Nos "chers" députés

Venez parler ici des élections législatives 2017, actualité, candidats, c'est à suivre ici
Avatar du membre
Recrutor
Messages : 109
Enregistré le : 20 mars 2017, 22:23:11

Nos "chers" députés

Message non lu par Recrutor » 09 mai 2017, 14:42:35

Combien coûtent les députés ?


Le budget annuel des 577 députés de l’ Assemblée nationale s’élève à 564 millions d’euros pour l’exercice de leur mandat. Le budget annuel des 348 sénateurs s’élève quant à lui à 352 millions d’euros. Ainsi, un député coûte 978 000 euros par an aux contribuables, alors qu’un sénateur coûte 1,1 million d’euros par an.


Les indemnités des députés ne représentent que 50 millions d’euros sur le budget de l’Assemblée nationale. A ce coût il faut cependant ajouter les charges sociales des députés, payées par l’Etat, qui s’élèvent à 61 millions d’euros par an, ainsi que les frais de mandat des députés. Chaque député touche en effet plus de 6000 euros par mois pour ses frais de mandat, représentant un coût pour les contribuables de 45 millions d’euros par an.


Les députés bénéficient également du remboursement de leurs frais de voyage, un avantage qui coûte 7 millions d’euros par an à l’Assemblée nationale et aux contribuables. Les dépenses téléphoniques des députés coûtent 3,3 millions d’euros par an et sont également prises en charge par l’Assemblée. Enfin, les frais de secrétariat des députés, qui peuvent bénéficier de 4 collaborateurs, s’élèvent à 106 millions d’euros.


source: bfmbusiness.com


Article complet sur http://www.observatoiredesgaspillages.c ... s-deputes/
Soit, quasiment 1 milliard d'€ par an entre les 2 chambres.

Attention, loin de moi l'idée de tomber dans le populisme de bas étage à vouloir accabler de tous les maux nos chers parlementaires. Mais une réduction des 2 chambres pour arriver à un total de 300 représentant de chaque côté aurait elle un impact néfaste au processus démocratique?

Avatar du membre
omega95
Messages : 4242
Enregistré le : 10 juin 2013, 20:43:07
Compte Twitter : shaidhulud
Localisation : Picardie

Re: Nos "chers" députés

Message non lu par omega95 » 09 mai 2017, 14:53:51

Lors du dernier vote concernant la constitution, il n'y avait que 136 députés dans l'hémicycle, j'en conclue, moi, qu'il n'en faut que 136 au maximum pour faire le job !!!
Ne mens pas, ne voles pas, ne triches pas, les gouvernements n'aiment pas la concurrence
> Les dormeurs doivent se réveiller ! >L'Etat ne veut pas notre bien, il veut nos biens !
NOUS CITOYENS / Pour les votes Blancs !

Avatar du membre
Clavier56
Messages : 1732
Enregistré le : 18 oct. 2014, 09:41:52
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Vannes

Re: Nos "chers" députés

Message non lu par Clavier56 » 09 mai 2017, 15:02:10

Ce qui a fait élire Macron c'est la perspective de diminuer le nombre de parlementaires ainsi que de tout de suite imposer une loi de "moralité"
Si MLP avait proposé cela en étant crédible elle n'aurait pas connu cet effondrement ....
La liberté d'opinion, ce n'est bon que pour les morts ...
( E.Zemmour, philosophe français sur RTL )

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12680
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Nos "chers" députés

Message non lu par Baltorupec » 09 mai 2017, 16:15:41

J'ai du mal personnellement à connaitre l'utilité du système bicaméral.

Enfin, on ne le dit pas beaucoup, mais les horaires de l'assemblées sont beaucoup trop vague. Les sessions sont de 9 heure à 1 heure du matin, empêchant donc des présences complètes.

Personnellement, je serais pour une réduction de l'ouverture de l'hémicycle mais avec une présence obligatoire.

Je pense aussi que l'on peut fortement réduire le nombre de parlementaire, même si en tant que hexarépublicain (ça marche mieux que sextorépublicain qui sonne plus DSK), je ne considère pas ça comme une réelle solution.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
wesker
Messages : 29403
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Nos "chers" députés

Message non lu par wesker » 09 mai 2017, 18:26:08

Et le résultat des élections ne laisse pas augurer de quelconques changement sur ce coût qui ne reflète pas vraiment les résultats obtenus par ces gens là.

Et c'est omettre l'existence, le recrutement de nombre d'entre eux dans des instances qui dépendent peu ou prou de l'Etat, comme le CESE, la CDC et autres entreprises publiques qui rémunèrent et s'offrent les services de cabinets de conseils et autres à des prix exorbitants pour des prestations assez relatives.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23102
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Nos "chers" députés

Message non lu par johanono » 09 mai 2017, 19:52:12

Soit, quasiment 1 milliard d'€ par an entre les 2 chambres.
C'est peu.
Attention, loin de moi l'idée de tomber dans le populisme de bas étage à vouloir accabler de tous les maux nos chers parlementaires.
C'est pourtant bien ce que tu fais.
Mais une réduction des 2 chambres pour arriver à un total de 300 représentant de chaque côté aurait elle un impact néfaste au processus démocratique?
Oui.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12680
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Nos "chers" députés

Message non lu par Baltorupec » 09 mai 2017, 23:31:41

johanono a écrit :
09 mai 2017, 19:52:12
Soit, quasiment 1 milliard d'€ par an entre les 2 chambres.
C'est peu.
1 milliard qu'il faut additionner au coût des parlement département, régionaux, des communes, communautés de communes.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Maltavia
Messages : 511
Enregistré le : 16 janv. 2015, 13:31:43
Parti Politique : En Marche (EM)

Re: Nos "chers" députés

Message non lu par Maltavia » 10 mai 2017, 00:20:03

Recrutor a écrit :
09 mai 2017, 14:42:35
Soit, quasiment 1 milliard d'€ par an entre les 2 chambres.

Attention, loin de moi l'idée de tomber dans le populisme de bas étage à vouloir accabler de tous les maux nos chers parlementaires. Mais une réduction des 2 chambres pour arriver à un total de 300 représentant de chaque côté aurait elle un impact néfaste au processus démocratique?
C'est en effet assez peu en terme de montant.

Je pense que le vrai problème est la logique de partis qui pousse souvent à l'absentéisme. En effet, l'essentiel du travail a lieu en commissions parlementaires. Une fois le texte dessiné, on a peu de voix dissidentes (à l'exception de Lang sous Sarkozy (par exemple) ou des Frondeurs pour le PS sous Hollande) et donc celui qui a la majorité absolue est réputé être vainqueur.
L'essentiel du boulot pour les parlementaires ne se fait donc pas dans l'hémicycle mais dans les réunions et surtout les commissions parlementaires pour infléchir les positions du camp adverse. Sauf exception, le vote n'est que formalité.
Est-ce que c'est forcément mal ? Je ne crois pas. Même si l'on peut sortir des exemples d'absentéisme ou d'incompétence d'élus lors de commissions parlementaires, ça apporte les bienfaits de la technique puisque les députés s'y consacrent globalement et ça fait que notre législation, bien qu'en inflation préoccupante, est efficace, ordonnée, technique et intelligente. Ce que ne permettraient sans doute pas des débats sempiternels houleux à l'Assemblée qui briseraient la cohérence des mesures envisagées.

Enfin je ne pense pas que ça ait un impact néfaste sur la démocratie (le "processus démocratique" peut être mais ça dépend de ce que l'on entend derrière) parce que le Parlement ce n'est pas la démocratie. C'est le contre-poids du peuple (de ses humeurs, ses passions, ses folies) et c'est en cela que le bicaméralisme est essentiel : il permet la réflexion, d'éviter des lois d'émotion (notamment grâce au Sénat). En gros d'apporter une modération bienvenue qui est la vertu essentielle au bon fonctionnement des gouvernements.
Les communautés ne comprennent jamais leur bien, car le nombre des fous y est plus grand que celui des sages.
Richelieu

Avatar du membre
omega95
Messages : 4242
Enregistré le : 10 juin 2013, 20:43:07
Compte Twitter : shaidhulud
Localisation : Picardie

Re: Nos "chers" députés

Message non lu par omega95 » 10 mai 2017, 08:29:29

johanono a écrit :
09 mai 2017, 19:52:12
Soit, quasiment 1 milliard d'€ par an entre les 2 chambres.
C'est peu.
Alors disons qu'ils sont moins de 1000 et qu'ils coûtent directement plus d'1 million de smics par an...
C'est toujours peu à votre avis ?
Ne mens pas, ne voles pas, ne triches pas, les gouvernements n'aiment pas la concurrence
> Les dormeurs doivent se réveiller ! >L'Etat ne veut pas notre bien, il veut nos biens !
NOUS CITOYENS / Pour les votes Blancs !

Avatar du membre
Recrutor
Messages : 109
Enregistré le : 20 mars 2017, 22:23:11

Re: Nos "chers" députés

Message non lu par Recrutor » 10 mai 2017, 08:52:39

johanono a écrit :
09 mai 2017, 19:52:12
Soit, quasiment 1 milliard d'€ par an entre les 2 chambres.
C'est peu.
Attention, loin de moi l'idée de tomber dans le populisme de bas étage à vouloir accabler de tous les maux nos chers parlementaires.
C'est pourtant bien ce que tu fais.
Mais une réduction des 2 chambres pour arriver à un total de 300 représentant de chaque côté aurait elle un impact néfaste au processus démocratique?
Oui.
Merci pour cet avis si bien argumenté.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12680
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Nos "chers" députés

Message non lu par Baltorupec » 10 mai 2017, 08:58:24

Maltavia a écrit :
10 mai 2017, 00:20:03
Recrutor a écrit :
09 mai 2017, 14:42:35
Soit, quasiment 1 milliard d'€ par an entre les 2 chambres.

Attention, loin de moi l'idée de tomber dans le populisme de bas étage à vouloir accabler de tous les maux nos chers parlementaires. Mais une réduction des 2 chambres pour arriver à un total de 300 représentant de chaque côté aurait elle un impact néfaste au processus démocratique?
C'est en effet assez peu en terme de montant.

Je pense que le vrai problème est la logique de partis qui pousse souvent à l'absentéisme. En effet, l'essentiel du travail a lieu en commissions parlementaires. Une fois le texte dessiné, on a peu de voix dissidentes (à l'exception de Lang sous Sarkozy (par exemple) ou des Frondeurs pour le PS sous Hollande) et donc celui qui a la majorité absolue est réputé être vainqueur.
L'essentiel du boulot pour les parlementaires ne se fait donc pas dans l'hémicycle mais dans les réunions et surtout les commissions parlementaires pour infléchir les positions du camp adverse. Sauf exception, le vote n'est que formalité.
Est-ce que c'est forcément mal ? Je ne crois pas. Même si l'on peut sortir des exemples d'absentéisme ou d'incompétence d'élus lors de commissions parlementaires, ça apporte les bienfaits de la technique puisque les députés s'y consacrent globalement et ça fait que notre législation, bien qu'en inflation préoccupante, est efficace, ordonnée, technique et intelligente. Ce que ne permettraient sans doute pas des débats sempiternels houleux à l'Assemblée qui briseraient la cohérence des mesures envisagées.

Enfin je ne pense pas que ça ait un impact néfaste sur la démocratie (le "processus démocratique" peut être mais ça dépend de ce que l'on entend derrière) parce que le Parlement ce n'est pas la démocratie. C'est le contre-poids du peuple (de ses humeurs, ses passions, ses folies) et c'est en cela que le bicaméralisme est essentiel : il permet la réflexion, d'éviter des lois d'émotion (notamment grâce au Sénat). En gros d'apporter une modération bienvenue qui est la vertu essentielle au bon fonctionnement des gouvernements.
Et j'insiste, c'est à remettre dans le contexte du fait qu'il y a aussi une tonne d'élus locaux.

Il y a des pays avec des fonctionnements unicaméral à 400 députés qui fonctionnent très bien et ce ne sont pas des dictatures.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Recrutor
Messages : 109
Enregistré le : 20 mars 2017, 22:23:11

Re: Nos "chers" députés

Message non lu par Recrutor » 10 mai 2017, 09:00:00

Maltavia a écrit :
10 mai 2017, 00:20:03
Recrutor a écrit :
09 mai 2017, 14:42:35
Soit, quasiment 1 milliard d'€ par an entre les 2 chambres.

Attention, loin de moi l'idée de tomber dans le populisme de bas étage à vouloir accabler de tous les maux nos chers parlementaires. Mais une réduction des 2 chambres pour arriver à un total de 300 représentant de chaque côté aurait elle un impact néfaste au processus démocratique?
C'est en effet assez peu en terme de montant.

Je pense que le vrai problème est la logique de partis qui pousse souvent à l'absentéisme. En effet, l'essentiel du travail a lieu en commissions parlementaires. Une fois le texte dessiné, on a peu de voix dissidentes (à l'exception de Lang sous Sarkozy (par exemple) ou des Frondeurs pour le PS sous Hollande) et donc celui qui a la majorité absolue est réputé être vainqueur.
L'essentiel du boulot pour les parlementaires ne se fait donc pas dans l'hémicycle mais dans les réunions et surtout les commissions parlementaires pour infléchir les positions du camp adverse. Sauf exception, le vote n'est que formalité.
Est-ce que c'est forcément mal ? Je ne crois pas. Même si l'on peut sortir des exemples d'absentéisme ou d'incompétence d'élus lors de commissions parlementaires, ça apporte les bienfaits de la technique puisque les députés s'y consacrent globalement et ça fait que notre législation, bien qu'en inflation préoccupante, est efficace, ordonnée, technique et intelligente. Ce que ne permettraient sans doute pas des débats sempiternels houleux à l'Assemblée qui briseraient la cohérence des mesures envisagées.

Enfin je ne pense pas que ça ait un impact néfaste sur la démocratie (le "processus démocratique" peut être mais ça dépend de ce que l'on entend derrière) parce que le Parlement ce n'est pas la démocratie. C'est le contre-poids du peuple (de ses humeurs, ses passions, ses folies) et c'est en cela que le bicaméralisme est essentiel : il permet la réflexion, d'éviter des lois d'émotion (notamment grâce au Sénat). En gros d'apporter une modération bienvenue qui est la vertu essentielle au bon fonctionnement des gouvernements.

Soit, personnellement je comprend l'intérêt d'un système bicaméral et j'y suis favorable. Néanmoins, ma question reste sans réponse: n'y a t'il pas trop de représentants? Ne serait-il pas plus judicieux de réduire le nombre de parlementaires (300 députés, 200 sénateurs?) et d'imposer des règles de présence, et des heures fixes par exemple? (on pourrait imaginer un rythme hebdo avec 2/3 séances + du temps réservé aux commissions répartis sur 3 jours, et le reste de la semaine consacré à leur circonscription)

Je te rappel que nos représentants ne sont plus sensés cumuler les postes, ils n'ont donc pas d'excuses pour justifier leur absentéisme.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23102
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Nos "chers" députés

Message non lu par johanono » 10 mai 2017, 09:07:26

Recrutor a écrit :
10 mai 2017, 08:52:39
johanono a écrit :
09 mai 2017, 19:52:12
Soit, quasiment 1 milliard d'€ par an entre les 2 chambres.
C'est peu.
Attention, loin de moi l'idée de tomber dans le populisme de bas étage à vouloir accabler de tous les maux nos chers parlementaires.
C'est pourtant bien ce que tu fais.
Mais une réduction des 2 chambres pour arriver à un total de 300 représentant de chaque côté aurait elle un impact néfaste au processus démocratique?
Oui.
Merci pour cet avis si bien argumenté.
Ce discours sur notre classe politique qui coûterait cher a été maintes et maintes fois récité par tous les démagogues qui promettent de réduire les impôts et les dépenses publiques et qui font croire qu'il existe un gisement important d'économies budgétaires que l'on pourrait actionner, sans douleur pour les Français, juste en tapant dans les privilèges (réels ou supposés) de notre classe politique. Ce n'est pas sérieux !

Oui, la démocratie a un coût ! Et si on veut renforcer les droits du Parlement, il faudra probablement accorder encore davantage de moyens à nos députés pour leur permettre de mieux contrôler le gouvernement.

Au-delà de ce constat, il y a des ordres de grandeur qu'il faut avoir en tête. Les déficits publics se chiffrent en dizaines de milliards d'euros. Le coût de nos députés se chiffre peut-être à 1 milliard d'euros, nous dit-on. Qui peut croire que c'est un rognant sur le budget de l'Assemblée nationale qu'on va rééquilibrer les finances publiques ? J'attends toujours que ceux qui promettent des économies nous disent où ils vont trouver les dizaines de milliards d'euros d'économies nécessaires, et qu'ils nous disent aussi où ils vont trouver les 300000 ou 500000 postes de fonctionnaires qu'ils promettent de supprimer. Je crois que je peux attendre longtemps. Car évidemment, c'est plus facile de promettre de réduire le train de vie de notre classe politique que d'expliquer quels seront les services publics affectés par les suppressions de postes de fonctionnaires...

Avatar du membre
Recrutor
Messages : 109
Enregistré le : 20 mars 2017, 22:23:11

Re: Nos "chers" députés

Message non lu par Recrutor » 10 mai 2017, 09:30:43

Bel effort! :mrgreen:

Oui effectivement, le déficit était de 69 Milliards d'€ en 2016. Il n'empêche que pour envoyer un signal fort et redonner un peu de confiance au peuple, réformer les règles qui régissent la vie du Parlement (que cela amène des économies ou pas) me parait indispensable, que ça te plaise ou non, que cela te semble démago ou non. Il s'agit juste de gouverner par l'exemple et de redorer le blason de la classe politique.

Concernant les éventuelles économies, on parle ici de quelques centaines de millions d'€ au maximum, et bien, réparties sur une dizaine d'année ça te paye le successeur du porte avion Charles de Gaulle par exemple.
Peut être fait tu parti des gens passés de Orange ou Bouygues à Free pour économiser 10€ par mois sur ta facture de téléphonie? Sur un budget annuel ça ne fait que 120€ soit, mais sur 10 ans ça représente 1200€.

Après, contrairement à ce que tu as directement déduit de mon post initial, je n'ai pas vraiment d'opinion sur ce sujet, d'ou l'intérêt d'en débattre sur ce fil. Je ne suis pas bloqué sur le fait que nos députés sont tous des vieux feignants trop payés qui ne pensent qu'à leur g..... (tu vois qu'en terme de démagogie j'aurai pu faire bien pire).

Avatar du membre
johanono
Messages : 23102
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Nos "chers" députés

Message non lu par johanono » 10 mai 2017, 10:00:46

S'il s'agit de modifier les règles de fonctionnement de notre Parlement juste pour "montrer l'exemple" pour ensuite faire accepter d'autres réformes aux Français, alors pourquoi pas.

Mais je refuse l'argument arithmétique, budgétaire, qui consiste à faire croire qu'on pourra réduire les dépenses publiques sans douleur pour les Français, juste en supprimant quelques gaspillages ou en réduisant le train de vie de nos élus. Or ton premier post, en citant un article détaillant le coût financier de nos députés, s'inscrivait bien dans cette tendance.

Tu as par ailleurs évoqué l'absentéisme des députés. J'y vois plusieurs raisons :

- Les députés sont élus dans le cadre de scrutins locaux. Pour être élus, et réélus, ils se doivent d'être bien implantés localement, d'être "présents sur le terrain", comme on dit souvent, c'est-à-dire de parcourir les réunions publiques, inaugurations et comices en tous genres qui se déroulent chaque semaine dans leur circonscription. Mais évidemment, ils n'ont pas le don d'ubiquité : le temps passé sur le terrain ne peut pas l'être dans l'enceinte du Palais Bourbon. Il faudrait peut-être rappeler aux Français que le rôle d'un député est d'abord d'aller voter les lois au Palais Bourbon, pas de parcourir les réunions publiques de sa circonscription.

- Il faut savoir que le processus d'adoption des lois est long et fastidieux. Le gros du travail se fait en commission, et ensuite, les députés doivent analyser tous les articles et amendements, un par un, y compris les moins intéressants, ce qui peut prendre de très longues heures, et ceci jusqu'à l'adoption finale du texte. Y a-t-il besoin d'un hémicycle plein pour débattre de toute cette litanies d'amendements parfois très techniques, souvent inintéressants ? Peut-être peut-on se satisfaire de n'avoir que quelques députés spécialistes de la question pour débattre de tous ces amendements, à condition que l'hémicycle soit plein pour l'adoption de la version finale du texte ?

Répondre

Retourner vers « Election Législatives 2017 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré