Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32345
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par politicien » 04 mai 2017, 07:28:51

Bonjour,
Lors du débat de ce mercredi soir, les deux candidats se sont laissés aller à plusieurs inexactitudes voire contre-vérités.

Marine Le Pen et Emmanuel Macron ont enchaîné plusieurs inexactitudes que Le Figaro a vérifiées. Florilège.

● L'Union européenne coûte 9 milliards d'euros à la France chaque année, selon Marine Le Pen
«L'Union européenne nous coûte 9 milliards d'euros par an», a indiqué Marine Le Pen.

FAUX - «Contrairement aux chiffres qui circulent sur une contribution nette de 9 milliards d'euros, la réalité est bien différente», expliquait récemment la Commission européenne. La France est toutefois un contributeur net au budget de l'UE (c'est-à-dire qu'elle verse un peu plus qu'elle ne reçoit) à hauteur de 4,5 milliards d'euros en 2015.

(...)

● Marine Le Pen explique que le pouvoir d'achat a baissé avec l'euro

«Avec l'euro, le pouvoir d'achat a diminué», a déclaré Marine Le Pen.

FAUX - Selon les chiffres de l'INSEE, l'indice des prix à la consommation a progressé de 20,8% de 2002 à 2015 (soit une moyenne de 1,60% par an). Inversement, de 1990 à 2002, le même indice des prix a augmenté de 22,8% (soit une moyenne de 1,9% par an). Autrement dit, les prix ont davantage progressé pendant la décennie précédant le passage à l'euro que pendant celle qui l'a suivie.

● Il y a entre 300.000 et 500.000 travailleurs détachés en France, selon Marine Le Pen
Marine Le Pen affirme qu'il y a en France entre «300.000 et 500.000 travailleurs étrangers détachés en France» et que ces derniers occupent des emplois que pourraient occuper des Français.

PLUTÔT FAUX - Selon le ministère des Finances, un travailleur détaché est «envoyé temporairement par son employeur sur le territoire d'un autre État membre de l'Union que celui dans lequel il travaille habituellement et où son employeur est implanté.» Selon ce ministère, ils étaient 229.000 en 2014. Selon la Commission nationale de lutte contre le travail illégal, ils étaient 286.000 en 2015, soit une progression de 25%.

(...)

● SFR a été vendu par Emmanuel Macron, selon Marine Le Pen
D'après la candidate frontiste, la vente du groupe de télécommunication SFR a été opérée lorsque Emmanuel Macron était ministre de l'Economie.

FAUX - Le Conseil de surveillance de Vivendi a choisi «à l'unanimité», le 5 avril 2014, de retenir l'offre de Numericable et sa maison mère Altice au détriment de celle de Bouygues, pour la vente de SFR. Or, à cette date, c'était Arnaud Montebourg qui était à Bercy et non Emmanuel Macron. Le candidat d'En marche! est arrivé à la tête du ministère de l'Economie en août 2014, soit quatre mois plus tard.

(...)

● 150.000 jeunes décrochent du système scolaire, selon Emmanuel Macron
Le candidat a réaffirmé que 150.000 jeunes «décrochent» du système éducatif chaque année, une statistique qu'il avait déjà avancé dans de précédents débat.

FAUX - Cette fois, le candidat exagère le chiffre. D'après les chiffres du gouvernement, en date du 14 novembre dernier, 98.000 jeunes sortent chaque année du système de formation initiale sans diplôme et non 150.000. En 2015, ils étaient 107.000, en 2014, 110.000 et en 2010, 140.000. Toujours d'après le site du gouvernement «les coûts associés au décrochage d'un jeune, cumulés tout au long de sa vie, sont évalués à 230 000 euros».

(...)

http://www.lefigaro.fr/elections/presid ... macron.php
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 51283
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par Nombrilist » 04 mai 2017, 07:32:35

Nombre d'affirmations sans preuve du Figaro me semblent plutôt fausses.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24318
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par El Fredo » 04 mai 2017, 07:55:08

Ils essaient laborieusement de faire du 50/50 pour paraître objectifs, mais l'objectivité oblige à admettre qu'en terme d'intox MLP a explosé les records face à un Macron qui est plus dans l'approximation que le mensonge éhonté.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
albert
Messages : 9959
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par albert » 04 mai 2017, 08:06:18

● Marine Le Pen explique que le pouvoir d'achat a baissé avec l'euro

«Avec l'euro, le pouvoir d'achat a diminué», a déclaré Marine Le Pen.

FAUX - Selon les chiffres de l'INSEE, l'indice des prix à la consommation a progressé de 20,8% de 2002 à 2015 (soit une moyenne de 1,60% par an). Inversement, de 1990 à 2002, le même indice des prix a augmenté de 22,8% (soit une moyenne de 1,9% par an). Autrement dit, les prix ont davantage progressé pendant la décennie précédant le passage à l'euro que pendant celle qui l'a suivie.
Le Figaro confond pourvoir d'achat et inflation.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
wesker
Messages : 30320
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par wesker » 04 mai 2017, 09:17:12

Que les médias hostiles au FN déferlent et s'agitent afin de mettre en avant les erreurs de Marine Le Pen mais ne disent absolument rien de celles commises par Emmanuel Macron qui a fait l'impasse sur le détail des économies de 60 milliards d'euros sur le quinquennat où est resté relativement imprécis sur la modification de la CSG.

A mon sens, les médias doivent informer les français pas s'engager avec ardeur dans une campagne en faveur d'un candidat...Naturellement, chacun ayant sa ligne éditoriale a la possibilité de l'exprimer mais une telle unanimité peut être incitative et pour ma part ne produit que l'effet inverse. Parce que je refuse de céder à "faire comme tout le monde", parce que je refuse cette pression, je me détermine sur le fonds et il se trouve que je ne partage pas beaucoup d'idées avec Macron qui me semble davantage soucieux des grandes entreprises et des relations avec l'Allemagne que du quotidien des français qui travaillent et perçoivent des petits salaires, qui devront subir une concurrence supplémentaire et faire face aux réductions de services publics qu'induisent la baisse des dépenses sur laquelle il s'engage.

Incognito
Messages : 2592
Enregistré le : 13 oct. 2010, 00:00:00

Re: Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par Incognito » 04 mai 2017, 09:21:44

C'était à Le Pen d'attaquer Macron sur ses 60 milliards d'économies et la CSG. Mais ce genre d'attaque n'était pas compatible avec son style debatoire.
Dieu est mort. Marx est mort. Et moi-même je ne me sens pas très bien ... (Woody Allen)

Avatar du membre
wesker
Messages : 30320
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par wesker » 04 mai 2017, 09:24:50

Je suis entièrement d'accord Incognito, cela étant je ne suis pas convaincu pour autant. Quand Macron a expliqué qu'être assis derrière un bureau ne lui paraissait pas être particulièrement pénible peut être faisait il référence aux assistants parlementaires et autres, mais certains peuvent avoir une pénibilité psychologique, une pression des échéances particulièrement usante....Pour avoir été collègue d'un responsable politique ayant souffert de phobie administrative je le pensais en mesure de comprendre cette réalité.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19151
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par Golgoth » 04 mai 2017, 10:33:11

El Fredo a écrit :
04 mai 2017, 07:55:08
Ils essaient laborieusement de faire du 50/50 pour paraître objectifs, mais l'objectivité oblige à admettre qu'en terme d'intox MLP a explosé les records face à un Macron qui est plus dans l'approximation que le mensonge éhonté.
Clairement. Ce qui est dommage c'est que Macron n'a pas eu à expliquer vraiment ses choix, face au gros troll.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
wesker
Messages : 30320
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par wesker » 04 mai 2017, 11:59:09

Exactement Golgoth

Macron nous a annoncé des économies à hauteur de 60 milliards d'euros sans préciser les secteurs qui en seraient affectés, il a annoncé également que le nombre de chômeurs était supérieur dans les 90-2000 qu'aujourd'hui où qu'être assis derrière un bureau ne lui paraissait pas être particulièrement pénible sans que les médias n'en disent mot, car, ils préfèrent mettre en avant les insuffisances du débat de Marine Le Pen qui a préféré passer son émission à invectiver et critiquer plutôt qu'à mettre en avant les effets qu'aurait, sur le pays l'application de son projet.

Avatar du membre
albert
Messages : 9959
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par albert » 04 mai 2017, 12:05:35

Golgoth a écrit :
04 mai 2017, 10:33:11
El Fredo a écrit :
04 mai 2017, 07:55:08
Ils essaient laborieusement de faire du 50/50 pour paraître objectifs, mais l'objectivité oblige à admettre qu'en terme d'intox MLP a explosé les records face à un Macron qui est plus dans l'approximation que le mensonge éhonté.
Clairement. Ce qui est dommage c'est que Macron n'a pas eu à expliquer vraiment ses choix, face au gros troll.
On les connait, ses choix. Ceux de MLP aussi, d'ailleurs.
Que pouvait-on attendre d'un tel débat ?
MLP a été mauvaise, mais en quoi ça rend Macron bon ?
Ce n’est pas une question de compétence ou d’incompétence, sauf à vouloir dépolitiser le débat.
L’alternative est simple : nous avons d’un côté une femme politique d’extrême droite, qui va diviser les Français, qui raconte n'importe quoi, et d’un autre côté un homme qui appartient au monde de la finance, qui veut faire la synthèse du PS et de LR, qui est soutenu par tous ceux qui nous ont mené dans le mur depuis 35 ans et qui va placer la France encore davantage sous la tutelle de l'UE et de Berlin.
Mais tout ça, nous le savions déjà avant le débat.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
wesker
Messages : 30320
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par wesker » 04 mai 2017, 12:11:10

albert a écrit :
04 mai 2017, 12:05:35
Golgoth a écrit :
04 mai 2017, 10:33:11
El Fredo a écrit :
04 mai 2017, 07:55:08
Ils essaient laborieusement de faire du 50/50 pour paraître objectifs, mais l'objectivité oblige à admettre qu'en terme d'intox MLP a explosé les records face à un Macron qui est plus dans l'approximation que le mensonge éhonté.
Clairement. Ce qui est dommage c'est que Macron n'a pas eu à expliquer vraiment ses choix, face au gros troll.
On les connait, ses choix. Ceux de MLP aussi, d'ailleurs.
Que pouvait-on attendre d'un tel débat ?
MLP a été mauvaise, mais en quoi ça rend Macron bon ?
Ce n’est pas une question de compétence ou d’incompétence, sauf à vouloir dépolitiser le débat.
L’alternative est simple : nous avons d’un côté une femme politique d’extrême droite, qui va diviser les Français, qui raconte n'importe quoi, et d’un autre côté un homme qui appartient au monde de la finance, qui veut faire la synthèse du PS et de LR, qui est soutenu par tous ceux qui nous ont mené dans le mur depuis 35 ans et qui va placer la France encore davantage sous la tutelle de l'UE et de Berlin.
Mais tout ça, nous le savions déjà avant le débat.

Exactement

Nous n'en savons pas davantage à la suite de ce débat, sur la teneur des propositions qu'avant ! Et nous n'avons pas appris grand chose en dehors de la forte opposition sur les projets défendus par les finalistes.
Qu'on ne cesse de mettre en évidence les insuffisances dont Marine Le Pen aurait, selon les commentateurs fait preuve ne suffit pas à me convaincre pour voter en faveur d'idées qui ne sont pas les miennes, qui se pratiquent ,dans bien des domaines d'ores et déjà et ne me paraissent favorables qu'à quelques uns.

Avatar du membre
albert
Messages : 9959
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par albert » 04 mai 2017, 12:22:05

Macron, le chômage et l’Euro (Jacques Sapir - Carnet RussEurope)
Lors du débat de mercredi 3 mai au soir, M. Emmanuel Macron a affirmé que « le chômage avait baissé avec l’introduction de l’Euro ». Cette affirmation reprend une autre affirmation sur le surplus de croissance qu’aurait dû nous apporter la monnaie unique. L’histoire de cette affirmation, et des mensonges qui l’entourent, a été traitée dans mon ouvrage L’Euro contre la France, L’Euro contre l’Europe publié aux éditions du Cerf en octobre 2016. Je n’y reviens pas. Par contre, cette affirmation de M. Emmanuel Macron mérite que l’on s’y attarde.



Regardons d’abord les courbes du chômage. Sur ces courbes on a reporté les catégories A+B+C de « Pôle Emploi » (la DARES) car ce sont les seules pour lesquelles on ait des données remontant jusqu’en 1991 puis, à partir de 1995 les catégories A + B + D. Ces trois catégories sont bien plus représentatives du chômage.
Graphique 1 Image
Source : DARES On voit qu’en effet les courbes plafonnent à partir de 1999, avec des fluctuations importantes, avant d’exploser à partir de 2008. On rapporte alors ces courbes à l’évolution du taux de change Euro/Dollar. En effet la France était (et elle est toujours) une des pays les moins intégrés dans la zone Euro. Elle réalisait à l’époque plus de 50% de ses échanges avec la zone Dollar. On constate alors que l’Euro s’est fortement déprécié par rapport au Dollar de 1999 (date de son introduction) jusqu’en 2002. L’impact de cette dépréciation est évident sur l’économie française.

Image
Source : BCE Mais, l’emploi et son inverse, le chômage ne dépendent pas seulement du taux de change. L’activité économique est sensible au taux de change, mais elle est aussi sensible à la dépense publique (et donc indirectement à l’accroissement de la dette) via ce que l’on appelle le « multiplicateur des dépenses publiques ». Ce multiplicateur peut avoir un effet décalé dans le temps. Or, on constate que la dette et donc le déficit ont fortement augmenté de 1991 à 1996, se sont stabilisés quelques années, et ont repris leur progression dès 2002, c’est à dire quand l’Euro a commencé à se réapprécier.
Graphique 3

Evolution de la Dette publique nette et de l’Investissement (en % du PIB)
Image
Source : Base de données du FMI Cela signifie que l’endettement a dû jouer un rôle contra-cyclique par rapport aux conditions de mises en œuvre de l’Euro. On le vérifie en comparant la moyenne du taux de croissance réel à celle du taux de croissance « potentiel », soit sans les effets de la politique macroéconomique, effets induits par la politique monétaire et la politique budgétaire.
Tableau 1

Comparaison des taux de croissance réels et potentiels

1999-2005 2008-2016
Moyenne du taux de croissance réel : 1,8% - 0,6%
Moyenne du taux de croissance potentiel : 1,3% - 2,2%


On constate immédiatement que la politique budgétaire (la politique monétaire étant elle désormais du ressort de la BCE) a été expansionniste de 1999 à 2005, ce qui a permis de compenser les effets négatifs de l’introduction de l’Euro. Ajoutons que l’introduction de la réforme des 35h a eu aussi un effet positif pour la croissance et l’emploi comme le montre une étude publiée par l’OFCE[1]. On peut alors comparer la croissance réelle de la France avec ce qu’elle aurait été sans l’Euro et ce qu’elle aurait été avec l’Euro mais sans la hausse de la dette publique.
Graphique 4 Image

On mesure alors ce qu’a couté l’Euro à l’économie française. Oui, le chômage a été relativement stabilisé pendant les premières années de l’Euro, mais cela est dû :

· A la dépréciation très forte de l’Euro de 1999 à 2002
· Aux dépenses publiques (et à la dette) et aux effets directs et induits (hausse du pouvoir d’achat par le biais des heures supplémentaires) par la réforme des 35h qui ont soutenu la croissance française.
L’application de l’Euro, sans ces deux mesures, aurait conduit à un taux de croissance très faible, et donc à une augmentation du chômage.

Hors, l’accroissement de la dette n’est pas soutenable à long terme, et la poursuite de réformes comme les 35h n’est pas pensable sans flexibilité monétaire du fait des problèmes de compétitivité qu’elles induisent sur le long terme.

Emmanuel Macron a ainsi pensé en comptable et non en macro-économiste. On peut aussi penser qu’il connaissait en réalité l’envers des chiffres (pour avoir été le conseiller économique de François Hollande) et ce qu’ils signifiaient, mais qu’il s’est bien gardé de la dire. Dans un cas comme dans l’autre on pourra sur ce point juger de sa probité.



[1] http://www.ofce.sciences-po.fr/blog/35- ... francaise/
http://russeurope.hypotheses.org/5968
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
wesker
Messages : 30320
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par wesker » 04 mai 2017, 13:59:09

Effectivement lorsque Macron a affirmé que le chômage était au même niveau aujourd'hui qu'au début des années 2000 j'avoue m'être interrogé, au moins autant que sur les hésitations de Marine Le Pen en matière de politique monétaire.

Sincèrement, je ne crois pas que le débat d'hier soir aura permis aux indécis de se faire une idée mais je pense qu'il aura rassuré les partisans de chacun des prétendants. En revanche, pour beaucoup de français qui ne me paraissent pas être les bénéficiaires de la mondialisation j'avoue en faire partie et avoir de sérieuses craintes.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24318
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par El Fredo » 04 mai 2017, 14:30:39

wesker a écrit :
04 mai 2017, 13:59:09
Effectivement lorsque Macron a affirmé que le chômage était au même niveau aujourd'hui qu'au début des années 2000 j'avoue m'être interrogé, au moins autant que sur les hésitations de Marine Le Pen en matière de politique monétaire.
Et pour cause vu qu'il parlait des années 90, faut suivre un peu.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
wesker
Messages : 30320
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: Débat présidentiel : les sept intox de Marine Le Pen et Emmanuel Macron

Message non lu par wesker » 04 mai 2017, 14:42:04

Et bien dans les années 90, je ne crois pas que le chômage était aussi élevé qu'aujourd'hui mais tu auras peut être des chiffres officiels qui permettent de valider cette affirmation ? ?

Répondre

Retourner vers « Présidentielle 2017 : 2ème tour »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré