APB : ces frontières géographiques et symboliques qui pèsent sur l’orientation des jeunes

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31423
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

APB : ces frontières géographiques et symboliques qui pèsent sur l’orientation des jeunes

Message non lu par politicien » 18 mars 2017, 18:42:22

Bonjour,
Les lycéens ont jusqu’à lundi 20 mars pour formuler leurs voeux d’études supérieures sur Admission post-bac. Des choix du ressort de chacun, mais sur lesquels pèsent le lieu et le milieu d’où l’on est issu.

Depuis le 20 janvier et jusqu’à lundi 20 mars, les élèves de terminale doivent saisir leurs vœux d’orientation sur la plate-forme Admission post-bac (APB 2017), passage désormais quasi obligé pour s’inscrire dans l’enseignement supérieur. Mais, derrière les quelques clics qui leur ouvriront – ou pas – les portes du cursus choisi, leur choix aura été travaillé par des années de représentations et de stéréotypes, indémêlable stratification d’arguments de raison et d’émotions, d’ethos familial, social, géographique… Même les frontières symboliques les plus apparentes ne suffisent pas toujours à expliquer pourquoi un jeune – et sa famille, et ses enseignants – préférera des études techniques courtes à une classe préparatoire aux grandes écoles, une école de commerce privée à 8 000 euros l’an à une filière universitaire quasi gratuite , quand bien même ces diverses offres, si l’on en croit les brochures officielles comme le sens commun, semblent irréalistes.

(...)

Que les leviers qui permettent à des jeunes de s’imaginer un futur qui contredit l’assignation que leur promet la sociologie ont peu à voir avec le niveau scolaire et tout à voir avec des attitudes que l’école serait bien inspirée de placer au cœur de sa mission – travailler la confiance en soi, le savoir-être et pas seulement les savoirs et les savoir-faire. Que bien des enseignants sont pleinement conscients des stéréotypes qu’ils colportent et imposent bien malgré eux « pour le bien des élèves », faute d’une formation au conseil en orientation digne de ce nom, et qu’ils en souffrent.

(...)

http://www.lemonde.fr/campus/article/20 ... 1489855382

Lire aussi : APB : une région, trois façons d’envisager son futur

Lire aussi : Lycées des villes, lycées des champs : des choix d’études supérieures bien différents

Lire aussi : APB : quand les préjugés font bifurquer l’avenir des jeunes
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Gis
Messages : 4921
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Re: APB : ces frontières géographiques et symboliques qui pèsent sur l’orientation des jeunes

Message non lu par Gis » 23 mars 2017, 23:34:59

un petit lien qui peut être utile : http://etudiant.aujourdhui.fr/etudiant/ ... t-bac.html

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré