Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Venez nous parler de notre justice française ( les prisons, les procès en cours... )
Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6991
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par Nolimits » 13 oct. 2017, 19:21:23

Des voix s'élèvent pour que les délais de prescription en cas de viol soient allongés de 20 à 30 ans.
Les délais de prescription actuels sont une muselière que l'on impose aux victimes et une sorte de protection pour les prédateurs sexuels qui savent qu'un jour ils ne pourront plus être inquiétés", affirme Flavie Flament au micro de RTL, jeudi 12 octobre. Des voix s'élèvent pour que ces délais évoluent. La prescription en cas de viol est actuellement de 20 ans, passé la majorité, et certains voudraient qu'elle passe à 30 ans.
Quelle enquête peut avoir lieu...30 ans après ? Que peuvent valoir des témoignages vieux de 30 ans ?
Qu'en pensez-vous ?

Avatar du membre
Golgoth
Messages : 19089
Enregistré le : 15 mars 2010, 00:00:00
Localisation : Chez moi

Re: Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par Golgoth » 13 oct. 2017, 19:39:31

Pour un viol ça me paraît compliqué, car les preuves matérielles disparaissent. 20 ans c’est déjà pas mal. Ce qu’il faut changer c’est l’écoute des victimes.
T'es vraiment kon François, fallait créer une SCI. :mrgreen2:

Avatar du membre
johanono
Messages : 24175
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par johanono » 13 oct. 2017, 20:07:34

Il est vrai que je suis un mec, donc probablement ne puis-je pas comprendre. En effet, j'ai du mal à comprendre ces femmes qui portent plainte 10 ou 20 ans après les faits, et qui se réveillent une fois qu'il y a prescription.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50845
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par Nombrilist » 13 oct. 2017, 20:20:05

Nolimits a écrit :
13 oct. 2017, 19:21:23
Des voix s'élèvent pour que les délais de prescription en cas de viol soient allongés de 20 à 30 ans.
Les délais de prescription actuels sont une muselière que l'on impose aux victimes et une sorte de protection pour les prédateurs sexuels qui savent qu'un jour ils ne pourront plus être inquiétés", affirme Flavie Flament au micro de RTL, jeudi 12 octobre. Des voix s'élèvent pour que ces délais évoluent. La prescription en cas de viol est actuellement de 20 ans, passé la majorité, et certains voudraient qu'elle passe à 30 ans.
Quelle enquête peut avoir lieu...30 ans après ? Que peuvent valoir des témoignages vieux de 30 ans ?
Qu'en pensez-vous ?
Je suis pour l’imprescriptibilité.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6991
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par Nolimits » 13 oct. 2017, 20:30:10

Nombrilist a écrit :
13 oct. 2017, 20:20:05
Nolimits a écrit :
13 oct. 2017, 19:21:23
Des voix s'élèvent pour que les délais de prescription en cas de viol soient allongés de 20 à 30 ans.
Les délais de prescription actuels sont une muselière que l'on impose aux victimes et une sorte de protection pour les prédateurs sexuels qui savent qu'un jour ils ne pourront plus être inquiétés", affirme Flavie Flament au micro de RTL, jeudi 12 octobre. Des voix s'élèvent pour que ces délais évoluent. La prescription en cas de viol est actuellement de 20 ans, passé la majorité, et certains voudraient qu'elle passe à 30 ans.
Quelle enquête peut avoir lieu...30 ans après ? Que peuvent valoir des témoignages vieux de 30 ans ?
Qu'en pensez-vous ?
Je suis pour l’imprescriptibilité.
Tu peux développer STP ?

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50845
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par Nombrilist » 13 oct. 2017, 20:38:05

Je ne vois pas pourquoi on devrait oublier un viol juste parce qu'il a été commis il y a longtemps.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6991
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par Nolimits » 13 oct. 2017, 20:41:03

Nombrilist a écrit :
13 oct. 2017, 20:38:05
Je ne vois pas pourquoi on devrait oublier un viol juste parce qu'il a été commis il y a longtemps.
Ben parce que concrètement, il faut bien pouvoir le prouver ce viol pour condamner le gars qui a fait ça. 30 ans après (et même 20 !) tu ferais comment ? Car il ne suffit pas qu'une nénette arrive 30 ans après en désignant un gars pour...qu'on le condamne !

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50845
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par Nombrilist » 13 oct. 2017, 20:44:22

Il y a un truc qui s'appelle l'ADN et qui permet de confondre des criminels jusqu'à des décennies après.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6991
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par Nolimits » 13 oct. 2017, 20:47:34

Nombrilist a écrit :
13 oct. 2017, 20:44:22
Il y a un truc qui s'appelle l'ADN et qui permet de confondre des criminels jusqu'à des décennies après.
Ok, mais si la nénette ne fait rien de particulier lorsque ce viol lui est arrivé (prélèvement etc...) tu ne feras pas grand'chose de plus...30 ans après !
Ce qui se conçoit facilement dans le cas d'un meurtre ne se conçoit pas de la même manière dans le cas d'un vivant !

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50845
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par Nombrilist » 13 oct. 2017, 20:56:28

ça dépend, mais peu importe. Il ne devrait pas pouvoir exister de cas où un viol serait impuni parce qu'il serait prescrit.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6991
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par Nolimits » 13 oct. 2017, 21:05:17

Nombrilist a écrit :
13 oct. 2017, 20:56:28
ça dépend, mais peu importe. Il ne devrait pas pouvoir exister de cas où un viol serait impuni parce qu'il serait prescrit.
Là dessus, on est bien d'accord, mais...on tourne en rond là : la prescription est justement là pour mettre une fin à des poursuites qui de toute manière n'aboutiraient à rien car..trop de temps à passé pour qu'on ait une chance de pouvoir établir quoique ce soit. Et dans le cas d'un viol, 20 ans me paraît déjà énorme, alors 30... :roll:

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 50845
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par Nombrilist » 13 oct. 2017, 21:25:50

Nolimits a écrit :
13 oct. 2017, 21:05:17
Nombrilist a écrit :
13 oct. 2017, 20:56:28
ça dépend, mais peu importe. Il ne devrait pas pouvoir exister de cas où un viol serait impuni parce qu'il serait prescrit.
La prescription est justement là pour mettre une fin à des poursuites qui de toute manière n'aboutiraient à rien car..trop de temps à passé pour qu'on ait une chance de pouvoir établir quoique ce soit.
Je ne suis pas certain que ce soit la philosophie de la prescription.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
Gis
Messages : 4939
Enregistré le : 13 oct. 2008, 00:00:00
Localisation : Loire-Atlantique

Re: Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par Gis » 13 oct. 2017, 23:44:46

Je suis plutôt d'accord avec Nombrilist pour un viol. Au final la victime l'est deux fois : victime d'un viol et encore victime car elle ne sera jamais reconnue victime.. quand le fait est prescrit. J'avoue ne pas comprendre pourquoi pour certains faits de ce type et sans doute pour d'autres, l'action en justice est ainsi prescrite.. alors que pour la victime la vie ne sera plus comme avant.

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 14427
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par Narbonne » 14 oct. 2017, 08:17:03

La prescription a pour origine, qu'avec le temps passant, le risque d'erreur judiciaire augmente.
C'était vrai il y a 50 ans, maintenant on peut avoir des doutes. De plus, la prescription "libère" le coupable et "condamne" la victime a ne plus pouvoir agir. C'est pas top
Je suis pour l’imprescriptibilité.
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
johanono
Messages : 24175
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Les délais de prescription en cas de viol doivent-ils être allongés ?

Message non lu par johanono » 14 oct. 2017, 09:03:11

La prescription en droit pénal se justifie traditionnellement de plusieurs façons.

Il y a l'idée générale que, le temps passant, le trouble à l'ordre public s'estompe progressivement, les traumatismes éventuellement provoqués jadis par la commission de telle ou telle infractions se sont estompés. Et avec le temps, on finit par pardonner. Engager des poursuites si tardivement n'a donc pas grand intérêt, et pourrait au contraire raviver les traumatismes, les tensions.

Il y a aussi l'idée que, le temps passant, les preuves matérielles disparaissent, donc le risque d'erreur judiciaire augmente.

Rappelons encore que, s'agissant des agressions et viols sur mineurs, le délai de prescription est allongé de fait : il ne court pas à compter de la commission de l'infraction, mais à compter de la majorité de la victime.

Aujourd'hui, il n'y a que les crimes contre l'humanité qui sont imprescriptibles. Je ne nie pas la gravité d'une agression sexuelle ou d'un viol, mais mettre ces infractions sur le même plan qu'un crime contre l'humanité, il faut oser. Si le lobby féministe arrive à ses fins, alors il aura prouvé sa puissance.

Et je repose la question : pourquoi attendre 20 ou 30 ans pour dénoncer les faits ? :gratte:

Répondre

Retourner vers « Notre justice »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré