Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50208
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par Nombrilist » 30 août 2017, 21:33:59

L'enseignement supérieur, c'est la recherche, c'est la même chose. Tu trouves qu'on cherche trop ?
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12680
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par Baltorupec » 30 août 2017, 21:35:22

asterix a écrit :
30 août 2017, 21:16:58
A tous les intervenants: c'est un plaisir de vous lire!

Je crois que nous sommes très nombreux à partager, plus ou moins, les constats et les solutions.

Juste rajouter que le carriérisme effréné des parents hommes ou femmes, est souvent une entrave au bon déroulement d'une éducation. Alors non, il ne s'agit pas de remettre les femmes au foyer, bien que lorsqu'elles l'étaient, les enfants étaient mieux éduqués, et le tissus social du pays bien plus serré, plus spontané, moins étatique. Mais par contre, puisqu'il est aisé de voir la baisse de la bonne éducation parallèlement à l'accès au travail des femmes, pourquoi ne pas y réfléchir, et plus qu'un congé parental, organiser les choses pour que, comme en Allemagne, un des 2 parents puisse mettre sa carrière en veilleuse sans dommage.
Il est vrai qu'en Allemagne, ce sont surtout les femmes qui renoncent à une carrière continue, par culture luthérienne ou germanique parait il. Mais pourquoi pas les hommes!

Je pense qu'il faut explorer cela aussi. Nul doute que l'efficacité sera supérieure au dédoublement des classes. En 1966/70, nous étions 25 et plus par classe, et ça roulait parfaitement. Plus l'autorité est établie, plus le niveau des classes est correct, plus le nombre peut être large, avec bien sur des limites évidentes. Rétablir l'autorité et le calme crée une réaction en chaîne qui démarre par la concentration possible de l'élève et se termine par une assimilation plus complète. Plus l'élève sait, plus il a le goût d'apprendre.

Dans les années 60/70, il y avait aussi un autre aspect: 35% de la population était non salariée, donc entrepreneuriale, sous forme généralement "d'entreprise-famille". Ce taux de 35% était justifié par la présence de nombreux commerçants ou artisans, mais surtout par de nombreux paysans. Ce contexte était favorable à l'aguerrissement des enfants, et à la construction, très tôt, d'une idée réelle de la vie active, parce que contact quotidien avec l'adulte et son travail, avec la nature ou le contexte urbain, sans herbe ni cocaïne. Même les enfant de salariés de l'industrie et des services savaient parfaitement ce que faisaient leur parents, et avaient vu leurs parents au travail, dans les locaux du travail, au moins une fois. Ils tentaient d’ailleurs généralement d'en être fier.

Matière à réflexion!... il y a autre chose que les classes et le budget à dédoubler! Ce qui parait moderne est parfois "has been" par nature, notre époque n'a pas finit de s'en apercevoir!
Mouais pour avoir de la famille en Allemagne, elle trouve la situation très lourde pour les femmes. Sans compter que ça a provoqué une natalité quasi nulle. Sans compter la culture de l'enfant roi qui semble y régner encore plus.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Francis_15
Messages : 3593
Enregistré le : 04 oct. 2016, 12:29:58

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par Francis_15 » 30 août 2017, 21:48:42

Nombrilist a écrit :
30 août 2017, 21:33:59
L'enseignement supérieur, c'est la recherche, c'est la même chose. Tu trouves qu'on cherche trop ?
Je trouve que c'est aux entreprises de s'en occuper du moins d'en prendre leur part, l'état les a trop assisté, il ne me semble pas que dans les autres pays où la recherche est pointue ce soit l'état qui s'occupe essentiellement de la formation.

Je mets juste un bémol sur la recherche médicale, qui étant d'intérêt public doit rester soutenue par l'état.

Avatar du membre
asterix
Messages : 845
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par asterix » 30 août 2017, 21:55:03

Baltorupec a écrit :
30 août 2017, 21:35:22

Mouais pour avoir de la famille en Allemagne, elle trouve la situation très lourde pour les femmes. Sans compter que ça a provoqué une natalité quasi nulle. Sans compter la culture de l'enfant roi qui semble y régner encore plus.
Je connais aussi très bien l'Allemagne, et ce n'est pas faux. Mais le problème est d'ordre "matérialiste" à mon avis. L'Allemand et le confort... un gosse ça fait du bruit et ça salit tout. On en fait un, seulement si Monsieur gagne assez pour Madame, mais aussi assez pour faire taire le morveux, gavé de litres de glaces et de bonbons gélatineux. Je caricature pour aller plus vite. :D
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50208
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par Nombrilist » 30 août 2017, 21:55:53

Toute la recherche publique est d'intérêt publique (création de connaissances fondamentales) et intéresse peu le privé, car la recherche française est très fondamentale et très peu applicable.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Demain_Sera_Meilleur
Messages : 322
Enregistré le : 03 juil. 2016, 16:10:17

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par Demain_Sera_Meilleur » 30 août 2017, 21:58:41

Francis_15 a écrit :
30 août 2017, 21:48:42
Je trouve que c'est aux entreprises de s'en occuper du moins d'en prendre leur part, l'état les a trop assisté, il ne me semble pas que dans les autres pays où la recherche est pointue ce soit l'état qui s'occupe essentiellement de la formation.

Je mets juste un bémol sur la recherche médicale, qui étant d'intérêt public doit rester soutenue par l'état.
La part du financement public dans la recherche ne cesse de diminuer depuis près de 20 ans.
Les quelques thésards que j'ai connus (je suis encore un peu jeune pour en connaître plein) qui étaient dans le domaine des sciences physiques/chimiques etc travaillaient tous pour des projets privés.

Enfin, la recherche soutenue par l'Etat, c'est souvent de la recherche fondamentale, qui rapporte peu. Sans elle, le privé n'avance pas, ou alors ça lui coûtera beaucoup, beaucoup plus cher. Où est la rentabilité ?

Avatar du membre
asterix
Messages : 845
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par asterix » 30 août 2017, 22:00:46

Francis_15 a écrit :
30 août 2017, 21:48:42
Nombrilist a écrit :
30 août 2017, 21:33:59
L'enseignement supérieur, c'est la recherche, c'est la même chose. Tu trouves qu'on cherche trop ?
Je trouve que c'est aux entreprises de s'en occuper du moins d'en prendre leur part, l'état les a trop assisté, il ne me semble pas que dans les autres pays où la recherche est pointue ce soit l'état qui s'occupe essentiellement de la formation.

Je mets juste un bémol sur la recherche médicale, qui étant d'intérêt public doit rester soutenue par l'état.
:ok:
Il y a des pays ou le partenariat université / entreprise permet de rémunérer l'étudiant dans un système "par alternance", et soulage terriblement l'état pour une qualité de recherche absolument remarquable.

Le PDG de la banque HSBC est un ancien "apprenti" (étude par alternance), comme 85% des Suisses.

Ma fille fait une thèse en bio toxicologie au Québec: elle a un salaire, et non une bourse.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 845
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par asterix » 30 août 2017, 22:03:18

Demain_Sera_Meilleur a écrit :
30 août 2017, 21:58:41


Enfin, la recherche soutenue par l'Etat, c'est souvent de la recherche fondamentale, qui rapporte peu. Sans elle, le privé n'avance pas, ou alors ça lui coûtera beaucoup, beaucoup plus cher. Où est la rentabilité ?
Bien sur qu'il faut ce socle. Mais le CNRS ne fait pas toujours dans le fondamental, c'est moins qu'on puisse dire. Mais la part de "fondamental" qu'il exerce est absolument précieuse.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50208
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par Nombrilist » 30 août 2017, 22:09:46

asterix a écrit :
30 août 2017, 22:00:46
Francis_15 a écrit :
30 août 2017, 21:48:42
Nombrilist a écrit :
30 août 2017, 21:33:59
L'enseignement supérieur, c'est la recherche, c'est la même chose. Tu trouves qu'on cherche trop ?
Je trouve que c'est aux entreprises de s'en occuper du moins d'en prendre leur part, l'état les a trop assisté, il ne me semble pas que dans les autres pays où la recherche est pointue ce soit l'état qui s'occupe essentiellement de la formation.

Je mets juste un bémol sur la recherche médicale, qui étant d'intérêt public doit rester soutenue par l'état.
:ok:
Il y a des pays ou le partenariat université / entreprise permet de rémunérer l'étudiant dans un système "par alternance", et soulage terriblement l'état pour une qualité de recherche absolument remarquable.

Le PDG de la banque HSBC est un ancien "apprenti" (étude par alternance), comme 85% des Suisses.

Ma fille fait une thèse en bio toxicologie au Québec: elle a un salaire, et non une bourse.
Des PPP, il y en a aussi en France.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Francis_15
Messages : 3593
Enregistré le : 04 oct. 2016, 12:29:58

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par Francis_15 » 30 août 2017, 22:11:08

Demain_Sera_Meilleur a écrit :
30 août 2017, 21:58:41
La part du financement public dans la recherche ne cesse de diminuer depuis près de 20 ans.
Il n'empêche qu'elle est toujours supérieure à celle consacrée au primaire ou au collège, alors qu'elle concerne moins de gens.
Demain_Sera_Meilleur a écrit :
30 août 2017, 21:58:41
Enfin, la recherche soutenue par l'Etat, c'est souvent de la recherche fondamentale, qui rapporte peu. Sans elle, le privé n'avance pas, ou alors ça lui coûtera beaucoup, beaucoup plus cher. Où est la rentabilité ?
C'est l'état qui doit faire des économies je te rappelle pour qu'on puisse baisser les charges sur les entreprises. Si le privé veut de la recherche qu'il la finance ou qu'il aille au diable. Y'en a marre de payer des impôts pour assister les entreprises qui n'en n'ont pas besoin et qui sont toujours en train de râler que l'état ne forme pas bien.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23044
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par johanono » 30 août 2017, 23:48:14

C'est quand même décevant de devoir, une fois encore, réduire le débat sur notre système scolaire à une question de moyens...

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50208
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par Nombrilist » 31 août 2017, 07:36:18

Si on veut des classes de 12, on parle forcément de moyens. Par ailleurs, je n'ai pas ma réponse à ma question. De quelle augmentation parle-t-on (corrigée de l'inflation, bien sur).
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23044
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par johanono » 31 août 2017, 09:47:44

Le ministre a annoncé une hausse du budget. On n'en sait pas plus sur les modalités exacte de cette augmentation. Mais il est regrettable que le ministre reprenne à son compte cette antienne. J'aurais préféré l'entendre dire que l’Éducation nationale est déjà très bien dotée en France et qu'il n'y a pas besoin de moyens supplémentaires pour améliorer ce qui doit l'être.

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 12680
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par Baltorupec » 31 août 2017, 10:02:42

Dans les faits, on a des classes bien chargées, surtout dans le primaire. A voir si le budget est utilisé de façon optimale.

L'enseignement reste la clés de voûte d'une nation moderne avec la police et la justice.
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Heleth
Messages : 589
Enregistré le : 30 mars 2017, 11:01:24

Re: Le budget de l'Éducation nationale va augmenter et franchir la barre des 50 milliards d'euros

Message non lu par Heleth » 31 août 2017, 10:58:17

Nombrilist a écrit :
31 août 2017, 07:36:18
Si on veut des classes de 12, on parle forcément de moyens. Par ailleurs, je n'ai pas ma réponse à ma question. De quelle augmentation parle-t-on (corrigée de l'inflation, bien sur).
Les moyens pour les classes de 12 en cours élémentaire sont essentiellement fournis par les communes (locaux et mobilier). L'EN ne fourni que les instits. Si on met en parallèle la suppression de la taxe d'habitation, on se retrouve avec une pression supplémentaire sur les communes.

La très grande majorité du budget de l'éducation nationale part en traitement des enseignants de tous niveaux (de l'instit au professeur d'université) sans oublier tous les administratifs invisibles qui se cachent dans les inspections académiques et les antennes du ministère.

L'article parle de recrutement et de hausse des salaires donc une bonne partie de l'augmentation devrait partir la dedans. Pour le reste il faudra avoir les chiffres détaillés de l'EN.

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré