Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Répondre
En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32025
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par politicien » 11 mars 2015, 06:37:57

Bonjour,
Le gouvernement s’attelle, mercredi 11 mars, à un exercice périlleux : étendre la « refondation de l’école » engagée à l’école primaire, en première partie de mandat, vers le secondaire. « Faire que le collège unique ne soit plus un collège uniforme », a souligné la ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem, en présentant son projet à la presse, lundi 9 mars.

Quarante ans après la loi Haby, qui a tenu le pari de la massification de l’enseignement secondaire bien mieux que celui de la démocratisation, la gauche entend s’emparer de ce que l’on a coutume d’appeler, selon une formule un peu galvaudée, le « maillon faible » du système éducatif. Celui qui cristallise le principal défaut de notre école : être profondément inégalitaire, en triant les élèves plus qu’en les accompagnant vers la réussite. Un sujet sensible auquel la droite s’était bien gardée de toucher – se concentrant sur les programmes du primaire et le lycée –, mais qui s’impose aujourd’hui à tous, veut-on croire rue de Grenelle, tant le diagnostic est sombre : au collège, « les élèves s’ennuient, les parents se sentent démunis et les enseignants bridés », a résumé la ministre, lundi, faisant étant d’une « régression des [résultats des] élèves en dix ans », en français autant qu’en mathématiques ou en histoire.

Triste constat pour justifier une réforme que la ministre entend bâtir « à partir de ce qui marche déjà sur le terrain », certes, mais en un temps record : elle n’a que la seconde partie du quinquennat pour l’achever. Et même moins, puisque le gouvernement s’est fixé comme objectif la rentrée 2016 pour mettre en place cette nouvelle organisation du collège – simultanément à l’entrée en vigueur des nouveaux programmes et du « socle commun » rénové. La forme en même temps que le fonds, en somme.

(...)

20 % du temps pour les « nouvelles modalités d’enseignement »
Un cinquième de la dotation horaire globale (la « DHG », dans le jargon de l’école) : c’est la marge d’autonomie laissée aux professeurs des collèges pour développer ces « nouvelles modalités d’enseignement » valorisées par la réforme : les modules interdisciplinaires, le travail en petits groupes, l’accompagnement personnalisé, l’approfondissement disciplinaire… Un volume d’heures inscrit dans les obligations de service des enseignants, souligne-t-on au ministère de l’éducation, et qui représentera, côté élèves, de 4 à 5 heures chaque semaine.

(...)

L'intégralité de cet article à lire sur Le Monde.fr


Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
johanono
Messages : 23692
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par johanono » 11 mars 2015, 10:42:43

On retrouve dans cette annonce les mêmes poncifs, les mêmes lubies, les mêmes chimères, que l'on connaît depuis une trentaine d'années.

On continue dans le ludique.

On veut faire de l'école un lieu de vie.

On veut faire des travaux pluridisciplinaires qui, dans la droite ligne des "travaux personnalisés encadrés" et autres "itinéraires de découvertes", sont généralement une perte de temps et dont personne ne sait jamais à quoi ils servent et en quoi ils consistent.

On fait des séances d'accompagnement pour tenir les jeunes par la main et leur expliquer qu'il faut travailler, etc.

Ce faisant, on néglige encore davantage les savoirs fondamentaux : l'apprentissage du français, des maths, de l'histoire, etc. Et après, on s'étonne que le niveau baisse...

Seule nouveauté notable : l'apprentissage d'une seconde langue vivante dès la cinquième. Pourquoi pas. Mais au détriment de quelle autre matière ? Et avec quels moyens financiers ?

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19066
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par Golgoth » 11 mars 2015, 11:44:21

Il faut être de la maison pour comprendre la subtile différence entre "accompagnement personnalisé" ou accompagnement personnel. Dans le premier cas, on prend tout seul une vingtaine d'élèves pendant une heure ou deux et on essaie de personnaliser le contenu sur leurs besoins respectifs, avec un carcan législatif bien comme il faut. Dans le deuxième cas, on prendrait une élève ou deux pendant une heure de temps en temps pour satisfaire à ses besoins scolaires au sens large, l'aider, le coacher... etc
A votre avis, quelle solution est appliquée chez le Mammouth :mrgreen: ?
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
johanono
Messages : 23692
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par johanono » 11 mars 2015, 11:52:05

C'est une question de moyens financiers, tout simplement. Un prof pour un élève, ça coûte plus cher qu'un prof pour vingt élèves, et un prof pour vingt élèves, ça coûte plus cher qu'un prof pour quarante élèves.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19066
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par Golgoth » 11 mars 2015, 11:58:38

Non, c'est une question de débilité administrative. Un prof pour 20 élèves répartis sur 10 séances par 2, ou 5 séances par 4, ça ne coute pas plus cher qu'un prof pour 20 élèves toutes le semaines. Mais pour l'EN, un élève ne peut pas survivre sans son prof, il irait immédiatement fumer des joints et jouer au babyfoot. On fait de la garderie.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23891
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par El Fredo » 11 mars 2015, 13:59:52

L'interdisciplinarité est une excellente chose pour laquelle je milite depuis longtemps. Exemples typiques : parler des mathématiciens grecs ou des arts classiques en cours de géométrie, l'apprentissage par l'exemple ou l'expérimentation, etc. J'ai toujours trouvé absurde qu'on enseigne les théorèmes de façon brute, froide et abstraite, sans les contextualiser avec un peu d'histoire. On imagine les Grecs en vieux sages assis sur leur rocher à observer la nature en attendant une fulgurance, alors qu'en réalité ils résolvaient des problèmes pratiques et prosaïques (partage des récoltes, des terres, commerce, etc), et il faut montrer qu'on peut rencontrer le même genre de problèmes dans notre vie quotidienne (couper une part de pizza en 6, belle introduction à la trigonométrie). Je pense qu'on peut réunir dans la même heure de cours du français, de l'histoire/géo, des sciences et des arts, et je suis prêt à parier que les élèves retiendront mieux les cours et sauront mieux les appliquer qu'avec la méthode de bourrage de crane qu'on a privilégié jusqu'à présent.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19066
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par Golgoth » 11 mars 2015, 14:21:14

Le probleme c'est que les profs restent mono disciplinaire. Tout cela est du bricolage d'idées prises à droite et à gauche, comme toutes les réformes précédentes depuis 30 ans.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23891
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par El Fredo » 11 mars 2015, 17:47:46

Alors il faut revoir la formation des profs. Au passage rien n'interdit actuellement à un prof de faire un peu d'interdisciplinarité dans ses cours, j'ai eu un excellent prof de physique au collège qui intégrait des passages informels d'histoire en rapport avec les thèmes étudiés, ça n'a rien de compliqué ou de technique et c'est efficace pour motiver les élèves. Il était québécois. En Amérique l'enseignement des sciences est beaucoup moins théorique, je ne crois pas avoir entendu parler de "science fairs" au collège en France, en tout cas rien de comparable avec ce qu'on trouve aux USA ou au Canada.

A noter que l'interdisciplinarité est beaucoup plus répandue dans les cursus d'ingénieurs, certainement dû au niveau culturel élevé des profs (chercheurs ou profs d'université), sans vouloir non plus dévaloriser les autres bien entendu. J'ai aussi eu un prof de physique ondulatoire qui illustrait certains phénomènes avec sa basse Fender.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par mordred » 11 mars 2015, 17:58:27

Ils nous emm...... avec leur Education Nationale. En 3ème, en 1976, nous étions 25 en classe. Il y avait de toutes les classes sociales. Mon plus vieux pote, issu du milieu des petits salariés (élevé par ses grands-parents), est aujourd'hui professeur de physique quantique et de je ne sais quoi dans une école militaire. Il a été professeur, inspecteur d'académie. Un autre zouave, qui a failli me tuer à deux reprises, issu d'une famille de médecins spécialistes, est devenu généraliste (c'est comme ça qu'il a failli me tuer). Deux milieux différents; deux réussites.

Ce dont on est certain, c'est que les jeunes sont devenus analfabaites. :star8:
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Avatar du membre
signora
Messages : 3163
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par signora » 11 mars 2015, 18:32:10

Un peu de stabilité dans les idées et les projets ne ferait pas de mal.
3 ministres de l'éducation nationale depuis l'élection d'Hollande.
Nous pâtissons tous à être bilingue alors trilingue ...
on est surtout analfa-bêtes !
" au collège, « les élèves s’ennuient, les parents se sentent démunis et les enseignants bridés »" :gne:
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
Ramdams
Messages : 13178
Enregistré le : 18 mars 2013, 09:37:10

Re: Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par Ramdams » 11 mars 2015, 18:39:46

El Fredo » 11 Mar 2015, 13:59:52 a écrit :L'interdisciplinarité est une excellente chose pour laquelle je milite depuis longtemps. Exemples typiques : parler des mathématiciens grecs ou des arts classiques en cours de géométrie, l'apprentissage par l'exemple ou l'expérimentation, etc. J'ai toujours trouvé absurde qu'on enseigne les théorèmes de façon brute, froide et abstraite, sans les contextualiser avec un peu d'histoire. On imagine les Grecs en vieux sages assis sur leur rocher à observer la nature en attendant une fulgurance, alors qu'en réalité ils résolvaient des problèmes pratiques et prosaïques (partage des récoltes, des terres, commerce, etc), et il faut montrer qu'on peut rencontrer le même genre de problèmes dans notre vie quotidienne (couper une part de pizza en 6, belle introduction à la trigonométrie). Je pense qu'on peut réunir dans la même heure de cours du français, de l'histoire/géo, des sciences et des arts, et je suis prêt à parier que les élèves retiendront mieux les cours et sauront mieux les appliquer qu'avec la méthode de bourrage de crane qu'on a privilégié jusqu'à présent.
Tu t'enthousiasmes trop rapidement. Le gouvernement nous pondra une version collégienne des TPE du lycée, les disciplines resteront très indépendantes. Mais sur le papier, il est vrai que l'interdisciplinarité est une idée séduisante.

90 % des réformes dans l'Education nationale de ces 30 dernières années ont touché ou les rythmes scolaires et/ou les effectifs et/ou l'intégration d'enseignements dits de propagande républicaine. Si l'on peut enfin s'intéresser aux contenus, à ce qui est réellement appris, s'intéresser davantage à l'instruction qu'à l'éducation, ce ne peut être qu'une bonne nouvelle.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19066
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par Golgoth » 11 mars 2015, 19:05:30

Evidemment que tout cela passe par la formation des profs. Or, la formation c'est proche de zéro, le seul formateur utile c'est le tuteur, donc c'est au petit bonheur la chance. Et je suis bien placé pour en parler :mrgreen:
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
johanono
Messages : 23692
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par johanono » 12 mars 2015, 21:04:45

Jean-Paul Brighelli donne son avis, très négatif :
Brighelli - Le collège nouveau : une réforme pour rien, ou pour le pire

Examen de propositions cosmétiques ou idéologiques, à des années-lumière, dit Brighelli, de la révolution pédagogique urgemment nécessaire.

Le collège, disent les spécialistes autoproclamés, est le "maillon faible" d'un système qui ne compte plus de maillon fort. La réforme annoncée mercredi par Najat Vallaud-Belkacem en conseil des ministres, et largement diffusée dans une presse sceptique, met à mal, encore une fois, la nécessaire transmission des savoirs, qui ne peut passer que par un apprentissage disciplinaire rigoureux.

suite
Une fois encore, je ne peux qu'approuver les propos de Jean-Paul Brighelli.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50525
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par Nombrilist » 13 mars 2015, 12:30:45

Golgoth » Mer 11 Mar 2015 - 11:58 a écrit :Non, c'est une question de débilité administrative. Un prof pour 20 élèves répartis sur 10 séances par 2, ou 5 séances par 4, ça ne coute pas plus cher qu'un prof pour 20 élèves toutes le semaines. Mais pour l'EN, un élève ne peut pas survivre sans son prof, il irait immédiatement fumer des joints et jouer au babyfoot. On fait de la garderie.
Ceci dit, ça n'embête pas les proviseurs de collège d'envoyer les élèves en salle de permanence sans surveillance et de façon régulière. Donc, l'explication doit être ailleurs.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19066
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Ce que prévoit la réforme du « collège 2016 »

Message non lu par Golgoth » 13 mars 2015, 18:11:00

Si ça embette, ils préfèrent qu'ils soient gardés par un prof, même recruté par téléphone.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré