Une fois élu, Macron accordera le "droit à l’erreur" aux entreprises

Avatar du membre
omega95
Messages : 4242
Enregistré le : 10 juin 2013, 20:43:07
Compte Twitter : shaidhulud
Localisation : Picardie

Re: Une fois élu, Macron accordera le "droit à l’erreur" aux entreprises

Message non lu par omega95 » 20 mai 2017, 14:52:05

wesker a écrit :
20 mai 2017, 14:47:18
Oméga95

cela fait des années que des jeunes sortent du système éducatif sans formation ni qualification, pendant ce temps des diplômés ne trouvant pas d'emplois se retrouvent en livraison express où serveur et autres petits boulot
Quand on a un BAC+5 en histoire de l'art du 5ème siècle en Antarctique, ou en sociologie du raton laveur, il ne faut pas se demander pourquoi on se retrouve serveur au Mac Do...
Il faudrait peut être se demander pourquoi on fait des études, si ce n'est pour trouver un boulot... le premier critère de choix devrait donc être les possibilités de débouchés des études entreprises, non ?! :gratte:
Ne mens pas, ne voles pas, ne triches pas, les gouvernements n'aiment pas la concurrence
> Les dormeurs doivent se réveiller ! >L'Etat ne veut pas notre bien, il veut nos biens !
NOUS CITOYENS / Pour les votes Blancs !

Avatar du membre
omega95
Messages : 4242
Enregistré le : 10 juin 2013, 20:43:07
Compte Twitter : shaidhulud
Localisation : Picardie

Re: Une fois élu, Macron accordera le "droit à l’erreur" aux entreprises

Message non lu par omega95 » 20 mai 2017, 14:56:35

Nombrilist a écrit :
20 mai 2017, 14:51:22
omega95 a écrit :
20 mai 2017, 14:47:53
Et même les pâtons doivent être produit par des gens qui ont un minimum de connaissance de la fabrication du pain, non ?
Pas du tout, c'est fait en usine. Le seul qui ait peut-être un apprenti dans l'histoire, c'est l'automaticien. :star3: . Tout ça pour dire que tu pourrais nous trouver un autre exemple que tes éternels artisan-boulangers avec apprenti qui ne doivent pas être plus d'un millier sur tout le territoire.
32.000 boulangers (des vrais, pas les dépôts...), vous crachez un peu vite sur cette noble profession que l'on nous envie partout dans le monde (et OUI, le pain et les viennoiseries à la française on la cote dans plusieurs pays comme le japon et les USA...).
Et, pour info, l'automaticien ne fait que suivre une recette qu'on lui a donné... Et à votre avis QUI lui fait la recette si ce n'est un boulanger ?
Modifié en dernier par omega95 le 20 mai 2017, 15:02:45, modifié 1 fois.
Ne mens pas, ne voles pas, ne triches pas, les gouvernements n'aiment pas la concurrence
> Les dormeurs doivent se réveiller ! >L'Etat ne veut pas notre bien, il veut nos biens !
NOUS CITOYENS / Pour les votes Blancs !

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50869
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Une fois élu, Macron accordera le "droit à l’erreur" aux entreprises

Message non lu par Nombrilist » 20 mai 2017, 15:01:00

Celui qui a fait la recette et qui l'adapte par rapport à la qualité des farines reçue par l'usine, c'est un ingénieur agronome, pas un boulanger. Je note 22 000 apprentis, mais à mon avis, ce sont surtout des apprentis en pâtisserie. Je doute forte que les 32 000 boulangeries fassent leur pain elles-mêmes.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6997
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Une fois élu, Macron accordera le "droit à l’erreur" aux entreprises

Message non lu par Nolimits » 20 mai 2017, 15:03:36

Je ne vois pas immédiatement le lien avec"le droit à l'erreur" ? Même si comme tout le monde j'aime le bon pain !
Retour au sujet svp !

Avatar du membre
omega95
Messages : 4242
Enregistré le : 10 juin 2013, 20:43:07
Compte Twitter : shaidhulud
Localisation : Picardie

Re: Une fois élu, Macron accordera le "droit à l’erreur" aux entreprises

Message non lu par omega95 » 20 mai 2017, 15:03:50

Nombrilist a écrit :
20 mai 2017, 15:01:00
Celui qui a fait la recette et qui l'adapte par rapport à la qualité des farines reçue par l'usine, c'est un ingénieur agronome, pas un boulanger. Je note 22 000 apprentis, mais à mon avis, ce sont surtout des apprentis en pâtisserie. Je doute forte que les 32 000 boulangeries fassent leur pain elles-mêmes.
Si vous le dites, vous devez le savoir mieux que la Confédération Nationale de la Boulangerie-Pâtisserie Française...
:gne:
Ne mens pas, ne voles pas, ne triches pas, les gouvernements n'aiment pas la concurrence
> Les dormeurs doivent se réveiller ! >L'Etat ne veut pas notre bien, il veut nos biens !
NOUS CITOYENS / Pour les votes Blancs !

Avatar du membre
PapaZoulou
Messages : 41
Enregistré le : 01 mars 2017, 16:57:46
Localisation : Strasbourg

Re: Une fois élu, Macron accordera le "droit à l’erreur" aux entreprises

Message non lu par PapaZoulou » 20 mai 2017, 15:04:00

Nombrilist a écrit :
20 mai 2017, 15:01:00
Celui qui a fait la recette et qui l'adapte par rapport à la qualité des farines reçue par l'usine, c'est un ingénieur agronome, pas un boulanger. Je note 22 000 apprentis, mais à mon avis, ce sont surtout des apprentis en pâtisserie. Je doute forte que les 32 000 boulangeries fassent leur pain elles-mêmes.
C'est un peu HS mais il y a un moyen très simple de savoir si votre boulangerie fait son propre pain et ne se contente pas de le décongeler, il suffit pour cela de voir si il y a de l'activité dans la boulangerie tôt le matin (4-6 heures du matin).
Je crois Nombrilist que tu es d'une assez mauvaise fois en généralisant le cas de ces boulangeries industrielles.
"Ce qui est affirmé sans preuve, peut-être nié sans preuve."-Euclide
Le jour où on mettra les c... sur orbite, t'as pas fini de tourner !

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Une fois élu, Macron accordera le "droit à l’erreur" aux entreprises

Message non lu par Hector » 20 mai 2017, 16:42:17

Nombrilist a écrit :
20 mai 2017, 12:03:37
@omega95 , le droit à l'erreur n'est pas du tout ce dont tu parles. Macron a bien expliqué qu'au premier contrôle, les services d'inspection ne sanctionneraient pas.
Tout à fait, mais ils ne sanctionnaient déjà que très rarement au 1er coup.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 30153
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Une fois élu, Macron accordera le "droit à l’erreur" aux entreprises

Message non lu par wesker » 20 mai 2017, 17:19:06

Oméga95

Effectivement tout ne s'apprend pas à l'école, surtout lorsqu'on refuse les financements qui lui seraient nécessaire, c'est pourquoi la revalorisation de certains métiers ou filières professionnelles en partenariat auprès d'entreprises novatrices, ou créatrices d'emplois semble être une piste d'avenir.

Pour fonctionner, peut être ne faut il pas commencer par accorder des droits aux uns quand on les refuse aux autres car cela génère de l'incompréhension et des troubles quand nos boites ont besoin de motivation, d'apaisement et de cohésion pour développer l'entreprise, lui permettre d'atteindre ses objectifs et de créer des richesses qui sont utiles à tous, au sein de la boite. Je ne comprend pas, d'ailleurs que les libéraux qui se disent partisans de ces accords d'entreprises ne plaident pas, également pour une incitation aux salariés afin qu'ils acceptent de participer à cette réforme de leurs entreprises. Croire que les profits de ces réformes ne peuvent satisfaire qu'une partie revient à ignorer entièrement le fonctionnement et la nature des relations humaines !

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50869
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Une fois élu, Macron accordera le "droit à l’erreur" aux entreprises

Message non lu par Nombrilist » 20 mai 2017, 17:30:08

Hector a écrit :
20 mai 2017, 16:42:17
Nombrilist a écrit :
20 mai 2017, 12:03:37
@omega95 , le droit à l'erreur n'est pas du tout ce dont tu parles. Macron a bien expliqué qu'au premier contrôle, les services d'inspection ne sanctionneraient pas.
Tout à fait, mais ils ne sanctionnaient déjà que très rarement au 1er coup.
C'est aussi ce que je me dis, mais sans avoir le moyen de le démontrer.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30153
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Une fois élu, Macron accordera le "droit à l’erreur" aux entreprises

Message non lu par wesker » 20 mai 2017, 18:22:28

Le droit à l'erreur n'est il pas contradictoire avec la tolérance zero, avec le principe de responsabilité qu'on applique sans discuter aux petites gens qui commettent des erreurs ?

Naturellement, au niveau administratif, ce droit à l'erreur peut parfaitement être recevable, mais il faut alors s'interroger sur la teneur, la définition d'une erreur dans un pays où le niveau de la fraude sociale, des omissions de déclarations et autres est déjà très élevé.
Par ailleurs, peut être faut il aussi s'interroger sur les divers dispositifs qui existent déjà en matière administrative afin d'accompagner les boites pour qu'elles ne s'exposent pas à des infractions au code fiscal où au droit de la sécurité sociale.
Je pense qu'on peut et qu'on doit améliorer l'efficacité, la lisibilité de ces dispositifs, mais qu'il faut financer les investissements nécessaires en ce domaine par un durcissement et une efficacité de la lutte contre la fraude.

Répondre

Retourner vers « E. Macron »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré