L'incroyable évasion de Redoine Faïd

Venez nous parler de notre justice française ( les prisons, les procès en cours... )
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32190
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: L'incroyable évasion de Redoine Faïd

Message non lu par politicien » 02 juil. 2018, 20:25:49

L'administration pénitentiaire avait été alertée des risques d'évasion de Rédoine Faïd

02 juil. 2018, 11:59:17

DOCUMENT EXCLUSIF - Dans un échange récent de courriers, le transfert du détenu avait été demandé de façon urgente.

Image



  • Par  Paule Gonzalès
  • Mis à jour le 02/07/2018 à 20:06
  • Publié le 02/07/2018 à 13:59

DOCUMENT EXCLUSIF - Dans un échange récent de courriers, le transfert du détenu avait été demandé de façon urgente.



Il n'aurait jamais dû rester au centre pénitentiaire de Réau. Redoine Faïd, qui s'est évadé dimanche de manière spectaculaire en hélicoptère, aurait dû être transféré depuis plusieurs jours de son lieu de détention vers une prison plus sécurisée. En effet, la direction interrégionale de Paris avait prévenu l'administration pénitentiaire centrale des risques imminents d'«incidents graves» avec ce détenu. Une alerte qui n'aurait pas été suffisamment prise en considération par l'administration centrale, qui a répondu qu'un tel transfert ne serait pas possible avant le mois de septembre prochain.


Image


Image


» LIRE AUSSI - Evasion de Redoine Faïd: les surveillants dénoncent une «faille sécuritaire»









Article complet sur http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... tiaire.php
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Snark
Messages : 1389
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: L'incroyable évasion de Redoine Faïd

Message non lu par Snark » 03 juil. 2018, 11:01:30

Nolimits a écrit :
02 juil. 2018, 20:22:12
Snark a écrit :
02 juil. 2018, 20:17:46
Nolimits a écrit :
02 juil. 2018, 18:49:55
Tu veux en venir où ?
C'est à Bouygues d'empêcher les prisonniers de s'évader ?
Cette prison a la réputation d'un foutoir , certes .

http://www.leparisien.fr/espace-premium ... 909417.php

SI on ne consacrait pas autant de budget à des PPP qui sont des aubaines pour le BTP
et des boulets pour le contribuable il y en aurait peut étre plus pour la sécurité ...
mouhais...avec des "si", on n'aurait même pas besoin de prisons !
Dans le fond il est béte Redoine Faïd .
Au lieu de faire gangster il aurait du se lancer dans le BTP .
Il s'en serait mis plein les poches aux frais du contribuable et on l'aurait qualifié de premier de cordée .
Je lis Omar Khayyam.

Avatar du membre
Snark
Messages : 1389
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: L'incroyable évasion de Redoine Faïd

Message non lu par Snark » 06 juil. 2018, 07:59:17

13/12/2017 : La Cour des comptes appelle le gouvernement à "renoncer à l'avenir"
aux partenariats public-privé (PPP) pour la construction de prisons , déplorant dans un rapport
le coût considérable de ces opérations qui pèsent à long terme sur les finances publiques.

http://www.lepoint.fr/politique/constru ... 720_20.php

C'est bien , il y aura plus de budget pour la sécurité .
Je lis Omar Khayyam.

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32190
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: L'incroyable évasion de Redoine Faïd

Message non lu par politicien » 28 juil. 2018, 15:00:17

Redoine Faïd et son frère, confondus par leur ADN, étaient bien à Sarcelles

27 juil. 2018, 13:35:36

VIDÉO - Trois semaines après son évasion spectaculaire d'une prison de Seine-et-Marne, le braqueur multirécidiviste a été repéré mardi à bord d'une voiture transportant des explosifs à Sarcelles, dans…

Image



VIDÉO - Trois semaines après son évasion spectaculaire d'une prison de Seine-et-Marne, le braqueur multirécidiviste a été repéré mardi à bord d'une voiture transportant des explosifs à Sarcelles, dans le Val-d'Oise.



Les enquêteurs avaient vu juste: le braqueur Redoine Faïd, qu'ils pensaient avoir identifié sur des images de vidéosurveillance, était bien à Sarcelles mardi soir. Son ADN ainsi que celui d'un de ses frères ont été retrouvés dans la voiture qu'ils ont abandonnée dans un parking d'un centre commercial après une course-poursuite avec les gendarmes, selon une source policière. À quelques minutes près, les forces de l'ordre auraient donc pu arrêter la cavale du braqueur multirécidiviste qui court depuis 28 jours, après sa spectaculaire évasion de la prison de Réau en Seine-et-Marne le 1er juillet dernier.


Ce jour-là, vers 16h30, les gendarmes avaient repéré un véhicule suspect aux abords d'une station essence, vers la commune de Piscop, dans le Val d'oise. Les deux occupants de la voiture refusant de se soumettre à un contrôle avaient pris la fuite. Une course-poursuite s'était engagée mais les fugitifs avaient réussi à s'échapper à temps, laissant derrière eux leur Renault Laguna et leurs traces ADN. Dans ce véhicule faussement immatriculé, les enquêteurs avaient notamment mis la main sur de fausses plaques d'immatriculation et des pains d'explosifs. En attendant les analyses ADN, les enquêteurs de la police judiciaire de Versailles avaient visionné les bandes de vidéosurveillance et acquis la conviction qu'il s'agissait de Redoine Faïd et d'un de ses frères.

Un frère déjà impliqué


Selon Le Parisien , les enquêteurs auraient reconnu Rachid Faïd, introuvable depuis l'évasion de son petit frère. Cet ancien gérant d'une entreprise BTP de 60 ans est un soutien de longue date du braqueur multirécidiviste. Il rendait régulièrement visite à son frère au parloir et a déjà tenté de l'aider à plusieurs reprises. Déjà en 2004, il avait été arrêté pour avoir participé à la préparation de l'évasion de son frère, alors incarcéré à la centrale de Saint-Maur, dans le département de l'Indre. Depuis le fond de sa cellule, ce dernier pilotait notamment un vaste trafic de voitures volées destiné à financer sa future cavale et auquel s'adonnait, avec d'autres malfrats, son frère Rachid. Des conversations téléphoniques avaient révélé leur combine et l'année suivante, le frère dévoué avait été condamné à trente mois de prison, dont quinze avec sursis.


Plus récemment, au printemps 2017, Rachid Faïd avait tenté, de nouveau, d'aider son frère à s'évader de la prison de Fresnes, dans le Val-de-Marne. Cette fois-ci, comme l'a révélé L'Obs , il était chargé de jouer les intermédiaires et de contacter Jacques Mariani, parrain corse. Car Redoine Faïd voulait lui proposer un marché: que cette figure du grand banditisme organise son évasion et qu'en échange, le «roi de la belle», qui s'est déjà évadé de la prison de Sequedin en 2013, fasse le ménage dans ses ennemis. Le contact avait été établi, plusieurs rendez-vous avaient même été organisés, notamment un durant lequel Mariani et Rachid auraient discuté chiffres et coûts de l'évasion.

(...)


Article complet sur http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... celles.php
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32190
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: L'incroyable évasion de Redoine Faïd

Message non lu par politicien » 03 oct. 2018, 21:34:01

Redoine Faïd a été piégé par ses nouveaux projets de braquage

03 oct. 2018, 17:54:38

VIDÉOS - Le braqueur a été arrêté mercredi dans son fief de l'Oise, à Creil, d'où il n'avait pas bougé. Pour se déplacer, il se dissimulait sous une burqa.

Image



VIDÉOS - Le braqueur a été arrêté mercredi dans son fief de l'Oise, à Creil, d'où il n'avait pas bougé. Pour se déplacer, il se dissimulait sous une burqa.



La cavale est toujours une liberté en sursis. Celle du braqueur récidiviste Redoine Faïd, évadé par hélicoptère du centre pénitentiaire de Réau, en Seine-et-Marne, le 1er juillet dernier, a pris fin dans la nuit de mardi à mercredi. L'homme le plus recherché de France a été interpellé vers 4 heures à Creil, dans l'Oise, dans un appartement du quartier du Moulin, ville où il est né et où il a grandi. L'opération a été menée par 120  policiers de la Brigade de recherches et d'intervention (BRI) nationale, avec le soutien de la BRI de Lille, Versailles et Creil, ainsi que de l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO).


Outre Redoine Faïd, les policiers ont arrêté trois hommes et une femme, considérée comme le «taxi» et la «logeuse» de l'équipe durant la cavale. Parmi eux: son frère aîné, Rachid Faïd, et deux de ses neveux, qui constituaient pour partie le commando ayant permis son évasion de prison. Deux autres complices ont également été interpellés à leur domicile, dans l'Oise.


» LIRE AUSSI - Redoine Faïd arrêté dans l'Oise: devenir braqueur, c'était sa «vocation»


Image Redoine Faïd a été interpellé dans un appartement de Creil, en compagnie de trois hommes et une femme. STF/AFP


L'opération s'est déroulée dans le calme, sans échange de tirs et sans résistance. Sur place, deux armes ont été retrouvées: un revolver chargé, «placé à portée de main de Redoine Faïd», a indiqué le procureur de la République de Paris, François Molins, et un pistolet-mitrailleur de type Uzi. Visés par des mandats d'arrêt, Redoine Faïd et trois des personnes interpellées ont été placés en rétention: ils seront donc présentés directement à un juge d'instruction sans être entendus par les policiers.


Redoine Faïd : la conférence de presse du procureur Molins en direct - Regarder sur Figaro Live


Les autres suspects ont été placés en garde à vue à Nanterre dans les locaux de l'OCLCO, où ils sont entendus par les enquêteurs. Le premier ministre, qui assure depuis mercredi matin l'intérim du ministre de l'Intérieur démissionnaire, Gérard Collomb, s'y est rendu mercredi en début d'après-midi. De quoi faire passer le message: même dans cette période de latence, sans pilote attitré, la Place Beauvau reste dirigée et la maison fonctionne. «L'interpellation de Redoine Faïd montre, encore une fois, le professionnalisme de la police nationale», n'a-t-il d'ailleurs pas tardé à communiquer sur Twitter.

Selon nos informations, c'est en voulant mettre sur pied de nouveaux plans pour «monter au braquage», afin de financer sa cavale, que Redoine Faïd a été pris au piège des enquêteurs


(...)

Article complet sur http://www.lefigaro.fr/actualite-france ... aquage.php
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32190
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: L'incroyable évasion de Redoine Faïd

Message non lu par politicien » 04 oct. 2018, 21:10:26

Redoine Faïd est incarcéré dans l'une des prisons les plus sécurisées de France

Le braqueur Redoine Faid a été incarcéré cette nuit dans la prison de Vendin-le-Viel, près de Lens, dans le Pas-de-Calais. Il s'agit de l'une des prisons les plus sécurisées de France.

Image




Le braqueur Redoine Faid a été incarcéré cette nuit dans la prison de Vendin-le-Viel, près de Lens, dans le Pas-de-Calais. Il s'agit de l'une des prisons les plus sécurisées de France.





La cavale du roi de la belle aura duré trois mois et s'est achevée à 100 km de la prison de Réau dont il s'est évadé en hélicoptère : arrêté mercredi avant l'aube à Creil (Oise) le braqueur Redoine Faïd, qui se cachait sous une burqa, est retourné en prison. Le célèbre braqueur est incarcéré depuis cette nuit dans la prison de Vendin-le-Vieil (Pas-de-Calais), ouverte en 2015 et l'une des plus sécurisées de France. Elle a déjà détenu des détenus particulièrement sensibles dont Lionel Dumont, cerveau du gang de Roubaix, ou brièvement Salah Abdeslam, l'un des terroristes du 13 novembre


Lire aussi - Redoine Faïd : comment les enquêteurs ont réussi à identifier sa planque


Redoine Faïd, 46 ans a été présenté dans la journée aux trois juges d'instruction de la JIRS (juridiction interrégionale spécialisée) de Paris, compétente dans les affaires de criminalité organisée. En vertu du mandat d'arrêt émis à son encontre, il a été mis en examen notamment pour "évasion en bande organisée", "enlèvement et séquestration en bande organisée", "association de malfaiteurs en vue de la commission de crimes" et pour "transport d'armes ou d'engin explosif".

(...)



Article complet sur https://www.lejdd.fr/societe/faits-dive ... ce-3770819
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Répondre

Retourner vers « Notre justice »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré