Le gouvernement dévoile les nouvelles modalités d’entrée à la fac

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31424
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Le gouvernement dévoile les nouvelles modalités d’entrée à la fac

Message non lu par politicien » 30 oct. 2017, 21:45:55

Le gouvernement dévoile les nouvelles modalités d’entrée à la fac

30 oct. 2017, 05:22:28

Orientation plutôt que sélection ? Le gouvernement dévoile lundi matin son plan sur l’entrée à l’université, axé sur l’accompagnement des bacheliers dans leur choix d'études supérieures, au terme de…

Image



Orientation plutôt que sélection ? Le gouvernement dévoile lundi matin son plan sur l’entrée à l’université, axé sur l’accompagnement des bacheliers dans leur choix d’études supérieures, au terme de plusieurs mois de concertation pour réformer un système à bout de souffle. Des filières engorgées contraintes de recruter par tirage au sort quand d’autres sont délaissées, une plateforme informatique d’orientation (APB, pour admission post-bac) totalement saturée et, en bout de ligne, un taux d’échec de près de 60% en première année de fac.


Face aux failles criantes du système actuel, la ministre de l’Enseignement supérieur Frédérique Vidal a cherché l’équilibre entre la nécessité de réformer les modalités d’accès à l’université sans toutefois instaurer une sélection, «chiffon rouge» pour de nombreuses organisations syndicales, étudiantes et de parents d’élèves, attachées au principe historique d’accès pour tous à l’enseignement supérieur par le baccalauréat. La semaine dernière, la ministre a esquissé la philosophie de son plan, qu’elle présentera avec le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, et le Premier ministre, Edouard Philippe.


A lire aussi.Sélection à l’université : l’opinion bouge, même chez les jeunes


«L’idée n’est pas de dire "oui" ou "non" comme dans les filières sélectives mais de répondre plutôt "oui" ou "oui mais"», a-t-elle expliqué dans un entretien à L’Obs paru jeudi: «Dans ce nouveau système, soit le lycéen dispose des compétences nécessaires pour suivre les cours auxquels il veut s’inscrire. Soit certaines bases ne sont pas acquises et dans ce cas, nous pourrions lui proposer un accompagnement spécifique».

(...)

La plateforme APB avait concentré toutes les critiques sur les manquements structurels des modalités d’entrée à l’université.

LIBERATION avec AFP

Article complet sur http://www.liberation.fr/france/2017/10 ... ac_1606705
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le gouvernement dévoile les nouvelles modalités d’entrée à la fac

Message non lu par Nombrilist » 30 oct. 2017, 21:55:28

Au moins ils essaient quelque chose. Mais bon, si chaque prof doit donner son appréciation sur chacun des 12 vœux de chacun de ses 150 étudiants qu'il ne connaît pour la plupart absolument pas, ça va faire beaucoup de paperasse pour un résultat à mon avis proche du nul.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Logos
Messages : 792
Enregistré le : 08 déc. 2015, 22:40:59

Re: Le gouvernement dévoile les nouvelles modalités d’entrée à la fac

Message non lu par Logos » 31 oct. 2017, 01:47:03

Je ne sais pas maintenant mais il y a 15 ans les "Bac non adaptés" n'étaient qu'une petite minorité en Fac.
Ce n'est pas leur disparition qui aurait fait fondre les effectifs et les taux d'échec en premières années.
L'accompagnement, même des lycéens "bien orientés" en auraient besoin !

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49853
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Le gouvernement dévoile les nouvelles modalités d’entrée à la fac

Message non lu par Nombrilist » 31 oct. 2017, 07:41:21

Non, mais 40% de défection avant la L3, tu te rends compte ? C'est graaaave. A la poubelle ces jeunes de 17-18 ans qui ne savent pas ce qu'ils veulent.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
johanono
Messages : 21850
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Le gouvernement dévoile les nouvelles modalités d’entrée à la fac

Message non lu par johanono » 31 oct. 2017, 08:21:23

Le système actuel ne donne clairement pas satisfaction. Il y a deux problèmes.

Tout d'abord, l'énorme taux d'échec au cours des deux premières années montre que de nombreux jeunes n'ont pas le niveau pour aller à la fac (malgré le fait d'avoir eu le bac), ou alors qu'ils s'engagent dans des filières ne correspondant pas vraiment à leurs compétences.

Et pour ceux qui passent le cap des deux premières années et arrivent à obtenir un Masters, se pose une autre difficulté : ils sont, pour beaucoup, diplômés dans des filières qui n'offrent pas de débouchés professionnels, et n'arrivent donc pas à trouver un travail avec leur diplôme fraichement obtenu.

Je ne vois pas d'autre solution que d'instaurer une forme de sélection à l'entrée de l'université. Mais cela implique de briser un tabou, et le gouvernement ne semble pas prêt à cela. On peut saluer les bonnes intentions du gouvernement, qui semble désireux d'améliorer le système actuel, mais il est à craindre que les mesures proposées ne débouchent sur une nouvelle usine à gaz sans grande efficacité.

Avatar du membre
mordred
Messages : 7212
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: Le gouvernement dévoile les nouvelles modalités d’entrée à la fac

Message non lu par mordred » 31 oct. 2017, 11:47:32

On va à la FAC parce qu'il n'y a pas de boulot. Ou pour ne pas se fatiguer un an de plus. Parce qu'on ne sait pas quoi faire.
Un copain de mon fils, lui, voulait devenir instituteur. Il a pris Géographie. C'était surtout de la Géologie qu'on lui dispensait !!! :mrgreen: Quatres mois de perdu.
Maintenant, il est infirmier. Ecole de la Croix Rouge Française.
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré