Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par mordred » 17 avr. 2017, 14:44:39

On peut avoir des doutes sur le programme de Mélenchon. Comme pour les autres, d'ailleurs.

Mais nous ne pouvons avoir de doutes sur les programmes des présidents de 1974 à 2017. On ne s'improvise pas gestionnaire ! Demandez leur avis aux résidents de Pôle Emploi (et ceux qui dorment dehors).
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Papibilou
Messages : 5623
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par Papibilou » 17 avr. 2017, 16:19:44

Nombrilist a écrit :
17 avr. 2017, 11:28:46

Son pays est dans une situation pire qu'en 2008 puisqu'économiquement, il en est au même point, sauf qu'il a vendu une grosse partie des bijoux de famille. Une sortie de l'euro dès le départ aurait peut-être changé la donne.
C'est pourquoi j'ai dit que c'était la Grèce qui avait peut-être le plus intérêt à sortir de l'UE et de l'euro. Mais pourquoi ne l'a-t-il pas fait selon vous ?

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50531
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par Nombrilist » 17 avr. 2017, 16:24:50

Primo, il n'était pas au pouvoir en 2008. Il n'a pas pu prendre de décision avant que le PASOK n'ait empiré la situation. Secundo, il était seul contre tous les autres Européens, ce qui a occasionné une pression énorme sur ses seules épaules. Il n'était pas préparé psychiquement à faire sortir son pays de l'euro, voire de l'UE.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Papibilou
Messages : 5623
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par Papibilou » 17 avr. 2017, 16:29:27

Francis_15 a écrit :
17 avr. 2017, 14:40:16

Tu penses cela parce que tu n'y vois que l'aspect embauche directe d'ouvriers pour faire les travaux, tu sembles totalement oublier le fait que le but c'est de produire notre énergie au lieu de l'importer comme c'est le cas actuellement. Si on réduit les importations d'énergie de 50 Milliard à 100 Milliards par an, tu comprendras que ça fait un sacré bonus dans la balance commerciale, et surtout ça nous rend indépendants de pays qui pour la plupart ont des régimes douteux.

Par ailleurs on peut tout à fait imaginer que la baisse des couts de l'énergie et de la matière première générée par la "révolution industrielle renouvelable" rende notre industrie infiniment plus compététive a moyen terme sans qu'il y ait besoin de baisser les salaires. Car ne l'oublions pas en moyenne pour un produit manufacturé si les salaires représentent environt 1/3 l'énergie et la matière première aussi font 1/3 du cout final.
Oui il faut isoler les logements et aider financièrement les propriétaires. Mais n'exagérons rien. La facture énergétique doit être d'une cinquantaine de milliards par an et seulement 1/3 sert au chauffage. En admettant que l'on réduise cette conso pour le chauffage de 20% (ce serait déjà énorme compte tenu qu'il y a déjà beaucoup de propriétaires qui ont fait faire le travail) on économiserait 3 ou 4 milliards. On est loin de vos chiffres même si je suis d'accord sur cette mesure.

Papibilou
Messages : 5623
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par Papibilou » 17 avr. 2017, 16:31:51

Nombrilist a écrit :
17 avr. 2017, 16:24:50
Primo, il n'était pas au pouvoir en 2008. Il n'a pas pu prendre de décision avant que le PASOK n'ait empiré la situation. Secundo, il était seul contre tous les autres Européens, ce qui a occasionné une pression énorme sur ses seules épaules. Il n'était pas préparé psychiquement à faire sortir son pays de l'euro, voire de l'UE.
Je n'ai rien à reprocher à Tsipras: il a fait ce qu'il pensait bien pour son pays. Et je ne suis pas sûr qu'il s'agisse uniquement d'un manque de préparation psychique qui l'a conduit à refuser de faire ce que proposait son ministre des finances.

Avatar du membre
Francis_15
Messages : 3593
Enregistré le : 04 oct. 2016, 12:29:58

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par Francis_15 » 17 avr. 2017, 16:42:15

Papibilou a écrit :
17 avr. 2017, 16:29:27
Oui il faut isoler les logements et aider financièrement les propriétaires. Mais n'exagérons rien. La facture énergétique doit être d'une cinquantaine de milliards par an et seulement 1/3 sert au chauffage. En admettant que l'on réduise cette conso pour le chauffage de 20% (ce serait déjà énorme compte tenu qu'il y a déjà beaucoup de propriétaires qui ont fait faire le travail) on économiserait 3 ou 4 milliards. On est loin de vos chiffres même si je suis d'accord sur cette mesure.
Justement Mélenchon ne propose pas seulement que d'isoler les logements, il prevoit la construction de centrales de production d'énergie renouvelables les énergie marines notament, le developpement des transports électriques etc ...

Donc c'est bien plus que ça et ça impacte aussi l'industrie qui pourra bénéficier d'une électricité produite sur place et bon marché, d'une bien meilleure efficacité énergétique, et du recyclage amélioré des matières et éléments récupérables.

Papibilou
Messages : 5623
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par Papibilou » 17 avr. 2017, 18:31:22

Francis_15 a écrit :
17 avr. 2017, 16:42:15

Justement Mélenchon ne propose pas seulement que d'isoler les logements, il prevoit la construction de centrales de production d'énergie renouvelables les énergie marines notament, le developpement des transports électriques etc ...

Donc c'est bien plus que ça et ça impacte aussi l'industrie qui pourra bénéficier d'une électricité produite sur place et bon marché, d'une bien meilleure efficacité énergétique, et du recyclage amélioré des matières et éléments récupérables.
Je reconnais à Mélenchon d'être le plus en pointe sur les énergies renouvelables.
Il est amusant de constater d'ailleurs que les grandes figures écologistes se sont portés vers Hamon ou Macron plutôt que vers Mélenchon. Peut-être parce qu'en dehors de cette vision d'avenir le programme de Mélenchon recèle des zones inquiétantes en dehors du domaine écologique.
Mais je suis enclin à penser que l'on peut faire beaucoup mieux que ce que l'on a fait jusqu'ici dans le domaine et le futur président, si ce n'est pas Mélenchon, serait bien inspiré de ne pas voir dans le domaine des énergies renouvelables un simple attrape voix.

Avatar du membre
Francis_15
Messages : 3593
Enregistré le : 04 oct. 2016, 12:29:58

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par Francis_15 » 17 avr. 2017, 19:33:11

Papibilou a écrit :
17 avr. 2017, 18:31:22
Il est amusant de constater d'ailleurs que les grandes figures écologistes se sont portés vers Hamon ou Macron plutôt que vers Mélenchon. Peut-être parce qu'en dehors de cette vision d'avenir le programme de Mélenchon recèle des zones inquiétantes en dehors du domaine écologique.
Tu te trompes je pense, beaucoup d'écologistes ont déjà rejoint la France insoumise et le Front Gauche avant 2016.

De toute façon les écologistes étant très minoritaires seuls dans ce pays, ils sont obligés de faire de l'entrisme dans d'autres partis pour avoir une chance d'accéder à des responsabilités. Que ce soit au PS, chez Macron ou chez Mélenchon.

En misant sur plusieurs chevaux, il y en a forcément un qui gagnera.
Papibilou a écrit :
17 avr. 2017, 18:31:22
Mais je suis enclin à penser que l'on peut faire beaucoup mieux que ce que l'on a fait jusqu'ici dans le domaine et le futur président, si ce n'est pas Mélenchon, serait bien inspiré de ne pas voir dans le domaine des énergies renouvelables un simple attrape voix.
C'est malheureusement ce qui me faire peur avec Macron, comme Hollande il ne semble pas considérer que c'est une priorité. J'aurais pu voter pour lui s'il s'était vraiment engagé sur la transition écologique, comme Hamon, ou Mélenchon. Mais on voit bien que Macron n'a pas saisi les enjeux derrière donc pour moi ce n'est pas un candidat sérieux.
Modifié en dernier par Francis_15 le 17 avr. 2017, 19:34:45, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jean
Messages : 4413
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par Jean » 17 avr. 2017, 19:34:03

Francis_15 a écrit :
17 avr. 2017, 14:40:16
Jean a écrit :
17 avr. 2017, 10:39:45


Si on parle de l'isolation des maisons en effet on peut penser que c'est essentiellement des entreprises françaises qui assureront les travaux (peut-être avec de la main-d'oeuvre étrangère ?...). Par contre si c'est l'achat de matériels spécifiques (panneaux solaires, échangeurs, pompes..) je pense alors que ce sont des pays étrangers qui seront les fournisseurs.

Mais je necrois pas qu'on redonnera du boost au pays en se contentant d'isoler nos maisons... Ce qu'il faut faire pourtant je suis d'accord.
Tu penses cela parce que tu n'y vois que l'aspect embauche directe d'ouvriers pour faire les travaux, tu sembles totalement oublier le fait que le but c'est de produire notre énergie au lieu de l'importer comme c'est le cas actuellement. Si on réduit les importations d'énergie de 50 Milliard à 100 Milliards par an, tu comprendras que ça fait un sacré bonus dans la balance commerciale, et surtout ça nous rend indépendants de pays qui pour la plupart ont des régimes douteux.

Par ailleurs on peut tout à fait imaginer que la baisse des couts de l'énergie et de la matière première générée par la "révolution industrielle renouvelable" rende notre industrie infiniment plus compététive a moyen terme sans qu'il y ait besoin de baisser les salaires. Car ne l'oublions pas en moyenne pour un produit manufacturé si les salaires représentent environt 1/3 l'énergie et la matière première aussi font 1/3 du cout final.


Nous sommes déjà en Europe (hors pays montagneux qui ont de nombreux fleuves (Suède et Suisse) ou pays disposant de pétrole (Norvège)) le pays qui a l'énergie la moins chère pour l'industrie grâce au nucléaire.

La grosse consommation de pétrole est lié aux transports. En effet la voiture électrique pourrait nous conduire à réduire notre consommation de pétrole mais cela semble avoir du mal à décoller malgré les efforts du gouvernement.

Il ne faut pas attendre de miracle des économies d'énergie (même si je pense qu'il faut continuer à chasser le gaspi).

Aujourd'hui on se targue d'un taux important d'énergie renouvelable mais c'est oublier qu'on y intègre l'énergie tiré de l'hydraulique (barrages) qu a elle seule représente 80 à 90% de nos énergies renouvelables. Elle sont en place depuis les années 1950 qui a vu une très grosse période d'équipement de barrages nécessité par le besoin d'énergie du au redémarrage de l'industrie à la fin de la guerre notamment grâce au plan Marshall.
Malheureusement les sites dont nous disposons sont tous équipés. On ne peut pas multiplier à l'infini les barrages sur un fleuve. C'est d'ailleurs pourquoi dans les années 60 on a eu recours au charbon puis au fuel puis en début 70 au nucléaire.

Quant à la part de n'énergie dans les produits elle dépend des produits fabriquées (dans la mesure où il en reste encore). Mais généralement elle porte simplement sur quelques % des coûts. Aujourd'hui avec une part de l’industrie de 12,5% du PIB il ne faut pas s'attendre à des effets très importants.

En un mot je ne crois pas que les économies d'énergie nous permettront de redevenir concurrentiel dans le domaine de l'industrie et donc elle n'auront que très très peu d'effet sur la reprise industrielle.

Méfions-nous des idées semblant séduisantes dès lors qu'on néglige de mesurer leurs effets.

Les périodes électorales sont très favorables au développement de ces messages attirants (car logique dans leur principe) et trompeurs (quand on les évalue).

Avatar du membre
Francis_15
Messages : 3593
Enregistré le : 04 oct. 2016, 12:29:58

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par Francis_15 » 17 avr. 2017, 19:54:51

Jean a écrit :
17 avr. 2017, 19:34:03
Nous sommes déjà en Europe (hors pays montagneux qui ont de nombreux fleuves (Suède et Suisse) ou pays disposant de pétrole (Norvège)) le pays qui a l'énergie la moins chère pour l'industrie grâce au nucléaire.
Tu te fourvois Jean, le Nucléaire est une énergie chère et la rénovation du Parc Nucléaire qui s'impose pour des raisons de sécurité va rendre cette énergie bien plus chère que les énergies renouvelables.

Flamanville l'EPR au départ devait couter 3 milliards, on en est a plus de 10 Milliards avec 2 ans de retard et un paquet d'incidents techniques. C'est juste pas sérieux.

Ne pas rénover le parc et se contenter d'installations vétustes et obsolètes comme le propose Fillon serait parfaitement criminel, et nous exposerait a un Tchernobyl en France.
Jean a écrit :
17 avr. 2017, 19:34:03
La grosse consommation de pétrole est lié aux transports. En effet la voiture électrique pourrait nous conduire à réduire notre consommation de pétrole mais cela semble avoir du mal à décoller malgré les efforts du gouvernement.
Qué effort du gouvernement ? C'est une blague ? Le gouvernement actuel n'en a rien a secouer de la voiture électrique, pas plus que les précédents d'ailleurs.

Puis à vrai dire c'est pas à la voiture électrique que je pense mais plutôt au rail électrique et autres transport en commun qui optimiserait la consommation électrique. Développer le fret ferroviaire fait partie du projet de la France insoumise.
Jean a écrit :
17 avr. 2017, 19:34:03
Aujourd'hui on se targue d'un taux important d'énergie renouvelable mais c'est oublier qu'on y intègre l'énergie tiré de l'hydraulique (barrages) qu a elle seule représente 80 à 90% de nos énergies renouvelables. Elle sont en place depuis les années 1950 qui a vu une très grosse période d'équipement de barrages nécessité par le besoin d'énergie du au redémarrage de l'industrie à la fin de la guerre notamment grâce au plan Marshall.
Tu te fourvois là encore Jean victime de la propagande nucléariste. Les installations hydro-électriques sont anciennes vétustes et on dispose aujourd'hui de turbines et autres matériels bien plus performants qui pourraient améliorer de 20 à 30% la production des installations existantes.
Jean a écrit :
17 avr. 2017, 19:34:03
Malheureusement les sites dont nous disposons sont tous équipés. On ne peut pas multiplier à l'infini les barrages sur un fleuve. C'est d'ailleurs pourquoi dans les années 60 on a eu recours au charbon puis au fuel puis en début 70 au nucléaire..
Non effectivement on ne peut pas construire des Méga-monstro-barrages Gigantiques a l'infini, mais des micro-centrales hydrauliques au fil de l'eau, des hydroliennes ... ça on a un potentiel largement sous-exploité voir inexploité. Sans parler des énergies Marines qu'on a abandonné depuis 50 ans depuis l'usine de la Rance, on était leader, on est maintenant lanterne rouge sur les énergies Marines, si c'est pas Honteux.
Jean a écrit :
17 avr. 2017, 19:34:03
Quant à la part de n'énergie dans les produits elle dépend des produits fabriquées (dans la mesure où il en reste encore). Mais généralement elle porte simplement sur quelques % des coûts. Aujourd'hui avec une part de l’industrie de 12,5% du PIB il ne faut pas s'attendre à des effets très importants.
On a délocalisé ces industries, voilà pourquoi notre économie se porte si bien ... :roll:

Les infrastructures de production d'énergie et de recyclage de matière, c'est le meilleur moyen qu'on ai aujourd'hui pour les faire revenir.
Jean a écrit :
17 avr. 2017, 19:34:03
En un mot je ne crois pas que les économies d'énergie nous permettront de redevenir concurrentiel dans le domaine de l'industrie et donc elle n'auront que très très peu d'effet sur la reprise industrielle.
Moi je ne te parle pas que d'économies d'énergie (qui sont certes primordiales), mais bien de production d'énergie renouvelables. Seul Hamon et Mélenchon on des propositions sérieuse à ce sujet, et des 2 c'est Mélenchon qui va le plus loin.

Papibilou
Messages : 5623
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par Papibilou » 18 avr. 2017, 09:24:59

Francis_15 a écrit :
17 avr. 2017, 19:33:11

Papibilou a écrit :
17 avr. 2017, 18:31:22
Mais je suis enclin à penser que l'on peut faire beaucoup mieux que ce que l'on a fait jusqu'ici dans le domaine et le futur président, si ce n'est pas Mélenchon, serait bien inspiré de ne pas voir dans le domaine des énergies renouvelables un simple attrape voix.
C'est malheureusement ce qui me faire peur avec Macron, comme Hollande il ne semble pas considérer que c'est une priorité. J'aurais pu voter pour lui s'il s'était vraiment engagé sur la transition écologique, comme Hamon, ou Mélenchon. Mais on voit bien que Macron n'a pas saisi les enjeux derrière donc pour moi ce n'est pas un candidat sérieux.
Le ralliement de De Rugy, de Cohn Bendit, de Lepage etc .. laissent penser qu'ils estiment au contraire que le programme Macron est ecolo compatible mais qu'il est surtout réaliste sur les autres domaines. C'est précisément ce qui en fait, je pense, un candidat sérieux. L'écologie est capitale mais ce n'est pas tout.

Avatar du membre
Francis_15
Messages : 3593
Enregistré le : 04 oct. 2016, 12:29:58

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par Francis_15 » 18 avr. 2017, 09:31:19

Papibilou a écrit :
18 avr. 2017, 09:24:59
Le ralliement de De Rugy, de Cohn Bendit, de Lepage etc ..
Rien à voir, ils ont juste parié qu'il sera gagnant, et veulent s'incruster. Lepage à toujours été l'écolo de service dans les gouvernements de droite, Cohn Bendit a viré libéral, et De Rugy veut faire parti du camp des gagnants il a d'ailleurs quitté EELV.

Macron n'a aucune fibre écologique.

Avatar du membre
Jean
Messages : 4413
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par Jean » 18 avr. 2017, 11:52:53

Francis_15 a écrit :
17 avr. 2017, 19:54:51
Jean a écrit :
17 avr. 2017, 19:34:03
Nous sommes déjà en Europe (hors pays montagneux qui ont de nombreux fleuves (Suède et Suisse) ou pays disposant de pétrole (Norvège)) le pays qui a l'énergie la moins chère pour l'industrie grâce au nucléaire.
Tu te fourvois Jean, le Nucléaire est une énergie chère et la rénovation du Parc Nucléaire qui s'impose pour des raisons de sécurité va rendre cette énergie bien plus chère que les énergies renouvelables.

Flamanville l'EPR au départ devait couter 3 milliards, on en est a plus de 10 Milliards avec 2 ans de retard et un paquet d'incidents techniques. C'est juste pas sérieux.

Ne pas rénover le parc et se contenter d'installations vétustes et obsolètes comme le propose Fillon serait parfaitement criminel, et nous exposerait a un Tchernobyl en France.

Alors pourquoi a-t-on l'énergie la moins chère d'Europe (hors pays cités)
Le nucléaire est beaucoup moins cher que les énergies fossiles.
Les sommes que tu cites sont sans commune mesure avec le gain attendu d'une telle installation sur 50 ans de vie. Calcule le gain sur 1600Mw sur 50 ans, la dizaine de milliards du coût initial est faible. Quant au retard de 2 ans pour une installation qui doit durer 50 ans....

Les mots obsolètes et vétustes ne me semble pas convenir à ces installations. Je te conseille d'aller en visiter une et de discuter avec les personnes qui ont la charge de leur entretien. Ces installations sont maintenues dans un état quasi neuf grâce à un entretien important et un plan de remplacement des principaux composants intégrant les dernières évolutions. Cette énergie est sous la surveillance d’entité indépendante et font l'objet de contrôle très fréquent (quasi continu). Des textes réglementaires spécifiques existent pour cette industrie.

Jean a écrit :
17 avr. 2017, 19:34:03
La grosse consommation de pétrole est lié aux transports. En effet la voiture électrique pourrait nous conduire à réduire notre consommation de pétrole mais cela semble avoir du mal à décoller malgré les efforts du gouvernement.
Qué effort du gouvernement ? C'est une blague ? Le gouvernement actuel n'en a rien a secouer de la voiture électrique, pas plus que les précédents d'ailleurs.

Une paille. L'Etat va jusqu'à proposer 10000 euros pour l'achat d'une voiture électrique... A moins de la donner je vois mal comment il peuvent faire plus



Puis à vrai dire c'est pas à la voiture électrique que je pense mais plutôt au rail électrique et autres transport en commun qui optimiserait la consommation électrique. Développer le fret ferroviaire fait partie du projet de la France insoumise.

Sil le fret ferroviaire est en panne ce n'est pas un problème technique. Quelle entreprise peut confier son avenir à la SNCF. Je crains que ce soit justement la France insoumise qu réduit à néant les chances du fret ferroviaires.
Jean a écrit :
17 avr. 2017, 19:34:03
Aujourd'hui on se targue d'un taux important d'énergie renouvelable mais c'est oublier qu'on y intègre l'énergie tiré de l'hydraulique (barrages) qu a elle seule représente 80 à 90% de nos énergies renouvelables. Elle sont en place depuis les années 1950 qui a vu une très grosse période d'équipement de barrages nécessité par le besoin d'énergie du au redémarrage de l'industrie à la fin de la guerre notamment grâce au plan Marshall.
Tu te fourvois là encore Jean victime de la propagande nucléariste. Les installations hydro-électriques sont anciennes vétustes et on dispose aujourd'hui de turbines et autres matériels bien plus performants qui pourraient améliorer de 20 à 30% la production des installations existantes.

En tant qu'ancien professionnel je serai intéressé par la marque de la turbine qui augmente de 30% les rendements.
En thermique le rendement théorique du cycle de Carnot conduit à un optimum duquel nous sommes très proche. en Hydraulique les turbines sont ce quelles sont... depuis très longtemps. Même Arabel n'est pas jeune.
Pour info EDF a le plus grande centre de recherche de France. Je ne crois pas qu'il continuerait à exploiter ces vieilles turbines (au passage qu'elle change périodiquement) si d'autres plus efficaces avaient été découvertes...
Jean a écrit :
17 avr. 2017, 19:34:03
Malheureusement les sites dont nous disposons sont tous équipés. On ne peut pas multiplier à l'infini les barrages sur un fleuve. C'est d'ailleurs pourquoi dans les années 60 on a eu recours au charbon puis au fuel puis en début 70 au nucléaire..
Non effectivement on ne peut pas construire des Méga-monstro-barrages Gigantiques a l'infini, mais des micro-centrales hydrauliques au fil de l'eau, des hydroliennes ... ça on a un potentiel largement sous-exploité voir inexploité. Sans parler des énergies Marines qu'on a abandonné depuis 50 ans depuis l'usine de la Rance, on était leader, on est maintenant lanterne rouge sur les énergies Marines, si c'est pas Honteux.

Les centrales au fil de l'eau que tu évoques existent aussi depuis les années 50 et elles fonctionnent bien mais ne développent que des puissances faibles (au point que je ne les avais même pas cité). L'usine de la Rance est une bonne installation mais sa puissance est relativement faible (par rapport à une tranche nucléaire) bien que ce soit le site le plus optimum en France dans son domaine. Les hydroliennes, probablement bien plus efficaces que les éoliennes (en puissance et en disponibilité) sont une bonne piste mais encore en voie d'expérimentation. Là encore c'est complexe. Les puissances resteront faibles.
Jean a écrit :
17 avr. 2017, 19:34:03
Quant à la part de n'énergie dans les produits elle dépend des produits fabriquées (dans la mesure où il en reste encore). Mais généralement elle porte simplement sur quelques % des coûts. Aujourd'hui avec une part de l’industrie de 12,5% du PIB il ne faut pas s'attendre à des effets très importants.
On a délocalisé ces industries, voilà pourquoi notre économie se porte si bien ... :roll:

Les infrastructures de production d'énergie et de recyclage de matière, c'est le meilleur moyen qu'on ai aujourd'hui pour les faire revenir.

La seule solution c'est la robotisation. Je connais une usine de fabrication de visserie qui a réussi à relocaliser sa production grâce à son automatisation totale.
Le recyclage ne me semble pas être élément suffisant pour justifier un retour de nos industrie.
Jean a écrit :
17 avr. 2017, 19:34:03
En un mot je ne crois pas que les économies d'énergie nous permettront de redevenir concurrentiel dans le domaine de l'industrie et donc elle n'auront que très très peu d'effet sur la reprise industrielle.
Moi je ne te parle pas que d'économies d'énergie (qui sont certes primordiales), mais bien de production d'énergie renouvelables. Seul Hamon et Mélenchon on des propositions sérieuse à ce sujet, et des 2 c'est Mélenchon qui va le plus loin.
Les énergies renouvelables (hors hydraulique dont on a parlé qui représente une puissance importante mais qui est saturé) les autres vent et solaire sont à la fois de puissance très faible et de disponibilité très aléatoires.

Je pense que l'avenir de ces énergies est plus à la maille individuelle qu'à la maille nationale.

Mais je ne suis pas encore totalement convaincu qu'elle s'avère rentable en terme écologique et même en terme économique (fiabilité dans temps ?).

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par Ramdams » 18 avr. 2017, 12:04:05

Le principal problème des énergies renouvelables, ce sont effectivement leurs disponibilités aléatoires mais ce n'est pas une fatalité. Des technologies de type "power to gas", qui transforment l'électricité produite par des éoliennes par exemple en gaz stockable et utilisable quand on en a besoin, sont en train d'être mises au point pour une application à moyen terme. Mais le problème, c'est que la France a toujours été un pays de court-termistes. Il ne faut pas croire que c'est un fantasme du futur. Aujourd'hui, tout va très vite et ce qui nous pensions impossible il y a 5 ans existe aujourd'hui.

Il faudra de toute façon penser un de ces jours à l'après-nucléaire et à l'après-pétrole. On ne pourra pas enfouir les déchets nucléaires ad vitam aeternam et les réserves de pétrole ne sont pas infinies.

Avatar du membre
Francis_15
Messages : 3593
Enregistré le : 04 oct. 2016, 12:29:58

Re: Le programme économique de Mélenchon suscite beaucoup de doutes

Message non lu par Francis_15 » 18 avr. 2017, 14:52:51

Jean a écrit :
18 avr. 2017, 11:52:53
Les énergies renouvelables (hors hydraulique dont on a parlé qui représente une puissance importante mais qui est saturé) les autres vent et solaire sont à la fois de puissance très faible et de disponibilité très aléatoires.
Elle sont complémentaires, si t'as pas de soleil, t'as du vent et vice-versa, si t'as ni l'un ni l'autre t'as du bois de chauffage en hiver, et des déchets de production agricole en été/autumne, des torrents de montagne au printemps, ou t'est en bord de mer et t'as des énergie Marines. Question de combinaisons de bon sens selon les endroits et les saisons.
Jean a écrit :
18 avr. 2017, 11:52:53
Je pense que l'avenir de ces énergies est plus à la maille individuelle qu'à la maille nationale.
Oui si on veut, mais ça peut-être aussi à l'échelle d'une commune ou d'une communauté d'agglo par exemple, ou encore des éclairages d'autoroute sur base photovoltaique qui se chargent le jour et restituent l'énergie la nuit, ou inciter les usines à s'installer proche d'installations hydroliennes ou marémotrices pourquoi pas en les autorisant à produire leur propre électricité .... Bref oui l'idée c'est d'avoir beaucoup beaucoup de petites unités de production de divers type d'énergie renouvelables les mieux adaptées aux lieux réparties sur le territoire de façon intelligente , au lieu de quelques mega-gigantesques centrales placés en quelques endroits, avec toutes les pertes en ligne que ça implique. Evidemment ça suppose une autre vision du développement territorial et de la décentralisation.

En plus il ne faut pas raisonner qu'en terme d'electricité, il y a des énergies qu'on peut utiliser directement pour le chauffage sans avoir besoin de les convertir en électricité, (Bois, Solaire Thermique, Geothermie, Gaz de déchets agricoles). Il faut donc aussi raisonner en terme d'efficacité d'utilisation.
Jean a écrit :
18 avr. 2017, 11:52:53
Mais je ne suis pas encore totalement convaincu qu'elle s'avère rentable en terme écologique et même en terme économique (fiabilité dans temps ?).
C'est rentable évidement et écologique comparé au nucléaire et aux hydrocarbures, tous les pays européens sont en train d'y passer il n'y que nous qui n'évoluons pas sur le sujet à cause du Lobby nucléaire.

Répondre

Retourner vers « JL. Mélenchon »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré