L'impôt négatif.

pierre30
Messages : 6930
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par pierre30 » 18 déc. 2016, 00:30:58

wesker » Sam 17 Déc 2016 - 19:40 a écrit : Concernant l'impôt négatif, il ne serait réalisable que dans l'hypothèse d'un impôt proportionnel, ce qui n'est pas, compatible avec la structure fiscale de notre impôt, par conséquent, plutôt que de réfléchir sur des solutions qui ne verront pas le jour immédiatement, peut être faudrait il réfléchir à la manière de rendre l'impôt lisible, pour les français et, surtout affectés, efficacement aux services publics. Car, majoritairement il n'y a pas de réels soucis à l'impôt, mais des interrogations sur leur affectation !
Tu as raison. Ce système IN ou AU amène beaucoup de questions sans convaincre vraiment.

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Hector » 18 déc. 2016, 09:08:21

politicien » 17 Déc 2016, 18:39:06 a écrit :Hector chaque débats a sa place sur le forum. Mais tout le monde peut ne pas débattre de ces sujets. ;)
Je vais effectivement m'abstenir sur ces sujets (RU, impôt négatif, etc) qui ne vont pas faire recette le 23 avril 2017. :mur:
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17230
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Jeff Van Planet » 18 déc. 2016, 09:14:57

pierre30 » 18 Déc 2016, 00:48:17 a écrit :Supposons un IN à 800€ et c'est tout. Pas d'alloc chômage.

Une personne qui gagne 4000 € veut acheter un logement. La banque va lui faire payer une assurance très élevée et cela ne l'empêchera pas d'être immédiatement dans la dêche si il est au chômage.

Le gars va donc souscrire une assurance privée contre le chômage. Si cela lui arrive son assurance va lui verser une indemnité disons de 3000 € et il ne touchera pas l'IN. L'IN ne concerne au final que les petits revenus et les personnes sans revenus. On revient à un RSA et on a privatisé l'assurance chômage.

Jeff, est-ce que c'est comme ça que tu l'envisages ?
alors avant de parler d'assurance chômage privée, il faut regarder ce qui se passe dans des pays qui ont mit en place des indemnités chômage forfaitaires: ont-ils des assurances chômage privées?
Si je regarde deux pays qui ont un tel système, Angleterre et Portugal, non, on n'y observe pas d'assurance chômage privées.

Encore une fois je ne parle pas d'une chose extraordinaire, juste de quelque chose qui existe ailleurs. Quelque chose qui s'observe, se répète, et est reproductible.


Sans oublier LA différence fondamentale avec un système d'assurance chômage: il est plus flexible et ne pénalise pas les gens qui reprennent un emploi ou font de l'intérim.
Du vécu: avoir bossé deux semaines et demi m'ont fait perdre l'allocation chômage du mois, du coup ce mois là j'ai gagné moins en bossant qu'en restant au chômage.
L'IN évite ce genre de situations.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12685
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Baltorupec » 18 déc. 2016, 09:16:04

Hector » Dim 18 Déc 2016 - 10:08 a écrit :
politicien » 17 Déc 2016, 18:39:06 a écrit :Hector chaque débats a sa place sur le forum. Mais tout le monde peut ne pas débattre de ces sujets. ;)
Je vais effectivement m'abstenir sur ces sujets (RU, impôt négatif, etc) qui ne vont pas faire recette le 23 avril 2017. :mur:
Effectivement, le 23 avril 2017, les pauvres devront travailler toujours plus pour aller payer les retraites à 5000 euros des cadres sup représentés par Fillon. Les vieux crèverons plus tôt, les riches auront leur retraire, et tout ira pour le meilleur des mondes pour l'UMP. Quand les gens qui n'ont pas pu se payer d'études ou de longues études galérerons de CDDs, les fils ou filles à Papa s'achèteront des places en école de commerce.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17230
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Jeff Van Planet » 18 déc. 2016, 09:17:56

de toues façons se sont des assistés :banane2:
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 29642
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par wesker » 18 déc. 2016, 09:30:53

Baltorupec....On se préoccupe de ceux qui perçoivent 4 000€ mensuels, quand la moitié de la France est en dessous de 1 600€...C'est du grand n'importe quoi !

Naturellement, il est nécessaire de procéder à une réforme fiscale d'envergure dans le but d'encourager le travail et l'activité, d'avoir une fiscalité lisible, efficace, en mesure de financer les services publics essentiels auxquels nous sommes, globalement tous attachés, néanmoins, il ne faut pas s'égarer dans des considérations idéologiques, partisanes ou catégorielles.

L'enjeu d'une politique fiscale est d'abord d'avoir un impôt efficace, juste et permettant l'équilibre budgétaire, tout en étant lisible pour les contribuables. Il ne s'agit pas de satisfaire aux caprices de quelques personnes aisées, mais insatisfaites, qui ne regardent que leur petit confort et ignorent totalement ce que c'est de vivre avec 1000€ par mois. L'impôt négatif n'a de sens que dans le cadre d'une fiscalité sur le revenu fluctuante, autrement dit, la flat tax.

Chacun sait que ce système, efficace, présente l'inconvénient de mettre lourdement à contribution des citoyens qui, aujourd'hui ne peuvent finir leur mois, à partir du 20 ! Dès lors, réglons d'abord la question de la confiance des entreprises, de l'activité et du chômage, ensuite, cela libèrera des possibilités d'ajustements de cette fiscalité.

pierre30
Messages : 6930
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par pierre30 » 18 déc. 2016, 11:23:40

Jeff Van Planet » Dim 18 Déc 2016 - 10:14 a écrit :
alors avant de parler d'assurance chômage privée, il faut regarder ce qui se passe dans des pays qui ont mit en place des indemnités chômage forfaitaires: ont-ils des assurances chômage privées?
Si je regarde deux pays qui ont un tel système, Angleterre et Portugal, non, on n'y observe pas d'assurance chômage privées.

Encore une fois je ne parle pas d'une chose extraordinaire, juste de quelque chose qui existe ailleurs. Quelque chose qui s'observe, se répète, et est reproductible.


Sans oublier LA différence fondamentale avec un système d'assurance chômage: il est plus flexible et ne pénalise pas les gens qui reprennent un emploi ou font de l'intérim.
Du vécu: avoir bossé deux semaines et demi m'ont fait perdre l'allocation chômage du mois, du coup ce mois là j'ai gagné moins en bossant qu'en restant au chômage.
L'IN évite ce genre de situations.
Je ne suis pas choqué, mais je me mets dans la situation. Je suis en France et si je n'ai plus d'assurance chômage, je ne prends pas le risque d'acheter à crédit un appart à la mer comme résidence secondaire. Alors je cherche à souscrire une assurance dans le privé.
Pourquoi ce raisonnement ? Nous sommes en France et les entreprises hésitent à embaucher. En cas de coup dur ça va être compliqué et ça peut durer quelques mois.

En Angleterre le marché de l'emploi est très dynamique.

Ta proposition ressemble à une idée de gauche (Piketty), mais c'est bel et bien un truc libéral (ce qui n'est pas une insulte selon moi).

pierre30
Messages : 6930
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par pierre30 » 18 déc. 2016, 11:28:51

Wesker, il ne s'agit pas seulement de ceux qui gagnent 4000 € par mois. J'aurais pu prendre 2000 et le raisonnement était identique.
Cela dépend du taux de flat tax. Jeff avait retenu 20%. Moi je prendrais plus volontiers 40% et je supprimerais TVA, CSG et pas mal d'autres choses afin de rendre lisibles les impôts que chaque français paye.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17230
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Jeff Van Planet » 18 déc. 2016, 12:05:14

pierre30 » 18 Déc 2016, 12:23:40 a écrit :
Jeff Van Planet » Dim 18 Déc 2016 - 10:14 a écrit :
alors avant de parler d'assurance chômage privée, il faut regarder ce qui se passe dans des pays qui ont mit en place des indemnités chômage forfaitaires: ont-ils des assurances chômage privées?
Si je regarde deux pays qui ont un tel système, Angleterre et Portugal, non, on n'y observe pas d'assurance chômage privées.

Encore une fois je ne parle pas d'une chose extraordinaire, juste de quelque chose qui existe ailleurs. Quelque chose qui s'observe, se répète, et est reproductible.


Sans oublier LA différence fondamentale avec un système d'assurance chômage: il est plus flexible et ne pénalise pas les gens qui reprennent un emploi ou font de l'intérim.
Du vécu: avoir bossé deux semaines et demi m'ont fait perdre l'allocation chômage du mois, du coup ce mois là j'ai gagné moins en bossant qu'en restant au chômage.
L'IN évite ce genre de situations.
Je ne suis pas choqué, mais je me mets dans la situation. Je suis en France et si je n'ai plus d'assurance chômage, je ne prends pas le risque d'acheter à crédit un appart à la mer comme résidence secondaire. Alors je cherche à souscrire une assurance dans le privé.
Pourquoi ce raisonnement ? Nous sommes en France et les entreprises hésitent à embaucher. En cas de coup dur ça va être compliqué et ça peut durer quelques mois.

En Angleterre le marché de l'emploi est très dynamique.

Ta proposition ressemble à une idée de gauche (Piketty), mais c'est bel et bien un truc libéral (ce qui n'est pas une insulte selon moi).
Je pense que ton truque d'assurance privée est utopique et que ça perturbe ta vison car un tel système d'assurances privées ne se vérifie nuls parts.
Il est donc plus raisonnable de l'oublier que d'y penser.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

pierre30
Messages : 6930
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par pierre30 » 18 déc. 2016, 12:25:04

Dans ce cas je pense que l'insécurité va poser beaucoup de problèmes à l'économie. A moins que le code du travail et les multiple contraintes qui pèsent sur les entreprises françaises ne soient allégées afin de dynamiser le marché du travail.

Avatar du membre
wesker
Messages : 29642
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par wesker » 18 déc. 2016, 12:28:16

Sur l'assurance chômage, elle permets à des personnes qui perdent leur emploi de continuer à percevoir un revenu. Naturellement, cela pourrait se faire dans le privé, mais j'ai le sentiment qu'en période d'instabilité professionnelle, les compagnies pratiqueraient des tarifs élevés et la solidarité qui nous caractérise serait remise en cause.

L'impôt négatif vise à corriger les écarts de revenus et de fiscalité, mais ne peut se concevoir que dans le cas d'une flat tax qui sera particulièrement douloureuse, dans un pays ayant déjà une fiscalité locale élevé et qui frappe plus douloureusement les classes dites moyennes. C'est pour cela que cette idée, vise à constituer une réponse à l'allocation universelle mais ne peut se mettre en place qu'à la condition que les français aient des perspectives d'emplois, ce qui n'est pas le cas.

L'insécurité professionnelle pénalisera le bâtiment, la restauration et de nombreuses entreprises, si les clients reportent leurs achats, attendent pour investir, d'avoir une stabilité. Si cette dernière, culture certes française n'existe plus, de nombreuses entreprises en seront les premières victimes, mais j'imagine que les libéraux ne bossent pas, dans leurs travaux, pour ces dernières.

Les libéraux veulent être gagnant sur tout les tableaux, que les patrons n'aient plus l'assurance chômage à payer, alors que ces derniers peuvent licencier facilement....C'est bien une lutte de classe et de préservation des intérêts qui se joue !

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17230
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Jeff Van Planet » 18 déc. 2016, 13:35:25

pierre30 » 18 Déc 2016, 13:25:04 a écrit :Dans ce cas je pense que l'insécurité va poser beaucoup de problèmes à l'économie. A moins que le code du travail et les multiple contraintes qui pèsent sur les entreprises françaises ne soient allégées afin de dynamiser le marché du travail.
Ce qui est bien possible.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

pierre30
Messages : 6930
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par pierre30 » 18 déc. 2016, 21:39:03

Oui c'est possible. Commençons par re-dynamiser l'économie. On verra ensuite si il est nécessaire de créer l'IN. :gratte:

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17230
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par Jeff Van Planet » 19 déc. 2016, 17:17:19

je viens de relir quelques messages en arrière et je me rends compte maintenant que je n'ai pas clairement dit ceci:

que l'on laisse un système de chômage, je n'ai rien contre, ce qui me gêne surtout c'est que mes calcules (voir le tout premier message) seraient à refaire. Oui j'ai compté sur l'argent de l'assurance chômage pour financer l'IN.
Je voulais simplement mettre ça au claire.


maintenant une réponse au dernier message du sujet:
<<Commençons par re-dynamiser l'économie. On verra ensuite si il est nécessaire de créer l'IN>>
pourquoi ne pas faire les deux en même temps?
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

pierre30
Messages : 6930
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: L'impôt négatif.

Message non lu par pierre30 » 19 déc. 2016, 19:17:13

Ben le système me parait risqué : tout pèse sur les salaires (risque de dérapage) et comme tu l'a dit, tu as besoin de l'argent de l'assurance chômage pour le financer. Donc pas de chômage pour les salaires > à 800 € net (risque sur la consommation).

L'état prendra encore plus de place dans l'économie et je ne suis pas vraiment convaincu que son efficacité soit meilleure que le RSA.

Alors si l'économie repart ce n'est peut-être pas la peine.

Répondre

Retourner vers « Vos tribunes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré