Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Venez parler ici des élections législatives 2017, actualité, candidats, c'est à suivre ici
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5315
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par Yakiv » 15 juin 2017, 23:02:45

Législatives : cinq questions pas si bêtes sur la proportionnelle

13 juin 2017, 04:44:09

Ce serpent de mer ressurgit alors que l'abstention a battu des records au premier tour des législatives, dimanche.

Image
Une simulation de l'Assemblée nationale à la proprotionnelle intégrale, d'après les résultats définitifs du premier tour des élections législatives du 11 juin 2017. (FRANCEINFO)

C'est le serpent de mer de la Ve République. Faut-il instaurer un peu, beaucoup, intégralement, de proportionnelle aux législatives ? La question ressurgit, au lendemain du premier tour qui s'est tenu dimanche 11 juin, marqué par une abstention record de 51,29%.

Pourquoi on reparle encore de la proportionnelle ?

(...)

Ce mode de scrutin favorise donc les candidats arrivés en tête, souvent issus des partis dits de gouvernement. Et il élimine tous les autres, privés de représentation. Ses effets sont encore amplifiés par la réforme du quinquennat adoptée en 2000 et l'inversion du calendrier électoral en 2002, depuis laquelle les législatives sont organisées dans la foulée de la présidentielle. Les électeurs, jusqu'à présent, se sont toujours montrés légitimistes, en donnant une majorité au chef de l'Etat qu'ils viennent d'élire.

C'est encore le cas cette année, mais cette fois-ci, c'est un mouvement créé ex nihilo qui rafle la mise, quand les vieux partis sont sur le déclin. Une fois de plus, donc, la proportionnelle est réclamée à cor et à cri. C'est le refrain entonné au lendemain du premier tour des élections législatives par le Front national, mais aussi par des écologistes, comme la sénatrice EELV du Val-de-Marne Esther Benbassa ou encore l'ancien eurodéputé Daniel Cohn-Bendit. "Il faut introduire la proportionnelle en France !", a martelé ce soutien d'Emmanuel Macron sur Europe 1.

Qui y gagnerait, qui y perdrait ?

Clairement, la proportionnelle permettrait de mieux représenter la diversité des opinions politiques des Français, puisque chaque parti obtiendrait des sièges en proportion du nombre de suffrages obtenu. Avec un bémol :  si le seuil de représentativité de 5% est retenu, les petits partis, en dessous de cette limite, ne seraient pas plus représentés qu'aujourd'hui.


Cas pratique : à quoi ressemblerait l'Assemblée nationale, dans l'hypothèse d'une élection à la proportionnelle intégrale ? Comme le montre notre simulation réalisée à partir des résultats du premier tour, le bloc LREM-MoDem resterait le premier dans l'Hémicycle avec 197 sièges. Mais il n'obtiendrait pas la majorité absolue (289 sièges). Pire encore, il perdrait plus de 200 sièges par rapport aux 415 à 455 qu'il peut espérer selon les estimations d'Ipsos/Sopra Steria*.

A l'inverse, des formations très peu représentées, comme le Front national, pourraient compter jusqu'à 80 députés. Ils ne sont crédités que d'un à cinq députés avec le scrutin actuel à l'issue des législatives en cours, selon l'institut Ipsos*. Pour le PS et Les Républicains, la défaite serait, en outre, beaucoup moins sévère, comme en témoigne le graphique ci-dessous.

Image
Une simulation de l'Assemblée nationale à la proprotionnelle intégrale, d'après les résultats définitifs du premier tour des élections législatives du 11 juin 2017. (FRANCEINFO)

Pour gouverner, le président serait contraint de former une coalition plus large que celle prévue aujourd'hui avec le seul MoDem et donc de composer avec d'autres partis. C'est d'ailleurs ce qui hérisse certains adversaires de la proportionelle. "A quoi servirait l’élection présidentielle si une fois élu, le président n’a pas de majorité pour faire appliquer son programme", s'interroge Bernard Debré dans une tribune sur franceinfo. Le député LR sortant brandit le spectre de la IVe République et de son "instabilité mortifère". "La proportionnelle y était la règle et elle a montré son inefficacité, argue-t-il. Les gouvernements ne duraient en moyenne que six mois."

Je rêve, ou ça a déjà été testé sous la Ve République ?

Oui, une fois et une seule. C'était en 1986, lors du premier septennat de François Mitterrand. Après des élections cantonales perdues, le président socialiste choisit d'appliquer la proportionnelle intégrale aux législatives. Les listes s'affrontent au niveau départemental, et le nombre de députés élus est proportionnel au nombre de suffrages obtenus par sa liste. 

D'évidence, la décision de François Mitterrand n'est pas exempte d'arrière-pensées. Ce "recours à la proportionnelle intégrale, accompagné d'une hausse du nombre de députés de 491 à 577, permet à la gauche d'espérer atténuer une défaite électorale quasi-assurée, quitte à laisser entrer le Front national dans l'Hémicycle", analyse Le Figaro.

Mais le changement de scrutin n'empêche pas la droite de l'emporter, provoquant la première cohabitation de la Ve République. Il permet aussi à l'extrême droite d'entrer en force à l'Assemblée nationale, du jamais-vu depuis 1958. Trente-cinq députés du Front national sont élus, suffisamment pour former un groupe parlementaire, qui sera présidé par le fondateur du parti, Jean-Marie Le Pen. Une performance que le FN n'a jamais pu rééditer aux législatives, malgré des scores de plus en plus importants aux différentes élections. Car, en 1986, dès qu'il est nommé Premier ministre, Jacques Chirac s'empresse de supprimer la proportionnelle.

Mais François Hollande avait promis de la remettre en place, non ?

Partiellement oui. François Hollande avait en effet assuré en 2012 qu'il introduirait "une part de proportionnelle" pour les élections législatives de 2017, rappelle le site Lui président. Mais la promesse de campagne a été abandonnée après les régionales de 2015. L'ex-chef de l'Etat, explique Europe 1, craignait que la mesure ne profite au Front national. Emmanuel Macron a repris la promesse à son compte durant sa campagne d'entre-deux-tours. 
Je mènerai très rapidement une réforme qui permettra d'instiller une dose de proportionnelle, parce que je souhaite que toutes les forces politiques, y compris celles qui me combattent, puissent figurer au Parlement.


Emmanuel Macron
le 5 mai 2017
L'introduction d'une dose de proportionnelle est réclamée depuis longtemps par le président du MoDem, François Bayrou, avec lequel Emmanuel Macron a conclu une alliance. Le président va-t-il oublier cet engagement, maintenant qu'il est quasi-certain de disposer à l'Assemblée d'une majorité de rêve ? Non, "le débat va s'ouvrir", a affirmé le porte-parole de La République en marche, Benjamin Griveaux, sur RTL, lundi 12 juin. Mais pas tout de suite : l'exécutif ne lancera finalement pas ce chantier avant 2018, a indiqué une source gouvernementale, proche du chef de l'Etat, à franceinfo. Avant son élection, Emmanuel Macron avait promis de la mener cette réforme "avant décembre". 

Cette évolution est "urgente" pour relégitimer l'Assemblée nationale, estime le professeur de sciences politiques Olivier Ihl, dans une tribune publiée lundi 12 juin sur franceinfo. "L’abstention record de ce 11 juin fragilise la légitimité des élections parlementaires, argue-t-il. Ce qui importe en cette période de réalignement partisan, c’est de déboucher sur un système qui permette aux électeurs de clairement connaître et reconnaître leurs représentants."

Pourquoi parle-t-on, comme Emmanuel Macron, d'une "dose" de proportionnelle ?

La mise en place de la proportionnelle intégrale est une des possibilités pour modifier le mode de scrutin. Mais elle ne fait pas partie des scénarios les plus volontiers retenus par les candidats ou les chefs de l'Etat de la Ve République. Ils privilégient plus volontiers l'introduction d'"une dose de proportionnelle", c'est-à-dire qu'une partie seulement des députés serait élue à la proportionnelle. L'objectif reste celui du fondateur de la Ve République : garder une majorité stable.

Emmanuel Macron est resté assez flou dans sa promesse de campagne, évoquant lui aussi une "dose de proportionnelle". Quelle proportion ? Quelles modalités ? Dans son rapport sur "la rénovation et la déontologie de la vie publique", rendu au président François Hollande en novembre 2012, Lionel Jospin avait ainsi proposé que 10% des députés soient élus à la proportionnelle. Soit  58 députés sur 577 pour être précis. L'accord PS-EELV conclu avant la campagne de 2012 évoquait une part de proportionnelle plus importante, "entre 15 et 20%", remarque Le JDD.

Un tel dispositif permettrait au président élu de s'assurer plus facilement une majorité, tout en permettant de mettre en place une Assemblée plus représentative du choix des électeurs. A titre d'exemple, avec une dose de proportionnelle de 25%, La République en marche et le MoDem auraient tout de même pu compter sur une majorité absolue d'environ 376 députés, selon nos estimations. Les autres formations politiques auraient eu une représentation plus conséquente, notamment le FN. Avec 22 députés dans ce cas de figure, le Front national aurait pu espérer un groupe parlementaire.


*Estimation Ipsos/Sopra Steria pour France Télévisions, Radio France, "Le Point", France 24 et LCP-AN.

Anne Brigaudeau
Article complet sur http://www.francetvinfo.fr/elections/le ... 33131.html

Avatar du membre
johanono
Messages : 24140
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par johanono » 15 juin 2017, 23:34:45

La proportionnelle, c'est une Arlésienne de la vie politique française. On ne va peut-être refaire ici un débat que nous avons déjà eu maintes et maintes fois.

Je voudrais juste réagir à une phrase située au tout début de l'article : "Ce serpent de mer ressurgit alors que l'abstention a battu des records au premier tour des législatives, dimanche." Je ne vois pas le rapport entre la question de l'abstention et celle du mode de scrutin. C'est ridicule de croire que les Français se sont abstenus à cause du mode de scrutin. Les Français qui se sont abstenus l'ont fait parce qu'ils n'ont pas compris le fonctionnement des institutions, qu'ils croient que l'élection présidentielle est la plus importante, et qu'ils n'en ont donc rien à cirer des législatives. Le mode de scrutin n'a rien à voir avec ça.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5315
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par Yakiv » 15 juin 2017, 23:55:08

Ce qui m'a le plus frappé, ce sont les résultats "graphiques", autrement dit, ça illustre à quel point la proportion des sièges attribués à chaque parti au parlement ne correspond pas à la proportion des votes des électeurs.

Avatar du membre
johanono
Messages : 24140
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par johanono » 16 juin 2017, 00:13:14

Tout ça, on le sait depuis longtemps. Mais je sais aussi que des projections ont été faites pour tenter d'imaginer la composition de la future Assemblée nationale à partir du résultat de la présidentielle. On nous avait dit que le FN aurait plusieurs dizaines de députés. En effet, si tous les électeurs de MLP à la présidentielle avaient voté FN aux législatives, alors le FN aurait eu plusieurs de dizaines de députés. Idem pour la France Insoumise. Le vrai problème, c'est que tous ces électeurs-là ont déserté les urnes aux législatives. Donc le vrai problème, c'est d'abord celui de la démobilisation des électeurs aux législatives.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5315
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par Yakiv » 16 juin 2017, 00:58:10

Oui, parce que les gens considèrent qu'il n'y a plus d'enjeu.

D'où ma proposition de déplacer les législatives avant les présidentielles...

Caberlin
Messages : 973
Enregistré le : 19 nov. 2011, 06:36:37

Re: Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par Caberlin » 16 juin 2017, 07:47:11

En tout cas, avec la proportionnelle on voit l'élimination des députés issus de petites formations au profit des grands partis ! Et on parle de pluralité avec ce système ?

Caberlin
Messages : 973
Enregistré le : 19 nov. 2011, 06:36:37

Re: Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par Caberlin » 16 juin 2017, 07:47:48

Yakiv a écrit :
16 juin 2017, 00:58:10
Oui, parce que les gens considèrent qu'il n'y a plus d'enjeu.
D'où ma proposition de déplacer les législatives avant les présidentielles...
Et pourquoi pas en même temps ?

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par Ramdams » 16 juin 2017, 17:59:46

johanono a écrit :
15 juin 2017, 23:34:45
La proportionnelle, c'est une Arlésienne de la vie politique française. On ne va peut-être refaire ici un débat que nous avons déjà eu maintes et maintes fois.

Je voudrais juste réagir à une phrase située au tout début de l'article : "Ce serpent de mer ressurgit alors que l'abstention a battu des records au premier tour des législatives, dimanche." Je ne vois pas le rapport entre la question de l'abstention et celle du mode de scrutin. C'est ridicule de croire que les Français se sont abstenus à cause du mode de scrutin. Les Français qui se sont abstenus l'ont fait parce qu'ils n'ont pas compris le fonctionnement des institutions, qu'ils croient que l'élection présidentielle est la plus importante, et qu'ils n'en ont donc rien à cirer des législatives. Le mode de scrutin n'a rien à voir avec ça.
Oui mais toi, tu considères l'Assemblée nationale comme une chambre d'enregistrement. C'est pourquoi tu plaides pour des majorités aussi larges. Le fait est que dans un système majoritaire, il y a forcément au moins 80 % des voix qui ne sont pas comptabilisées : toutes les voix des candidats du premier tour battus (60 % environ) + toutes les voix du candidat du second tour battu (20 % environ).

J'ai été déçu du choix proposé dans ma circonscription, j'aurais bien voulu voter dans une autre. Ça peut dissuader pas mal de gens d'aller voter. C'est finalement comme aux Etats-Unis où il n'y a aucun intérêt pour un démocrate texan d'aller voter puisque tous les grands électeurs sont distribués au camp majoritaire (même s'il est faiblement majoritaire).

Après, on peut fermer les yeux et ne rien faire. Pourtant, cette abstention massive et grandissante est bien le symptôme de quelque chose et si on ne va pas que la rue soit le lieu de l'expression politique, il est préférable de faire des réformes démocratiques.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5315
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par Yakiv » 16 juin 2017, 22:53:14

Caberlin a écrit :
16 juin 2017, 07:47:48
Yakiv a écrit :
16 juin 2017, 00:58:10
Oui, parce que les gens considèrent qu'il n'y a plus d'enjeu.
D'où ma proposition de déplacer les législatives avant les présidentielles...
Et pourquoi pas en même temps ?
Oui, pourquoi pas. Comme aux Etats-Unis.
Mais dans ce cas, je crains qu'un électeur vote avant tout pour un candidat à la présidentielle et ensuite pour le candidat à la législative qui représente le candidat à la présidentielle déjà choisi par l'électeur...

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par Hector » 17 juin 2017, 09:53:01

Ce débat est vain. Les égalitaristes forcenés sont pour la proportionnelle intégrale, sans se rendre compte que dans notre pays d'agités révolutionnaire ce serait le bazar absolu et le pays ingouvernable. Les pragmatiques comme moi disent qu'il faut garder le système actuel car il en sort toujours une majorité qui gouverne; l'exemple Hollande est là, il avait une majorité plurielle et instable mais il a réussi à gouverner (médiocrement) pendant 5 ans. A défaut, une proportionnelle avec une très grosse prime genre 25% à la liste arrivée en tête permettrait probablement d'atteindre l'objectif d'une majorité stable.
De plus le système actuel donne un ancrage terrain aux députés, alors qu'une proportionnelle conduirait à des négociations d'appareil tenues entre la Rue de Solférino et la Mutualité (traduisez en Boulevard St-Germain, arrondissements V et VI des bobos parisiens).
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 5315
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par Yakiv » 17 juin 2017, 10:31:32

On s'en fout de l'ancrage terrain à l'AN.
L'ancrage terrain devrait être assuré par le Sénat, point.

Pour l'AN, proportionnelle avec prime au parti ou coalition majoritaire semble être une bonne idée.

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par Ramdams » 17 juin 2017, 11:10:14

Hector a écrit :
17 juin 2017, 09:53:01
Ce débat est vain. Les égalitaristes forcenés sont pour la proportionnelle intégrale, sans se rendre compte que dans notre pays d'agités révolutionnaire ce serait le bazar absolu et le pays ingouvernable.
Détrompe-toi. Les Français sont très légitimistes et vouent un culte au chef, au moins en politique. C'est bien ça le problème. On reproche à la proportionnelle d'élire des godillots mais les députés sont déjà des godillots : ils se plient au Parti pour espérer conserver l'investiture.

Ce système, c'est la loterie. Selon l'adversaire du second tour, un candidat peut très bien perdre comme très bien gagner. Après avoir scruté les résultats, j'ai remarqué de nombreuses circonscriptions où des candidats LREM, LR ou même de gauche se qualifient au second tour avec à peine 15-16 %, contre le double pour le FN. Ils seront donc élus face au FN (car faut pas se leurrer, le FN n'aura qu'une députée demain) avec 15 %.

Et je dis ça en étant sympathisant LREM. Je devrais normalement me réjouir que Macron obtienne une majorité de plus de 400 députés. Mais ce n'est pas la conception que j'ai de la politique.

Avatar du membre
signora
Messages : 3163
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par signora » 17 juin 2017, 16:18:28

@Ramdams

D'accord avec l'ensemble de ton post !
Et, j'ajoute que les votants sont encore plus frustrés quant ils voient qu'en dépit de leurs votes nombreux, ils n'ont aucune représentation nationale.
De plus, ça serait stimulant pour les partis majoritaires.
Sans oublier l'aspect financier : peut être cela éviterions-nous, ainsi, certains biais utilisés par les partis pour survivre.
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
signora
Messages : 3163
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par signora » 17 juin 2017, 16:29:07

La proportionnelle y était la règle et elle a montré son inefficacité, argue-t-il. Les gouvernements ne duraient en moyenne que six mois."
Article plus haut (phrase de Bernard Debré)

Cette phrase est reprise par les politiques qui ne souhaitent pas la proportionnelle ...
Dernièrement, j'ai entendu contrer cette affirmation "autrefois cela déstabilisait les gouvernement". C'était vrai jusqu'au changement de constitution voulu par De Gaulle ; à présent le régime étant présidentielle la déstabilisation serait amortie ... voire il n'y en aurait pas.
Qu'en pensez-vous ?
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17808
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Les résultats du premier tour selon le mode de scrutin (dose de proportionnelle)

Message non lu par Jeff Van Planet » 17 juin 2017, 16:42:34

Yakiv a écrit :
15 juin 2017, 23:55:08
Ce qui m'a le plus frappé, ce sont les résultats "graphiques", autrement dit, ça illustre à quel point la proportion des sièges attribués à chaque parti au parlement ne correspond pas à la proportion des votes des électeurs.
j'ai envie de dire que c'est normal car le vote législative n'est pas une élection nationale mais une élection locale. L'infographie serait la même pour les municipales: le nombre de maires PS n'est pas proportionnel au nombre de votes PS.

Et puis de toutes façon la proportionnelle intégrale n'est pas souhaitable, trop de pouvoirs aux cadre des partis et à leurs chefs et plus de pouvoirs au peuple ou aux idées.

Quant à ton idée de faire passer les legislatives avant la présidentielle ne change rien: les gens voteront de la même façon. Le gros problème est la synchronisation des deux élections, pas qui passe avant.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Répondre

Retourner vers « Election Législatives 2017 »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré