Les redoublants au bac pourraient conserver leurs bonnes notes pour l'année suivante

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50669
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les redoublants au bac pourraient conserver leurs bonnes notes pour l'année suivante

Message non lu par Nombrilist » 29 oct. 2015, 11:05:22

Pour se planter au BAC deux années de suite alors qu'on a réellement les moyens de le réussir, il faut vraiment le vouloir. Pour moi, c'est qu'on n'a pas les capacités pour l'obtenir. J'ai eu 5 notes en dessous de 10 (4, 6, 7, 8 et 9), un 10 et seulement 3 notes au dessus de 10. J'ai quand même eu 11.33 de moyenne (donc j'avais encore de la marge, j'aurais pu me taper deux zéros et l'avoir quand même).

"Et d'un point de vue plus large ça serait bien de généraliser le concept d'unité de valeur tout au long de la scolarité pour qu'un élève qui a des difficultés sur une matière en particulier ne soit pas bloqué dans sa progression sur les autres matières."

Je ne comprends pas bien. Tu serais pour qu'un élève qui a eu 13 en maths soit dispensé des cours de maths l'année d'après parce qu'il souhaite garder cette note ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 24017
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Les redoublants au bac pourraient conserver leurs bonnes notes pour l'année suivante

Message non lu par El Fredo » 29 oct. 2015, 14:47:23

Non. Exemple illustratif : tu es en 6e. A la fin de ta 6e tu as 8 en maths et 15 en histoire, donc 11.5 de moyenne générale.

Avec le système actuel, tu passes en 5e parce que tu as la moyenne. Seulement tu as des lacunes en math que tu ne pourras pas rattraper en 5e vu que le programme aura évolué. Résultat tu risques de te les traîner tout le long de ta scolarité, avec un potentiel échec au bout (ou bien tu deviens un ingénieur inculte qui fait des fautes d'orthographes à chaque phrase).

Avec le système d'unités de valeurs que je souhaiterais voir mis en place, tu valides ton UV d'histoire mais pas celle de maths. Tu rentres néanmoins en 5e car tu as assez d'UV validées (ou une moyenne générale suffisante, au choix). Tu suis les cours d'histoire de 5e comme tout le monde mais tu bénéficies d'un enseignement renforcé en math pour combler tes lacunes. Cet enseignement renforcé peut prendre plusieurs formes :

- cours d'été,
- cours de soutien en cours d'année, en parallèle du tronc commun,
- classes de niveaux, sur un ou plusieurs trimestres,
- etc.

Cet enseignement renforcé est sanctionné par une épreuve de validation au bout qui permet de rattraper le tronc commun. Le but étant pour l'élève de rattraper son retard en validant son UV avant la fin de l'année de 5e. S'il échoue à valider assez d'UV alors il redouble, car s'il n'a pas validé son UV math de 6e en fin de 5e alors on ne peut pas le laisser passer en 4e, quand bien même sa moyenne générale serait suffisante.

Ce système est relativement simple dans son principe et a l'avantage de lutter efficacement contre l'accumulation de lacunes d'une part et l'apprentissage "stratégique" d'autre part (faire l'impasse sur les matières qu'on n'aime pas parce qu'on est suffisamment bon ailleurs pour avoir une bonne moyenne générale). Dans mon exemple les UV correspondent chacune à une matière, mais en pratique les UV peuvent regrouper plusieurs matières en fonction des domaines. Par exemple "Sciences" (math/physique/biolo), "Langues" (français/LV1/LV2), etc. L'idée est qu'un élève puisse progresser sur les UV où il a des facilités (et qui conditionneront certainement son orientation future) sans traîner de faiblesses. Bien entendu ce système s'accompagne de la suppression du système actuel de redoublement, ce qui ne veut pas dire qu'on ne redouble plus, seulement les critères sont différentiels.

L'année du bac est un peu particulière vu qu'il s'agit d'une épreuve barrage, en cas d'échec il n'y a pas d'enseignement de niveau à cheval entre le lycée et la fac (l'élève redouble tout simplement). Seulement, même s'il est obligé de suivre les cours des UV qu'il a validées au bac, on peut lui laisser le choix au moment de l'épreuve entre conserver ses acquis et repasser l'épreuve. On pourrait même imaginer un système d'enseignement coopératif entre redoublants dans des cours de soutien mixtes où les élèves qui ont validé leurs UV l'année précédente assisteraient ceux qui auraient échoué.

Donc au contraire d'un affaiblissement du niveau général du bac je pense que ce système l'augmenterait en permettant aux élèves de se concentrer sur leurs lacunes sans les forcer à ressasser des matières qu'ils maîtrisent déjà.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Aldarone
Messages : 242
Enregistré le : 10 juin 2013, 22:34:31
Localisation : Côte d'Opale

Re: Les redoublants au bac pourraient conserver leurs bonnes notes pour l'année suivante

Message non lu par Aldarone » 29 oct. 2015, 18:24:18

Ça me plait bien.
Ça demande des moyens.
T'façon si on veut en finir avec le redoublement soit, mais là on laisse les gamins avec leurs lacunes qu'ils traînent d'années en années jusqu'à se retrouver larguer et normal ne plus rien foutre.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50669
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les redoublants au bac pourraient conserver leurs bonnes notes pour l'année suivante

Message non lu par Nombrilist » 29 oct. 2015, 18:26:07

On peut discuter de ton système d'apprentissage qui ressemble un peu à ce que je voudrais voir arriver dans les écoles: un apprentissage réellement différencié et adapté à chaque élève. Ton système est très intéressant (bien que je me demande si un apprentissage renforcé qui augmente la charge de travail soit une solution qui convienne à tout élève). Mais là, de toute façon, pour la réforme du BAC qui a été mise en place, ça n'est pas ça du tout. Déjà, comme je l'ai montré, il suffit de 3 notes au dessus de 13 pour avoir le BAC. Donc, aucune personne qui n'a pas le BAC ne maîtrise quoi que ce soit. Dans mon esprit, "Maîtriser" = note > 17. Donc, certains étudiants garderont des 12 ou des 13 et donc ne travailleront pas l'année d'après des matières qu'ils ne maîtrisent pas.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré