Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Avatar du membre
johanono
Messages : 24140
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par johanono » 09 mars 2017, 00:26:39

Tiens, encore un article catastrophiste sur la sortie de l'euro. Mais quand même, un constat s'impose : il y a plusieurs pays européens qui n'ont pas l'euro (le Danemark, la Suède, la Tchéquie, la Suisse, le Royaume-Uni...), ces pays-là s'en sortent très bien, et il y a même tout lieu de penser que ces pays-là s'en sortent mieux que d'autres pays comme l'Italie, l'Espagne ou la Grèce, enfermés dans l'austérité par leur appartenance à l'euro.

Il faut rappeler aussi que le monde existait déjà avant l'euro : la France, par exemple, a eu sa propre monnaie jusqu'en 2002, et on peut penser qu'elle s'en sortait mieux à l'époque qu'aujourd'hui... Les gens qui nous racontent que la sortie de l'euro serait une catastrophe pour la France sont les mêmes qui nous expliquaient, en 1992, que l'euro nous apporterait bonheur et prospérité : on a vu le résultat, il est donc permis de ne pas les croire aujourd'hui...

Le Figaro nous annonce que "l'Europe ne survivrait pas si la France sortait de l'euro" et que "le «Frexit» signifierait la fin de la zone euro, voire de l'Union européenne". Oui, et alors ?

Les dirigeants européens ont voulu créer l'euro parce que c'était un beau symbole d'unité. Ce faisant, ils ont négligé les tares principales d'une monnaie commune à tant de pays si différents :

1°) Une monnaie commune implique une politique monétaire commune, pour des pays ayant des caractéristiques économiques différentes, donc des besoins différents, cela ne peut que créer des mécontentements.

2°) Par le passé, il pouvait arriver que des circonstances économiques particulières fassent perdre sa compétitivité à l'économie d'un pays, il était alors possible d'y répondre par une dévaluation monétaire, qui permettait de restaurer une forme de compétitivité à peu de frais. Cette dévaluation monétaire n'est plus possible aujourd'hui. Pour préserver la compétitivité d'une économie, il reste ce qu'on pourrait appeler l'outil de la "dévaluation" : on baisse directement ou indirectement les salaires, on fait du dumping social et fiscal...

3°) L'appartenance à l'euro nous prive aussi de la possibilité de monétiser nos dettes publiques. En gros, elle nous oblige à l'austérité pour combler les déficits et satisfaire les marchés...

Peut-être que la sortie de l'euro pourrait faire fondre l'épargne de quelques riches retraités. Ce n'est pas bien grave. A côté, elle aurait un immense avantage : celui de nous sortir du cercle vicieux de l'austérité.

Avatar du membre
albert
Messages : 9845
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par albert » 09 mars 2017, 06:24:47

Ce sont des articles stupides, qui reprennent toujours les mêmes contre-vérités pourtant maintes fois réfutées. On n’est plus dans le débat mais dans la propagande et la mauvaise foi. Ces articles sont d’ailleurs dirigés contre le FN comme si la sortie de l’euro était une énormité que seul un parti extrémiste peut défendre, alors que de nombreux économistes, parmi lesquels des prix Nobel, condamnent l’euro.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Incognito
Messages : 2592
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par Incognito » 09 mars 2017, 07:55:06

Attention cependant. J'ai déjà dit que je ne pensais pas que le retour au Franc serait une catastrophe (mais pas un boost énorme non plus). Mais il peut effectivement y avoir une phase de transition très délicate à négocier. Personnellement, j'estime que les effets catastrophiques décrits dans cet article risquent effectivement de se produire, mais principalement entre le moment où les investisseurs pensent que la France va sortir de l'Euro et le moment où elle a effectivement réintroduit sa propre monnaie.
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

Avatar du membre
albert
Messages : 9845
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par albert » 09 mars 2017, 08:22:41

Il faut se poser la question inverse : quelles conséquences à long terme d’une survie de l’euro ? La réponse : une concentration des richesses en Europe du nord et un déclin inexorable des pays d’Europe du sud et de la France.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32185
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par politicien » 10 mars 2017, 09:27:40

Pour Mario Draghi, «l'euro est irrévocable»

Le président de la BCE a voulu rassurer sur les risques politiques pesant sur la zone euro. Au cours de sa conférence de presse de jeudi, il a affirmé que la monnaie unique est «irrévocable».

«Irrévocable». C'est le terme que Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE) a employé pour qualifier la monnaie unique. À l'issue de la réunion du Conseil des gouverneurs, il donnait, ce jeudi, son habituelle conférence de presse pour expliquer ses dernières décisions de politique monétaire. À six jours des élections générales aux Pays-Bas et à quarante-cinq jours du premier tour de l'élection présidentielle en France, les journalistes voulaient entendre le gardien de la monnaie unique sur la montée des partis anti-euro. L'éclatement de la zone euro? «Franchement, je ne l'anticipe pas. Il y a des tensions mais rien qui soit grave à ce point», a-t-il déclaré.

(...)

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017 ... ocable.php
"Irrévocable" l'euro ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Clavier56
Messages : 1732
Enregistré le : 18 oct. 2014, 09:41:52
Parti Politique : Front National (FN)
Localisation : Vannes

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par Clavier56 » 10 mars 2017, 09:33:02

Une monnaie reflète la santé du pays qui la produit .
L'Euro reflète la santé de l'Europe, économique comme politique, et le jour où les Allemands sentiront que cela sent le roussi, ils laisseront tomber....
Mais comme toute décision politique prise par des "démocrates" cela prend du temps et aura quelque retard ....
La liberté d'opinion, ce n'est bon que pour les morts ...
( E.Zemmour, philosophe français sur RTL )

Avatar du membre
albert
Messages : 9845
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par albert » 10 mars 2017, 10:16:51

politicien » Ven 10 Mar 2017, 09:27:40 a écrit :"Irrévocable" l'euro ?
Si l'euro était irrévocable, Draghi ne serait pas obligé de l'affirmer régulièrement. C'est la méthode Coué.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50833
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par Nombrilist » 10 mars 2017, 20:01:16

Et puis surtout, ça ne dépend absolument pas de lui.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32185
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par politicien » 17 mars 2017, 16:33:29

La sortie de l'euro, un pari économique périlleux
L'abandon de l'euro, proposé par Marine Le Pen, mais aussi Nicolas Dupont-Aignan, François Asselineau et Jean-Luc Mélenchon - qui l'envisage...

(...)

L'abandon de l'euro, proposé par Marine Le Pen, mais aussi Nicolas Dupont-Aignan, François Asselineau et Jean-Luc Mélenchon - qui l'envisage comme un "plan B" - présente des risques aux effets potentiellement ravageurs pour l'économie française, selon une grande majorité d'experts. En voici les principaux:

L'incertitude monétaire
Dans son programme, Marine Le Pen prévoit un nouveau franc qui, à sa création, aurait la même valeur que l'euro. Mais le taux de change varierait ensuite sur le marché des devises. Or le déficit commercial chronique de l'Hexagone entraînerait mécaniquement une hausse de la demande de monnaies étrangères, et donc une dépréciation.

Pour Jacques Sapir, directeur d'études à l'EHESS et partisan d'une sortie de l'euro, cet ajustement du taux de change aux conditions économiques de la France serait "l'un des principaux intérêts" de la nouvelle monnaie. Il permettrait de "relancer les exportations", écrit l'économiste.

Mais cette flexibilité, synonyme de risque pour les entreprises internationalisées, pourrait poser problème en cas d'évolution erratique du taux de change. Selon certains économistes, la dépréciation pourrait atteindre 30%, voire plus, en cas de réaction brutale des marchés.

Le risque financier
Pour l'Institut Montaigne, centre de réflexion d'obédience libérale, "la perspective d'un retour au franc entraînerait rapidement une sortie de capitaux des investisseurs institutionnels, français et étrangers, ainsi que ceux des particuliers", avec de graves répercussions pour le système bancaire.

(...)

https://www.publicsenat.fr/article/poli ... leux-57326
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
albert
Messages : 9845
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par albert » 17 mars 2017, 16:44:05

L'abandon de l'euro (...) présente des risques aux effets potentiellement ravageurs pour l'économie française, selon une grande majorité d'experts.
C'est faux. La plupart des économistes font un bilan très critique de l'euro et plusieurs d'entre eux souhaitent qu'il disparaisse.
Selon certains économistes, la dépréciation pourrait atteindre 30%, voire plus, en cas de réaction brutale des marchés.

Le risque financier
Pour l'Institut Montaigne, centre de réflexion d'obédience libérale, "la perspective d'un retour au franc entraînerait rapidement une sortie de capitaux des investisseurs institutionnels, français et étrangers, ainsi que ceux des particuliers", avec de graves répercussions pour le système bancaire.
Selon le FMI, l'euro serait actuellement surévalué de 6% pour la France. Parler d'une dévaluation de 30 % est un mensonge. Quant à la spéculation et la fuite des capitaux, il est évident qu'une sortie de l'euro devrait s'accompagner d'un contrôle des capitaux pour éviter ces problèmes.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Ehrgeiz
Messages : 179
Enregistré le : 27 févr. 2017, 17:04:19
Localisation : Ile-de-France

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par Ehrgeiz » 17 mars 2017, 16:48:10

politicien a écrit :
Pour Mario Draghi, «l'euro est irrévocable»

Le président de la BCE a voulu rassurer sur les risques politiques pesant sur la zone euro. Au cours de sa conférence de presse de jeudi, il a affirmé que la monnaie unique est «irrévocable».

«Irrévocable». C'est le terme que Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE) a employé pour qualifier la monnaie unique. À l'issue de la réunion du Conseil des gouverneurs, il donnait, ce jeudi, son habituelle conférence de presse pour expliquer ses dernières décisions de politique monétaire. À six jours des élections générales aux Pays-Bas et à quarante-cinq jours du premier tour de l'élection présidentielle en France, les journalistes voulaient entendre le gardien de la monnaie unique sur la montée des partis anti-euro. L'éclatement de la zone euro? «Franchement, je ne l'anticipe pas. Il y a des tensions mais rien qui soit grave à ce point», a-t-il déclaré.

(...)

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2017 ... ocable.php
"Irrévocable" l'euro ?
C'est le fameux "TINA", ou "There Is No Alternative" de Thatcher. La politique menée est présentée comme relevant non pas du choix mais d'une forme de réalité mathématique indépassable. Draghi et les autres hauts fonctionnaires de l'UE font régulièrement des déclarations de ce genre mais ils n'ont rien inventé. L'objectif est de répéter, de marteler ce message, jusqu'a ce que les peuples trouvent normal que la problématique du choix économique soit dissociée du choix démocratique.

Incognito
Messages : 2592
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par Incognito » 17 mars 2017, 16:53:49

Les pays qui ont leur propre monnaie et qui sont correctement géré n'ont pas besoin de contrôle des capitaux. C'est une mesure ultra-bureaucratique qui ne présenterait d'intérêt que pendant la phase de transition.
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32185
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par politicien » 25 mars 2017, 10:39:35

Sondage : les Français hostiles à une sortie de l'euro

Selon un sondage Ifop pour Le Figaro et la Fondation Robert Schuman, un Français sur deux juge positivement la construction européenne. Mais ils sont plus nombreux à estimer que l'UE a davantage bénéficié aux autres pays de l'Union.

Des Français qui dressent un bilan mitigé de la construction européenne mais qui restent toutefois attachés à l'euro, se refusant à sortir de la monnaie unique, privilégiant un «noyau dur» et estimant que sur certains grands sujets - sécurité, immigration, défense, diplomatie - il faut converger vers une politique européenne, mais pas dans le domaine fiscal et industriel. L'étude réalisée par l'Ifop pour le Figaro et la Fondation Robert Schuman montre une opinion française partagée sur l'Europe, au soixantième anniversaire du Traité de Rome.

Près de la moitié des personnes interrogées (46%) jugent que la construction européenne a eu des effets plutôt positifs pour la France mais ils sont plus nombreux (53%) à estimer que l'Union européenne a surtout été bénéfique aux autres pays de l'Union, qui ont mieux tiré leur épingle du jeu, contre 29% qui pensent que les effets ont été au total plutôt négatifs pour nos partenaires.

(...)

http://www.lefigaro.fr/international/20 ... l-euro.php
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
albert
Messages : 9845
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par albert » 25 mars 2017, 10:56:58

Il est probable qu'en 1935, les Français étaient hostiles à la sortie de l'étalon-or. Mais il n'y avait pas de sondages, à l'époque.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
johanono
Messages : 24140
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Quelles conséquences d'une sortie de l'euro ?

Message non lu par johanono » 25 mars 2017, 11:29:07

Le résultat de ce sondage est assez désespérant.

D'un côté, on constate une insatisfaction grandissante, beaucoup de Français ne sont pas très satisfaits du fonctionnement de l'UE et doutent des avantages que la France en retire.

Mais pourtant, on constate que les Français majoritairement ne veulent pas abandonner l'euro ni ne veulent que leur pays quitte l'UE (l'article ne parle pas expressément d'une sortie de la France de l'UE, mais cela va généralement de pair avec l'abandon de l'euro, donc on peut penser que si les Français majoritairement ne veulent pas un abandon de l'euro, ils ne veulent pas non plus un retrait de la France de l'UE).

Sans doute le discours de peur des européistes qui nous expliquent que l'abandon de l'euro serait une catastrophe absolue produit-il ses effets sur de nombreux Français. La construction européenne ne donnent plus vraiment satisfaction, mais la perspective d'une sortie de l'UE et d'un abandon de l'euro fait peur à beaucoup de Français.

Et c'est probablement pour cela que les candidats dits "eurosceptiques" sont globalement assez ambigus sur cette question. NDA et Mélenchon, par exemple, parlent de renégocier les traités, parlent de plan A et de plan B, mais ne promettent pas ouvertement une sortie de l'UE et un abandon de l'euro. MLP va un peu plus loin en promettant un référendum. Mais le plus clair est Asselineau : c'est probablement pour cela qu'il réalisera un faible score à la présidentielle.

Quant aux autres (je pense surtout à Hamon), ils ont encore plus hypocrites : conscients de l'insatisfaction des Français, ils critiquent la construction européenne, ils promettent de renégocier les traités sans dire comment ils vont s'y prendre, et dans le même temps, ils font des déclarations d'amour à l'Europe.

Finalement, on constate que la contradiction qui anime beaucoup de Français a pour conséquence l'hypocrisie de nombreux responsables politiques.

Répondre

Retourner vers « Qu'en pensez vous ? »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré