«Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Nico37
Messages : 18459
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par Nico37 » 28 avr. 2017, 22:33:04

omega95 a écrit :
28 avr. 2017, 16:20:19
Demandez à ces lycéens ce qu'est la navette parlementaire, la majorité vous répondra que c'est un bus...
Et ils veulent le droit de vote... :mur:
AVANT de vouloir décider les choses il faut les comprendre... :zinzin:
Je te rassure c'est au programme et par ailleurs je n'ai pas vu malgré une recherche attentive sur une 20aine de villes cette revendication : c'est juste une proposition d'Albert qui peut ouvrir un sujet pour en discuter.

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32118
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par politicien » 29 avr. 2017, 13:19:39


"Ni Marine, ni Macron" : Manuel Valls accuse les lycéens qui manifestent de "raconter n'importe quoi"

Et de déplorer que le FN soit devenu "un parti comme un autre", ce qui l'avait "déjà frappé pendant la campagne du premier tour". "Il a grandi, il a conquis un certain nombre de territoires. Il est beaucoup plus dangereux qu'il y a 15 ans donc c'est là qu'on ne peut pas hésiter. Quand j'en vois qui hésitent !", s'indigne-t-il. Puis, relancé sur ces quelque 2.000 personnes rassemblées à Paris, Rennes, Nantes et Toulouse pour protester contre l'affiche du second tour de l'élection présidentielle, au cri de "Ni Marine, ni Macron, ni patrie, ni patron", Manuel Valls flingue :

C'est pas parce qu'on est lycéen et jeune qu'on peut raconter n'importe quoi ! Moi quand j'avais 16 ans, j'ai défilé, je m'en rappelle, c'était en 1976 à Barcelone, c'était la première grande manifestation après la mort de Franco. C'était la démocratie, le respect de la démocratie et de la République !

Aujourd'hui, on met sur le même niveau, à 16 ou 17 ans, Macron et Le Pen ? L'extrême droite, la tentation populiste et fasciste, avec un candidat progressiste, qui porte un projet de réconciliation, qui a un discours bienveillant vis-à-vis des Français ? On le met au même niveau ?

(...)

http://lelab.europe1.fr/ni-marine-ni-ma ... tor=CS1-15
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par racaille » 29 avr. 2017, 14:04:23

Ce "soutien inconditionnel" de Valls donne vachement envie de ne pas voter Macron.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23991
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par El Fredo » 29 avr. 2017, 14:21:11

C'est clair, il ferait mieux de la fermer après avoir subi un tel désaveu dans les urnes.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12686
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par Baltorupec » 29 avr. 2017, 14:23:47

Valls est surtout le symbole d'un P.S mythomane et sans honneur.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Nico37
Messages : 18459
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par Nico37 » 29 avr. 2017, 18:17:30

Je ne voterai pas Macron 27/04

Il est vrai qu’au sein des milieux militants de gauche, réformistes ou révolutionnaires, la question semble tranchée depuis longtemps. Si quelques personnes issues de ces milieux voteront Macron pour faire barrage à Marine Le Pen, l’immense majorité ne votera pas pour lui. Au sein de la population de gauche non militante, la question divise plus. Nombreux sont les gens à hésiter entre le vote blanc, le vote nul, l’abstention ou le vote Macron.

(...)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50641
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par Nombrilist » 29 avr. 2017, 18:19:32

"Aujourd'hui, on met sur le même niveau, à 16 ou 17 ans, Macron et Le Pen ?"

T'inquiète pas Valls. Toi aussi les jeunes te mettent au même niveau que Le Pen. Pas besoin d'être jaloux.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 1895
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par les orteils » 29 avr. 2017, 18:28:36

Ceux qui mettent au même niveau Le Pen et Macron n'ont pas idée de ce qui se passe dans les villes FN, ne voient pas comment le FN traite la presse. Et surtout, ils croient aux promesses mirobolantes et/ou simplistes, de tous ceux qui promettent de distribuer à tout va l'argent qu'ils n'ont ni n'auront jamais. Je comprends que Macron ne fasse pas rêver, mais il est le seul avec lequel on puisse évoluer positivement et de façon équitable. Le magicien qui a tout résolu n'existe pas, ni ailleurs ni en France, sinon, il suffirait de le copier. Ce que ferait Macron pour qui ce qui compte, c'est l'efficacité, d'où qu'elle vienne.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Jean
Messages : 4484
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par Jean » 29 avr. 2017, 18:41:25

les orteils a écrit :
29 avr. 2017, 18:28:36
Ceux qui mettent au même niveau Le Pen et Macron n'ont pas idée de ce qui se passe dans les villes FN, ne voient pas comment le FN traite la presse. Et surtout, ils croient aux promesses mirobolantes et/ou simplistes, de tous ceux qui promettent de distribuer à tout va l'argent qu'ils n'ont ni n'auront jamais. Je comprends que Macron ne fasse pas rêver, mais il est le seul avec lequel on puisse évoluer positivement et de façon équitable. Le magicien qui a tout résolu n'existe pas, ni ailleurs ni en France, sinon, il suffirait de le copier. Ce que ferait Macron pour qui ce qui compte, c'est l'efficacité, d'où qu'elle vienne.
Je pense qu'on n'a jamais utilisé les bonnes armes contre MLP.

Il ne sert à rien de se révolter sur la façon dont elle traite la presse, car on peut répondre que la presse n'est pas tendre non plus avec elle bien au contraire. les injures pleuvent sur elle depuis des années.
De même un sondage a montré que les communes ayant élu un maire FN, un an après l'élection étaient assez satisfaites de leurs choix.

Non je pense que la véritable audience de MLP repose que les immigrés et l'UE.

Pour le second point elle partage cette problématique avec Mélenchon par exemple. C'est du velours car il faut bien chercher un tête de turc à nos résultats économiques déplorables. par ailleurs c'est un sujet suffisamment complexe pour en parler longtemps sans aboutir...

Par contre sur les immigrés rien n'a été fait ni par NS ni par FH pour essayer de rendre notre pays moins attrayants pourtant sans tomber dans le racisme que l'on utilise très vite on pourrait prendre des dispositions relatives aux conditions d'accès à l'assistance pour les étrangers, aux conditions du regroupement familial. Ces simples décisions sauraient peut-être eu des effets permettant de limiter l’attraction de notre pays.

Je vous laisse je suis pris...

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23991
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par El Fredo » 29 avr. 2017, 18:55:10

Moi j'ai un argument massue sur la question. D'abord quelques évidences incontestables :

- On est bien d'accord que de Macron ou Le Pen, l'un des deux va finir à l'Elysée en tant que Président de la République, OK ?
- Dimanche 7 mai on peut choisir de voter pour l'un, pour l'autre ou pour aucun des deux, ce qui laisse trois choix, OK ?
- Mais il n'y a pas de 3e choix pour le future PR, OK ?

En juin nous avons des élections législatives où rien n'est joué. Imaginez que ce soit votre camp qui gagne les élections et est chargé de former un gouvernement, selon les modalités de notre Constitution. Maintenant posez-vous ces questions :

- avec quel Président vous sera-il plus facile de former un gouvernement sans provoquer de crise institutionnelle ?
- sous quel Président vous sera-il plus facile de gouverner et d'appliquer votre politique ?
- lequel des deux est le plus susceptible d'abuser des pouvoirs excessifs que lui confère notre Constitution dans le but de saboter votre politique ?
- lequel des deux est le plus susceptible de se porter garant du bon fonctionnement de nos institutions : Parlement, justice, etc ?

Voilà. Je rappelle qu'il n'y a que deux choix possibles pour le PR.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par racaille » 29 avr. 2017, 20:38:30

El Fredo a écrit :
29 avr. 2017, 18:55:10
- avec quel Président vous sera-il plus facile de former un gouvernement sans provoquer de crise institutionnelle ?
- sous quel Président vous sera-il plus facile de gouverner et d'appliquer votre politique ?
- lequel des deux est le plus susceptible d'abuser des pouvoirs excessifs que lui confère notre Constitution dans le but de saboter votre politique ?
- lequel des deux est le plus susceptible de se porter garant du bon fonctionnement de nos institutions : Parlement, justice, etc ?
Vu de gauche :

- A priori il ne faut surtout pas redouter une crise institutionnelle, au contraire même.
- Aucun des deux. D'ailleurs une vraie politique de gauche trouvera toujours sur son chemin les gardiens du fric, les fachos, ou bien les deux en même temps comme c'était le cas durant la dernière guerre mondiale.
- Difficile à dire. Les deux semblent aimer les méthodes autoritaires ("verticales" pour l'euphémisant Macron). Ca doit se tenir dans un mouchoir de poche.
- Sur ce point je pense que Macron et ses financiers sont un peu plus subtils que l'extrême droite. Avec eux il n'y aura probablement pas besoin de violer les institution pour arriver à leurs fins.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23991
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par El Fredo » 29 avr. 2017, 20:51:27

Je respecte ton point de vue mais je pense que tu as des problèmes de hiérarchisation et de perception des réalités. Pour savoir ce qui nous attend avec MLP à l'Elysée il suffit de voir ce qui se passe dans la Hongrie d'Orban par exemple, sans même avoir besoin d'agiter les épouvantails Erdogan ou Poutine. Je ne pense pas que quiconque ici nie le fait que Macron est un démocrate et un républicain, contrairement à MLP et son entourage.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19080
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par Golgoth » 29 avr. 2017, 21:01:19

Je pense que Macron sera d'autant plus chiant et orgueilleux que son score sera élevé. Il crâne déjà dans la presse sur ses ordonnances prévues pour cet été. Il ne donne pas envie de voter pour lui. A mon avis il a intérêt à corriger le tir rapidement car contrairement à Albert je pense qu'il peut perdre.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
albert
Messages : 9768
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par albert » 29 avr. 2017, 21:08:11

Macron, c’est l’oligarchie au pouvoir, c’est l’allégeance à l’Allemagne, c’est donc un vrai risque pour la démocratie réelle même si la démocratie formelle est préservée. C’est ce qu’a dit Emmanuel Todd à « Arrêts sur Images » et c’est la raison pour laquelle il s’abstiendra au second tour après avoir voté Mélenchon le 23 avril.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
racaille
Messages : 8609
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Sous Castaner
Contact :

Re: «Ni Le Pen, ni Macron»: lycéens et étudiants parisiens crient leur colère dans la rue

Message non lu par racaille » 29 avr. 2017, 21:17:35

El Fredo : On sait ce que peut Le Pen mais on ne sait pas encore ce que peut Macron. Ses financiers pourraient bien le pousser à nous surprendre. Surtout qu'il est bien dans le délire entrepreneur-manager, ce qui n'est pas pour moi un gage de démocratisme.

Je me fais un film mais pour moi le scénario sur le moyen terme c'est : Macron comme dernière tentative du monde pro-fric pour contre-réformer la France dans un cadre républicain vaguement démocratique ; et si ça ne passe pas et que Macron se rétame sur le mouvement social, alors là on va direct vers une solution plus musclée aux prochaines présidentielles. Contrairement à nous autres, le big business n'a rien contre le fascisme lorsque celui-ci s'avère nécessaire à la sauvegarde de ses intérêts.

Bref je persiste à dire que Macron n'a pas de substance et qu'il n'est rien d'autre qu'un arbre destiné à masquer la forêt. Donc rien de personnel, je n'ai rien contre lui.
Ce qui distingue principalement l'ère nouvelle de l'ère ancienne, c'est que le fouet commence à se croire génial. K M

Répondre

Retourner vers « Présidentielle 2017 : 2ème tour »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré