L'Europe sur la route du Grexit

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24143
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par El Fredo » 12 juil. 2015, 17:56:39

Sauf pour les grecs. En tout cas si par Grexit on entend la sortie brutale. Une sortie progressive et transitoire est meilleure à long terme mais difficile à mettre en place.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par wesker » 12 juil. 2015, 20:41:42

Ramdams, je suis surpris que tu ne comprennes pas les véritables enjeux qui dépassent, de loin les préoccupations budgétaires d'un pays qui accepte de se restructurer, de se réformer et de se doter d'une économie qui puisse, assurer un avenir et lui permettre de respecter ses engagements.

Crois tu, objectivement qu'en l'excluant il sera en mesure de respecter ses engagements ?

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32220
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par politicien » 12 juil. 2015, 21:12:55

19h08 - Stiglitz tacle l'Allemagne

L'Allemagne "a porté un coup sévère et ébranlé l'Europe" par son attitude dans la crise grecque, a estimé le prix Nobel d'économie Joseph Stiglitz, en marge de la Conférence sur le financement du développement qui s'ouvre lundi à Addis Abeba.

"L'Allemagne a montré un manque de solidarité. Vous ne pouvez pas gérer une zone euro sans un minimum de solidarité. (Cette crise) sape complétement la vision commune et la solidarité européenne. C'est un désastre", a confié l'ancien chef économiste de la Banque mondiale à l'AFP, jugeant qu'il serait "déraisonnable" que les négociations en cours à Bruxelles aboutissent à demander "encore davantage" à la Grèce.

"Si la BCE autorise les banques grecques à rouvrir et qu'un accord est renégocié, les blessures peuvent se refermer, mais si (l'Allemagne) réussit à utiliser cela pour exclure la Grèce, je crois que les dégâts seront très très profonds", a prévenu l'économiste.

(...)

http://www.challenges.fr/economie/20150 ... ormes.html
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par Ramdams » 12 juil. 2015, 21:22:58

Je ne suis pas favorable à l'expulsion de la Grèce mais à sa sortie volontaire. Tsipras, que je pensais être dans cette voie, a montré qu'il s'attachait à la zone euro autant que les autres pays européens. Je trouve que c'est une grave erreur politique. À défaut, je préférerais donc que la Grèce soit exclue de la zone euro plutôt qu'elle continue de sombrer avec l'euro car, au moins, le peuple grec n'aura pas à subir les conséquences collatérales de son maintien dans la zone.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par wesker » 13 juil. 2015, 19:12:32

Il est évident, aussi, pour moi que, sur ce dossier l'Allemagne a, clairement fait prévaloir sa vision de l'Europe au détriment de la construction européenne telle qu'elle fut, pensée jusqu'à présent.
Au sortir de cette crise et de cet accord, les partenaires, chacun dans le respect de ses démocraties devront tenir compte de cette réalité et, il est envisageable que l'Allemagne ne sorte pas renforcée de cette situation !

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32220
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par politicien » 16 juil. 2015, 22:52:27

Wolfgang Schäuble souffle le chaud et le froid. Le ministre allemand des Finances a répété jeudi 16 juillet qu'une sortie provisoire de la zone euro serait probablement la meilleure solution pour la Grèce. Interrogé par la radio Deutschlandfunk sur l'adoption au cours de la nuit par le Parlement grec des réformes exigées par les autres pays de la zone euro, il a expliqué que de nombreux économistes doutaient de la possibilité pour la Grèce de sortir de ses difficultés sans une décote sur sa dette.

Or une telle décote est incompatible avec les traités sur l'appartenance à la zone euro, a poursuivi Wolfgang Schäuble, ce qui signifie à ses yeux que la Grèce aurait à abandonner provisoirement la monnaie unique. "Ce serait peut-être la meilleure voie à suivre pour la Grèce", a-t-il dit.

(...)

http://www.latribune.fr/economie/union- ... 92390.html
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24143
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par El Fredo » 16 juil. 2015, 23:38:35

Perseverare diabolicum.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
albert
Messages : 9879
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par albert » 17 juil. 2015, 07:21:44

On aurait tort de ne pas prendre Schäuble au sérieux. Ses conceptions sont épouvantables mais il a le mérite de la cohérence. Ce n’est pas le cas de Hollande qui a poussé la Grèce à signer un accord qui est inapplicable et qui ne fait que repousser le Grexit à plus tard.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Clavier56
Messages : 1732
Enregistré le : 18 oct. 2014, 09:41:52
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Vannes

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par Clavier56 » 17 juil. 2015, 09:38:07

albert » 17 Juil 2015, 07:21:44 a écrit :On aurait tort de ne pas prendre Schäuble au sérieux. Ses conceptions sont épouvantables mais il a le mérite de la cohérence. Ce n’est pas le cas de Hollande qui a poussé la Grèce à signer un accord qui est inapplicable et qui ne fait que repousser le Grexit à plus tard.
un pragmatique et un utopique.....
à la fin la nature reprend ses droits :vieux:
La liberté d'opinion, ce n'est bon que pour les morts ...
( E.Zemmour, philosophe français sur RTL )

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par wesker » 17 juil. 2015, 18:59:42

albert, Schaüble n'est qu'un représentant de certains intérêts et ne réagit pas avec la même ardeur en fonction des débiteurs...

Il incarne, assez fidèlement cet esprit allemand qui a, pour projet européen, une autre conception que celle à laquelle croit, si peu, tant de français et d'autres peuples qui ne furent que rarement consultés sur cette architecture.

Objectivement, de tels propos paraissent irresponsables et, surtout à rebours des intérêts majoritaires, mais peut être sont ils destinés à d'autres intérêts que la préoccupation d'une construction européenne novatrice, moderne et démocratique, mais surtout prospère.

Avatar du membre
albert
Messages : 9879
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par albert » 17 juil. 2015, 19:46:05

wesker » Ven 17 Juil 2015, 18:59:42 a écrit :albert, Schaüble n'est qu'un représentant de certains intérêts et ne réagit pas avec la même ardeur en fonction des débiteurs...

Il incarne, assez fidèlement cet esprit allemand qui a, pour projet européen, une autre conception que celle à laquelle croit, si peu, tant de français et d'autres peuples qui ne furent que rarement consultés sur cette architecture.

Objectivement, de tels propos paraissent irresponsables et, surtout à rebours des intérêts majoritaires, mais peut être sont ils destinés à d'autres intérêts que la préoccupation d'une construction européenne novatrice, moderne et démocratique, mais surtout prospère.
Varoufakis a déclaré, et je n’ai aucune peine à le croire, que Schäuble a utilisé la crise grecque pour intimider les autres pays, et en particulier la France. Il ne faut pas le sous-estimer : il a réussi à imposer sa ligne dure à la fois à l’Eurogroupe et à Merkel.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par wesker » 18 juil. 2015, 14:11:45

C'est évident, qu'à la suite de cet épisode, l'Allemagne croit avoir renforcé son influence et ne refusera pas d'exercer cette dernière afin de créer, autour d'elle, une construction européenne devant adopter sa politique d'austérité et satisfaire les exigences des divers fonds de pensions, fortement abondés, pour servir les intérêts de la clientèle électorale de la majorité gouvernementale. Mais il y a, aussi, en Allemagne des voix pour reconnaître l'attitude excessive et néfaste, pour leur crédibilité, qui fut choisie....

Avatar du membre
albert
Messages : 9879
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par albert » 18 juil. 2015, 14:23:43

wesker » Sam 18 Juil 2015, 14:11:45 a écrit :Mais il y a, aussi, en Allemagne des voix pour reconnaître l'attitude excessive et néfaste, pour leur crédibilité, qui fut choisie....
Il y a Die Linke mais ils pèsent peu. Dans la négociation avec la Grèce, le SPD était sur la même ligne dure que la CDU.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Jean
Messages : 4511
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par Jean » 18 juil. 2015, 16:14:30

wesker » 12 Juil 2015, 20:41:42 a écrit :Ramdams, je suis surpris que tu ne comprennes pas les véritables enjeux qui dépassent, de loin les préoccupations budgétaires d'un pays qui accepte de se restructurer, de se réformer et de se doter d'une économie qui puisse, assurer un avenir et lui permettre de respecter ses engagements.

Crois tu, objectivement qu'en l'excluant il sera en mesure de respecter ses engagements ?


Il me semble qu'un Grexit permettrait à la Grèce de ne plus avoir aucun engagement.

Les prêts deviendraient des pertes sèches pour les prêteurs. (cf les emprunts russes du début du XXème siècle)

En conséquence la Grèce devrait trouver d'autres prêteurs ou bien s'aligner pour ses dépenses à son niveau de ressources.

La deuxième solution étant difficile sans heurts sociaux, il est fort à parier que la Grèce devrait se tourner vers des prêteurs provenant d’autres pays (Russie, Chine, pays arabes)

Il est fort à parier aussi que ces nouveaux prêteurs, probablement moins bienveillants que les européens, demanderaient des garanties plus importantes et probablement immédiates. Le programme de privatisation se ferait alors de façon plus importante et avec un couteau sous la gorge d'une Grèce aux abois.

Il est clair que la Grèce a beaucoup plus intérêt à rester dans la ZE que les autres pays ont d'intérêt à l'y conserver.

C'est d'ailleurs la raison essentielle qui a conduit Tsipras de perdre le chantage au referendum. Il espérait probablement faire plier la ZE sous la menace d'un referendum menaçant du Grexit (s’inspirant de la menace qu'avait déjà, par le passé, formulée Papadopoulos) , il semble que la ZE ait répondu "Chiche".

Tout était joué dès lors que la réponse de la Chancelière fut "Faites votre referendum on verra après"

Avatar du membre
albert
Messages : 9879
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: L'Europe sur la route du Grexit

Message non lu par albert » 18 juil. 2015, 16:19:11

Jean » Sam 18 Juil 2015, 16:14:30 a écrit : Il me semble qu'un Grexit permettrait à la Grèce de ne plus avoir aucun engagement.

Les prêts deviendraient des pertes sèches pour les prêteurs. (cf les emprunts russes du début du XXème siècle)

En conséquence la Grèce devrait trouver d'autres prêteurs ou bien s'aligner pour ses dépenses à son niveau de ressources.

La deuxième solution étant difficile sans heurts sociaux
La Grèce va devoir de toute façon réduire ses dépenses au-dessous de son niveau de ressources puisque l'accord signé lundi 13 juillet lui impose de dégager des excédents primaires. Un défaut ne présentait donc que des avantages...
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Répondre

Retourner vers « Crise Grecque »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré