L'impôt négatif.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50675
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Nombrilist » 19 févr. 2016, 22:30:43

Jeff Van Planet » Ven 19 Fév 2016 - 19:00 a écrit :Non. Ce qui se passe c'est que tu as une progressivité dans l'impôt à taux unique. Mais ça n'en fait pas un impôt négatif qui lui est une allocation dégressive.
La seule différence avec Johanono est que ton impôt sur les revenus du travail a une tranche à 60% de 0 à 2000 euros par mois puis une tranche à 20% au delà, tandis que l'impôt sur les revenus du travail de Johanono reste à 40% tout du long.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23965
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par johanono » 19 févr. 2016, 22:37:07

Jeff Van Planet » Ven 19 Fév 2016 - 20:00 a écrit :Non. Ce qui se passe c'est que tu as une progressivité dans l'impôt à taux unique. Mais ça n'en fait pas un impôt négatif qui lui est une allocation dégressive.
Je t'invite à relire mes exemples chiffrés, et tu verras qu'il y a aussi une allocation dégressive.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23965
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par johanono » 19 févr. 2016, 22:38:21

Nombrilist » Ven 19 Fév 2016 - 23:30 a écrit :
Jeff Van Planet » Ven 19 Fév 2016 - 19:00 a écrit :Non. Ce qui se passe c'est que tu as une progressivité dans l'impôt à taux unique. Mais ça n'en fait pas un impôt négatif qui lui est une allocation dégressive.
La seule différence avec Johanono est que ton impôt sur les revenus du travail a une tranche à 60% de 0 à 2000 euros par mois puis une tranche à 20% au delà, tandis que l'impôt sur les revenus du travail de Johanono reste à 40% tout du long.
Mais dans mon exemple, le taux effectif d'imposition est bel et bien progressif, grâce au "couplage" AU/flat tax.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17675
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Jeff Van Planet » 20 févr. 2016, 08:17:51

Nombrilist » 19 Fév 2016, 23:30:43 a écrit :
Jeff Van Planet » Ven 19 Fév 2016 - 19:00 a écrit :Non. Ce qui se passe c'est que tu as une progressivité dans l'impôt à taux unique. Mais ça n'en fait pas un impôt négatif qui lui est une allocation dégressive.
La seule différence avec Johanono est que ton impôt sur les revenus du travail a une tranche à 60% de 0 à 2000 euros par mois puis une tranche à 20% au delà, tandis que l'impôt sur les revenus du travail de Johanono reste à 40% tout du long.
Et bien fais comme vsydor: changes les chiffres.
Notons aussi que tes 60% je les ait démentis et même si par hasard c'était 60% (ce qui est faux) c'est toujours mieux que maintenant avec les paliers qui te font perdre de l'argent en cas de reprise d'activité. Tu trouve cette situation mieux toi?

----------------------------------------------------------------

johanono » 19 Fév 2016, 23:37:07 a écrit :
Jeff Van Planet » Ven 19 Fév 2016 - 20:00 a écrit :Non. Ce qui se passe c'est que tu as une progressivité dans l'impôt à taux unique. Mais ça n'en fait pas un impôt négatif qui lui est une allocation dégressive.
Je t'invite à relire mes exemples chiffrés, et tu verras qu'il y a aussi une allocation dégressive.
il n'est pas dégressif, il est unique à 700€ et reste à 700€ quoi qu'il arrive. Ce qui se passe dans le système d'allocation universelle c'est que le RU couvre les impôts (ce qui tu appelles retrancher) mais en aucuns cas cette allocation est dégressive.

johanono » 19 Fév 2016, 23:38:21 a écrit :
Nombrilist » Ven 19 Fév 2016 - 23:30 a écrit :
Jeff Van Planet » Ven 19 Fév 2016 - 19:00 a écrit :Non. Ce qui se passe c'est que tu as une progressivité dans l'impôt à taux unique. Mais ça n'en fait pas un impôt négatif qui lui est une allocation dégressive.
La seule différence avec Johanono est que ton impôt sur les revenus du travail a une tranche à 60% de 0 à 2000 euros par mois puis une tranche à 20% au delà, tandis que l'impôt sur les revenus du travail de Johanono reste à 40% tout du long.
Mais dans mon exemple, le taux effectif d'imposition est bel et bien progressif, grâce au "couplage" AU/flat tax.
voilà:
c'est bien l'impôt qui est dégressif et l'allocation qui est unique et constante. Je te dis depuis des pages que ton système à déjà trois sujets pour en parler donc inutile de polluer un sujet sur l'impôt négatif avec ton revenu universel merci.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50675
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Nombrilist » 20 févr. 2016, 10:33:43

"Notons aussi que tes 60% je les ait démentis et même si par hasard c'était 60% (ce qui est faux) c'est toujours mieux que maintenant avec les paliers qui te font perdre de l'argent en cas de reprise d'activité. Tu trouve cette situation mieux toi?"

Tu n'as rien démenti du tout. C'est bien une imposition sur 60% des revenus du travail. Et pour Johanono, idem, c'est bien 40% d'IR sur les revenus du travail tout du long. Je ne comprends pas pourquoi vous me remettez à chaque fois votre allocation sur le tapis. Je n'en tiens pas compte puisque de toute façon on la reçoit quoi qu'on fasse, et même et surtout si on ne branle rien.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17675
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Jeff Van Planet » 20 févr. 2016, 11:56:50

<<vous me remettez à chaque fois votre allocation sur le tapis. Je n'en tiens pas compte>>
Si tu n'en tiens pas compte de l'allocation, et bien dans mon exemple tu es taxé à 20% et dans le système de johanono tu es taxé à 40%. Dans aucuns des deux cas tu n'es taxé à 60%.
Mais comme vsydor le faisait remarqué: il est possible de changer le taux de perte (1) à par exemple 20% au lieux de 50%. vsydor avait même proposé de faire 20% sur les 500 premiers euros et 40% après.


(1)Notons: qui est toujours mieux que le taux de perte actuelle: perte totale d'une allocation.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

pierre30
Messages : 7036
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par pierre30 » 17 déc. 2016, 13:40:29

L'impot négatif a l'avantage de ne pas être versé à ceux qui ont des revenus assez élevés. Ce n'est pas le cas de l'AU.

Le pb de l'IN, c'est que celui qui est au chomage touche 800€ quelque soit sa situation antérieure. Avec un mécanisme d'assurance chomage il aurait davantage. Si on cumule assurance chomage et IN (voire alloc logement, assurance chomage et IN), on revient à un système de RSA puisque l'IN n'est plus versé au-delà d'un seuil.

L'IN s'adresse-t-il à tout le monde ? Une famille de 2 personnes cumule-t-elle 2*800 qui seront versés en fonction du revenu de la famille ?

Choisir un IN seul c'est un sytème très dur.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17675
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Jeff Van Planet » 17 déc. 2016, 16:14:12

un jour quelqu'un m'avait dit que l'IN était une sorte de super prime d'activité. L'affirmation est exagérée, mais pas fausse.

Alors si on superpose l'IN et d'autres allocations, ça revient à la prime d'activité.
De plus le but est surtout de supprimer l'injustice du système actuel, qui rappelons-le crée une inégalité entre les gens qui ont besoin d'aide.
En ce qui concerne le chômage, il y a un grand nombres de pays dans les quels l'allocation chômage est unique et ça se passe très bien.

En plus il ne faut pas perdre de vue le financement, si on ne supprime pas les autres ça ne serait pas soutenable.



L'IN s'adresse-t-il à tous? et bien de la façon dont je l'ai présenté, oui.
D'ailleurs notons que j'ai parlé de changer le système d'impôts (même si non nécessaire) en le transformant en impôt à taux unique et individualisé.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Baltorupec » 17 déc. 2016, 17:15:52

Je prêche pour ma paroisse, mais 800 euros à vivre seulement pour les personnes dépendantes comme les handicapés ou les vieux, ça peut être compliqué. Pour un handicapé mental célibataire comme moi, 800 euros c'est court mais jouable, pour un handicapé moteur comme un aveugle ou une personne qui doit obtenir des aménagements, c'est presque impossible à vivre.

Que ce soit pour le revenu universel ou l'impôt négatif, je préconise la création de deux niveaux de revenus, et deux seulement : un pour les gens normaux, un accordé aux personnes de plus de 62 ans et aux handicapés. Après l'idéal serait de rester à deux seulement. Le grand problème des allocations ou impôt reste le mille feuille financier qui nécessite une armée de fonctionnaires pour être gérée.

Un défaut un peu plus pratique mais pas impossible à gérer est qu'il faudrait gérer les impôts mensuellement. Enfin dans le cas de l'impôt négatif, il faut prendre en compte le fait que cela encourage plus à tricher sur ses déclarations de revenu. On ne peut pas faire la loi autour des tricheurs, c'est un aspect à prendre en compte néanmoins.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Hector » 17 déc. 2016, 17:24:25

Ces discussions sur les différentes façons de tondre l'oeuf et de développer l'assistanat sont juste abracabrantes. Tout ceci vient des cuisines des think thanks socialisants les plus crétins. Il vaudrait mieux discuter du dégraissage du mammouth et des baisses d'impôts qui elles rendraient du pouvoir d'achat et de la marge de manoeuvre aux français méritants.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32138
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par politicien » 17 déc. 2016, 17:39:06

Hector chaque débats a sa place sur le forum. Mais tout le monde peut ne pas débattre de ces sujets. ;)
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50675
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Nombrilist » 17 déc. 2016, 17:54:58

D'ailleurs Hector, si tu t'en sens, tu peux lancer un sujet sur "qu'est ce que le mérite et à quoi celui-ci devrait ouvrir droit dans notre société".
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17675
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Jeff Van Planet » 17 déc. 2016, 18:33:31

Baltorupec » 17 Déc 2016, 18:15:52 a écrit :Je prêche pour ma paroisse, mais 800 euros à vivre seulement pour les personnes dépendantes comme les handicapés ou les vieux, ça peut être compliqué. Pour un handicapé mental célibataire comme moi, 800 euros c'est court mais jouable, pour un handicapé moteur comme un aveugle ou une personne qui doit obtenir des aménagements, c'est presque impossible à vivre.

Que ce soit pour le revenu universel ou l'impôt négatif, je préconise la création de deux niveaux de revenus, et deux seulement : un pour les gens normaux, un accordé aux personnes de plus de 62 ans et aux handicapés. Après l'idéal serait de rester à deux seulement. Le grand problème des allocations ou impôt reste le mille feuille financier qui nécessite une armée de fonctionnaires pour être gérée.

Un défaut un peu plus pratique mais pas impossible à gérer est qu'il faudrait gérer les impôts mensuellement. Enfin dans le cas de l'impôt négatif, il faut prendre en compte le fait que cela encourage plus à tricher sur ses déclarations de revenu. On ne peut pas faire la loi autour des tricheurs, c'est un aspect à prendre en compte néanmoins.
en ce qui concerne l'es personnes âgées, n'oublions pas qu'elle ont eu toute leurs vies pour se préparé à la retraite. Inutile donc de faire plus.
En revanche, en ce qui concerne les handicapés, la question peut se poser. La question peut même se poser de la façon suivante: est-ce que ces dépenses nécessaires (entendre non superflues) relèvent-elles d'une allocations ou d'une assurance?
Attention, je n'ai pas dit assurance privée, merci de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit ;) :love2:

Le dernier point que tu as soulevé est très intéressant, mais est déjà un problème actuellement, oui, le RSA doit être accompagné d'une déclaration trimestrielle.
Après je n'ai pas d détailles en ce qui concerne la façon dont c'est calculé ou comment ça marche dans la pratique, mais ce que je veux dire c'est que la base pour le système est déjà utilisée actuellement.

-----------------
politicien » 17 Déc 2016, 18:39:06 a écrit :Hector chaque débats a sa place sur le forum. Mais tout le monde peut ne pas débattre de ces sujets. ;)
croyez-le si vous voulez, mais moi même il m'arrive de passer mon chemin quand un sujet ne me plait pas.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 30016
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par wesker » 17 déc. 2016, 18:40:37

Hector, très souvent ceux qui parlent de tondre l'oeuf comme tu dis, seraient bien incapable de vivre avec les revenus de ceux qui se retrouvent dans ces galères. Ils ne sont, déjà, pas foutus de vivre un jour sans leur i phone, alors imagine s'ils devaient être au SMIC....

Concernant l'impôt négatif, il ne serait réalisable que dans l'hypothèse d'un impôt proportionnel, ce qui n'est pas, compatible avec la structure fiscale de notre impôt, par conséquent, plutôt que de réfléchir sur des solutions qui ne verront pas le jour immédiatement, peut être faudrait il réfléchir à la manière de rendre l'impôt lisible, pour les français et, surtout affectés, efficacement aux services publics. Car, majoritairement il n'y a pas de réels soucis à l'impôt, mais des interrogations sur leur affectation !

pierre30
Messages : 7036
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par pierre30 » 17 déc. 2016, 23:48:17

Supposons un IN à 800€ et c'est tout. Pas d'alloc chômage.

Une personne qui gagne 4000 € veut acheter un logement. La banque va lui faire payer une assurance très élevée et cela ne l'empêchera pas d'être immédiatement dans la dêche si il est au chômage.

Le gars va donc souscrire une assurance privée contre le chômage. Si cela lui arrive son assurance va lui verser une indemnité disons de 3000 € et il ne touchera pas l'IN. L'IN ne concerne au final que les petits revenus et les personnes sans revenus. On revient à un RSA et on a privatisé l'assurance chômage.

Jeff, est-ce que c'est comme ça que tu l'envisages ?

Répondre

Retourner vers « Vos tribunes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré