Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Venez nous parler des problèmes de nos écoles ( service minimum, l'accueil des enfants, effectifs dans les classes ... )
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31885
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par politicien » 22 mai 2018, 21:23:20

Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

SOCIÉTÉ - Parcoursup a dévoilé mardi aux 810.000 élèves de Terminale et étudiants les réponses aux vœux qu'ils ont formulés sur la nouvelle plateforme d'orientation.

Image



L'interminable attente de 810.000 lycéens et étudiants a pris fin peu après 18 heures : le site Parcoursup a révélé à chacun d'eux les réponses des établissements de l'enseignement supérieur aux vœux formulés au mois de mars. Patience, cependant, pour connaître une idée du nombre d'heureux, de déçus ou de jeunes pas encore fixés : contacté par Europe1.fr, le ministère de l'Enseignement supérieur explique que les indicateurs nationaux seraient mis en ligne mercredi matin sur le site de Parcoursup.


Des bugs prévisibles. Mais avant de dresser un premier bilan de la nouvelle plateforme Parcoursup, qui remplace la défunte APB, force est de constater qu'elle a souffert face au nombre considérable de connexions simultanées, à 18 heures. Sur Twitter, beaucoup de jeunes concernés ont fait part de leur irritation.
Jusqu'à 17h59 le site Parcoursup fonctionnait, est-ce que c'est le temps qu'ils remettent le site en marche que les dossiers ne sont pas accessibles ou tout le monde est dessus et ça crash?

— madame paillettes (@flowers4power) 22 mai 2018
#Parcoursup mais mdrrr il est 18h30 ptn je veut savoir ce que je vais devenir moi pic.twitter.com/YXO7saGtRR

— Andréa (@ilysm2606) 22 mai 2018

"La plateforme est en train d'ouvrir et de commencer à envoyer les réponses aux candidats", expliquait peu après 18 heures le ministère de l'Enseignement supérieur, qui a mis en place un site annexe pour simplement consulter ses résultats malgré la saturation des serveurs. Répondre aux vœux s'avère néanmoins impossible sur ce site.

(...)


Par Thibaud Le Meneec
Article complet sur http://www.europe1.fr/societe/parcoursu ... es-3659873
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23834
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par El Fredo » 22 mai 2018, 23:11:17

Le processus va prendre plusieurs semaines alors c'est normale que tout le monde n'ait pas de réponse. Ma fille qui a pourtant un bon dossier est sur liste d'attente (en 10e position) en license d'anglais, filière non sélective, je lui ai dit de ne pas s'inquiéter car c'était normal vu la façon dont c'est conçu : les élèves qui visent des filières sélectives se positionnent aussi sur les filières classiques ce qui engendre un phénomène d'overbooking, au fur et à mesure des retours les places vont se libérer assez rapidement.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
johanono
Messages : 23341
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par johanono » 22 mai 2018, 23:33:54

Le problème, c'est que Parcoursup est une forme de sélection qui ne dit pas son nom. Ce n'est plus du tirage au sort (qui constituait le comble de l'injustice), mais à la place, il y a une espèce d'algorithme que personne n'a compris. Cela renforce le sentiment d'injustice. Il eût mieux valu mettre en place une sélection en bonne et due forme.

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3101
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par Cheshire cat » 23 mai 2018, 09:47:39

L'aspect sélectif est (à peu près) assumé.
Les étudiants sérieux rejettent beaucoup moins la sélection que les agitateurs syndicaux.

L'erreur de parcoursup a été de ne pas laisser les potaches classer leur désidératas par ordre de préférence.
On aurait pu par un algorithme classique procéder à des désistements automatiques, un bachelier se désistant automatiquement d'affectations qu'il a moins bien classé qu'un établissement où il est admis et restant candidat à des affectation qu'il a classé mieux que des établissements où il est déjà admis.
Cela aurait pris quelques secondes pour faire tourner l'algorithme.
Au lieu de cela, il faut passer par un processus laborieux de désistements manuels.

Bon, enfin, il ne faut pas trop s'inquiéter dans l'ensemble : les élèves ayant un bon dossier auront été admis dans un bon nombre d'établissements, et vont donc se désister de beaucoup de choix, ce qui va libérer pas mal de places.
Modifié en dernier par Cheshire cat le 23 mai 2018, 16:49:37, modifié 1 fois.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23834
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par El Fredo » 23 mai 2018, 16:40:49

En tout cas c'est réactif : ma fille s'est endormie sur liste d'attente et s'est réveillée admise, ce qui n'est pas étonnant quand on sait comment le système fonctionne.

Laissons un peu de temps à tout le monde pour s'habituer à Parcoursup, qui a tout de même un certain nombre d'avantages par rapport à APB (réactivité et transparence du code source notamment), j'ai l'impression que beaucoup d'inquiétudes consistent à calquer sur le premier les défauts du second en négligeant les différences qui paraissent anodines au premier abord mais qui en fait impliquent une remise en cause profonde des pratiques (l'aspect temps réel et interactif vs. le fonctionnement automatique par phases).
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
artragis
Messages : 7195
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par artragis » 23 mai 2018, 19:12:12

(réactivité et transparence du code source notamment
le code source, oui, la réactivité, bof. N'oublie pas que là on n'a que la moitié des élèves qui ont leur réponse.

En tout cas félicitations à ta fille.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

Avatar du membre
asterix
Messages : 884
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par asterix » 23 mai 2018, 20:11:27

Cheshire cat a écrit :
23 mai 2018, 09:47:39
L'aspect sélectif est (à peu près) assumé.
Les étudiants sérieux rejettent beaucoup moins la sélection que les agitateurs syndicaux.

L'erreur de parcoursup a été de ne pas laisser les potaches classer leur désidératas par ordre de préférence.
On aurait pu par un algorithme classique procéder à des désistements automatiques, un bachelier se désistant automatiquement d'affectations qu'il a moins bien classé qu'un établissement où il est admis et restant candidat à des affectation qu'il a classé mieux que des établissements où il est déjà admis.
Cela aurait pris quelques secondes pour faire tourner l'algorithme.
Au lieu de cela, il faut passer par un processus laborieux de désistements manuels.

Bon, enfin, il ne faut pas trop s'inquiéter dans l'ensemble : les élèves ayant un bon dossier auront été admis dans un bon nombre d'établissements, et vont donc se désister de beaucoup de choix, ce qui va libérer pas mal de places.
Je n'ai pas d'avis tranché. Mais quitte à utiliser des algorithmes, pourquoi ne pas supprimer l'épreuve du bac, et en fonction du contrôle continu, prédéfinir, et éviter effectivement les désistements manuels.
Perso, j'ai tendance à penser que notre avenir est déjà suffisamment criblé d'algorithmes, et qu'il n'est pas, même si ça coûte cher, forcément un luxe de garder un mode de sélection par raisonnement humain, côté professionnels de l'enseignement comme côté élève.
Bien sur les étudiants sérieux se fichent pas mal d'être sélectionnés par un algorithme. après tout.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 884
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par asterix » 23 mai 2018, 20:14:48

El Fredo a écrit :
23 mai 2018, 16:40:49
En tout cas c'est réactif : ma fille s'est endormie sur liste d'attente et s'est réveillée admise, ce qui n'est pas étonnant quand on sait comment le système fonctionne.

Laissons un peu de temps à tout le monde pour s'habituer à Parcoursup, qui a tout de même un certain nombre d'avantages par rapport à APB (réactivité et transparence du code source notamment), j'ai l'impression que beaucoup d'inquiétudes consistent à calquer sur le premier les défauts du second en négligeant les différences qui paraissent anodines au premier abord mais qui en fait impliquent une remise en cause profonde des pratiques (l'aspect temps réel et interactif vs. le fonctionnement automatique par phases).
Bon, moi il y a longtemps que je suis sorti d'affaire avec les miens. Mais bravo la fille, et bravo tout de même à parcoursup! :D
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 884
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par asterix » 23 mai 2018, 20:17:32

johanono a écrit :
22 mai 2018, 23:33:54
Le problème, c'est que Parcoursup est une forme de sélection qui ne dit pas son nom. Ce n'est plus du tirage au sort (qui constituait le comble de l'injustice), mais à la place, il y a une espèce d'algorithme que personne n'a compris. Cela renforce le sentiment d'injustice. Il eût mieux valu mettre en place une sélection en bonne et due forme.
C'est ce que je disais, un truc un peu plus "humain" quoi, qu'on ait pas l'air d'être sélectionné par un robot. Mais bon, il parait qu'il faut s'habituer... le robot n'est pas corruptible...juste piratable.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3101
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par Cheshire cat » 23 mai 2018, 20:36:06

asterix a écrit :
23 mai 2018, 20:11:27
Cheshire cat a écrit :
23 mai 2018, 09:47:39
L'aspect sélectif est (à peu près) assumé.
Les étudiants sérieux rejettent beaucoup moins la sélection que les agitateurs syndicaux.

L'erreur de parcoursup a été de ne pas laisser les potaches classer leur désidératas par ordre de préférence.
On aurait pu par un algorithme classique procéder à des désistements automatiques, un bachelier se désistant automatiquement d'affectations qu'il a moins bien classé qu'un établissement où il est admis et restant candidat à des affectation qu'il a classé mieux que des établissements où il est déjà admis.
Cela aurait pris quelques secondes pour faire tourner l'algorithme.
Au lieu de cela, il faut passer par un processus laborieux de désistements manuels.

Bon, enfin, il ne faut pas trop s'inquiéter dans l'ensemble : les élèves ayant un bon dossier auront été admis dans un bon nombre d'établissements, et vont donc se désister de beaucoup de choix, ce qui va libérer pas mal de places.
Je n'ai pas d'avis tranché. Mais quitte à utiliser des algorithmes, pourquoi ne pas supprimer l'épreuve du bac, et en fonction du contrôle continu, prédéfinir, et éviter effectivement les désistements manuels.
Perso, j'ai tendance à penser que notre avenir est déjà suffisamment criblé d'algorithmes, et qu'il n'est pas, même si ça coûte cher, forcément un luxe de garder un mode de sélection par raisonnement humain, côté professionnels de l'enseignement comme côté élève.
Bien sur les étudiants sérieux se fichent pas mal d'être sélectionnés par un algorithme. après tout.
On peut utiliser des algorithmes compréhensibles. Ici, il s'agit d'une variante de celui-ci, qui est un classique pour les étudiants en informatique.
Rien à voir avec les réseaux de neurones à apprentissage profond dont les décisions sont obscures.

Il y a un algorithme, mais il repose sur les préférences des établissements d'enseignement supérieur et celles des élèves, ce n'est pas la machine qui juge des capacités des élèves.

Le résultat est le même qu'avec le système des désistement, quoi que plus rapide si on fait l’hypothèse de rationalité que les lycéens sont capables d'organiser leurs vœux selon une liste de préférence.
J'ai entendu à la radio que les lycéens s'inquiétaient maintenant plus de parcoursup que du bac. il faut reconnaitre que leur avenir dépend plus de leur dossier que des résultats au baccalauréat.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23834
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par El Fredo » 23 mai 2018, 20:47:05

artragis a écrit :
23 mai 2018, 19:12:12
(réactivité et transparence du code source notamment
le code source, oui, la réactivité, bof. N'oublie pas que là on n'a que la moitié des élèves qui ont leur réponse.

En tout cas félicitations à ta fille.
Merci pour elle. Pour ce qui est de la réactivité les places sont mises à jour quotidiennement à 7h du matin, avec APB ça prenait beaucoup plus de temps si aucun vœu n'était réalisé, et avant ça il n'y avait aucune intervention humaine possible compte tenu de l'algorithme basé sur l'ordre de préférences (ce qui peut être vu comme un avantage ou un inconvénient selon les cas). D'après les chiffres du ministère ce sont 60.000 places qui ont été réattribuées cette nuit à comparer avec les 400.000 élèves sans place définitive.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3101
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par Cheshire cat » 23 mai 2018, 21:39:26

Entendu que des lycéens qui n'ont pas obtenu satisfaction pressent les autres de se désister rapidement.
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Papibilou
Messages : 5468
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par Papibilou » 28 mai 2018, 17:31:24

Depuis quand un outil concernant des centaine de milliers d'étudiants serait il parfaitement opérationnel du premier coup ? Laissons lui un peu de temps pour fonctionner.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23834
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par El Fredo » 28 mai 2018, 18:29:22

Cet outil est conçu pour une montée en charge progressive et planifiée, mais dès le premier jour les opposants criaient au fiasco, c'est dire leur manque d'honnêteté intellectuelle (même s'il peut y avoir des problèmes).
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31885
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: Parcoursup : ce qu'il faut retenir de la mise en ligne des premières réponses

Message non lu par politicien » 28 mai 2018, 20:09:48

Parcoursup : 65% des élèves ont au moins un "oui", 35% refusés ou en liste d'attente - 28/05/2018

28 mai 2018, 00:00:00

Quelque 65% des 810.000 jeunes inscrits sur la nouvelle plateforme d'accès à l'enseignement supérieur Parcoursup ont reçu au moins une réponse positive à leurs vœux, les autres étant toujours en liste…

Quelque 65% des 810.000 jeunes inscrits sur la nouvelle plateforme d'accès à l'enseignement supérieur Parcoursup ont reçu au moins une réponse positive à leurs vœux, les autres étant toujours en liste d'attente ou refusés, a indiqué lundi matin le ministre de l'Education Jean-Michel Blanquer.


"La journée d'aujourd'hui est assez importante car ceux qui ont eu plusieurs réponses la semaine dernière abandonnent certains vœux et vont donc libérer des places", a-t-il dit sur RMC et BFMTV. "De l'ordre de 35% d'élèves sont en liste d'attente, puisque vous avez presque 65% qui ont au moins une réponse (positive)", a-t-il indiqué.


La plateforme Parcoursup est réactualisée chaque matin pour prendre en compte les évolutions des listes d'attente. Selon les derniers chiffres publiés par le ministère de l'Enseignement supérieur, qui datent de dimanche, 500.604 élèves (61,6%) avaient reçu au moins une proposition d'admission. Parmi eux, 137.727 élèves (19,6%) ont accepté définitivement une proposition, ce qui a remis des places dans le système.

(...)

Article complet sur https://www.ladepeche.fr/article/2018/0 ... tente.html
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Répondre

Retourner vers « Nos écoles »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré