Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50346
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par Nombrilist » 13 juil. 2017, 09:49:45

Papibilou a écrit :
13 juil. 2017, 09:47:51
Demain_Sera_Meilleur a écrit :
12 juil. 2017, 23:00:27

... il serait plus simple de supprimer le baccalauréat et d'instaurer une sélection par examen ou concours pour chacune des filières universitaires de France.
Je pense que sanctionner la fin des études secondaires par le bac est une bonne chose et peut rester, mais ne doit plus servir à une sélection d'entrée en fac.
Le BAC n'a jamais servi de moyen de sélection pour entrer où que ce soit.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Heleth
Messages : 619
Enregistré le : 30 mars 2017, 11:01:24

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par Heleth » 13 juil. 2017, 10:09:03

Papibilou a écrit :
13 juil. 2017, 09:47:51
Je pense que sanctionner la fin des études secondaires par le bac est une bonne chose et peut rester, mais ne doit plus servir à une sélection d'entrée en fac.
Sur ce point je suis d'accord. L'entrée dans le supérieur doit être plus restreinte. Une personne qui a son bac à "l'arrache" n'a rien à faire dans le supérieur. Les bacs professionnels doivent être plus "professionnalisant" et s'arrêter là. Les bacs techniques devraient se voire réserver l'accès aux filières courtes du supérieur (BTS, IUT). Pour les filières générales, les moins bons devraient "revenir en arrière" vers les filières du bac technique ou pro. Je serais tenté de dire "pas de mention, pas d'études supérieures" et jamais quelqu'un passé par les repêchage ne devrait aller dans le supérieur.

Heleth
Messages : 619
Enregistré le : 30 mars 2017, 11:01:24

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par Heleth » 13 juil. 2017, 10:13:52

Nombrilist a écrit :
13 juil. 2017, 09:49:45
Le BAC n'a jamais servi de moyen de sélection pour entrer où que ce soit.
Le terme "sélection" n'est pas le bon. Le bac est un "sésame" qui donne droit d'entrée à la fac quel que soit la façon dont vous l'avez obtenu.

Papibilou
Messages : 5472
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par Papibilou » 13 juil. 2017, 12:38:03

Nombrilist a écrit :
13 juil. 2017, 09:49:45

Le BAC n'a jamais servi de moyen de sélection pour entrer où que ce soit.
Bien sûr que si. Quand il y avait 50% de reçus, la première année de fac n'avait pas le caractère sélectif quelle a aujourd'hui.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17235
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par Jeff Van Planet » 13 juil. 2017, 17:26:34

Demain_Sera_Meilleur a écrit :
12 juil. 2017, 23:00:27
Jeff Van Planet a écrit :
12 juil. 2017, 20:10:28
Personnellement je pense que l'on devrait arrêter le bac (avec sa moyenne de plusieurs matières) pour le faire matières par amtières, chacunes avec sa propre moyenne. Après que les fac sélectionnent selon la matière qui les intéressent.
Si l'idée est intéressante sur le papier, il serait plus simple de supprimer le baccalauréat et d'instaurer une sélection par examen ou concours pour chacune des filières universitaires de France.
le problème de cette "solution" est qu'elle oblige l'élève à faire un examen par fac à la quelle il concours.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Demain_Sera_Meilleur
Messages : 324
Enregistré le : 03 juil. 2016, 16:10:17

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par Demain_Sera_Meilleur » 13 juil. 2017, 21:34:32

Jeff Van Planet a écrit :
13 juil. 2017, 17:26:34
le problème de cette "solution" est qu'elle oblige l'élève à faire un examen par fac à la quelle il concours.
Cela fait un entraînement pour la sélection en master qui vient après la L3, ou pour les concours de grandes écoles.
Dans la vie, il faut savoir choisir, c'est une des composantes de la maturité.

Quant au risque de dérive vers un classement des filières entre universités... il existe déjà, sans système de sélection ^^

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17235
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par Jeff Van Planet » 14 juil. 2017, 08:59:53

Demain_Sera_Meilleur a écrit :
13 juil. 2017, 21:34:32
Jeff Van Planet a écrit :
13 juil. 2017, 17:26:34
le problème de cette "solution" est qu'elle oblige l'élève à faire un examen par fac à la quelle il concours.
Cela fait un entraînement pour la sélection en master qui vient après la L3, ou pour les concours de grandes écoles.
Dans la vie, il faut savoir choisir, c'est une des composantes de la maturité.

Quant au risque de dérive vers un classement des filières entre universités... il existe déjà, sans système de sélection ^^
tu ne te rends même pas compte de l'impossibilité de ce que tu proposes. Tu sais que s'il y a 500 places et 5 000 qui essayent de rentrer il y aura 4 500 recalés. Du coup ces 4 500 devront faire aussi le concours d'autres facs, sinon ils se retrouveront sans rien.
Sans parler du faite que plusieurs facs peuvent organiser en même temps l'examen d'entrée. Ce n'est pas une question de choisir pour être adulte, c'est une question de réalisme et de pragmatisme.

Et dit au passage, j'ai vécu dans un pays qui s'organise comme je le propose, voilà pouruqoi, par pragmatisme, je pense que c'est la meilleur solution.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50346
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par Nombrilist » 14 juil. 2017, 11:01:03

Ou alors, les facs peuvent sélectionner comme ça se fait déjà: sur la base des notes obtenues en seconde, première et terminale (1er trimestre). Pas besoin d'organiser 350 concours de 5000 participants chaque. Mais si toutes les FACs font cela, alors le BAC devient totalement inutile.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
omega95
Messages : 4242
Enregistré le : 10 juin 2013, 20:43:07
Compte Twitter : shaidhulud
Localisation : Picardie

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par omega95 » 14 juil. 2017, 11:19:59

@Nombrilist Sauf qu'un 15 dans un obscure lycée de campagne ne signifie absolument pas la même chose qu'un 15 dans un lycée style Louis le grand... Votre solution implique que le système de notation et le niveau de formation des élèves de TOUS les lycées de France soit exactement les mêmes, ce qui n'est malheureusement pas le cas.
Le principe de base d'un examen national est justement que tous le monde planche sur un sujet commun et est corrigé par un autre que son prof habituel... Le système n'est certes pas parfais, mais il est plus juste (ou moins injuste, comme vous préférez).
Ne mens pas, ne voles pas, ne triches pas, les gouvernements n'aiment pas la concurrence
> Les dormeurs doivent se réveiller ! >L'Etat ne veut pas notre bien, il veut nos biens !
NOUS CITOYENS / Pour les votes Blancs !

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17235
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par Jeff Van Planet » 14 juil. 2017, 11:23:57

@Nombrilist
voilà pourquoi je pense que les facs devraient se baser sur le bac, ou au pire sur les notes à 50% et le bac pour les autres 50%.
Mais surtout arrêter le bac "forfaits" (*) pour passer à un bac matière par matière. Par exemple qu'est-ce que la fac de biologie a à faire des notes de français? c'est surtout biologie et chimie qui les intéressent. Pour d'autres cursus l'intérêt serait d'avoir des bons élèves en physique et chimie, pour d'autre maths et économie, pour d'autres se serait anglais et français.... bref, je ne vais faire toute la liste^^


(*)désolé j'ai pas de meilleurs mot pour décrire le bac comme il est actuellement.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

En ligne
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50346
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par Nombrilist » 14 juil. 2017, 12:11:58

Pour examiner des dossiers, il faut du temps. C'est pour cela que la sélection ne se fait pas sur les notes du BAC, qui sont elles obtenues même pas 2 mois avant la rentrée.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Demain_Sera_Meilleur
Messages : 324
Enregistré le : 03 juil. 2016, 16:10:17

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par Demain_Sera_Meilleur » 14 juil. 2017, 13:37:40

Jeff Van Planet a écrit :
14 juil. 2017, 08:59:53

tu ne te rends même pas compte de l'impossibilité de ce que tu proposes. Tu sais que s'il y a 500 places et 5 000 qui essayent de rentrer il y aura 4 500 recalés. Du coup ces 4 500 devront faire aussi le concours d'autres facs, sinon ils se retrouveront sans rien.
Sans parler du faite que plusieurs facs peuvent organiser en même temps l'examen d'entrée. Ce n'est pas une question de choisir pour être adulte, c'est une question de réalisme et de pragmatisme.

Et dit au passage, j'ai vécu dans un pays qui s'organise comme je le propose, voilà pouruqoi, par pragmatisme, je pense que c'est la meilleur solution.
Déjà, faut remettre les choses en perspective, toutes les filières ne s'apparent pas à médecine ou droit. En général, quand vous 1000 inscrits en province, c'est assez rare et ça se limite à médecine (environ 3000), droit (entre 1000 et 4000), psychologie (1000) et sciences. Voilà les quatre grosses filières de recrutement à l'université.

Par ailleurs, le pragmatisme, c'est aussi s'inscrire dans plusieurs universités si l'on n'est pas sûr d'obtenir ce que l'on veut.

Pour la question du timing des concours, ça peut faire l'objet d'une harmonisation au niveau national.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17235
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par Jeff Van Planet » 14 juil. 2017, 16:03:33

Nombrilist a écrit :
14 juil. 2017, 12:11:58
Pour examiner des dossiers, il faut du temps. C'est pour cela que la sélection ne se fait pas sur les notes du BAC, qui sont elles obtenues même pas 2 mois avant la rentrée.
et pourtant ça existe ailleurs.

---------------------
Demain_Sera_Meilleur a écrit :
14 juil. 2017, 13:37:40
Jeff Van Planet a écrit :
14 juil. 2017, 08:59:53

tu ne te rends même pas compte de l'impossibilité de ce que tu proposes. Tu sais que s'il y a 500 places et 5 000 qui essayent de rentrer il y aura 4 500 recalés. Du coup ces 4 500 devront faire aussi le concours d'autres facs, sinon ils se retrouveront sans rien.
Sans parler du faite que plusieurs facs peuvent organiser en même temps l'examen d'entrée. Ce n'est pas une question de choisir pour être adulte, c'est une question de réalisme et de pragmatisme.

Et dit au passage, j'ai vécu dans un pays qui s'organise comme je le propose, voilà pouruqoi, par pragmatisme, je pense que c'est la meilleur solution.
Déjà, faut remettre les choses en perspective, toutes les filières ne s'apparent pas à médecine ou droit. En général, quand vous 1000 inscrits en province, c'est assez rare et ça se limite à médecine (environ 3000), droit (entre 1000 et 4000), psychologie (1000) et sciences. Voilà les quatre grosses filières de recrutement à l'université.

Par ailleurs, le pragmatisme, c'est aussi s'inscrire dans plusieurs universités si l'on n'est pas sûr d'obtenir ce que l'on veut.

Pour la question du timing des concours, ça peut faire l'objet d'une harmonisation au niveau national.
Voilà exactement ce qui rend les examens fait par les facs impossible à mettre en pratique. Comment pourrait-je être à 3 endroits en même temps pour faire 3 concours d'entrés dans 3 facs?
Sans parler de la pression décuplée.

Non, le mieux c'est de continuer avec des examens nationaux mais de ne pas faire un examen qui soit une moyenne de tout et n'importe quoi.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Demain_Sera_Meilleur
Messages : 324
Enregistré le : 03 juil. 2016, 16:10:17

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par Demain_Sera_Meilleur » 14 juil. 2017, 16:19:10

Jeff Van Planet a écrit :
14 juil. 2017, 16:03:33
Voilà exactement ce qui rend les examens fait par les facs impossible à mettre en pratique. Comment pourrait-je être à 3 endroits en même temps pour faire 3 concours d'entrés dans 3 facs?
Sans parler de la pression décuplée.

Non, le mieux c'est de continuer avec des examens nationaux mais de ne pas faire un examen qui soit une moyenne de tout et n'importe quoi.
Avez-vous lu ma dernière phrase ? Lorsque vous êtes étudiants, je ne pense pas que vous vous inscriviez en faculté de science, de lettres et de droit. Vous faites un choix de secteur !

Le comité d'harmonisation pourrait très bien faire un calendrier des concours d'entrée par région : par exemple, dans le Grand-est, il pourrait très bien y avoir la session de concours de droit du 20 au 25 juin à Nancy, du 26 au 30 juin à Strasbourg, du 1 er juillet au 5 juillet à Reims...
Les logements étudiants pourraient alors être plus largement être attribués en fonction des conditions de ressources, les plus éloignés de la ville et les moins aisés étant prioritaires.

Et si vous voulez passer le concours de Sorbonne qui a lieu en même temps que Nancy, eh bien, il faut choisir.

Quant à la pression "décuplée", c'est un apprentissage à la vie réelle universitaire. Elle a profondément changé depuis cette année : désormais, il faut se faire sélectionner pour chaque master, des plus mauvais masters aux masters les plus réputés. Que croyez-vous qu'il se passe pour des étudiants qui n'ont jamais été confronté à la pression et qui se sont contentés de suivre un chemin bien tranquille ? Eh bien, là, ils sont déboussolés et ont peur de ne pas pouvoir poursuivre leurs études.

Si on leur apprenait dès la fin du lycée qu'on peut échouer à être pris quelque part et que pourtant votre avenir (ou votre vie, pour les plus anxieux) n'est pas foutue, ce serait positif.

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 17235
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: Bac 2017 : 78,6 % d’admis avant les épreuves de rattrapage, un chiffre en baisse

Message non lu par Jeff Van Planet » 14 juil. 2017, 16:59:12

Oui j'ai lu la dernière phrase, mais je ne pense pas que ce soit une solution.

Et même en choisissant un secteur, il n'y a pas qu'une fac de médecine dans tout le pays, même dans les départements on en trouve plusieurs, et les étudiants ne peuvent pas être à deux facs en même temps pour faire deux examens en même temps.
Et aussi on ne mets pas touts nos oeufs dans le même panier: on peut essayer de rentrer en même temps en économie, en gestion et en finance internationale.
Sans parler des différentes facs, il ne faut pas se leurer, comme je l'ai dit j'ai fait une partie de ma scolarité dans un autre pays, plus particulièrement mon collège et lycée. Dans ce pays il y avait la sélection par note du bac, en fait une moyenne 50/50 bac plus note de l'année.
L'entrée en fac se passait de cette façon: une période de pré-inscriptions où tout le monde s'inscrit, puis ces pré-inscrits sont mis sur la liste d'entrée selon leurs notes (la plus haute étant le premier) et on fait entrer les X premiers.
Sachant qu'on risque de ne pas être pris dû à nos notes, il vaut mieux s'inscrire sur plusieurs facs. C'est un système qui existe et qui est viable, même s'il a ses mauvais coté.


Par contre faire un concours par fac est tellement irréalisable. Déjà à cause de la mobilité (présence à plusieurs endroits, coûts, examens à répétitions) et oblige à se focaliser sur une seule filière et non sur plusieurs.
Franchement quand je fais la liste des mauvais cotés face aux bons, je me retrouve avec plus de négatif.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré