Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
johanono
Messages : 22833
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par johanono » 06 oct. 2015, 13:15:36

Une étude de l'OCDE sur le système scolaire suédois a été rendue publique il y a quelques mois. Elle est passé relativement inaperçue, et pourtant, elle mérite qu'on s'y intéresse :
Douche froide pour l'école suédoise

La Suède a besoin d'une réforme urgente de son système scolaire, en relevant les exigences et en revalorisant le métier d'enseignant, si elle veut enrayer la chute du niveau des élèves, a prévenu l'OCDE lundi.

suite
LE MODÈLE ÉDUCATIF SUÉDOIS MIS EN ACCUSATION PAR L’OCDE

Alors qu’il parait que les enfants suédois sont parmi les plus heureux au monde (les adolescents ne rentrent pas dans la catégorie enfants de l’OCDE), le système scolaire est quant à lui en perte de vitesse. La Suède est même, parmi les pays industrialisés, celui qui a connu le plus fort recul dans les classements internationaux pour ce qui est de la qualité de son enseignement. Dans un récent rapport, l’Organisation pour la coopération et le développement économiques (OCDE) a en effet recommandé à Stockholm de mettre en place “une réforme complète de l’éducation nationale” afin de revenir au niveau précédent.

Selon l’oraganisation, les performances des élèves dans le cadre du programme international d’évaluation PISA “a baissé fortement, passant de la moyenne des 33 pays de l’organisation en 2000 à un niveau nettement inférieur à la moyenne en 2012. Aucun autre pays du programme PISA n’a connu un déclin aussi important que la Suède pendant cette période”.

Selon Andreas Schleicher, le patron de la direction de l’éducation de l’OCDE, celle qui était jadis “un modèle d’éducation nationale”. Mais ça, a-t-il confié au quotidien britannique The Guardian, c’était avant les années 2000. C’est en effet à cette époque que “le système scolaire suédois a en quelque sorte perdu son âme : les écoles ont commencé une compétition entre elles non pas pour délivrer les meilleurs diplômes, mais pour proposer des bâtiments étincelants dans des centres commerciaux et aujourd’hui, les résultats sont sous les yeux de tous”.

Depuis les années 1990, le gouvernement suédois a permis aux écoles privées de prétendre aux subventions, au même titre que les écoles publiques. Pour la gauche, le système a ouvert la porte à des écoles plus intéressées par le profit que par une instruction de qualité. Les conservateurs pour leur part reprochent au système d’avoir accordé beaucoup trop d’influence aux classes, sapant ainsi l’autorité des enseignants.

Certains y voient également une conséquence de la politique qui consiste à mettre l’enfant au cœur de la société – la Suède ne se vante-t-elle pas sur son site internet d’être “le pays où les enfants comptent” et où “ils sont écoutés” et “considérés comme des individus” ? Une politique qui a produit, selon le psychiatre David Eberhard, une génération d’enfants instables, prétentieux et aux tendances dépressives. Nous avions d’ailleurs déjà évoqué ce problème précédemment (ici)

- See more at: http://www.ihsnews.net/le-modele-educat ... lrHw3.dpuf
En Suède aussi, l'école va mal

Les faits - Selon l'OCDE, ce pays qui a déjà réformé plusieurs fois son système éducatif, doit encore le modifier en profondeur. Toutes les parties prenantes sur ce sujet ont travaillé ensemble et sont tombées d'accord.

Encore un mythe qui s'effondre : rien ne va plus dans le système éducatif suédois ! « Les résultats de la Suède à l’enquête Pisa de l’OCDE, qui étaient dans la moyenne il y a dix ans, se situent désormais nettement en dessous. Aucun autre pays participant à l’enquête Pisa n’enregistre un tel recul. Dans l’enquête la plus récente, la Suède se classe 28e en mathématiques parmi les 34 pays membres de l’OCDE, 27e en compréhension de l’écrit et 27e en sciences ». Voici le constat guère réjouissant fait dans le rapport « Improving Schools in Sweden: An OECD Perspective» publié le 4 mai.

Certains avaient déjà émis quelques inquiétudes sur la façon dont les parents suédois élevaient leur progéniture, suggérant que le pays de l'enfant-roi était en train de devenir celui de l'enfant-tyran. David Eberhard, psychiatre, avait développé cette thèse controversée dans son essai « Comment les enfants ont pris le pouvoir » publié en 2012, ouvrage qui avait fait grand bruit à l'époque en Suède. Heure du coucher, menu des repas, lieu des vacances... la culture du dialogue poussée à l'extrême faisait selon lui de la vie des parents un combat sans fin où tout doit être argumenté, justifié, défendu. Il ne faut donc sans doute pas s'étonner que la discipline à l’école se soit dégradée : d'après le rapport de l'OCDE, les élèves suédois sont plus susceptibles d’arriver en retard en classe que dans n’importe quel autre pays membre ! Et malgré un niveau de satisfaction professionnelle élevé, seuls 5 % des enseignants du premier cycle du secondaire estiment que le professorat jouit d’une bonne image auprès de la population, soit l’un des pourcentages les plus faibles de l’ensemble des pays ayant participé à l’enquête 2013 sur l’enseignement et l’apprentissage (Talis).

suite
En gros, on apprend que toutes les réformes adoptées ces dernières années en Suède (autonomie accrue des établissements, volonté de placer l'élève au centre du système, etc.) se sont traduites par une baisse générale du niveau scolaire des élèves et par un accroissement des inégalités scolaires.

Voilà qui devrait faire réfléchir les "pédagogistes" français qui veulent appliquer les mêmes principes au système français.

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par mordred » 06 oct. 2015, 15:41:54

Il n'y a pas besoin d'appliquer le modèle suédois. On est meilleur qu'eux dans la dégringolade.
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Avatar du membre
Mewtow
Messages : 122
Enregistré le : 05 janv. 2015, 09:16:21

Re: Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par Mewtow » 06 oct. 2015, 18:22:38

A tout hasard, est-ce que l'étude en question est celle qui m'a fait ouvrir le sujet suivant : Autonomie des établissements : l'exemple suédois pose quelques questions ?

Que ce soit le cas ou pas, je ne suis pas étonné que l'étude en question soit presque passée inaperçue. Mais quand on pense que c'est exactement le projet de Monsieur Juppé, mais aussi et surtout l'idéologie qui sous-tend la réforme du collège actuelle, on ne peut qu'avoir peur pour la suite...

Avatar du membre
karoline
Messages : 3163
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par karoline » 07 oct. 2015, 22:55:35

Qu'est-ce qui vaut mieux: un inculte bien dans ses pompes ou un homme sur-cultivé frustré et mal dans sa peau? Je me pose la question.....

Avatar du membre
johanono
Messages : 22833
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par johanono » 07 oct. 2015, 22:56:08

Mais un inculte peut-il vraiment être bien dans ses pompes ?

Avatar du membre
karoline
Messages : 3163
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par karoline » 07 oct. 2015, 23:19:04

johanono » 07 Oct 2015, 22:56:08 a écrit :Mais un inculte peut-il vraiment être bien dans ses pompes ?
J'ai volontairement été un peu extrême dans la comparaison, mais à la limite, oui!

Avatar du membre
johanono
Messages : 22833
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par johanono » 07 oct. 2015, 23:23:45

L'apprentissage est toujours une forme de violence, car il consiste à arracher l'enfant à la médiocrité de son milieu d'origine, pour le porter vers la connaissance. Se rappeler l'Allégorie de la Caverne, qui résume très bien cela. En réalité, sous prétexte de bien-être, on renonce à enseigner le savoir aux enfants, et c'est ainsi que s'opère un nivellement par le bas dont les enfants issus des milieux populaires seront les premières victimes (car ils ne pourront pas compter sur leurs parents pour leurs offrir des cours de soutien scolaire destinés à pallier les insuffisances de l'école).

Avatar du membre
karoline
Messages : 3163
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par karoline » 07 oct. 2015, 23:43:19

johanono » 07 Oct 2015, 23:23:45 a écrit :L'apprentissage est toujours une forme de violence, car il consiste à arracher l'enfant à la médiocrité de son milieu d'origine, pour le porter vers la connaissance. Se rappeler l'Allégorie de la Caverne, qui résume très bien cela. En réalité, sous prétexte de bien-être, on renonce à enseigner le savoir aux enfants, et c'est ainsi que s'opère un nivellement par le bas dont les enfants issus des milieux populaires seront les premières victimes (car ils ne pourront pas compter sur leurs parents pour leurs offrir des cours de soutien scolaire destinés à pallier les insuffisances de l'école).
Je pense qu'en France le niveau scolaire est très bon, mais au final, beaucoup de Français ont une mauvais souvenir de cette période de leur vie. Peut-être que cela a changé, je ne suis pas en mesure de le savoir, mais avoir accumulé beaucoup de savoirs et de connaissances encyclopédiques, sans avoir eu des émotions positives, cela apporte surtout des frustrations pour la suite.

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 18933
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par Golgoth » 08 oct. 2015, 06:55:38

L'apprentissage devient une violence, au départ tous les enfants ont envie d'apprendre. Et ont aussi besoin qu'on les sécurise en prenant des décisions pour eux.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12675
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par Baltorupec » 08 oct. 2015, 10:40:21

Personnellement, je regrette que l'apprentissage français consiste essentiellement en du avalage recrachage pendant 15 ans, sans avoir loisir de réellement apprendre. Il y a un équilibre a avoir, ni psychorigidité, ni laxisme.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Mewtow
Messages : 122
Enregistré le : 05 janv. 2015, 09:16:21

Re: Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par Mewtow » 08 oct. 2015, 10:53:21

C'est peut-être vrai qu'il y a pas mal de par cœur dans les cours français (sans pour autant que les élèves soient réellement cultivés à la sortie), mais à mon avis c'est plus ou moins obligatoire vu le niveau des élèves. Dans ma matière, je dois quand même faire réfléchir les élèves, et je dois avouer qu'à par quelques éléments, la majorité des élèves a de grosses difficultés ne serait-ce que pour faire des déductions de base. Ajoutez à cela des programmes incohérents, qui ne permettent pas de faire des liens entre les notions, et vous obtenez l'école française.

Mais maintenant, il est très difficile de réfléchir proprement sans avoir acquis de nombreuses connaissances : environ 50% de ce que l'on considère naïvement comme de l'intelligence ou des capacités de raisonnement provient en fait de l’organisation des connaissances en mémoire (en quantité mais aussi en qualité). On ne peut pas se passer d'une grande part de l'apprentissage conceptuel ou factuel actuellement transmis dans les classes. Et ce n'est pas forcément quelque chose de chiant : un bonne part de ce qu'on voit en cours est naturellement intéressant quand on le voit hors du milieu scolaire.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12675
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par Baltorupec » 08 oct. 2015, 11:13:20

Après, je n'ai pas été l'élève moyen. J'ai malgré tout encore le regret d'avoir l'impression que l'école a plus sapé mes capacités que développées.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
karoline
Messages : 3163
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par karoline » 10 oct. 2015, 22:54:42

Baltorupec » 08 Oct 2015, 11:13:20 a écrit :Après, je n'ai pas été l'élève moyen. J'ai malgré tout encore le regret d'avoir l'impression que l'école a plus sapé mes capacités que développées.
Malheureusement tu es bien l'élève moyen, ce que tu dis est malheureusement très courant.
Modifié en dernier par karoline le 11 oct. 2015, 19:45:15, modifié 1 fois.

Avatar du membre
johanono
Messages : 22833
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par johanono » 11 oct. 2015, 16:16:24

Baltorupec » Jeu 8 Oct 2015 - 10:40 a écrit :Personnellement, je regrette que l'apprentissage français consiste essentiellement en du avalage recrachage pendant 15 ans, sans avoir loisir de réellement apprendre. Il y a un équilibre a avoir, ni psychorigidité, ni laxisme.
Et bien peut-être sommes-nous passés d'un extrême à l'autre ?

Avatar du membre
hérisson
Messages : 259
Enregistré le : 13 sept. 2015, 15:34:06

Re: Ecole : la Suède, exemple à ne pas suivre

Message non lu par hérisson » 11 oct. 2015, 17:07:10

C'est vrai que l'apprentissage est une forme de violence en France . Nous parlons plus des erreurs de fonctionnement que de la partie brillante de chaque individu . Nous formons des élèves trop soumis , trop compétitifs . Cela engendre des êtres égoïstes qui ont enregistré des connaissances encyclopédiques . Les dernières réformes qui prévoient un renforcement des fondamentaux vont dans le bon sens . L'objectif de l'école n'est pas de gaver les élèves mais de leurs inculquer le plaisir d'apprendre . Actuellement , après avoir obtenu le diplôme , on a plutôt l'impression de sortir d'une prison .

L'Allemagne a un système beaucoup plus équilibré . Les enfants ont quartier libre l'après midi . Ils pratiquent une activité sportive et culturelle .
Organisation du temps de classe . Ailleurs , comment font-ils ?

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré