Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par Baltorupec » 27 mars 2017, 10:07:34

Je suis à 100 % d'accord avec Johanono.

J'ai rencontré pas mal de gens qui ont eu des vies dures sans avoir à nécessairement avoir un staff rémunéré officiellement, comme les gens qui aident leur compagnon à la ferme, ou bien encore des gens qui s'occupent de leurs enfants malades/handicapés.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
albert
Messages : 9943
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par albert » 27 mars 2017, 10:18:33

Baltorupec a écrit :
27 mars 2017, 10:07:34
J'ai rencontré pas mal de gens qui ont eu des vies dures sans avoir à nécessairement avoir un staff rémunéré officiellement, comme les gens qui aident leur compagnon à la ferme, ou bien encore des gens qui s'occupent de leurs enfants malades/handicapés.
Quel est le rapport ? Bien sûr qu'il faut aider ces gens, mais pourquoi la solidarité envers ces personnes devrait être supportée uniquement par les retraités ? Plafonner les pensions à 1300 euros aurait pour conséquence le développement des retraites par capitalisation pour ceux qui en ont les moyens, ce n'est pas ma conception de l'égalité et ce serait nourrir encore davantage le système financier déjà hypertrophié.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par Baltorupec » 27 mars 2017, 10:24:42

Premièrement, ce n'est pas les retraités qui supportent le coût de la retraite, c'est les gens qui travaille.

Si tu as une conception de l'égalité, je doute que ce système puisse te convenir, un système qui défavorise les petits commerçants, les agriculteurs, les gens qui ont travaillé de nuit (jusqu'à très récemment non compté dans le compte de pénibilité, compté de façon non rétroactive depuis quatre ou cinq ans je dirais de mémoire). Bref, il y a plein de gens qui vivent avec bien moins de 1300 euros aujourd'hui à la retraite.

Que toute le monde ait la même chose, c'est l'égalité.

Les handicapés vivent avec 800 euros par mois, donc 1300 c'est déjà pas mal.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
albert
Messages : 9943
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par albert » 27 mars 2017, 10:35:07

Baltorupec a écrit :
27 mars 2017, 10:24:42
Premièrement, ce n'est pas les retraités qui supportent le coût de la retraite, c'est les gens qui travaille.
Eh bien justement : les retraités ont travaillé durant 40 à 43 ans et ils ont cotisé durant toutes ces années en fonction de leurs revenus.
Baltorupec a écrit :
27 mars 2017, 10:24:42
Si tu as une conception de l'égalité, je doute que ce système puisse te convenir, un système qui défavorise les petits commerçants, les agriculteurs, les gens qui ont travaillé de nuit (jusqu'à très récemment non compté dans le compte de pénibilité, compté de façon non rétroactive depuis quatre ou cinq ans je dirais de mémoire). Bref, il y a plein de gens qui vivent avec bien moins de 1300 euros aujourd'hui à la retraite.

Que toute le monde ait la même chose, c'est l'égalité.

Les handicapés vivent avec 800 euros par mois, donc 1300 c'est déjà pas mal.
Je ne dis pas qu'il ne faut pas revaloriser les allocations pour les handicapés ni le minimum vieillesse.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par Baltorupec » 27 mars 2017, 10:42:42

Bien sûr qu'au début de l'instauration d'un tel système, il faudra une compensation pour certaines retraites.

Mais cotiser est un terme très pervers.
La définition du Larousse :
"Organiser entre soi une collecte de fonds en vue d'une dépense commune ou pour un don : Ses enfants ont cotisé pour lui offrir un cadeau."

Cela entend que les travailleurs mettent de côté de l'argent pour aller à la retraite, ce qui est totalement faux. En France, le système de retraite consiste à faire payer les travailleurs pour avoir le droit d'avoir que les jeunes leur paieront leur retraite. La solidarité intergénérationnelle est fondamentale à un pays digne de ce nom, et nous devons prendre soin de nos personnes âgées, mais ce n'est pas aux jeunes de payer pour des retraites à 4000, 5000, 8000 euros voir plus. C'est effectivement des exceptions, mais des exceptions qui pèsent lourd dans la balance.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
albert
Messages : 9943
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par albert » 27 mars 2017, 10:57:52

Non, elles ne pèsent pas très lourd dans la balance puisque ce sont des exceptions.
Il faut d'ailleurs préciser que la retraite de base de la CNAV ne peut dépasser 50% du plafond de la sécurité sociale, soit un peu plus de 1600 euros seulement, le reste étant constitué des retraites complémentaires par points (Agirc et Arrco.)
Si vous voulez tuer le système de retraite, vous le plafonnez complètement et les cadres iront vers des systèmes par capitalisation.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14546
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par Narbonne » 27 mars 2017, 12:41:52

A cause de l'inflation et du calcul sur 25 ans, la CNAV donne au maximum 1300€. Le 50% du plafond actuel, c'est du marketing. Le plafond a augmenté plus vite que l'inflation. C'est la moyenne des 50% du plafond sur 25 ans
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 24554
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par johanono » 27 mars 2017, 13:48:00

albert a écrit :
27 mars 2017, 10:57:52
Non, elles ne pèsent pas très lourd dans la balance puisque ce sont des exceptions.
Il faut d'ailleurs préciser que la retraite de base de la CNAV ne peut dépasser 50% du plafond de la sécurité sociale, soit un peu plus de 1600 euros seulement, le reste étant constitué des retraites complémentaires par points (Agirc et Arrco.)
Si vous voulez tuer le système de retraite, vous le plafonnez complètement et les cadres iront vers des systèmes par capitalisation.
Le système que je propose garantit une pension de retraite à (environ) 1300 € pour tous les retraités, y compris pour ceux qui, dans le système actuel, ne peuvent prétendre à une pension de retraite d'un tel montant. C'est, je crois, un progrès social pour tous les travailleurs qui, dans le système actuel, sont condamnés à avoir une petite pension. Quant aux cadres, en effet, ils seront pénalisés : s'ils veulent recourir à un système par capitalisation pour se constituer une retraite complémentaire, ils pourront le faire, ce sera à leur libre choix.
Narbonne a écrit :
27 mars 2017, 12:41:52
A cause de l'inflation et du calcul sur 25 ans, la CNAV donne au maximum 1300€. Le 50% du plafond actuel, c'est du marketing. Le plafond a augmenté plus vite que l'inflation. C'est la moyenne des 50% du plafond sur 25 ans
Votre discussion sur le plafond de SS et les points AGIRC et ARRCO montre que personne ne comprend vraiment le système actuel, personne ne sait qui a droit à quoi, le débat n'en est que plus compliqué.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par Baltorupec » 27 mars 2017, 13:57:36

albert a écrit :
27 mars 2017, 10:57:52
Non, elles ne pèsent pas très lourd dans la balance puisque ce sont des exceptions.
Il faut d'ailleurs préciser que la retraite de base de la CNAV ne peut dépasser 50% du plafond de la sécurité sociale, soit un peu plus de 1600 euros seulement, le reste étant constitué des retraites complémentaires par points (Agirc et Arrco.)
Si vous voulez tuer le système de retraite, vous le plafonnez complètement et les cadres iront vers des systèmes par capitalisation.

Drôle de logique. Bien sûr qu'une exception peut peser lourd dans la balance. Par exemple, l'exception corse en terme de taux d'homicide pèse très lourd sur la moyenne des taux d'homicide.

En plus, le système de retraite par cotisation a l'effet extrêmement pervers de créer des plafonds de verre.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Hector
Messages : 6296
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par Hector » 27 mars 2017, 14:01:22

Moi je comprends parfaitement mon grand. D'une part, il y a des simulateurs sur Internet y compris côté CNAV et complémentaires qui te donnent des bonnes fourchettes de la future pension.
Ensuite, j'ai cotisé for longtemps et je vais cotiser encore dans un système de retraite donné, je ne vois pas pourquoi on changerait le système alors que j'approche de la retraite en me spoliant. Ceux qui n'ont jamais bossé et jamais cotisé ou très peu n'ont qu'à se démmerder.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

En ligne
Avatar du membre
johanono
Messages : 24554
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par johanono » 27 mars 2017, 14:02:13

Baltorupec a écrit :
27 mars 2017, 13:57:36
albert a écrit :
27 mars 2017, 10:57:52
Non, elles ne pèsent pas très lourd dans la balance puisque ce sont des exceptions.
Il faut d'ailleurs préciser que la retraite de base de la CNAV ne peut dépasser 50% du plafond de la sécurité sociale, soit un peu plus de 1600 euros seulement, le reste étant constitué des retraites complémentaires par points (Agirc et Arrco.)
Si vous voulez tuer le système de retraite, vous le plafonnez complètement et les cadres iront vers des systèmes par capitalisation.

Drôle de logique. Bien sûr qu'une exception peut peser lourd dans la balance. Par exemple, l'exception corse en terme de taux d'homicide pèse très lourd sur la moyenne des taux d'homicide.

En plus, le système de retraite par cotisation a l'effet extrêmement pervers de créer des plafonds de verre.
Il faudrait trouver l'info sur le montant de la pension médiane en France, dont on peut supposer qu'elle est inférieure à la pension moyenne. Je n'ai pas encore trouvé cette info.
Hector a écrit :
27 mars 2017, 14:01:22
Moi je comprends parfaitement mon grand. D'une part, il y a des simulateurs sur Internet y compris côté CNAV et complémentaires qui te donnent des bonnes fourchettes de la future pension.
Ensuite, j'ai cotisé for longtemps et je vais cotiser encore dans un système de retraite donné, je ne vois pas pourquoi on changerait le système alors que j'approche de la retraite en me spoliant. Ceux qui n'ont jamais bossé et jamais cotisé ou très peu n'ont qu'à se démmerder.
Il faudrait envisager des dispositions transitoires pour ceux qui ne sont pas très loin de l'âge de la retraite.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par Baltorupec » 27 mars 2017, 15:37:09

Hector a écrit :
27 mars 2017, 14:01:22
Moi je comprends parfaitement mon grand. D'une part, il y a des simulateurs sur Internet y compris côté CNAV et complémentaires qui te donnent des bonnes fourchettes de la future pension.
Ensuite, j'ai cotisé for longtemps et je vais cotiser encore dans un système de retraite donné, je ne vois pas pourquoi on changerait le système alors que j'approche de la retraite en me spoliant. Ceux qui n'ont jamais bossé et jamais cotisé ou très peu n'ont qu'à se démmerder.
Parce que tu n'as cotisé rien du tout. Le terme cotisation dans ce cas est une escroquerie intellectuelle de la gauche que la droite a beaucoup apprécié aussi.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
albert
Messages : 9943
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par albert » 27 mars 2017, 16:00:42

Baltorupec a écrit :
27 mars 2017, 10:42:42
Mais cotiser est un terme très pervers.
La définition du Larousse :
"Organiser entre soi une collecte de fonds en vue d'une dépense commune ou pour un don : Ses enfants ont cotisé pour lui offrir un cadeau."

Cela entend que les travailleurs mettent de côté de l'argent pour aller à la retraite, ce qui est totalement faux. En France, le système de retraite consiste à faire payer les travailleurs pour avoir le droit d'avoir que les jeunes leur paieront leur retraite.
Cotiser est un terme utilisé dans le domaine de l’assurance. Lorsque vous cotisez pour assurer votre appartement ou votre voiture, votre cotisation n’est pas mise de côté par votre assureur, elle est immédiatement utilisée mais vous donne droit à une indemnisation le jour où vous aurez un sinistre. C’est la même chose pour le chômage et pour la retraite : vous cotisez à hauteur de vos revenus pour vous assurer un revenu de remplacement le jour où vous ne pourrez plus travailler. Cette notion de taux de remplacement est importante car celui qui gagne bien sa vie acceptera de cotiser beaucoup s’il peut espérer avoir une indemnisation ou une pension en rapport avec son salaire, ce qui lui évitera un déclassement social en cas de chômage ou lorsqu’il partira à la retraite. Si vous rompez ce lien, vous abaissez du même coup le consentement du salarié à contribuer au système à hauteur de ses revenus, que ce soit sous forme de cotisations ou d’impôts.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par Baltorupec » 27 mars 2017, 16:08:25

En attendant, cotiser ne reste qu'un terme poli pour dire "les jeunes vont payer pour vous". Peut être que les jeunes auquel vous aurez léguer une dette colossale et un système policier, éducationnel et juridique détruit en auront un jour ras-le-bol de bosser une heure sur deux pour une génération qui s'est foutu de la g..... du monde et s'est goinfré comme des porcs.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
albert
Messages : 9943
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Pour l'instauration d'une retraite forfaitaire universelle

Message non lu par albert » 27 mars 2017, 17:22:28

Baltorupec a écrit :
27 mars 2017, 16:08:25
En attendant, cotiser ne reste qu'un terme poli pour dire "les jeunes vont payer pour vous". Peut être que les jeunes auquel vous aurez léguer une dette colossale et un système policier, éducationnel et juridique détruit en auront un jour ras-le-bol de bosser une heure sur deux pour une génération qui s'est foutu de la g..... du monde et s'est goinfré comme des porcs.
Ce n'est pas moi qui suis responsable d'une dette colossale et d'un service public qui se dégrade, c'est le résultat des politiques qui sont menées depuis plus de 30 ans et que j'ai toujours combattues. Il faut arrêter d'opposer les gens entre eux, c'est le système qu'il faut changer. J'ai été jeune, moi aussi, et j'ai cotisé pour la génération précédente en trouvant cela tout à fait normal. Et les jeunes d'aujourd'hui seront vieux un jour et seront bien contents d'avoir un système de retraite correct, si toutefois ils se battent pour le conserver, ce qui n'est pas gagné apparemment...
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Répondre

Retourner vers « Vos tribunes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré