Et si Tsipras disait oui à Poutine ?

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Et si Tsipras disait oui à Poutine ?

Message non lu par Baltorupec » 24 juil. 2015, 22:25:44

Tsipras doit avant tout fidélité à son peuple. Si Tsipras a envisagé d'utiliser la rivalité entre Russes et Alleméricains que ça n'en n'aurait pas fait un traitre mais un dirigeant exemplaire.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19089
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Et si Tsipras disait oui à Poutine ?

Message non lu par Golgoth » 24 juil. 2015, 22:58:26

Ca me parait gros que la Russie ait raté une telle occasion de mettre la m.... dans l'UE.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Et si Tsipras disait oui à Poutine ?

Message non lu par Baltorupec » 24 juil. 2015, 23:15:20

La russie n'est pas si riche que ça, et peut être que Merkel aurait renvoyé la wechmacht en pensant à leur fournir des manteaux chaud cette fois.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24143
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Et si Tsipras disait oui à Poutine ?

Message non lu par El Fredo » 24 juil. 2015, 23:39:58

Le PIB par habitant de la Russie est très inférieur à celui de la Grèce. Et ce malgré la récession massive subie par cette dernière.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
albert
Messages : 9879
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Et si Tsipras disait oui à Poutine ?

Message non lu par albert » 25 juil. 2015, 07:48:24

Je suis très sceptique sur cette information. Toutes les déclarations de Tsipras montrent qu'il n'a jamais voulu le Grexit. D'autre part, Varoufakis a fait des révélations sur les négociations et n'a absolument pas parlé de cela. Enfin, je ne vois pas pourquoi Poutine aurait refusé une telle opportunité. Même si la Russie a des problèmes économiques, elle pouvait parfaitement accorder un prêt de 10 milliards à la Grèce, elle a des réserves largement suffisantes, surtout s'il s'agissait d'une avance sur le contrat d'un gazoduc.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19089
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Et si Tsipras disait oui à Poutine ?

Message non lu par Golgoth » 25 juil. 2015, 08:22:30

:+1:
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Et si Tsipras disait oui à Poutine ?

Message non lu par wesker » 25 juil. 2015, 09:19:08

Golgoth, la Russie sait que l'Europe est plutôt pro USA mais constitue, pour elle des débouchés commerciaux qu'elle doit essayer de favoriser, par conséquent il est légitime qu'elle perturbe et attise des tensions dans cette zone...Cela étant Tsipras, qui doit tenir à la fois des engagements hostiles à l'austérité comme unique horizon tout en évitant une banqueroute qui aurait des conséquences incertaines mais pas porteuse pour son peuple, a dû consentir à un compromis difficile mais a réussi à obtenir une restructuration partielle de son endettement ainsi que des investissements structurels dans son économie qui en a besoin.

Certes, la légitimité de cet accord, la manière, peu démocratique dans lequel ses négociations se déroulèrent ont, à mon sens discrédité une Europe qui se targue, ensuite de donner des leçons de respect de démocratie et des peuples à la Terre entière mais il faut, maintenant attendre, sans trop d'illusion, l'austérité s'ajoutant aux efforts austéritaires précédents n'ayant pas réellement permis à la Grèce de renouer avec la crédibilité et la capacité à générer des richesses, pour mesurer la pertinence du plan Tsipras.

Avatar du membre
Clavier56
Messages : 1732
Enregistré le : 18 oct. 2014, 09:41:52
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Vannes

Re: Et si Tsipras disait oui à Poutine ?

Message non lu par Clavier56 » 25 juil. 2015, 10:21:54

albert » 25 Juil 2015, 07:48:24 a écrit :.... Même si la Russie a des problèmes économiques, elle pouvait parfaitement accorder un prêt de 10 milliards à la Grèce, elle a des réserves largement suffisantes, surtout s'il s'agissait d'une avance sur le contrat d'un gazoduc.
Poutine n'est pas c.. au point de prêter de l'argent à quelqu'un qui ne remboursera pas le capital......
Par contre il peut faire du troc..... mais Tsipras sait très bien qu'il peut encore tirer quelque chose des pigeons européens.
La liberté d'opinion, ce n'est bon que pour les morts ...
( E.Zemmour, philosophe français sur RTL )

Avatar du membre
albert
Messages : 9879
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Et si Tsipras disait oui à Poutine ?

Message non lu par albert » 25 juil. 2015, 11:00:48

Clavier56 » Sam 25 Juil 2015, 10:21:54 a écrit :
albert » 25 Juil 2015, 07:48:24 a écrit :.... Même si la Russie a des problèmes économiques, elle pouvait parfaitement accorder un prêt de 10 milliards à la Grèce, elle a des réserves largement suffisantes, surtout s'il s'agissait d'une avance sur le contrat d'un gazoduc.
Poutine n'est pas c.. au point de prêter de l'argent à quelqu'un qui ne remboursera pas le capital......
Par contre il peut faire du troc..... mais Tsipras sait très bien qu'il peut encore tirer quelque chose des pigeons européens.
Tsipras ne tire plus rien de l'UE, tous les nouveaux emprunts ne servent qu'à rembourser les emprunts précédents, en fait l'UE se rembourse elle-même par l'intermédiaire de la Grèce, dans un circuit fermé. En sortant de l'euro et en faisant défaut, la Grèce pouvait redevenir solvable vis-à-vis de ses futurs emprunteurs dont la Russie aurait pu faire partie. Poutine aurait eu tout intérêt à accepter. Il en aurait tiré des bénéfices sur le plan géopolitique et son prêt aurait bien entendu été remboursé, la Grèce étant redevenue solvable, d'autant qu'il aurait été adossé à un contrat concernant un gazoduc.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
wesker
Messages : 30174
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Et si Tsipras disait oui à Poutine ?

Message non lu par wesker » 25 juil. 2015, 12:51:27

Clavier56

Tu aurais préféré qu'on dégage la Grèce ?

As tu seulement conscience que cela faciliterait l'adhésion de la Turquie qui, alliée historiquement de l'Allemagne aurait une influence considérable en Europe ?

Au vu de la situation budgétaire des pays de l'Est, dont certains servent de réserves ouvrières à bas coûts de l'Allemagne, tu voudrais me faire croire que ce dont il fut question derrière les déclarations publiques se réduisirent à la seule question budgétaire ?

Tu es, j'ai cru comprendre un défenseur des intérêts de la France, comment peux tu penser une seconde qu'en dégageant la Grèce, la France sortirait renforcée ?

Répondre

Retourner vers « Crise Grecque »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré