La grande faillite des primaires

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5111
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par Yakiv » 01 avr. 2017, 13:27:44

wesker a écrit :
01 avr. 2017, 12:59:05
Milan globalement, tu as raison sur l'analyse et l'échec des primaires. Néanmoins quand tu dis que les participants à la primaire ne sont pas représentatifs des électeurs, je m'interroge, pourquoi ces derniers ne se sont pas mobilisés, alors que les primaires furent ouvertes ?

J'ai le sentiment que la crise de confiance, et l'entre soi sociologique qui semble caractériser les familles politiques provoquent des effets bien pires encore que ce qu'on peut percevoir à travers les suffrages, les abstentions etc....
Je vois 2 raisons. La première, c'est la défiance vis-à-vis du mandat Hollande et que de ce fait, les électeurs potentiels de la primaire de gauche savaient par avance que ce n'était plus leur tour cette fois, que l'élection était perdue pour 2017.
La seconde, c'est la défiance générale des citoyens vis-à-vis du monde politique, à tort ou à raison (de mon point de vue, plutôt à tort).

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5111
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par Yakiv » 01 avr. 2017, 13:31:06

Nombrilist a écrit :
01 avr. 2017, 13:23:30
+1000. El Fredo, ce que tu dis, c'est réfléchir à l'envers. C'est trouver naturel que l'aile gauche finisse toujours par s'aligner avec l'aile droite. Suite à la primaire, c'était à l'aile droite de se rallier à l'aile gauche, pas à l'aile gauche d'aller mendier auprès de l'aile droite. Le PS n'a pas respecté la "légitimité" (MDR) qu'a conféré la primaire à celui qui a été désigné. Le PS a trahi les électeurs de la primaire.
Je suis plutôt d'accord, même si ce n'est pas forcément "le PS" qui trahit Hamon selon moi.
Le PS fait campagne pour Hamon, Cambadélis soutient Hamon et il critique les ralliements en faveur de Macron (peut-être en manquant de vigueur certes, mais la situation est délicate...).

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24017
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par El Fredo » 01 avr. 2017, 14:41:53

Je ne parle pas de faire la synthèse ou quoi que ce soit de ce genre, c'est un principe foireux qui a mené Hollande à la situation où il est actuellement. Non, je parle de rassembler. Hamon a fait 36% au premier tour, 58% au second, il ne peut pas envoyer chier les 42% qui n'ont pas voté pour lui. Personne ne lui demande de prendre les vallsistes dans son équipe ou de reprendre son programme, mais l'aile droite du PS a très mal pris qu'Hamon concentre 100% de ses efforts à draguer Jadot et Mélenchon en tournant le dos au reste du parti, car après tout le chemin à parcourir vers les socio-démocrates prêts à s'impliquer dans la campagne n'était pas tellement plus long. C'était une erreur d'aller rassembler hors du PS avant de rassembler au sein du PS. Je vous rappelle qu'il s'agit tout de même d'une élection présidentielle avec une législative au bout, comment imaginer qu'un type qui n'est pas capable de tendre la main aux autres types de son propre parti serait capable de former un gouvernement ? Et ça n'a visiblement pas échappé aux personnes sondées. Soit dit en passant Mélenchon a le même problème.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
signora
Messages : 3163
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par signora » 01 avr. 2017, 15:25:42

@El Fredo
devant la situation du PS, et celle d'Hamon, je fais la même analyse que toi.
je crois en outre que les primaires ont démontré dans les 2 camps leurs effets pervers.
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
wesker
Messages : 30001
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par wesker » 01 avr. 2017, 17:41:30

Milan je ne me souviens que Fillon ait réussi à bénéficier d'une réelle dynamique y compris à la suite des primaires...J'avoue que les tensions restèrent intactes et que les divergences continuèrent de s'exprimer. En revanche, il est vrai que ce sont les affaires qui justifièrent la remise en question, les interrogations que se posèrent et se posent encore, par certains responsables de sa famille politique qui restent relativement discret durant cette campagne. Où sont les NKM, les Bruno Le Maire, les Copé etc....? Mais, à la différence de Valls, ils préfèrent rester en retraite d'une campagne dans laquelle, sans doute ils ne se reconnaissent pas, que d'aller soutenir un candidat extérieur, mais cela est de la responsabilité de chacun.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17669
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par Jeff Van Planet » 02 avr. 2017, 08:24:17

@El Fredo voilà pourquoi je pense qu'un système de primaires pour les législaties serait tout aussi bon, de cette façon les autres 42% auraient toujours du poids aux législatives et ne seraient pas laissés pour compte.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50667
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par Nombrilist » 02 avr. 2017, 08:37:26

La proportionnelle tu veux dire ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5111
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par Yakiv » 02 avr. 2017, 09:16:57

El Fredo a écrit :
01 avr. 2017, 14:41:53
Je ne parle pas de faire la synthèse ou quoi que ce soit de ce genre, c'est un principe foireux qui a mené Hollande à la situation où il est actuellement. Non, je parle de rassembler. Hamon a fait 36% au premier tour, 58% au second, il ne peut pas envoyer chier les 42% qui n'ont pas voté pour lui. Personne ne lui demande de prendre les vallsistes dans son équipe ou de reprendre son programme, mais l'aile droite du PS a très mal pris qu'Hamon concentre 100% de ses efforts à draguer Jadot et Mélenchon en tournant le dos au reste du parti, car après tout le chemin à parcourir vers les socio-démocrates prêts à s'impliquer dans la campagne n'était pas tellement plus long. C'était une erreur d'aller rassembler hors du PS avant de rassembler au sein du PS. Je vous rappelle qu'il s'agit tout de même d'une élection présidentielle avec une législative au bout, comment imaginer qu'un type qui n'est pas capable de tendre la main aux autres types de son propre parti serait capable de former un gouvernement ? Et ça n'a visiblement pas échappé aux personnes sondées. Soit dit en passant Mélenchon a le même problème.
Pour gagner une élection présidentielle, les candidats n'ont pas que ça à foutre de passer leur temps à "rassembler" leur parti une fois qu'ils ont été désignés. Soit les éléments du parti le soutiennent, soit ils ne le soutiennent pas, point.
Là en l'occurrence, ils ne le soutiennent pas pour nombre d'entre eux et je ne crois pas du tout que la cause de ce rejet soit les discussions avec Jadot et Mélenchon dont l'électorat n'en a strictement rien à faire. La cause, c'est le revenu universel et son concept de laïcité très ouverte. Seulement voilà, s'il veut rester honnête et crédible, il ne peut pas renier le programme qu'il a présenté aux primaires et qui la fait gagner.
Par contre, les Français ont du mal à voir le revenu un universel comme autre chose qu'un programme généralisé d'assistanat doublé d'un appel d'air à l'immigration. Je pense qu'encore une fois, ce sont les Scandinaves qui montreront la voie sur cette innovation sociale, les latins sont encore loin d'être prêts.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5111
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par Yakiv » 02 avr. 2017, 09:25:17

wesker a écrit :
01 avr. 2017, 17:41:30
Milan je ne me souviens que Fillon ait réussi à bénéficier d'une réelle dynamique y compris à la suite des primaires...J'avoue que les tensions restèrent intactes et que les divergences continuèrent de s'exprimer. En revanche, il est vrai que ce sont les affaires qui justifièrent la remise en question, les interrogations que se posèrent et se posent encore, par certains responsables de sa famille politique qui restent relativement discret durant cette campagne. Où sont les NKM, les Bruno Le Maire, les Copé etc....? Mais, à la différence de Valls, ils préfèrent rester en retraite d'une campagne dans laquelle, sans doute ils ne se reconnaissent pas, que d'aller soutenir un candidat extérieur, mais cela est de la responsabilité de chacun.
Les tous premiers jours faisant suite à l'élection à la primaire, Fillon faisait presque jeu égal avec Marine Le Pen dans les sondages. Ensuite il faut dire que les affaires lui sont tombées dessus très très vite.
Hamon lui-même a vu ses intentions de vote doubler à la suite de sa victoire à la primaire, même si ça n'a pas tenu.
A droite, c'est un peu spécial, je pense que les cadors considèrent l'élection comme perdue. Ils n'ont dès lors aucun intérêt à s'y impliquer. Même chose à gauche d'ailleurs.
La campagne de Hollande a, au contraire, très bien fonctionné en 2012. On peut même se demander si Hollande aurait eu des chances de remporter l'élection présidentielle (ce qui paraissait encore hautement improbable 6 mois avant) s'il n'avait pas bénéficié de la dynamique des primaires socialistes.

Avatar du membre
albert
Messages : 9776
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par albert » 02 avr. 2017, 09:56:21

Après la trahison de Valls et de De Rugy, plus personne ne voudra participer aux primaires car la crédibilité de ce système repose sur des règles qui ne sont pas respectées. Les votants à la primaire de la BAP se sont fait arnaquer de deux euros par le PS, et la prochaine fois, ils ne se feront plus avoir.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5111
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par Yakiv » 02 avr. 2017, 10:24:31

albert a écrit :
02 avr. 2017, 09:56:21
Après la trahison de Valls et de De Rugy, plus personne ne voudra participer aux primaires car la crédibilité de ce système repose sur des règles qui ne sont pas respectées. Les votants à la primaire de la BAP se sont fait arnaquer de deux euros par le PS, et la prochaine fois, ils ne se feront plus avoir.
Possible. Du coup, va-t-on revenir à une désignation par un bureau politique ? Revenir à ce point en arrière ?

Avatar du membre
albert
Messages : 9776
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par albert » 02 avr. 2017, 10:33:29

Entre le vote d'un bureau politique et la primaire ouverte, il existe une solution intermédiaire qui s'appelle la primaire fermée (réservée aux adhérents.) On dit que les partis sont morts, en réalité ce n'est vrai que pour le PS, LR et EELV. Le FN se porte très bien.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5111
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par Yakiv » 02 avr. 2017, 10:36:36

albert a écrit :
02 avr. 2017, 10:33:29
Entre le vote d'un bureau politique et la primaire ouverte, il existe une solution intermédiaire qui s'appelle la primaire fermée (réservée aux adhérents.) On dit que les partis sont morts, en réalité ce n'est valable que pour le PS, LR et EELV. Le FN se porte très bien.
Oui mais le risque de rejet par les autres du candidat élu ne risque-t-il pas de se reproduire avec des primaires fermées ?

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50667
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par Nombrilist » 02 avr. 2017, 10:39:38

Avec des primaires fermées, c'est probablement Valls qui serait passé. Les électeurs Mélenchon-compatibles ont fait une grosse connerie en votant Hamon.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
albert
Messages : 9776
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: La grande faillite des primaires

Message non lu par albert » 02 avr. 2017, 10:47:46

Pourquoi le PS est mort ? Parce qu’il n’a plus d’idées ni de programme depuis très, très longtemps, et qu’il s’est décrédibilisé au pouvoir. C’est valable aussi pour LR. Un parti doit avoir une ligne politique et un programme qui rassemblent ses militants. La primaire divise parce que chaque candidat à un projet différent et celui qui gagne la primaire impose son programme aux autres.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Répondre

Retourner vers « Vos tribunes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré