«Mur des c...» : la présidente du Syndicat de la magistrature mise en examen

Venez nous parler de notre justice française ( les prisons, les procès en cours... )
Avatar du membre
Jean
Messages : 3991
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: «Mur des c...» : la présidente du Syndicat de la magistrature mise en exa,men

Message non lu par Jean » 18 mars 2014, 13:07:18

Il est clair qu'il est quasi impossible qu'un homme, et donc un juge, soit parfaitement impartial.

C'est d'ailleurs le point faible de la justice, ce qui la rend quasi impossible.

Je crois que n'importe quoi vaut mieux qu'un procès.

Mais constater que des juges se déclarent a priori partiaux ou du moins obéissant (certes par croyance et conviction mais n'est-ce pas pire) à des principes voire à des structures et donc à des hommes porteurs d'une idéologie, me scandalise.

La justice qui se veut indépendante devrait essayer de l'être déjà par ses individus.

Je crains moins un magistrat du parquet qui obéit à un politique qu'un juge emplit de certitude et convaincu qu'il y a des bons et des mauvais en l'occurrence pour ces derniers ceux qui ne pensent pas comme lui.

Etre partial est malheueusment inévitable le revendiquer devrait être une source de renvoi... Mais les maigistrait sont des fonctionnaires

Avatar du membre
frunobulax
Messages : 398
Enregistré le : 14 janv. 2014, 15:56:06

Re: «Mur des c...» : la présidente du Syndicat de la magistrature mise en examen

Message non lu par frunobulax » 18 mars 2014, 13:32:00

Etrange raisonnement qui consiste à penser que l'orientation politique d'un syndicat déterminerait la façon de travailler de ses adhérents.
Il n'y a pas une façon de travailler "de gauche" et une façon de travailler "de droite".
Un ouvrier PS travaille de la même façon qu'un ouvrier UMP, et réciproquement.

IL n'y a donc pas non plus des jugements "de gauche" et des jugements "de droite", d'autant plus que dans la très grande majorité des cas, le jugement ne constitue qu'en une application de la loi, qui est la même pour tous.

Les magistrats adhérents à un syndicat orienté à gauche ne revendiquent pas une façon de juger de gauche mais une vision de l'organisation de la justice de gauche.

Après, que des crétins fassent une blague de potache très c.... dans un local qui leur est réservé, ça existe partout.
Mais il est vrai que l'on serait en droit d'attendre un peu plus d'intelligence de la part d'un syndicat de magistrats.

Avatar du membre
Jean
Messages : 3991
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: «Mur des c...» : la présidente du Syndicat de la magistrature mise en examen

Message non lu par Jean » 18 mars 2014, 19:55:28

Il y a des métiers où les convictions ont une importance fondamentale sur l'exercice du métier, d'autres non.

Toutes les activités n'ont pas la chance d'avoir un "juge" de paix qui s'appelle la réalité. Un plombier de gauche comme un plombier de droite devant étancher une fuite seront jugés... sur l'absence de fuite (au niveau de la facturation ce sera peut-être diffèrent...?)


Un prof de math se confronte à la logique, il ne peut pas faire passer en un point deux parallèles à une droite ... Un prof de philo a beaucoup de latitude et de ce fait son appartenance idéologique influe considérablement sur le contenu de son activité.

les juges peuvent avoir des a priori nuisant considérablement à la qualité de leur activité.

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: «Mur des c...» : la présidente du Syndicat de la magistrature mise en examen

Message non lu par freeze » 18 mars 2014, 19:57:35

comme les flics ?

Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31300
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Re: «Mur des c...» : la présidente du Syndicat de la magistrature mise en examen

Message non lu par politicien » 28 sept. 2015, 18:14:19

La justice a confirmé lundi le renvoi en correctionnelle de la présidente du Syndicat de la magistrature (SM) Françoise Martres pour injures dans l'affaire du "Mur des c...", ce trombinoscope maison qui avait suscité un tollé à droite en 2013. Dans une première réaction à cette décision de la cour d'appel de Paris, le syndicat classé à gauche, qui espérait échapper à un procès, a dit attendre "avec sérénité l'audience qui établira qu'il n'a commis aucune infraction". Le SM a toujours affirmé qu'il n'avait pas souhaité que ce panneau soit rendu public.

Le 23 avril 2013, c'est le site internet Atlantico qui avait révélé l'existence de ce "Mur des c...", sur lequel étaient épinglés les portraits de nombreuses personnalités. Le site avait obtenu les images d'un journaliste de France 3, Clément Weill-Raynal, qui les avait filmées avec son téléphone portable le 5 avril en marge d'une interview de Françoise Martres dans les locaux du SM. Parmi les politiques sur ce trombinoscope, Nicolas Sarkozy, Brice Hortefeux, Nadine Morano ou Christine Boutin. Mais le panneau comportait aussi des photos de magistrats, comme Philippe Courroye, des éditorialistes ou les intellectuels Alain Minc et Jacques Attali.

(...)

Au-delà de la polémique, le débat porte en effet sur la publicité donnée ou non à ce trombinoscope et sur la prescription, qui n'est que de trois mois pour l'infraction d'injures. Dans ses réquisitions, le parquet de Paris estimait que des personnes extérieures au syndicat pouvaient régulièrement accéder à ces locaux et que le caractère public de l'injure pouvait être retenu. Mais le parquet considérait que le délai de prescription commençait au moment où les photos étaient affichées et avait requis un non-lieu en conséquence.

(...)

http://www.lepoint.fr/justice/mur-des-c ... 9_2386.php
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Hector
Messages : 5168
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: «Mur des c...» : la présidente du Syndicat de la magistrature mise en examen

Message non lu par Hector » 08 déc. 2016, 22:29:57

La Cour de Cassation rejette le pourvoi du Syndicat de la Magistrature.

Et oui, les coupables seront sévèrement punis, qu'on se le dise.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Répondre

Retourner vers « Notre justice »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré