Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Répondre
Avatar du membre
les orteils
Messages : 4734
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par les orteils » 12 juin 2022, 14:49:20

Les mécaniciens se spécialisent plus ou moins : il y a les informaticiens mais aussi les autres. Idem sur les chaînes de montage, souvent automatisées: il faut des OS mais aussi des gens qui comprennent un logiciel. L'autre réalité est que les métiers manuels, personne n'en veut plus.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 63371
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par Nombrilist » 12 juin 2022, 15:27:23

les orteils a écrit :
12 juin 2022, 14:49:20
Les mécaniciens se spécialisent plus ou moins : il y a les informaticiens mais aussi les autres. Idem sur les chaînes de montage, souvent automatisées: il faut des OS mais aussi des gens qui comprennent un logiciel. L'autre réalité est que les métiers manuels, personne n'en veut plus.
ça et à mon avis, l'Education Nationale n'est pas au niveau pour former à ces métiers. Ces filières sont juste des parkings pour stocker les élèves fauteurs de troubles. Comme les collèges et lycées de banlieue chaudes (et même moins chaudes). Quel élève, même intéressé par la mécanique, aurait envie de se retrouver dans une classe de sauvages ?
En fait, on a identifié l'orientation comme premier problème, mais le second problème, c'est que faire des 20% d'élèves qui ruinent complètement une classe de collège et qui se retrouvent concentrés à 80% dans les CAP-BEP ?

Avatar du membre
les orteils
Messages : 4734
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par les orteils » 12 juin 2022, 17:25:14

Si on a créé les bac pro c'est pour justement avoir des ouvriers capables de se servir aussi d'un ordinateur au travail. Ces lycées sont pleins, il faut bien essayer de former ceux qui ne peuvent pas faire d'études classiques. C'est en partie un problème d'éducation : quand les parents ont lâché prise depuis longtemps, un enfant n'aura pas envie de se soumettre à l'autorité, au travail...
Mixer la population, être sur le dos des parents (services sociaux ...) est indispensable. L'école ne peut pas réussir sans les parents.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 63371
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par Nombrilist » 12 juin 2022, 17:44:28

Les services sociaux sont en sous-effectifs et peinent tellement à recruter qu'ils en sont à employer des cas sociaux pour s'occuper de cas sociaux. Succès garanti.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 21597
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par Golgoth » 12 juin 2022, 21:56:44

Nombrilist a écrit :
12 juin 2022, 15:27:23
les orteils a écrit :
12 juin 2022, 14:49:20
Les mécaniciens se spécialisent plus ou moins : il y a les informaticiens mais aussi les autres. Idem sur les chaînes de montage, souvent automatisées: il faut des OS mais aussi des gens qui comprennent un logiciel. L'autre réalité est que les métiers manuels, personne n'en veut plus.
ça et à mon avis, l'Education Nationale n'est pas au niveau pour former à ces métiers. Ces filières sont juste des parkings pour stocker les élèves fauteurs de troubles. Comme les collèges et lycées de banlieue chaudes (et même moins chaudes). Quel élève, même intéressé par la mécanique, aurait envie de se retrouver dans une classe de sauvages ?
En fait, on a identifié l'orientation comme premier problème, mais le second problème, c'est que faire des 20% d'élèves qui ruinent complètement une classe de collège et qui se retrouvent concentrés à 80% dans les CAP-BEP ?
Ça dépend des filières et des zones géographiques des lycées pro. L’IDF n’est pas la mieux lotie :mrgreen2:
N’oublie pas que le créateur suprême de ce forum vient du lycée pro :star1:
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 63371
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par Nombrilist » 12 juin 2022, 22:50:11

Golgoth a écrit :
12 juin 2022, 21:56:44
Nombrilist a écrit :
12 juin 2022, 15:27:23
les orteils a écrit :
12 juin 2022, 14:49:20
Les mécaniciens se spécialisent plus ou moins : il y a les informaticiens mais aussi les autres. Idem sur les chaînes de montage, souvent automatisées: il faut des OS mais aussi des gens qui comprennent un logiciel. L'autre réalité est que les métiers manuels, personne n'en veut plus.
ça et à mon avis, l'Education Nationale n'est pas au niveau pour former à ces métiers. Ces filières sont juste des parkings pour stocker les élèves fauteurs de troubles. Comme les collèges et lycées de banlieue chaudes (et même moins chaudes). Quel élève, même intéressé par la mécanique, aurait envie de se retrouver dans une classe de sauvages ?
En fait, on a identifié l'orientation comme premier problème, mais le second problème, c'est que faire des 20% d'élèves qui ruinent complètement une classe de collège et qui se retrouvent concentrés à 80% dans les CAP-BEP ?
Ça dépend des filières et des zones géographiques des lycées pro. L’IDF n’est pas la mieux lotie :mrgreen2:
N’oublie pas que le créateur suprême de ce forum vient du lycée pro :star1:
Ah ? Je l'ignorais. Un bac pro qui tente un master, ça ne court pas les rues.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 34339
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par politicien » 12 juin 2022, 22:57:35

Golgoth a écrit :
12 juin 2022, 21:56:44
Nombrilist a écrit :
12 juin 2022, 15:27:23
les orteils a écrit :
12 juin 2022, 14:49:20
Les mécaniciens se spécialisent plus ou moins : il y a les informaticiens mais aussi les autres. Idem sur les chaînes de montage, souvent automatisées: il faut des OS mais aussi des gens qui comprennent un logiciel. L'autre réalité est que les métiers manuels, personne n'en veut plus.
ça et à mon avis, l'Education Nationale n'est pas au niveau pour former à ces métiers. Ces filières sont juste des parkings pour stocker les élèves fauteurs de troubles. Comme les collèges et lycées de banlieue chaudes (et même moins chaudes). Quel élève, même intéressé par la mécanique, aurait envie de se retrouver dans une classe de sauvages ?
En fait, on a identifié l'orientation comme premier problème, mais le second problème, c'est que faire des 20% d'élèves qui ruinent complètement une classe de collège et qui se retrouvent concentrés à 80% dans les CAP-BEP ?
Ça dépend des filières et des zones géographiques des lycées pro. L’IDF n’est pas la mieux lotie :mrgreen2:
N’oublie pas que le créateur suprême de ce forum vient du lycée pro :star1:
Je confirme :love2: on peut faire lycée pro, commencer par un BEP, enchainer par un bac pro et finir Responsable Financier d'une Pme ;)
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 21597
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par Golgoth » 12 juin 2022, 23:07:28

politicien a écrit :
12 juin 2022, 22:57:35
Golgoth a écrit :
12 juin 2022, 21:56:44
Nombrilist a écrit :
12 juin 2022, 15:27:23
les orteils a écrit :
12 juin 2022, 14:49:20
Les mécaniciens se spécialisent plus ou moins : il y a les informaticiens mais aussi les autres. Idem sur les chaînes de montage, souvent automatisées: il faut des OS mais aussi des gens qui comprennent un logiciel. L'autre réalité est que les métiers manuels, personne n'en veut plus.
ça et à mon avis, l'Education Nationale n'est pas au niveau pour former à ces métiers. Ces filières sont juste des parkings pour stocker les élèves fauteurs de troubles. Comme les collèges et lycées de banlieue chaudes (et même moins chaudes). Quel élève, même intéressé par la mécanique, aurait envie de se retrouver dans une classe de sauvages ?
En fait, on a identifié l'orientation comme premier problème, mais le second problème, c'est que faire des 20% d'élèves qui ruinent complètement une classe de collège et qui se retrouvent concentrés à 80% dans les CAP-BEP ?
Ça dépend des filières et des zones géographiques des lycées pro. L’IDF n’est pas la mieux lotie :mrgreen2:
N’oublie pas que le créateur suprême de ce forum vient du lycée pro :star1:
Je confirme :love2: on peut faire lycée pro, commencer par un BEP, enchainer par un bac pro et finir Responsable Financier d'une Pme ;)
Malheureusement le bac pro compta a été dissous dans un bac plus généraliste administratif. Du coup il vaut mieux faire STMG désormais pour ce type de débouché.
Pour répondre à @Nombrilist, il existe même des prépas qui prennent des bac pro avec un dispositif spécifique (pour de très bons élèves évidement).
Le bac pro est soumis à « sélection ». Une filière et un lycée peu attractif vont cumuler les cassos. Une filière demandée dans un lycée demandé peut attirer quelques bons élèves.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 21597
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par Golgoth » 15 juin 2022, 19:00:57

Dernière surveillance de bac pour moi aujourd’hui, j’ai trois terminales cette année et avec les résultats sur internet, j’en croiserai très peu le jour J. Je leur ai fait coucou du couloir mais c’est un peu le « seum », je connais la plupart depuis 3 ans et on a fait deux confinements ensembles. Ne rigolez pas mais c’est dur. 🥲
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
johanono
Messages : 35696
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par johanono » 18 sept. 2022, 21:47:16

Face aux refus de Parcoursup, brillante élève, Bianca a été contrainte de partir étudier à l'étranger

A 17 ans, Bianca Vidal a été contrainte d'intégrer une école vétérinaire en Slovaquie, après avoir vu ses souhaits en France, se solder par des refus sur Parcoursup

suite

Avatar du membre
les orteils
Messages : 4734
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par les orteils » 19 sept. 2022, 11:02:13

Il n'y a sans doute pas assez de places en France, ce sont des études très sélectives. SVT : 17/20,très bien, mais maths, physique, chimie ? Quelle mention au BAC ? Ses notes ne contredisent pas Parcoursup. Si elle avait eu mention très bien, on se serait dit qu'il y avait une anomalie mais là... C'est assurément une bonne élève, comme tous ceux qui se plantent en fin de première année de médecine, ceux qui échouent à Polytechnique et se rabattent sur Centrale, mais pour faire véto en France, il faut croire que le nombre de places ne lui a pas permis d'intégrer une école.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1942
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par fan2machiavel » 19 sept. 2022, 18:33:39

les orteils a écrit :
19 sept. 2022, 11:02:13
Il n'y a sans doute pas assez de places en France, ce sont des études très sélectives. SVT : 17/20,très bien, mais maths, physique, chimie ? Quelle mention au BAC ? Ses notes ne contredisent pas Parcoursup. Si elle avait eu mention très bien, on se serait dit qu'il y avait une anomalie mais là... C'est assurément une bonne élève, comme tous ceux qui se plantent en fin de première année de médecine, ceux qui échouent à Polytechnique et se rabattent sur Centrale, mais pour faire véto en France, il faut croire que le nombre de places ne lui a pas permis d'intégrer une école.
Faut pas surestimer le niveau nécessaire pour entrer en école vétérinaire. Perso en terminal ma note de SVT tournait autour des 13-15 et j'ai eu une mention assez bien au BAC (qui correspondait grosso modo à mes notes globales au lycée). Il faut certes avoir un niveau globalement bon mais normalement pas besoin d'être non plus un premier de la classe. Et ce d'autant plus qu'il y a plusieurs voies d'entrées en école vétérinaire il y a certes via la prépa mais aussi des voies par un BTS ou université et récemment une voie sur dossier en terminal via une classe intermédiaire au sein de l'école (voie qui a été créé officiellement pour favoriser des profils plus ruraux mais qui semble en fait prendre des profils similaires à la prépa).
La question ici c'est aussi de savoir si elle s'est bien renseigné sur ces différentes voies, le choix des prépas auxquelles elle a candidaté car certaines sont plus sélectives que d'autres (et les moins sélectives ne sont pas forcément celles que l'on croit), si elle a bien posé aussi une candidature au BTS et à l'université pour accéder aux concours parallèles... (Je ne parle pas de la nouvelle école privé de Rouen je ne sais pas grand chose de son parcours d'admission je sait juste que c'est une école qui coute extrêmement cher)
Bon après soyons clair avoir son diplôme vétérinaire dans un autre pays européen n'est pas spécialement un obstacle pour travailler en France (les diplômes de l'UE sont reconnu en France et la pénurie est telle que les employeurs n'ont pas le loisir d'être trop regardant sur ce genre de choses)

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré