Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33715
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par politicien » 23 nov. 2013, 13:05:35

Bonjour,
Ces témoignages sont suffisamment rares pour qu'on ne les passe pas sous silence. Rudy, jeune étudiant en première année dans une école de commerce, a accepté de raconter (sous le couvert de l'anonymat) pourquoi il a refusé de participer aux manifestations d'intégration organisées par le bureau des élèves (BDE) de son établissement.

C'était le 1er octobre. Cet après-midi-là, après la séance de présentation de l'école, de son règlement et la traditionnelle photographie de sa promotion dans la cour de l'établissement, c'est au tour du président du BDE, mégaphone à la main, de prendre le relais. La direction de l'école s'éclipse. "On nous a clairement imposé de rester. Nous devions rester assis", se souvient Rudy.

Et c'est parti pour 1 h 30 de mise en condition. Sous les applaudissements et les cris, parrains et marraines appellent chaque élève un par un et lui mettent un bracelet de couleur autour du poignet, censé définir l'équipe à laquelle il appartiendra. Impossible d'y échapper.

Quelques jours plus tard, le BDE crée un groupe rassemblant toute la promo sur Facebook. "C'est notre promo mais ce sont eux qui créent notre groupe comme pour mieux nous contrôler et nous asservir." D'ailleurs, consigne est donnée de baisser la tête lorsqu'on croise un élève de deuxième année.

PARMI LES DÉFIS, IL Y A ÉVIDEMMENT ALCOOL ET JEUX SEXUELS

(...)

Dresser les nouveaux venus au prétexte que cela soude un groupe pour les années de scolarité et même parfois pour la vie, a la vie dure. Parmi les défis, il y a évidemment alcool et jeux sexuels : boire cinq shooters de suite rapporte 10 points ; montrer au moins deux paires de fesses sur une des places de la ville : 15 points de jour (10 points de nuit) ; faire un strip-tease dans la rue : 10 points (+ 5 points si c'est sur une musique sensuelle) ; faire "frotteman", se frotter contre quelqu'un, avec un inconnu : 20 points. D'autres défis ressemblent plus à des jeux inoffensifs : gober un maximum de Flanby, mettre le plus de Chamallows possible dans sa bouche. Mais... ils ne rapportent que 5 points. Fin octobre, une soirée dans un bar de la ville est prévue pour faire les comptes de chaque équipe. Point d'orgue de cette intégration.

(...)

Sur le réseau social, Rudy souligne le ridicule de ces mises en scène. Et fait clairement savoir que ce sera sans lui.

Les représailles commencent. "J'ai reçu des menaces. On m'a dit : 'On va t'obliger à boire et tu termineras dans une poubelle'. Sur Facebook, les élèves de deuxième année cherchaient à me décrédibiliser afin que je ne m'intègre pas dans ma promotion et pour que je passe pour le pire des crétins."

Une stigmatisation si difficile à vivre pour Rudy qu'il en vient même à avoir des pensées suicidaires, mais il tient bon. "Je venais le matin à l'école et je faisais comme si de rien n'était. Mon objectif était de ne rien laisser paraître. Mais à l'intérieur, c'était très dur." Certains copains de sa promotion lui ont envoyé des SMS de soutien. Rudy appréciait, sachant combien ils avaient peur.

(...)

L'intégralité de cet article à lire sur Le Monde.fr
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par freeze » 23 nov. 2013, 13:07:04

ce genre d'idioties est hélas toujours de mise malgré les lois

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 55807
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par Nombrilist » 23 nov. 2013, 13:25:49

J'ai refusé de participer à ce genre de chose dans mon école. J'étais quasi le seul à ne pas être porté sur l'alcool. De facto, ça m'a un peu marginalisé, mais je n'ai jamais été ostracisé pour autant. Et encore moins menacé. En tout cas, cette histoire se termine très bien. Bien fait pour les organisateurs !

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19920
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par Golgoth » 23 nov. 2013, 14:13:54

Qui y-a-t-il de pires qu'un sale kons en école de commerce ? Un groupe de sales kons en école de commerce.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par Ramdams » 23 nov. 2013, 15:11:54

Nombrilist » 23 Nov 2013, 13:25:49 a écrit :J'ai refusé de participer à ce genre de chose dans mon école. J'étais quasi le seul à ne pas être porté sur l'alcool. De facto, ça m'a un peu marginalisé, mais je n'ai jamais été ostracisé pour autant. Et encore moins menacé. En tout cas, cette histoire se termine très bien. Bien fait pour les organisateurs !
Je suis dans le même cas. Je ne bois pratiquement pas d'alcool, ce qui m'a marginalisé. Ce qui n'est pas très grave en soi puisque cela m'a rapproché des autres marginaux, qui étaient des gens très intéressants, bien plus que les demeurés qui régnaient dans le BDE.

Je n'ai pas la prétention d'être meilleur que les autres mais il faut vraiment être faible d'esprit pour être une "victime" du bizutage. Le bizutage, c'est bien souvent quelque chose que l'on choisit. On choisit de participer ou non à une soirée, on choisit de se prêter à leurs petits jeux pervers ou non.

C'est là que l'on se rend compte qu'à 18 ans, on manque clairement de maturité et que l'on ne peut pas confier la gestion d'un BDE (souvent subventionné par l'établissement) à ces gamins.

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par freeze » 23 nov. 2013, 15:28:21

Golgoth » 23 Nov 2013, 15:13:54 a écrit :Qui y-a-t-il de pires qu'un sale kons en école de commerce ? Un groupe de sales kons en école de commerce.
je crois qu'en médecine ils ne sont pas loin du niveau :mrgreen:

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par Ramdams » 23 nov. 2013, 15:31:11

Ce sont surtout les filières "branchées", soit privées soit là où il y a beaucoup de fils et fille à papa. Je ne caricature pas. Dans ma fac publique de province, il n'y a jamais eu de soirées qui ont ainsi mal tourné... Lorsque j'ai fait mes études de communication par contre (toujours dans le public certes), ça craignait davantage.

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par mordred » 23 nov. 2013, 16:14:43

Ca me fait penser que j'attends depuis plus de 10 ans une réponse du président d'une école de commerce de Brest; ceci dans le cadre de l'activité d'une société. Il a du grandir depuis ! En fait, avec un père médecin-spécialiste, je pense que le type n'en avait rien à foutre.

Je croyais que le bizutage était interdit ! Le type n'avait qu'à dire que sa mère était mourante.
Sinon, 2 ans ferme pour ces individus.
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Nico37
Messages : 18619
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par Nico37 » 23 nov. 2013, 16:25:49

freeze » Sam 23 Nov 2013 - 14:07 a écrit :ce genre d'idioties est hélas toujours de mise malgré les lois
Vu le peu de peines prononcées et le peu d'encadrement par lesdites écoles... Les facultés de médecine sont aussi des zones de non droit républicain...
Golgoth » Sam 23 Nov 2013 - 15:13 a écrit :Qui y-a-t-il de pires qu'un sale kons en école de commerce ? Un groupe de sales kons en école de commerce.
;glod;
Geneviève Fioraso réaffirme sa position ferme contre le bizutage 12/09 mise à jour 24/09


Chaque année, le bizutage donne lieu à des dérives, voire à des drames inacceptables surtout pour les jeunes filles.

Afin de prévenir ce phénomène, Geneviève Fioraso a adressé, dès juillet, un courrier à tous les présidents d'Université, directeurs d'établissements de l'enseignement supérieur et proviseurs des Sections de technicien supérieur (S.T.S.) et Classes préparatoires aux Grandes Ecoles (C.P.G.E.), ainsi qu'aux recteurs, pour leur exprimer sa position ferme contre le bizutage et leur rappeler la loi.

Par ce courrier, la Ministre a tenu à leur rappeler leurs responsabilités en matière de sécurité des étudiants et leur devoir de vigilance même lorsque les week-ends d'intégration sont organisés hors des locaux de l'établissement.

"L'accès à l'enseignement supérieur et l'intégration dans un nouvel établissement est une étape importante dans la vie d'un étudiant. Il est nécessaire, lors de la rentrée universitaire, de rappeler à la communauté étudiante et à vos personnels que le bizutage porte atteinte à la dignité de la personne humaine et constitue un délit" écrit la Ministre.

Au-delà des événements d'intégration liés à la rentrée étudiante, Geneviève Fioraso a demandé aux présidents d'Université, directeurs d'établissements, proviseurs "d'accompagner au mieux tout au long de l'année les étudiants dans l'organisation d'événements festifs, (...) et de désigner un personne clairement identifiée pour travailler en partenariat avec les structures et associations étudiantes à l'organisation de ces soirées", et ce afin de prévenir les phénomènes de surconsommation d'alcool, qui représentent aujourd'hui un enjeu majeur de santé publique.

Parallèlement à ce courrier, la Ministre a demandé :

à ce que le dispositif de numéro vert mis en place au niveau des Rectorats soit maintenu ;
aux services de l'Inspection générale de l'Administration de l'Education nationale et de la Recherche (IGAENR), de se tenir prêts à diligenter une enquête en cas de signalement sérieux ;
à ce que soit mis en place, dès cette année universitaire, une formation sur ce sujet à l'Ecole supérieure de l'Education nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche (ESEN).
La Ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche tient à réaffirmer que les étudiants sont la priorité du Ministère. Geneviève Fioraso présentera prochainement les mesures visant à faciliter l'accès du plus grand nombre aux études supérieures, et notamment des familles les plus modestes, encourager la réussite des étudiants notamment en premier cycle, favoriser leur insertion professionnelle. Mais en cette période de rentrée scolaire, la Ministre tient à rappeler que la mission du Ministère est aussi d'accompagner et de protéger les étudiants.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 33715
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par politicien » 18 janv. 2014, 10:34:02

Bonjour,
Une nouvelle affaire de bizutage lilloise .Après les écoles de commerce ,c’est une prépa littéraire qui est concernée. Quatre étudiants en hypokhâgne et trois anciens élèves du lycée Faidherbe, à Lille, ont été renvoyés devant le tribunal de Lille pour bizutage, et violences pour l’un d’eux. C’est Lucie(*), une jeune étudiante de 18 ans tout juste arrivée dans le lycée, qui a porté plainte après avoir subi des violences au cours d’un entretien pour intégrer une association de sa classe prépa.

Les sept accusés sont tous membres du «Khômité de bienvenue» ou «KB», une association qui veut faciliter l’intégration des premières années de cette prépa, rapporte le journal la Voix du Nord .Pour devenir membre, il faut passer une sorte d’entretien, une cérémonie rituelle. Lorsque Lucie veut rejoindre l’association, on lui donne rendez vous devant un immeuble le 10 octobre. Elle reçoit également un texto. «N’oublie pas pourquoi tu viens et pèse chacun de tes actes. Tu ramèneras de quoi boire aux KB, ça va de soi.». Le message est signé «69», nom du chef de l’association.

Une cérémonie d’intronisation qui dérape
Le 10 octobre, en arrivant en bas de l’immeuble, Lucie est réceptionnée par une jeune femme et le fameux «69». Elle se voit mettre un bandeau sur les yeux puis subit le «jeu de l’étoile»: on la fait ensuite tourner sur elle même pour lui faire perdre l’équilibre avant de lui demander de gravir les étages jusqu’à un appartement. Rien de bien méchant puisque Lucie est accompagnée par «69» et la jeune femme, qui la retienne en cas de chute. Une fois dans l’appartement, on lui retire son bandeau.

(...)

L'intégralité de cet article à lire sur Le Figaro.fr
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 55807
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par Nombrilist » 18 janv. 2014, 10:49:37

Un grand classique. Un jour, ces traditions vestige de l'âge des cavernes seront peut-être totalement remplacées par des choses plus sympathiques que les beuveries.

Avatar du membre
Pascale
Messages : 2438
Enregistré le : 20 févr. 2012, 22:34:27
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)
Localisation : Jérusalem

Re: Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par Pascale » 18 janv. 2014, 13:53:57

Drole de manière pour aider à l insertion....
- Tu sais qui je suis ?
- Une débauchée, luxurieuse, corrompue, déréglée, voluptueuse, immorale, libertine, dissolue, sensuelle, polissonne, baiseuse, dépravée, impudique, vicieuse...
Louis Calaferte

Nico37
Messages : 18619
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par Nico37 » 18 janv. 2014, 23:31:30

En plus c'est une filière littéraire...

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par Ramdams » 22 janv. 2014, 22:24:35

Ils ne sont pas plus posés dans les filières littéraires qu'ailleurs. Le seul avantage de ces BDE, c'est qu'ils constituent un moyen de recenser tous les étudiants à ne pas côtoyer, c'est-à-dire tous ceux qui sont dans ces BDE. C'est ainsi que j'ai pu constituer ma blacklist à mon arrivée à l'IUT.

Les victimes des bizutages exagèrent. Il n'y a aucune pression contre ceux qui refuseraient de participer à ces soirées. Je ne suis pas un bon exemple car je suis déjà austère et vieux jeu pour mon âge, mais quand je suis entré à l'IUT, le BDE avait organisé un week-end d'intégration à la mer. Je ne regrette rien : ils se sont amusés à gober des Flanby sur le nombril d'autres étudiants volontaires, les yeux bandés. Niveau intégration, on ne peut pas mieux faire. :roll:

Nico37
Messages : 18619
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: Bizutage : le jour où Rudy a dit non

Message non lu par Nico37 » 24 janv. 2014, 01:55:34

Ramdams » Mer 22 Jan 2014 - 23:24 a écrit :Ils ne sont pas plus posés dans les filières littéraires qu'ailleurs. Le seul avantage de ces BDE, c'est qu'ils constituent un moyen de recenser tous les étudiants à ne pas côtoyer, c'est-à-dire tous ceux qui sont dans ces BDE. C'est ainsi que j'ai pu constituer ma blacklist à mon arrivée à l'IUT.

Les victimes des bizutages exagèrent. Il n'y a aucune pression contre ceux qui refuseraient de participer à ces soirées. Je ne suis pas un bon exemple car je suis déjà austère et vieux jeu pour mon âge, mais quand je suis entré à l'IUT, le BDE avait organisé un week-end d'intégration à la mer. Je ne regrette rien : ils se sont amusés à gober des Flanby sur le nombril d'autres étudiants volontaires, les yeux bandés. Niveau intégration, on ne peut pas mieux faire. :roll:
Tu semble méconnaitre le fonctionnement et le quotidien d'une CPGE...

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré