François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par Nombrilist » 13 déc. 2016, 08:43:13

ça se fera de toute façon, Valls, Macron ou Fillon, ça se fera.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
albert
Messages : 8710
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par albert » 13 déc. 2016, 09:33:30

johanono » Mar 13 Déc 2016, 08:27:30 a écrit :Naturellement, il ne va pas dire officiellement qu'il abandonne cette proposition, c'est serait admettre un reniement. Il a gagné la primaire en portant un programme qu'il qualifiait de fort et puissant. Il ne faut pas qu'il donne l'impression trop forte de se renier. Mais pourtant, c'est bien de ça qu'il s'agit.
Je ne vois aucun reniement dans ses propos. Il parle de simplifier les barèmes, de supprimer le tiers payant, etc. mais tout ça n'est pas incompatible avec son idée de dérembourser les petites maladies, et sur ce point il ne dit rien qui indique qu'il a abandonné ce projet. Je ne comprends pas comment vous pouvez vous satisfaire d'un tel flou alors qu'il s'agit de l'avenir de la sécurité sociale.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
johanono
Messages : 21393
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par johanono » 13 déc. 2016, 09:45:07

Pour moi, Fillon abandonne son projet. Tu penses le contraire, dont acte. Nous verrons bien.

Mais je répète ce que j'ai dit plus haut : la question de savoir si le traitement des "petites maladies" doit être pris en charge par la Sécurité sociale ou les mutuelles est selon moi assez secondaire. Le "déremboursement" éventuel par la Sécurité sociale sera compensé par les mutuelles, et comme aujourd'hui, tout le monde a une mutuelle, ce sera assez neutre pour les Français. Les cotisations globales (Sécurité sociale + mutuelles) continueront à augmenter à mesure qu'augmenteront les dépenses de santé. La structure du système ne sera pas modifiée.

La question de savoir si Fillon va ou non abandonner ce projet est donc sans grand intérêt, si ce n'est symbolique : il s'agit de savoir va conserver (ou non) sa volonté réformatrice.

Avatar du membre
albert
Messages : 8710
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par albert » 13 déc. 2016, 10:24:32

Non, tout le monde n'a pas de mutuelle, et si les mutuelles sont davantage sollicitées, elles augmenteront leurs cotisations. Croire que le déremboursement sera neutre est une illusion.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
johanono
Messages : 21393
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par johanono » 13 déc. 2016, 10:32:12

Si, aujourd'hui, tout le monde a une mutuelle, le gouvernement a même rendu obligatoire la couverture complémentaire à la charge des employeurs. Les gens qui sont au chômage sont couverts par la CMU. Pour passer entre les mailles du filet, il faut le vouloir. Sans doute peut-on trouver des différences de couverture d'une mutuelle à l'autre, mais c'est assez marginal.

Donc on ne peut pas dire que les Français seront "moins bien remboursés" si on transfère la charge de remboursement de certains traitements secondaires de la CPAM vers les mutuelles.

Ceci dit, il est bien évident qu'une telle mesure génèrera une augmentation des cotisations des mutuelles. C'est bien pour ça que je dis que ce n'est pas une vraie réforme de fond.

Avatar du membre
albert
Messages : 8710
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par albert » 13 déc. 2016, 10:36:39

johanono » Mar 13 Déc 2016, 10:32:12 a écrit :Si, aujourd'hui, tout le monde a une mutuelle, le gouvernement a même rendu obligatoire la couverture complémentaire à la charge des employeurs. Les gens qui sont au chômage sont couverts par la CMU. Pour passer entre les mailles du filet, il faut le vouloir. Sans doute peut-on trouver des différences de couverture d'une mutuelle à l'autre, mais c'est assez marginal.

Donc on ne peut pas dire que les Français seront "moins bien remboursés" si on transfère la charge de remboursement de certains traitements secondaires de la CPAM vers les mutuelles.

Ceci dit, il est bien évident qu'une telle mesure génèrera une augmentation des cotisations des mutuelles. C'est bien pour ça que je dis que ce n'est pas une vraie réforme de fond.
Les gens au chômage ne sont pas tous à la CMU (il y a des conditions de ressources), et les petits retraités non plus. Il y a 5 millions de Français qui n'ont pas de mutuelle. Et si les cotisations sont plus chères, ce nombre augmentera.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
mordred
Messages : 7103
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par mordred » 13 déc. 2016, 10:59:55

Moins de frais de fonctionnement à la Sécu. Moins d'employés (certains ne foutent rien - L'informatique est sous-exploitée). Contrôle drastique des médecins (trop de malades en pleine forme !).
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Avatar du membre
albert
Messages : 8710
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par albert » 13 déc. 2016, 11:12:31

johanono » Mar 13 Déc 2016, 10:32:12 a écrit : Ceci dit, il est bien évident qu'une telle mesure génèrera une augmentation des cotisations des mutuelles. C'est bien pour ça que je dis que ce n'est pas une vraie réforme de fond.
Je pense au contraire que c'est un changement de modèle : il s'agit d'aller vers un système à l'américaine, où les assurances privées prévaudront sur la sécurité sociale.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
johanono
Messages : 21393
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par johanono » 13 déc. 2016, 11:47:06

Dans sa tribune au Figaro, Fillon a également écrit ceci :
François Fillon a écrit :L'Assurance-maladie obligatoire et universelle, pilier de la solidarité, doit rester le pivot dans le parcours de soins dont le médecin généraliste est l'acteur clé. Elle continuera à couvrir les soins comme aujourd'hui et même, mieux rembourser des soins qui sont largement à la charge des assurés, comme les soins optiques et dentaires.
La distinction entre maladies graves et affections légères, qui figurait dans son projet initial, est donc clairement abandonnée. Je ne sais pas ce qu'il te faut de plus...

Admettons quand même que François Fillon, une fois élu, mette en œuvre quelques "déremboursements". A mon avis, ce sera assez marginal, et il n'y aura pas de quoi y voir un "changement de modèle".

5 millions de Français privés de couverture complémentaire, écris-tu. Ce serait intéressant de vérifier tout ça, car je trouve ce chiffre énorme. Comment font-ils ? Les critères à remplir pour bénéficier de la CMU sont quand même assez larges.

Ceci dit, tu as bien raison de poser la question du modèle d'assurance-maladie que nous voulons. Dans un autre topic, j'avais constaté que notre système d'assurance-maladie se caractérise par une multitude de caisses (principales ou complémentaires), et que cette multitude de caisses crée une complexité administrative (notamment pour les travailleurs qui changent de situation professionnelle), complexité d'autant plus inutile que les Français n'ont pas le choix de la caisse à laquelle adhérer et que ces caisses offrent, de toute façon, des prestations assez proches. Et pourquoi serait-ce à l'employeur de s'occuper de la couverture maladie de ses salariés ? J'avais écrit ceci :
Ce système est bâtard. Il présente l'inconvénient engendré par l'existence d'une multitude de caisses (la complexité administrative) sans pour autant en apporter l'avantage (la liberté de choix pour chaque Français).

Si on veut aboutir à une certaine cohérence, il faut faire un choix entre les deux possibilités suivantes :

1°- Soit on veut que tous les Français soient également couverts, quels que soient leurs revenus, quelle que soit leur situation professionnelle : et alors il faut faire un régime unique, financé par l'impôt, auquel tous les Français seraient soumis, quelle que soit leur situation professionnelle. Pas de liberté, mais pas de tracasseries administratives, et une égalité absolue.

2°- Soit on est attaché à préserver l'existence d'un grand nombre de régimes. Mais dans ce cas, on libéralise le système, on offre aux Français une liberté de choix, chaque Français peut adhérer à la caisse primaire et à la caisse complémentaire de son choix, et cotise lui-même (sans impliquer son employeur) à son système d'assurance-maladie.
Autre problématique que j'ai déjà soulevée par ailleurs, la contradiction d'un système reposant sur une médecine de ville libérale avec un financement collectif : des médecins qui font ce qu'ils veulent de leur côté, sans rendre de comptes, ou si peu, et des patients consommateurs qui font également ce qu'ils veulent, le tout aux frais de la collectivité.

Pour moi, ce sont ces problématiques-là qui sont intéressantes. La question de savoir si le traitement tel ou tel rhume doit être pris en charge par la CPAM ou la mutuelle est une question assez dérisoire, en fin de compte. C'est prendre le problème par le petit bout de la lorgnette. Il faut élargir le débat.

Et François Fillon, dans son programme, n'a rien abordé de tout cela...

J'ai cru voir que Rama Yade avait proposé de généraliser le système en vigueur en Alsace-Moselle, mais je n'ai pas bien vu le détail de cette proposition. Il me semblerait plus intéressant de débattre de cette proposition que d'ergoter sur ces histoire de remboursements de soins contre les rhumes...

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par Nombrilist » 13 déc. 2016, 11:52:06

Pas du tout, le débat sur la privatisation rampante du remboursement des soins santé est extrêmement important. Il ne s'agit pas que des rhumes comme tu dis, il s'agit de toutes les maladies non chroniques (gastro, bronchite, grippe, maux d'estomac...) et chroniques si non déclarées comme ALD. Il ne s'agit pas que du rhume. Il ne faudrait pas minimiser l'importance de la chose.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

En ligne
pierre30
Messages : 6546
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par pierre30 » 13 déc. 2016, 12:28:14

Je suis d'accord avec Johanono : un système public paye des médecins libéraux. C'est quand même bizarre, mais ça fonctionne.

Pourquoi faire rembourser les rhumes par une assurance privée ? Est-ce qu'il s'agit d'éviter les arrêts maladie abusifs ?
Il suffit pour cela d'imposer les jours de carence.

Est-ce que l'idée est de privatiser l'assurance maladie pour la rendre plus performante ? Là j'ai un sérieux doute.

Est-ce qu'il s'agit de faire pression pour imposer certaines mesures comme les jours de carence généralisés ? Dans ce cas il utilise un marteau pilon pour planter un clou.

Avatar du membre
wesker
Messages : 27764
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par wesker » 13 déc. 2016, 12:49:21

Fillon s'inscrit, désormais dans une démarche de rassemblement et essayes donc de rassurer, ce qui laisse supposer à un renoncement. Que croyaient les idéalistes ? Qu'un projet qui ne promettrait que l'austérité suffirait ?

J'ai le sentiment que Fillon s'inscrira dans une démarche plus large car c'est la condition, finalement pour accéder aux responsabilités, reste à savoir si cela sera perçu, par les citoyens comme crédible.

Avatar du membre
Plouz
Messages : 935
Enregistré le : 23 nov. 2015, 17:23:24
Localisation : Poitou Charentes

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par Plouz » 13 déc. 2016, 13:07:19

wesker » 13 Déc 2016, 12:49:21 a écrit :Fillon s'inscrit, désormais dans une démarche de rassemblement et essayes donc de rassurer, ce qui laisse supposer à un renoncement. Que croyaient les idéalistes ? Qu'un projet qui ne promettrait que l'austérité suffirait ?

J'ai le sentiment que Fillon s'inscrira dans une démarche plus large car c'est la condition, finalement pour accéder aux responsabilités, reste à savoir si cela sera perçu, par les citoyens comme crédible.
Oui voila , il ESSAYE de rassurer .
Il se rend compte que son programme de récession sociale a beaucoup plu
aux électeurs de la primaire de la droite mais à eux seuls .
Pour la présidentielle il faut ratisser plus large et les perspectives de toujours plus de sacrifices
pour rien comme d'hab ca commence à suffir . Aprés les emplois , après les salaires ,
après les minimas sociaux , après les allocations dégressives , la santé va y passer ?
Que croyaient les idéalistes ? Qu'un projet qui ne promettrait que l'austérité suffirait ?
On connait ce genre d'idéalistes . Ils sont persuadés que tout ira mieux pour eux si ca va plus mal
pour les autres .

Fillon va modérer son discours pré électoral . Une fois investi de la légitimité des élections
faites lui confiance pour se lacher .
La foi qui soulève les montagnes ferait mieux de les aplatir ( le capitaine Haddock ) .

Avatar du membre
albert
Messages : 8710
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par albert » 13 déc. 2016, 13:52:51

johanono » Mar 13 Déc 2016, 11:47:06 a écrit :Dans sa tribune au Figaro, Fillon a également écrit ceci :
François Fillon a écrit :L'Assurance-maladie obligatoire et universelle, pilier de la solidarité, doit rester le pivot dans le parcours de soins dont le médecin généraliste est l'acteur clé. Elle continuera à couvrir les soins comme aujourd'hui et même, mieux rembourser des soins qui sont largement à la charge des assurés, comme les soins optiques et dentaires.
La distinction entre maladies graves et affections légères, qui figurait dans son projet initial, est donc clairement abandonnée. Je ne sais pas ce qu'il te faut de plus...
Je ne trouve pas que les propos de Fillon soient clairs. Il dit des généralités du genre "l'assurance-maladie, pilier de la solidarité, etc." mais ce genre de phrase ne veut absolument rien dire et n'engage à rien. Moi, ce que je regarde, ce sont les mesures concrètes qui sont dans son programme, et il ne les a pas reniées.

La distinction entre maladies graves et maladies bénignes est extrêmement difficile à faire, car beaucoup de maladies graves commencent par des maladies bénignes : hypertension, diabète, et même la grippe qui fait des morts chaque année. Ne pas soigner une maladie bénigne est le meilleur moyen d'avoir ensuite une maladie grave.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Logos
Messages : 734
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Re: François Fillon: «Ce que je veux pour la sécurité sociale»

Message non lu par Logos » 13 déc. 2016, 14:07:38

Il ne prendrait pas les français pour des demeurés ?
Quand on bascule 20% de l'assurance maladie vers les complémentaires, c'est quoi sinon de la "privatisation" ?

A la base ce sont aussi les ménages et les entreprises qui les paient ces complémentaires.
Le fait que ça ne soit plus un "prélèvement obligatoire" qu'est-ce que ça change si ça reste une dépense incontournable ?
Ou alors il mise sur le fait que des gens vont se priver de soins, ce qui est effectivement une manière assez simple de régler le problème.

Pour le reste (créations des maisons médicales, suppression des médocs inutiles, accent mis sur la prévention..), ça n'a rien d'original.
Tout le monde le propose, à gauche comme à droite.

Répondre

Retourner vers « F. Fillon »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré