L'investiture d'Emmanuel Macron

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49436
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'investiture d'Emmanuel Macron

Message non lu par Nombrilist » 14 mai 2017, 19:55:03

@El Fredo , très bien. Supposons que les 30 millions d'actifs doivent changer de métier tous les 10 ans. ça fait en moyenne 3 millions de personnes à former par an. Supposons que la durée moyenne de formation soit de 1 an (ce qui est une estimation très basse à mon avis). Mettons un coût de 25 000 euros par personne, incluant les frais de formation et le revenu de vie (incluant la sécu et tout le reste). Il faudrait mettre sur la table 75 milliards par an. Macron propose d'en mettre 3. Je pense que tu prêtes donc à Macron des intentions qu'il n'a pas.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23293
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: L'investiture d'Emmanuel Macron

Message non lu par El Fredo » 14 mai 2017, 20:38:49

Je pense que tu extrapoles un max :)
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Hector
Messages : 4885
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: L'investiture d'Emmanuel Macron

Message non lu par Hector » 14 mai 2017, 20:59:24

Nombrilist a écrit :
14 mai 2017, 19:55:03
@El Fredo , très bien. Supposons que les 30 millions d'actifs doivent changer de métier tous les 10 ans. ça fait en moyenne 3 millions de personnes à former par an. Supposons que la durée moyenne de formation soit de 1 an (ce qui est une estimation très basse à mon avis). Mettons un coût de 25 000 euros par personne, incluant les frais de formation et le revenu de vie (incluant la sécu et tout le reste). Il faudrait mettre sur la table 75 milliards par an. Macron propose d'en mettre 3. Je pense que tu prêtes donc à Macron des intentions qu'il n'a pas.
Faut redonner un an de formation tous les 10 ans à chaque français ? Tu délires ou quoi ? :star4:
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49436
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'investiture d'Emmanuel Macron

Message non lu par Nombrilist » 14 mai 2017, 21:11:00

Bah je sais pas, @El Fredo m'explique que c'est terminé le temps où on faisait le même métier toute sa vie. Un changement tous les 10 ans en moyenne, ça ne fait jamais que 4 métiers différents. Ce n'est pas tant que ça. Je suis donc conforme à l'énoncé d'El Fredo. Après, même si l'on considère que ça ne s'applique pas aux fonctionnaires, ça devient 60 milliards au lieu de 75. Loin des 3 milliards de Macron.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31162
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: L'investiture d'Emmanuel Macron

Message non lu par politicien » 14 mai 2017, 22:35:16

La (longue) première journée du Président Macron

RECIT - Emmanuel Macron est devenu dimanche le nouveau Président. De la passation de pouvoirs à la cérémonie à la mairie de Paris, le JDD vous raconte cette journée.

Elu le 7 mai dernier, Emmanuel Macron est devenu dimanche le huitième président de la Ve République. C’est à l’Elysée qu’il a débuté sa journée avec la passation de pouvoirs. L’entretien avec François Hollande dans le bureau présidentiel a duré plus longtemps que prévu. Une fois investi, il a - comme le veut la tradition - remonté les Champs-Elysées. En fin de journée, Emmanuel Macron s’est rendu à la mairie de Paris pour une cérémonie en présence d’Anne Hidalgo. Le JDD, présent à ces deux événements, vous fait le récit de la première journée du nouveau Président.

A l’Elysée, la passation de pouvoir
Il n’est pas 8 heures en ce dimanche 14 mai. Dans la cour de l’Elysée, photographes et caméramans sont déjà en place. Le tapis rouge a été déroulé. Au millimètre près. Un huissier vérifie les graviers… Rien ne doit détonner en cette journée spéciale. Le Palais accueille son nouveau Président.

Emmanuel Macron est attendu à 10 heures. La presse, conviée deux heures avant, patiente. Dans quelques heures, le quinquennat de François Hollande - qui, geste inédit, a fait une apparition au balcon - se terminera. Il sera raccompagné sur le perron de l’Elysée, et presque jusqu’à sa voiture, par son successeur.

(...)

18h45 : c'est au tour d'Emmanuel Macron de prendre la parole. Juste avant dans un discours de huit pages, Anne Hidalgo salue la victoire de son invité du jour à la présidentielle. "Avec votre élection, la France s'éloigne du pire dont elle s'était dangereusement approchée", estime celle qui avait soutenu Benoît Hamon. Ici, "je viens tout droit au coeur de la France historique, meurtri, battant", enchaîne Emmanuel Macron, dans une ode à la capitale. Il dit son admiration pour l'attitude d'Anne Hidalgo face au terrorisme et à l'accueil des réfugiés. "Je vous accompagnerai pleinement dans l'entreprise qui est la vôtre des JO de 2024", poursuit-il. Dans la salle, des duos qui s'affronteront lors des prochaines élections législatives : Marielle de Sarnez et Pascal Cherki ; Benjamin Griveaux et Seybah Dagoma...

19h : fin de la cérémonie. Retour à l'Elysée - où il vivra désormais avec son épouse Brigitte - pour le Président et son entourage. Là, ce sera le moment de prendre un "verre de l'amitié". Puis, de souffler quelques heures avant l'annonce lundi matin du nom de son Premier ministre. Le premier conseil des ministres de sa présidence se tiendra mercredi.

http://www.lejdd.fr/politique/la-longue ... on-3330317
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23293
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: L'investiture d'Emmanuel Macron

Message non lu par El Fredo » 14 mai 2017, 23:19:31

Nombrilist a écrit :
14 mai 2017, 21:11:00
Bah je sais pas, @El Fredo m'explique que c'est terminé le temps où on faisait le même métier toute sa vie. Un changement tous les 10 ans en moyenne, ça ne fait jamais que 4 métiers différents. Ce n'est pas tant que ça. Je suis donc conforme à l'énoncé d'El Fredo. Après, même si l'on considère que ça ne s'applique pas aux fonctionnaires, ça devient 60 milliards au lieu de 75. Loin des 3 milliards de Macron.
Bon on va redevenir sérieux 5 minutes. Je vais prendre un exemple concret qui est arrivé dans ma boite. Un collaborateur en poste chez un client depuis plusieurs années (9 ans je crois) se fait sortir de mission car il ne correspond plus aux besoins. Le gars est spécialisé dans les tests et n'a jamais écrit de code de sa vie. Après avoir refusé plusieurs alternatives, il essuie une proposition de rupture conventionnelle qui le convainc finalement d'accepter une formation interne de développeur. Ce que ça a coûte en pratique :
- il a dû suivre une formation initiale de quelques jours avec d'autres collègues, pour un coup d'environ 1000 € par jour pour le formateur à diviser par le nombre de personnes formées. Ca rentre dans le cadre du CPF avec des subventions publiques je suppose (mais largement abondées par les cotisations des entreprises, donc coût limité pour l'Etat).
- Le reste du temps passée à l'agence est valorisé sous forme de pratique sur des projets internes, comme pour tous les autres collègues en intercontrat. De mémoire il a dû y rester 2 mois avant qu'on lui trouve une mission, ce qui est un délai courant dans le métier. Du point de vue pognon ça rentre dans la case TACE (taux d'activité congés exclus) qui est un peu la base du modèle économique des SSII.

Au final même si on compte 2 mois de formation, ça ne coûte pas 2 mois de salaire ETP à l'Etat, mais nettement moins. Et certainement pas 1 ans alors qu'il s'agit d'un changement de métier !

Autre exemple plus générique de mon secteur : beaucoup de développeurs choisissent de devenir chefs de projets quand ils prennent de la bouteille ("le code c'est pour les jeunes" et ce genre de conneries). Qu'est-ce ce que ça coûte sinon 2-3 jours de formation par an grand maximum, soit 2-3000 € à diviser par le nombre de stagiaires ? Et pourtant c'est un métier totalement différent.

En règle général, il est beaucoup plus rapide et moins coûteux d'assurer une formation continue à des gens expérimentés même en cas de réorientation car ils connaissent déjà les réalités du monde du travail ainsi que des pratiques industrielles qui ne sont pas tellement différentes d'un domaine à l'autre. Donc on ne peut pas décréter qu'une telle réorientation nécessiterait un an de formation comme pour un jeune en bac pro, c'est du délire total. Ca se compte en mois dans le pire des cas (changement total de métier), la moyenne devant rarement excéder 2 mois, sans compter la montée en compétence chez l'employeur final qui n'est pas comptabilisée.

Si j'ai bien compris, Macron propose d'augmenter les crédits de la formation professionnelle de 3 milliards. Sachant que cette somme s'ajoute aux différents mécanismes existants et qu'il compte faire le ménage dans ce bordel pour mettre fin aux abus en tout genre, je veux bien lui faire confiance quant à ses objectifs.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49436
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'investiture d'Emmanuel Macron

Message non lu par Nombrilist » 15 mai 2017, 07:48:35

Aucun de tes exemples ne couvre un changement de domaine professionnel. Le premier, c'est celui qui change le plus de compétences, mais vu qu'il faisait des tests auparavant, il doit quand même avoir la tournure d'esprit qu'il faut pour coder. Sinon, pour avoir appris à programmer moi-même, je ne vois pas comment on peut apprendre à coder en quelques semaines de toute façon. Passer de développeur à chef de projet, c'est une évolution logique de carrière, pas un changement de profession. Normal que ça ne coûte pas grand chose.
Ici, on parle de mecs qui fabriquent des machines à laver. C'est à dire beaucoup de techniciens d'usine. Si dans le bassin il y a des emplois qualifiés qui ne trouvent pas preneur, ça veut dire que même des gens qualifiés au chômage ne font pas l'affaire. Je doute fort qu'une formation de 2 mois conférée à ces techniciens permette tout à coup de pourvoir ces postes.
Moi aussi j'ai un exemple: ma femme. ça va coûter 24 000 € en formation (et pourtant il y a beaucoup de monde à suivre les mêmes cours) et dans un monde social, ça devrait coûter dans les 50 k€ d'allocations de vie. Donc 74 k€ dans le cadre d'une évolution avec cependant l'apprentissage d'un nombre important de compétences en plus.
Au fait, les quelques millions de chômeurs existants, il faut les former eux aussi. Je ne les ai même pas intégrés à mon calcul !
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23293
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: L'investiture d'Emmanuel Macron

Message non lu par El Fredo » 15 mai 2017, 09:06:59

Nombrilist a écrit :
15 mai 2017, 07:48:35
Aucun de tes exemples ne couvre un changement de domaine professionnel. Le premier, c'est celui qui change le plus de compétences, mais vu qu'il faisait des tests auparavant, il doit quand même avoir la tournure d'esprit qu'il faut pour coder.
Pas du tout. Il faisait des bancs de tests pour des systèmes embarquées dans des équipements automobiles.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Répondre

Retourner vers « Les débuts du quinquennat d'E. Macron »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré