Carte scolaire : la marge de manœuvre limitée du gouvernement

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31756
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Carte scolaire : la marge de manœuvre limitée du gouvernement

Message non lu par politicien » 19 oct. 2015, 18:17:12

Bonjour,
La gauche va-t-elle tenir ses engagements en matière de mixité sociale dans les établissements scolaires ? Depuis le début du quinquennat, la mixité est affichée comme l’une des priorités gouvernementales. Après les attentats de janvier, cet engagement a été réaffirmé plus vigoureusement encore, afin, selon les mots du premier ministre, Manuel Valls, de lutter contre « l’apartheid territorial, social, ethnique » à l’œuvre dans les quartiers populaires.

Au ministère de l’éducation nationale, il s’agit donc de montrer que les choses avancent. Début novembre, la ministre, Najat Vallaud-Belkacem, doit faire un point sur les premières mesures concrètes visant à lutter contre la ségrégation scolaire, comme le révèle Libération dans son édition du lundi 19 octobre. L’une d’entre elles consistera à redéfinir les secteurs de recrutement des collèges. Elle sera expérimentée dans un certain nombre de départements volontaires la rentrée 2016.

Lire aussi : A l’école, le hasard ne crée jamais de mixité

Un sujet impopulaire par nature
Sur le papier, cette mesure existe déjà. Elle est inscrite dans la loi de refondation de l’école de 2013 ; elle fait l’objet d’un décret et d’une circulaire. Pourtant, aucun élu ne s’en était jusqu’alors emparé. Il faut dire que le sujet est politiquement sensible, impopulaire par nature. Quiconque ose s’y aventurer prend le risque de susciter l’opposition des parents et de se mettre à dos une partie de l’électorat.
« L’idée est d’avoir des collèges avec la même proportion d’élèves issus de milieux favorisés et défavorisés »

De quoi s’agit-il précisément ? Aujourd’hui, les élèves sont affectés dans les collèges selon leur secteur d’habitation. A un collège est rattaché un secteur. Des dérogations sont possibles, mais dans la limite des places disponibles, et moins de 10 % des demandes obtiennent satisfaction.

(...)

L'intégralité de cet article à lire sur Le Monde.fr
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
johanono
Messages : 22841
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Carte scolaire : la marge de manœuvre limitée du gouvernement

Message non lu par johanono » 19 oct. 2015, 19:11:36

Les acharnés de la mixité sociale ne comprennent pas et ne comprendront jamais qu'on ne forcera pas à vivre ensemble des gens qui ne veulent pas vivre ensemble. Affecter de force des élèves à un établissement ne pourra qu'encourager les parents à se tourner vers le privé.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50127
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Carte scolaire : la marge de manœuvre limitée du gouvernement

Message non lu par Nombrilist » 19 oct. 2015, 19:13:26

Pas forcément. Mais bon, ce qu'il faut surtout faire, c'est détruire ces maudites tours qui permettent trop de concentration d'une même communauté. Après ça, la carte scolaire imposée n'aura plus lieu d'être.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
johanono
Messages : 22841
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Carte scolaire : la marge de manœuvre limitée du gouvernement

Message non lu par johanono » 19 oct. 2015, 19:14:37

Tu prends le problème à l'envers, ça prouve que tu es comme tant d'autres : tu n'as pas compris que c'est l'immigration de masse qui pousse les gens à se regrouper en communautés.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50127
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Carte scolaire : la marge de manœuvre limitée du gouvernement

Message non lu par Nombrilist » 19 oct. 2015, 19:17:22

Non, je ne prends pas le problème à l'envers. Tu crèches là où tu as les moyens de crécher. Et ces grosses tours, qui sont souvent des HLM, sont les endroits les moins chers où se loger. Donc, tu y concentres de même niveaux de classe sociale.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23746
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Carte scolaire : la marge de manœuvre limitée du gouvernement

Message non lu par El Fredo » 19 oct. 2015, 19:23:57

La meilleure façon d'attirer les élèves favorisés dans ce genre d'établissement c'est d'y proposer des options innovantes, actuellement on fait le contraire en utilisant les options rares comme un moyen de déroger à la carte scolaire.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31756
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Carte scolaire : la marge de manœuvre limitée du gouvernement

Message non lu par politicien » 09 nov. 2015, 17:47:22

Bonjour,
FIGAROVOX/TRIBUNE - Alors qu'est relancée la question de la carte scolaire, Jean-Rémi Girard estime qu'au nom de la mixité, la suppression des enseignements d'excellence organisée par le ministère de l'Éducation nationale a accru la ségrégation par l'argent.

Jean-Rémi Girard est secrétaire national à la pédagogie du SNALC-FGAF.

En mettant sur le devant de la scène des expérimentations prévues par un texte que nous avons étudié en… mai 2014 (ça remonte!), la ministre relance la question de la carte scolaire. Cette fameuse carte scolaire, qu'on n'arrête pas d'assouplir, de réformer, de modifier, est là pour permettre une plus grande mixité sociale, garante, selon les «spécialistes», d'une meilleure réussite pour tous. En fait, les études sur le sujet ne sont pas aussi tranchées, qui parlent plutôt d'un léger effet négatif pour les meilleurs élèves, et d'un effet nul pour les élèves moyens.

Quelle est donc la dernière révolution de la carte scolaire en date? Il s'agit de créer des secteurs «multi-collèges». Par exemple, on aurait trois collèges sur un même secteur, et toutes les écoles du secteur enverraient leurs élèves non plus sur un unique collège, mais sur les trois, en veillant à la mixité sociale des trois collèges. Cela permettrait de ne pas avoir un collège accueillant majoritairement des publics favorisés, là où un autre serait «ghettoïsé».

L'idée, sur le papier, est séduisante — sauf en ce qui concerne l'impossible organisation de la mise en œuvre des nouveaux programmes de CM1-CM2-6e, qui sont, rappelons-le, sans repères annuels ou presque. À la marge, cela peut permettre d'améliorer certaines situations. Le souci, c'est qu'on ne résout en rien les vrais problèmes de départ. Le principal porte un nom: le privé sous contrat.

Réfléchissons deux secondes: on tente par tous les moyens d'améliorer la mixité sociale dans le système scolaire, mais, parallèlement, on entretient un autre système complètement dérogatoire, qui choisit ses élèves, et qui fait payer les familles pour cela.

(...)

http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2015 ... argent.php
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31756
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Carte scolaire : la marge de manœuvre limitée du gouvernement

Message non lu par politicien » 11 janv. 2016, 19:56:08

Bonjour,
Favoriser la mixité sociale dans les collèges, c’est l'objectif. Selon le ministère, 20 départements doivent mener des expériences à la rentrée 2016. Ce ne sera pas le cas….

En finir avec les collèges ghettos, c'était l'un des objectifs affichés par le gouvernement au lendemain des attentats de janvier 2015. Le 10 novembre, la ministre de l’Education Najat Vallaud-Belkacem annonçait des expérimentations pour favoriser la mixité sociale dès la rentrée 2016. Avec une liste de 17 départements "volontaires", de droite comme de gauche, prêts à tester la démarche sur un ou deux "territoires pilotes". L'idée phare? Créer des secteurs de recrutement communs à plusieurs collèges afin de mélanger davantage les enfants (aujourd'hui, chaque élève dépend, selon son adresse, d'un seul collège).

Deux mois plus tard, chacun avance avec une prudence de Sioux, conscient que tout ce qui touche à la carte scolaire, au devenir des enfants, reste un sujet ultrasensible. La liste des secteurs pilotes demeure donc confidentielle. Le ministère prévoit un point d'étape le 20 janvier avec le comité scientifique censé accompagner ces pionniers de la mixité. Tout sera rendu public fin janvier-début février. "On aura 25 à 30 territoires pilotes, six fois l'objectif initial", se félicite-t-on déjà rue de Grenelle, en annonçant trois départements de plus : la Vienne, la Marne et le Gard.

"C'est surréaliste, nous n'avons pas donné notre accord!"
Le JDD a donc questionné les 20 conseils départementaux, seuls compétents en matière de sectorisation. Premier constat : deux "volontaires" ne semblent pas au courant. La Marne, dirigée par la droite, tombe des nues : "C'est surréaliste, nous n'avons pas donné notre accord!" L'Indre-et-Loire, présidé par l'UDI, botte en touche : "Nous ne possédons pas assez d'éléments pour travailler à la mise en place d'un tel dispositif, susceptible de susciter chez les parents d'élèves de très vives réactions." Ailleurs, dans un département PS, on se présente comme un "désigné volontaire".

(...)

http://www.lejdd.fr/Societe/Education/C ... ges-767809
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6617
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Carte scolaire : la marge de manœuvre limitée du gouvernement

Message non lu par Nolimits » 12 janv. 2016, 08:15:49

C'est rigolo cette idée de "secteurs", c'est un peu comme un tirage au sort des gamins qu'on va "sacrifier" en les envoyant dans les collèges pourris.
J'aime beaucoup aussi la liste "confidentielle", secret-défense.
En même temps, je vois d'ici la réaction des parents (dont je fais parti...) quand tu recevras le courrier qui t'informe que dans le cadre de ce "test", ta gamine ira dans le joli collège plein de "mixité" au milieu...de la ZEP ! (ouf...le privé existe ! Mais c'est cool : ça renforce encore le différence entre ceux qui peuvent payer le privé à leurs gamins et...les sacrifiés )

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23746
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Carte scolaire : la marge de manœuvre limitée du gouvernement

Message non lu par El Fredo » 12 janv. 2016, 08:55:57

Et bien figure toi qu'on a dû changer notre fille aînée de collège au milieu de son année de 3e à cause de problèmes de harcèlement, elle est passée de notre collège de secteur hors ZEP à un collège de secteur ZEP, j'ai pu apprécier la différence en terme de qualité d'enseignement, d'encadrement et d'ambiance, du coup on a décidé de "sacrifier" nos deux autres filles qui iront elles aussi dans le collège ZEP.

Quant au privé, il y a à boire et à manger. Certains parents qui ne veulent pas envoyer leurs enfants dans le fameux collège ZEP choisissent de leur "offrir" le collège privé pas loin : drogue, harcèlement, résultats scolaires désastreux (pires résultats au DNB de l'agglomération rennaise), etc. Ah ça oui le privé c'est formidable, c'est vraiment une preuve d'amour de la part des parents.

Alors des réactions épidermiques comme la tienne c'est une bénédiction pour des gens comme moi, et je compte bien dessus de la part des autres parents de mon secteur pour faire de la place dans le collège ZEP ;)
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6617
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Carte scolaire : la marge de manœuvre limitée du gouvernement

Message non lu par Nolimits » 12 janv. 2016, 09:25:22

Déjà, pas cool pour ta gamine... :( Je suppose que ça dû être très très dur à vivre...
Ensuite (pour en revenir au sujet), on ne doit pas avoir les mêmes ZEP...(je rappelle, à toutes fins utiles, que j'habite dans le sud...). Pour y connaître des enseignants dans ces zones, on parle plus souvent de crachats pendant les cours, insultes, vitres de voitures cassées que "ambiance" et "encadrement".
Et enfin, le choix du privé n'est pas un choix mais une issue de secours si on veut envoyer ma gamine dans ces collèges pourris.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12675
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Carte scolaire : la marge de manœuvre limitée du gouvernement

Message non lu par Baltorupec » 12 janv. 2016, 09:31:50

Je suis de Normandie personnellement. Mon frère et ma soeur ont été en ZEP. A l'époque, c'était très très chaud. Ils s'en sont bien tirés mais ont ensuite souffert des préjugés des profs de lycée qui pensaient que puisqu'ils venaient d'un collège de ZEP, c'était forcément des idiots. Ils ont fait connaissance avec le caractère de ma soeur, et mon frère s'est bien défendu aussi. A l'époque, je n'étais pas diagnostiqué autiste, ils m'ont mis dans l'enseignement privé, c'était assez spécial. C'était correct, mais bon j'ai été dans une classe spéciale enfant précoces, et sur ce "spéciale enfant précoces", il y a à dire.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 18933
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Carte scolaire : la marge de manœuvre limitée du gouvernement

Message non lu par Golgoth » 12 janv. 2016, 12:13:39

Nolimits » Mar 12 Jan 2016 - 09:25 a écrit :Déjà, pas cool pour ta gamine... :( Je suppose que ça dû être très très dur à vivre...
Ensuite (pour en revenir au sujet), on ne doit pas avoir les mêmes ZEP...(je rappelle, à toutes fins utiles, que j'habite dans le sud...). Pour y connaître des enseignants dans ces zones, on parle plus souvent de crachats pendant les cours, insultes, vitres de voitures cassées que "ambiance" et "encadrement".
Et enfin, le choix du privé n'est pas un choix mais une issue de secours si on veut envoyer ma gamine dans ces collèges pourris.
En fait le terme ZEP regroupe de très nombreuses réalités et un même établissement peut aussi changer très vite suivant l'encadrement. Un principal à la kon peut tout foutre en l'air en deux deux par exemple.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré