est pas résolu depuis une quinzaine d’années, et ce n’est pas spécifique à la France, c’est un problème européen à la fois démocratique et économique.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
wesker
Messages : 28982
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La France est-elle devenue une société bloquée qui refuse l’expérimentation ?

Message non lu par wesker » 30 janv. 2016, 12:20:01

albert

Effectivement, la France n'a cessé de se libéraliser, tout simplement parce que l'économie administrée ayant montré ses limites, l'économie libre constituait l'horizon pour répondre aux attentes des entreprises et aux espérances des citoyens.

Cela étant, lorsque nous décidions de rattacher la valeur de notre monnaie à celle de l'Allemagne, que nous devions, au nom d'une intégration à une Union Européenne d'architecture fédérale, pratiquer des politiques similaires, nous avons mis à mal notre tissu industriel et devrions, aujourd'hui en tirer les enseignements.

Nous savons que nous ne reviendrons pas à un modèle qui n'existe plus, que nous sommes intégrés à l'OTAN et à un modèle économique de type libéral, il nous faut donc, pour créer des richesses et des emplois nous y adapter, mais sans pour autant tout abandonner sur l'autel de l'idéologie. Je crois aux capacités de la France à promouvoir cet équilibre subtil entre performance économique et ethique sociale, à la réconciliation, au delà des débats que doivent avoir les familles politiques, entre le rétablissement de la compétitivité et avancées sociales, mais pas si nous restons attentiste !

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12671
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: La France est-elle devenue une société bloquée qui refuse l’expérimentation ?

Message non lu par Baltorupec » 30 janv. 2016, 16:13:23

Je suis tout à fait d'accord avec Ramdams. D'une manière générale, je pense que nous sommes une société d'affrontement pour des résultats stériles et non de compromis fructeux.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
albert
Messages : 9169
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: La France est-elle devenue une société bloquée qui refuse l’expérimentation ?

Message non lu par albert » 30 janv. 2016, 16:20:33

Les affrontements ont pourtant donné dans le passé des résultats fructueux : 1789, 1848, 1936,1968…. J’ai plutôt l’impression que le problème aujourd’hui, c’est qu’il n’y a pas assez d’affrontements idéologiques. Il ne faut pas opposer affrontements et compromis, car le compromis est toujours le résultat d'un rapport de force.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14258
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: La France est-elle devenue une société bloquée qui refuse l’expérimentation ?

Message non lu par Narbonne » 30 janv. 2016, 16:44:16

Cela fait 40 ans qu'il n'y a plus d'affrontements. Nous avons glissé, année après année, vers une société de plus en libérale et nous allons de plus en plus mal. Il serait temps d'arrêter ce processus d'autodestruction. Il ne faut plus un changement mais une rupture. Sortons de l'€ et de l'Europe.
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
wesker
Messages : 28982
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La France est-elle devenue une société bloquée qui refuse l’expérimentation ?

Message non lu par wesker » 30 janv. 2016, 18:17:43

Albert les affrontements dont tu parles se justifiaient, à bien des égards et reposaient sur une volonté, or, je suis contraint de reconnaître qu'il n'y a pas, surtout parmi les jeunes générations et les actifs le courage suffisant pour conduire de tels combats. D'autres part il y a, aussi une situation budgétaire et des réalités économiques, commerciales qui incitent les gens à se montrer lucides, constructifs afin de trouver les solutions qui permettront le redressement du pays et, à terme la capacité à produire des richesses dont le pays a besoin pour tenir ses engagements et financer le modèle social auquel nous sommes, toi et moi attachés, même si nous mesurons la nécessité d'améliorer certains dispositifs.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12671
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: La France est-elle devenue une société bloquée qui refuse l’expérimentation ?

Message non lu par Baltorupec » 30 janv. 2016, 20:48:47

Narbonne » Sam 30 Jan 2016 - 17:44 a écrit :Cela fait 40 ans qu'il n'y a plus d'affrontements. Nous avons glissé, année après année, vers une société de plus en libérale et nous allons de plus en plus mal. Il serait temps d'arrêter ce processus d'autodestruction. Il ne faut plus un changement mais une rupture. Sortons de l'€ et de l'Europe.
La France ? Libérale ?

Bien sûr, il n'y a pas d'affrontements idéologiques, mais l'affrontement de deux clans à la même idéologie : l'UMP et le PS. Ces deux clans ont verrouillé la France à travers leurs institutions oligarchiques.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14258
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: La France est-elle devenue

Message non lu par Narbonne » 30 janv. 2016, 20:56:11

Bien sur que la France est de plus en plus libérale. Quelques exemples des années 70: avant de licencier un salarié, l'inspection du travail devait donner son autorisation, le prix du beurre, du lait, de la baguette de pain, d'un café ... étaient fixés par l'Etat...
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
albert
Messages : 9169
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: La France est-elle devenue

Message non lu par albert » 30 janv. 2016, 22:05:48

Narbonne » Sam 30 Jan 2016, 20:56:11 a écrit :Bien sur que la France est de plus en plus libérale. Quelques exemples des années 70: avant de licencier un salarié, l'inspection du travail devait donner son autorisation, le prix du beurre, du lait, de la baguette de pain, d'un café ... étaient fixés par l'Etat...
Et le secteur public était beaucoup plus étendu qu'aujourd'hui.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12671
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: La France est-elle devenue une société bloquée qui refuse l’expérimentation ?

Message non lu par Baltorupec » 30 janv. 2016, 22:20:27

Ce n'est pas pour autant que l'on est une société libérale. Quand tu vois que l'état peut se permettre de déposséder des paysans à NDDL, je n'appelle pas ça une société libérale et un état de droit.

Quand tu vois que tout les gros médias sont subventionnés à mort, que toutes les grosses entreprises sont subventionnées à mort et pendant ce temps là les petites entreprises doivent gérer une administration kafkaïenne, je n'appelle pas ça du libéralisme.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
albert
Messages : 9169
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: La France est-elle devenue une société bloquée qui refuse l’expérimentation ?

Message non lu par albert » 30 janv. 2016, 22:27:18

C'est du néolibéralisme : l'État au service des grands intérêts privés.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Répondre

Retourner vers « Vos tribunes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré