L'euro, l'autre vainqueur de la présidentielle

Répondre
En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31144
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

L'euro, l'autre vainqueur de la présidentielle

Message non lu par politicien » 14 mai 2017, 17:58:31

L'euro, l'autre vainqueur de la présidentielle

L'élection présidentielle aura montré qu'une majorité de Français n'entend pas quitter l'Union européenne ni revenir au franc. Mais le mécontentement à l'égard du fonctionnement de l'UE demeure à…

Image



L'un des enseignements de la présidentielle française est qu'une majorité de Françaises et des Français ne sont aucunement tentés par un départ de l'Union européenne ni une remise en cause de la zone euro et de sa monnaie.


La campagne qu'a menée le nouveau président Emmanuel Macron sur une ligne clairement affirmée de rester dans le cadre actuel européen ne l'a non seulement pas désavantagé mais lui vaut aujourd'hui une large reconnaissance internationale, son élection à la présidence éloignant le spectre d'une désintégration de l'Union européenne. Cela s'était notamment traduit par un plus haut de 6 mois pour la monnaie commune face au billet vert (1 euro pour 1,0984 dollar) entre les deux tours de la campagne.

Fracture au Front national


Mais ce qui illustre encore plus clairement ce sentiment est l'échec (relatif puisque qu'il a encore progressé en voix) du Front national dont la cohésion interne ces derniers jours est mise à mal précisément sur ce sujet.


Ceux qui considèrent depuis longtemps que le message du parti d'extrême droite sur l'Union européenne et l'euro éloignent des électeurs ont été confortés par le débat du deuxième tour. Face à Emmanuel Macron, le message confus de Marine Le Pen et son manque d'arguments sur un sujet qui était pourtant un pierre angulaire de son programme ont démontré que la mesure relevait davantage du slogan électoral à destination des souverainistes. Et l'alliance avec Nicolas Dupont-Aignan avait ajouté à la confusion.


Un slogan qui d'ailleurs n'avait rien de commun avec le propos de Jean-Luc Mélenchon, qui consistait à « sortir des traités » sans sortir de l'euro, ou celui, plus tranché, de François Asselineau, seul candidat qui militait en faveur d'une sortie de l'UE, un « Frexit », en faisant jouer le fameux article 50 du traité, que Theresa May a invoqué pour lancer le Brexit. Mais le résultat de l'UPR, qui n'a attiré que quelque 330.000 électeurs (0,92%), a montré que l'immense majorité des électeurs n'était pas intéressée par cette option.


(...)

Les excédents allemands pointés du doigt


Avec ses excédents commerciaux et budgétaires, l'Allemagne est en effet pointée régulièrement du doigt pour sa politique qui profite peu à l'ensemble des autres pays sinon ses voisins très dépendants d'elle, et qui s'inscrivent dans le camp des faucons, critiques de cette solidarité qu'ils jugent d'un mauvais œil.


Ainsi, confronté jeudi à des députés néerlandais, qui lui reprochaient le laxisme de sa politique monétaire - le « Quantitative Easing - car ils voient une financement des pays du sud de l'Europe par les retraités hollandais, Mario Draghi s'est départi de son flegme habituel pour leur lancer : « L'euro est irrévocable. C'est le traité. Je ne discuterai pas d'un problème qui n'a aucun fondement ».


Si donc l'accession d'Emmanuel Macron à la présidence française marque incontestablement une victoire pour l'Union européenne et l'euro, cela n'en constitue pas pour autant la fin du scepticisme et du populisme. Et la poursuite de l'intégration européenne ne s'annonce pas comme un fleuve tranquille.



Article complet sur http://www.latribune.fr/opinions/editos ... 11658.html
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49400
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'euro, l'autre vainqueur de la présidentielle

Message non lu par Nombrilist » 14 mai 2017, 18:05:16

Je ne vois pas en quoi les résultats de la Présidentielle sont une démonstration que les français sont attachés à l'euro. Ce raisonnement manque profondément de rigueur intellectuelle.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Ehrgeiz
Messages : 179
Enregistré le : 27 févr. 2017, 17:04:19
Localisation : Ile-de-France

Re: L'euro, l'autre vainqueur de la présidentielle

Message non lu par Ehrgeiz » 14 mai 2017, 18:49:12

Il y'a du vrai là dedans, d'autant plus que les médias vont désormais resserer la vis sur le discours euro-sceptique.

https://twitter.com/ODelamarche/status/ ... 2811266048

Olivier Delamarche, économiste célèbre pour ses apparitions sur BFM-TV, ne sera plus invité. "En Marche" vers la pensée unique.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23289
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: L'euro, l'autre vainqueur de la présidentielle

Message non lu par El Fredo » 14 mai 2017, 19:09:54

Les fronto-marinistes comme Gilbert Collard sont les premiers à reconnaître que la critique de l'euro n'était que du marketing politique agité par Philippot sous l'influence de Sapir et que les électeurs s'en foutent.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Ehrgeiz
Messages : 179
Enregistré le : 27 févr. 2017, 17:04:19
Localisation : Ile-de-France

Re: L'euro, l'autre vainqueur de la présidentielle

Message non lu par Ehrgeiz » 14 mai 2017, 19:36:54

El Fredo a écrit :
14 mai 2017, 19:09:54
Les fronto-marinistes comme Gilbert Collard sont les premiers à reconnaître que la critique de l'euro n'était que du marketing politique agité par Philippot sous l'influence de Sapir et que les électeurs s'en foutent.
Collard n'est pas au FN et ne peut donc pas parler au nom du parti. La question de l'Euro est pour moi, ainsi que pour des millions de votants FN attachés aux problématiques économiques, d'une importance capitale. ;)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49400
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'euro, l'autre vainqueur de la présidentielle

Message non lu par Nombrilist » 14 mai 2017, 20:02:56

Le FN qui disait vouloir sortir de l'euro était crédité de 26% des voix il y a 6 mois. ça ne veut pas dire que ces x% (x<26 en raison des indécis) de français étaient pour. Mais ça suggère en tout cas que ces x% ne trouvaient pas la sortie de l'euro rédhibitoire. Difficile d'estimer x. 15, peut-être ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: L'euro, l'autre vainqueur de la présidentielle

Message non lu par Ramdams » 14 mai 2017, 23:01:25

Pour beaucoup de Français, la position du FN sur l'euro est plus rédhibitoire que celle sur l'immigration. Si l'UE est problématique, cela tient moins à la question de l'euro qu'à celle du dumping organisé en son sein. La monnaie commune n'y est pour rien.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49400
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'euro, l'autre vainqueur de la présidentielle

Message non lu par Nombrilist » 15 mai 2017, 08:02:52

Comme souvent posté par Albert, la monnaie commune y est pour quelque chose. Enfin, disons plutôt que la monnaie commune empêche de faire certaines choses que l'on n'aurait pas à faire si on arrivait à s'entendre avec les autres pays.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
johanono
Messages : 20866
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: L'euro, l'autre vainqueur de la présidentielle

Message non lu par johanono » 15 mai 2017, 08:23:21

La question de l'euro a été bien présente pendant cette campagne, à la fois du fait des tergiversations de MLP et du d'Emmanuel Macron qui a affirmé haut et fort son engagement européen. Au second tour, ce fut très net : nous avons eu un débat pour ou contre l'Europe, pour ou contre l'euro, pour ou contre la mondialisation. Et il faut bien se rendre à l'idée que oui, l'euro est l'autre vainqueur de la présidentielle. On peut le déplorer, on peut s'en réjouir, on peut se dire qu'il en eût peut-être été autrement si MLP avait été plus compétente, mais c'est ainsi.

Avatar du membre
Logos
Messages : 671
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Re: L'euro, l'autre vainqueur de la présidentielle

Message non lu par Logos » 15 mai 2017, 12:10:09

L'Euro est vainqueur de facto. La sortie de la France n'est plus d'actualité.
Mais l'élection de Macron n'est en rien un plébiscite pro-Euro ou pro-UE.

Au premier tour, quasiment la moitié des électeurs ont voté pour un parti qui envisageait sérieusement de sortir de l'UE ou de l'Euro dans certaines conditions. Y compris JL Mélenchon, contrairement à ce qu'affirme le journaliste. Parce que je vois mal comment la France pourrait rester dans l'UE ou l'Euro en violant systématiquement leurs règles.

Ensuite de mon point de vue le rejet de Marine Le Pen s'expliquait :
- Davantage sur un plan moral (le FN, parti fasciste) que sur des considérations économiques (dont la sortie de l'Euro)
- Par l'incapacité de MLP et du FN à avoir une position claire et cohérente sur cette sortie de l'Euro.

Pour moi c'est moins la sortie de l'Euro que l'impression d'amateurisme qui l'a pénalisée lors du débat.
Le projet de monnaie nationale / monnaie commune, elle en avait déjà parlée dans sa conférence de presse de Janvier.
Ce n'est donc pas un 'revirement" de dernière minute pour séduire l'électorat Fillon. Ou une concession à Dupont-Aignan.
Seulement tout le monde a pensé le contraire. Car elle a été infoutue de communiquer correctement sur ce sujet.

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 2648
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: L'euro, l'autre vainqueur de la présidentielle

Message non lu par Cheshire cat » 15 mai 2017, 12:14:01

Ça tombe bien : j'ai des euros !
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49400
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: L'euro, l'autre vainqueur de la présidentielle

Message non lu par Nombrilist » 15 mai 2017, 18:57:20

johanono a écrit :
15 mai 2017, 08:23:21
La question de l'euro a été bien présente pendant cette campagne, à la fois du fait des tergiversations de MLP et du d'Emmanuel Macron qui a affirmé haut et fort son engagement européen. Au second tour, ce fut très net : nous avons eu un débat pour ou contre l'Europe, pour ou contre l'euro, pour ou contre la mondialisation. Et il faut bien se rendre à l'idée que oui, l'euro est l'autre vainqueur de la présidentielle. On peut le déplorer, on peut s'en réjouir, on peut se dire qu'il en eût peut-être été autrement si MLP avait été plus compétente, mais c'est ainsi.
Je ne suis pas d'accord. Le FN ayant rétropédalé dans la dernière ligne droite, il n'y avait plus d'offre sur la sortie de l'euro au second tour.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Répondre

Retourner vers « Les débuts du quinquennat d'E. Macron »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré