Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Avatar du membre
wesker
Messages : 28273
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Message non lu par wesker » 25 oct. 2017, 13:31:14

Nolimits

Les improductifs, comme tu dis, doivent être réaffectés, nous sommes d'accord la dessus !

Cela étant il faut être conscient que si cette nécessité est une évidence pour ceux qui font preuve d'honnêteté intellectuelle, vouloir réduire à fond de cale tout les services risque, aussi d'avoir des incidences significatives sur les délais de traitement administratifs ou autres services auxquels les citoyens restent attachés.

Je te rappelle, accessoirement que les entrepreneurs sont, aussi nombreux à frapper aux portes administratives pour venir quémander telle ou telle aide publique à l'installation, un financement et autre, dès lors peut être faudrait il s'interroger sur le fonctionnement, l'efficience de notre administration, afin de la rendre présente là où elle est nécessaire et la réduire là où ils passent du temps à ne rien faire. Et tu as raison, c'est davantage au niveau de l'encadrement qu'il faut regarder que des catégories C

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6352
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Message non lu par Nolimits » 25 oct. 2017, 13:38:56

Ça fait super grand seigneur de dire que c'est l'encadrement qui ne fait rien mais surtout pas les "petits", mais toujours par rapport à mon vécu, j'ai pas souvenir que les agents (non cadres) étaient submergés non plus...

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16463
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publiq

Message non lu par Jeff Van Planet » 25 oct. 2017, 18:31:20

Golgoth a écrit :
25 oct. 2017, 12:02:56
À part non, chez moi cela correspond à la bureaucratie de rectorat. Le problème c’est que c’est minoritaire par rapport aux profs (ou infirmier, ou flics, ou juges etc...), en terme de nombre.
Sauf qu'en plus du rectorat (de ton exemple) il faut rajouter les services fantaisistes, comme les commissions d'attribution des subventions, les commission de validation des subventions, et les commissions de vérification d'utilisation des subventions, qui sont tous trois des services complet à l'utilité douteuse.
Car entre nous, s'il n'y avait que "tes mais" du rectorat le problème de manque de fonctionnaires utiles ne serait pas si grand.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Demain_Sera_Meilleur
Messages : 319
Enregistré le : 03 juil. 2016, 16:10:17

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Message non lu par Demain_Sera_Meilleur » 25 oct. 2017, 21:42:42

Nolimits a écrit :
25 oct. 2017, 12:20:23
Demain_Sera_Meilleur a écrit :
25 oct. 2017, 10:29:37
Nolimits a écrit :
25 oct. 2017, 09:59:42


Bref, dans mon histoire perso, j'ai eu le bonheur d'être 5 ans fonctionnaire dans un grand service d'état. J'étais cadre. Je vois donc un peu ce qui se passe dans la FP. Je suis parti car j'en avais marre de ne rien f***. Je faisais entre 25 et 32h de présence (je travaillais entre 10 et 15h) par semaine. Le reste du temps, c'était écouter mes collègues cadre m'expliquer qu'ils étaient débordés...(ça prenait grosso modo 50% du temps de la semaine...). J'ajoute que comme "cadre" je bénéficiais de 2j forfaitaires de congés supplémentaires pour compenser les heures sup' que n'importe quel cadre est censé faire (Lol...). Mon chef, Directeur, lui, ses matinées, c'était lecture des journaux (les abonnements arrivaient directement au bureau !) et ses semaines se terminaient le vendredi midi. (à cette heure, il est toujours en poste ! :bravo: ).
Mais là où j'étais, j'imagine que de nombreux membres vont m'expliquer que c'était "à part". :roll:
C'est la raison pour laquelle l'Etat tente de rationaliser la gestion de ses effectifs depuis 2007 avec la RGPP (quoique fortement critiquée, car elle s'appuyait trop sur une vision comptable et manquait d'optique stratégique) et la MAP, ainsi qu'avec les revues de dépenses aujourd'hui.

L'enjeu est effectivement d'avoir peu de personnel sur les services sous faible pression, et des ressources humaines adaptées pour des missions dont la prise en charge est plus lourde.

Quand as-tu quitté la fonction publique d'Etat ?
7 ans maintenant. Tu penses que maintenant c'est mieux ou pire ?
Je dirai que c'est variable selon les services et les ministères, avec beaucoup plus de tensions sur les ministères particulièrement touchés par la RGPP et par les livres blancs.

Certains ont un travail correct (35 heures/semaine) et qui leur convient... quand d'autres réalisent près de 45-50 heures semaine, ce qui est assez harassant avec les responsabilités qui vont avec, sans oublier le manque de personnel et la disparition de perspectives d'évolution de la rémunération... Il faut réellement dégager une vision stratégique pour remodeler les effectifs de la fonction publique d'Etat.

Le recrutement plein décidé pour 2017 par l'ancien chef de l'Etat devrait aider, de même qu'il devrait permettre un rajeunissement des effectifs. Actuellement, il y a un vieillissement très fort de la fonction publique d'Etat. Il appelle à des recrutements importants (plus de 200-300 postes sur certains corps de catégorie A, alors que depuis une dizaine d'années ça se oscillait entre 5 et 100 postes), même en tenant compte des futurs non-remplacements souhaités par le gouvernement. A titre d'exemple, la moyenne d'âge au ministère des affaires étrangères, de 46 ou 48 ans, est "jeune" pour la fonction publique d'Etat. Un certain nombre de ministères ont des moyennes d'âge supérieures à 50 ans.

En plus du vieillissement des effectifs, un des gros problèmes de manière générale dans la fonction publique est celui de la rémunération. Selon le rapport Pêcheur de 2013, réalisé par le président de la section des rapports et des études du Conseil d'Etat, elles ne parviennent plus à être attractives, mais en tenant compte de la sécurité de l'emploi. En effet, ce rapport prévoyait, à l'époque, qu'en 2018 un catégorie B débutant serait rémunéré au SMIC, et qu'en 2021, un catégorie A débutant serait rémunéré au SMIC. C'est pourquoi il y a eu des modifications corps par corps, bien qu'elles restent circonstancielles. Ce rapport est d'une lecture particulièrement instructive.

A titre de comparaison, dans la fonction publique territoriale, la faiblesse des grilles indiciaires conduit les catégories C à être statutairement moins rémunérées que le SMIC horaire. C'est la raison pour laquelle une indemnité différentielle a été mise en place... le problème étant qu'elle diminue avec l'avancement en échelon de l'agent. Par conséquent, un agent C de la territoriale n'a pas de hausse de pouvoir d'achat pendant environ 8 ans.

Monsieur Pêcheur critiquait notamment le problème fondamental de la fonction publique d'Etat : la trop grande importance conférée aux primes. Si elles visent à individualiser les rémunérations, elles permettent surtout de reculer l'échéance du problème de la faiblesse du traitement de base. D'autre part, elles génèrent de très fortes inégalités entre les corps. A titre d'exemple, les conseillers d'Etat continuent à percevoir la prime d'égoût, qui date du 19ème siècle, quand ils avaient comme attribution l'inspection desdits égoûts.
Par ailleurs, les primes ne sont pas comprises dans le calcul des pensions : le rapport indique que la part plus importante des primes, au lieu de hausses du point d'indice, conduisent à une baisse en valeur des pensions de retraite.

En tout état de cause, la situation de la fonction publique est à l'image de la société française actuelle : elle est en transition. Cette transition a commencé avec la MAP qui a clairement marqué la numérisation de l'Administration ; le changement reste toutefois complexe et nécessite une véritable projection pour la fonction publique d'Etat ainsi que les deux autres fonctions publiques. C'est à cette condition qu'on pourra plus sereinement poser le débat autour de la réduction de la dépense publique liée aux fonctionnaires.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 3466
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Message non lu par Yakiv » 25 oct. 2017, 21:48:50

karoline a écrit :
25 oct. 2017, 12:25:39
Un témoignage vu de l'intérieur, j'attend les réactions avec impatience!!
Quelle réaction ?
Se faire dire que, hormis les policiers et les infirmières, les fonctionnaires en branlent pas une et on doit y répondre oui oui ?

Par ailleurs, j'aurais tendance à dire que si tant de gens se plaignent d'une surcharge de travail, c'est peut-être qu'il y a quand même un problème, voire peut-être une mauvaise compréhension des tâches assignées au personnel, ce n'est pas impossible.

Avatar du membre
johanono
Messages : 21846
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Message non lu par johanono » 27 oct. 2017, 13:53:47

Macron en Guyane. Des affrontements entre force de l'ordre et manifestants

Image

Des affrontements entre forces de l'ordre et manifestants du collectif Pou Lagwiyann Dékolé (Pour que la Guyane décolle) ont éclaté, jeudi soir, à Cayenne et plusieurs personnes ont été interpellées au premier jour de la visite du Président Emmanuel Macron sur place.

Article complet sur https://www.ouest-france.fr/politique/e ... ts-5342112
Voici exactement le genre d'exemples qui montrent que les Français sont, en effet, drogués à la dépense publique.

Le président ne nous accorde pas les aides réclamées, alors nous cassons, nous manifestons, nous ne sommes pas contents.

"Je ne suis pas le Père Noël, car les Guyanais ne sont pas des enfants", a déclaré Macron. Il a eu tort. Les Guyanais sont des enfants : des enfants colériques qui piquent leur crise quand papa ou maman ne leur offre pas le cadeau qu'ils désirent.

Avatar du membre
Calvero
Messages : 208
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Message non lu par Calvero » 27 oct. 2017, 14:22:14

@johanono

Au vue du taux de chômage et du coût de la vie là bas, je pense qu'il s'agit d'autre chose que d'un gamin capricieux, balayer leurs revendications d'un revers de la main me parait assez malhonnête.
"De tout temps il y eu des hommes libres, des contemplateurs de la loi, des hommes vivant sans maître de par le droit primordial de leur existence et de leur pensée. "
L'Anarchie de E.Reclus

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16463
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Message non lu par Jeff Van Planet » 27 oct. 2017, 17:42:38

Yakiv a écrit :
25 oct. 2017, 21:48:50
karoline a écrit :
25 oct. 2017, 12:25:39
Un témoignage vu de l'intérieur, j'attend les réactions avec impatience!!
Quelle réaction ?
Se faire dire que, hormis les policiers et les infirmières, les fonctionnaires en branlent pas une et on doit y répondre oui oui ?

Par ailleurs, j'aurais tendance à dire que si tant de gens se plaignent d'une surcharge de travail, c'est peut-être qu'il y a quand même un problème, voire peut-être une mauvaise compréhension des tâches assignées au personnel, ce n'est pas impossible.
tu n'as pas compris ce que nous sommes plusieurs à dire. je vais recommencer:

Il y grosso modo 5.5 millions de fonctionnaires en france.
Du coup comment expliques-tu qu'il y ait à la fois manque (pas assez de juges, flics etc etc) et une surcharge de boulot -chez les flics et infirmières et beaucoup d'autre?

Pour comprendre ma réponse il faut comprendre que si tu dépenses 1€ dans A, cet euro tu ne peux pas le dépenser dans B. Donc en dépensant dans un paquet de fonctionnaires qui ne nous sont pas utiles, on nous (nous le peuple) prive de fonctionnaires qui nous sont utiles.
Et ces messieurs dames (infirmièrs flics et autres) se retrouvent avec des tonnes de RTT no payées et des horaires impossibles, tout ça pour quoi? pour entretenir des fonctionnaires qui nous (nous le peuple) ont aucunes utilité.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6352
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Message non lu par Nolimits » 27 oct. 2017, 18:35:45

Dans le cas perso que j'ai décrit, je dirai que grosso-modo; 1/3 des effectifs, mais gérés en mode "privé" (et je ne parle même pas d'exploitation, mais juste que les gens aient du travail pour 35h/s et sensibilisés sur le mot "efficacité") aurait été suffisant pour tomber la même masse de travail.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 3466
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Message non lu par Yakiv » 27 oct. 2017, 21:36:57

Jeff Van Planet a écrit :
27 oct. 2017, 17:42:38
tu n'as pas compris ce que nous sommes plusieurs à dire. je vais recommencer:

Il y grosso modo 5.5 millions de fonctionnaires en france.
Du coup comment expliques-tu qu'il y ait à la fois manque (pas assez de juges, flics etc etc) et une surcharge de boulot -chez les flics et infirmières et beaucoup d'autre?

Pour comprendre ma réponse il faut comprendre que si tu dépenses 1€ dans A, cet euro tu ne peux pas le dépenser dans B. Donc en dépensant dans un paquet de fonctionnaires qui ne nous sont pas utiles, on nous (nous le peuple) prive de fonctionnaires qui nous sont utiles.
Et ces messieurs dames (infirmièrs flics et autres) se retrouvent avec des tonnes de RTT no payées et des horaires impossibles, tout ça pour quoi? pour entretenir des fonctionnaires qui nous (nous le peuple) ont aucunes utilité.
Et je pense que tu n'as toujours pas compris mon analyse sur le "ya ka supprimer les improductifs".
Dans le privé, on retrouve les mêmes réactions je vous dis.

Avatar du membre
johanono
Messages : 21846
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Message non lu par johanono » 27 oct. 2017, 21:57:09

Jeff Van Planet a écrit :
27 oct. 2017, 17:42:38
Yakiv a écrit :
25 oct. 2017, 21:48:50
karoline a écrit :
25 oct. 2017, 12:25:39
Un témoignage vu de l'intérieur, j'attend les réactions avec impatience!!
Quelle réaction ?
Se faire dire que, hormis les policiers et les infirmières, les fonctionnaires en branlent pas une et on doit y répondre oui oui ?

Par ailleurs, j'aurais tendance à dire que si tant de gens se plaignent d'une surcharge de travail, c'est peut-être qu'il y a quand même un problème, voire peut-être une mauvaise compréhension des tâches assignées au personnel, ce n'est pas impossible.
tu n'as pas compris ce que nous sommes plusieurs à dire. je vais recommencer:

Il y grosso modo 5.5 millions de fonctionnaires en france.
Du coup comment expliques-tu qu'il y ait à la fois manque (pas assez de juges, flics etc etc) et une surcharge de boulot -chez les flics et infirmières et beaucoup d'autre?

Pour comprendre ma réponse il faut comprendre que si tu dépenses 1€ dans A, cet euro tu ne peux pas le dépenser dans B. Donc en dépensant dans un paquet de fonctionnaires qui ne nous sont pas utiles, on nous (nous le peuple) prive de fonctionnaires qui nous sont utiles.
Et ces messieurs dames (infirmièrs flics et autres) se retrouvent avec des tonnes de RTT no payées et des horaires impossibles, tout ça pour quoi? pour entretenir des fonctionnaires qui nous (nous le peuple) ont aucunes utilité.
Je ne suis pas loin de penser comme toi. Moi aussi, je constate que le fait d'avoir un grand nombre de fonctionnaires ne nous empêche pas d'avoir des sous-effectifs dans certains services publics importants. On peut donc considérer que les postes de fonctionnaires sont mal répartis. Mais alors se pose une question importante : dans quels services publics supprimer des postes ? Je dois constater que, même quand on veut supprimer des postes dans des services publics apparemment moins importants, cela provoque des blocages.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16463
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Message non lu par Jeff Van Planet » 28 oct. 2017, 09:18:38

Yakiv a écrit :
27 oct. 2017, 21:36:57
Et je pense que tu n'as toujours pas compris mon analyse sur le "ya ka supprimer les improductifs".
Dans le privé, on retrouve les mêmes réactions je vous dis.
On tourne en rond.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16463
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Message non lu par Jeff Van Planet » 28 oct. 2017, 09:37:49

johanono a écrit :
27 oct. 2017, 21:57:09
Je ne suis pas loin de penser comme toi. Moi aussi, je constate que le fait d'avoir un grand nombre de fonctionnaires ne nous empêche pas d'avoir des sous-effectifs dans certains services publics importants. On peut donc considérer que les postes de fonctionnaires sont mal répartis. Mais alors se pose une question importante : dans quels services publics supprimer des postes ? Je dois constater que, même quand on veut supprimer des postes dans des services publics apparemment moins importants, cela provoque des blocages.
On peut déjà commencer par diminuer les nombre de comité Théodore qui découlent des subventions, car il y a ceux qui sont embauchés pour vérifier que les candidats méritent la subvention, puis il y a ceux qui sont chargés de vérifier que la subvention est bien utilisé, entre deux il doit y avoir des comités chargés.

Mais ce n'est pas tout, il doit y avoir ""50"" (notons les guillemets) système de retraite différents, et chacun d'entre eux a des employés qui font exactement la même chose, ces doublons là prennent des effectifs. Bien sûr le même raisonnement s'applique à la MSA qui fait la même chose que AMELI et on pourrait facilement en trouver beaucoup d'autres des exemples comme ça.

Le système de remboursements de la santé au lieux de faire de la médecine salarié n'aide pas, car il faut des gens pour traiter les demandes de remboursements etc. La jungle sociale n'aide pas non plus, alors qu'un revenu universel ou un impôt négatif permettrait de limiter le nombre de personnes qui traites/vérifient les demandes.

ça me fait penser à cette phrase qui disait: "la bureaucratie grandit pour répondre aux besoins croissants de la bureaucratie grandissante"



Quant aux blocages, ils viennent des intéressés eux mêmes qui ne veulent pas voir leurs propres postes disparaître, et aussi à des gens qui pensent que défendre les fonctionnaires ça fait gauche et qu'ils doivent défendre les postes de fonctionnaires sinon ils seraient de droite. Ce "marqueur" de la pseudo gauche contre la droite n'aide pas au débat serein sur le sujet.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
wesker
Messages : 28273
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Message non lu par wesker » 28 oct. 2017, 12:38:07

Les improductifs ne sont pas toujours ceux qu'on croît.....Certains chouinent et n'apportent que des capitaux qu'ils n'ont pas gagné à la sueur de leur travail (pistonnés, héritiers, rentiers...)

C'est aussi valable pour le public que pour le privé !

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16463
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Les Français, ce peuple drogué à la dépense publique

Message non lu par Jeff Van Planet » 28 oct. 2017, 16:27:29

encore et encore le même disque rayé.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Répondre

Retourner vers « Vos tribunes »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré