Radicalisation: 20 étrangers expulsés en 2017

Venez parler de notre sécurité ( la police, la violence... ) mais aussi venez parler de la sécurité sur le web ( piratage, compte bancaire... )
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32033
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Radicalisation: 20 étrangers expulsés en 2017

Message non lu par politicien » 31 mars 2018, 21:44:06

Radicalisation: 20 étrangers expulsés en 2017

31 mars 2018, 10:20:02

Vingt étrangers radicalisés en situation régulière ont été expulsés du territoire français en 2017, a affirmé Gérard Collomb à Ouest-France dans un entretien paru aujourd'hui. Un chiffre "jamais…


  • Par  Le Figaro.fr avec AFP
  • Mis à jour le 31/03/2018 à 12:34
  • Publié le 31/03/2018 à 12:20


Vingt étrangers radicalisés en situation régulière ont été expulsés du territoire français en 2017, a affirmé Gérard Collomb à Ouest-France dans un entretien paru aujourd'hui. Un chiffre "jamais atteint auparavant", selon le ministre de l'Intérieur.


Gérard Collomb était interrogé sur les expulsions d'étrangers radicalisés, à nouveau réclamées par la droite et l'extrême droite après les attentats jihadistes qui ont fait quatre morts dans l'Aude le 23 mars. "Déjà le cas !", a-t-il aussi répondu sur Twitter samedi, qualifiant le chiffre de 20 expulsions de "record", sans donner plus de détails notamment sur la nationalité des expulsés.
- Incarcérer les 26 000 fichés S ?
❌ L'inscription n'est pas une preuve de culpabilité ! Frédéric Péchenard (élu LR) et ancien DG de la @PoliceNationale l'a dit lui-même !- Expulser les étrangers radicalisés ?


✅ Déjà le cas ! (20 expulsions en 2017, un record) pic.twitter.com/BnYhCDKb44


— Gérard Collomb (@gerardcollomb) 31 mars 2018
Dans son entretien à Ouest-France, le ministre de l'Intérieur a aussi estimé que les attaques à Trèbes et Carcassonne étaient "difficilement prévisible(s)". Leur auteur, Radouane Lakdim, était inscrit au FSPRT (Fichier des signalements pour la prévention et la radicalisation à caractère terroriste) depuis novembre 2015 mais les investigations n'avaient montré "aucun signe laissant présager un passage à l'acte". La Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) lui avait envoyé en mars une lettre de convocation pour un entretien d'évaluation : "elle souhaitait s'assurer qu'il ne présentait plus de signe de radicalisation avant que son dossier ne soit éventuellement mis en veille", a indiqué le ministre.

(...)


Article complet sur http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/ ... n-2017.php
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Hector
Messages : 6222
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: Radicalisation: 20 étrangers expulsés en 2017

Message non lu par Hector » 31 mars 2018, 23:15:54

C'est peut-être plus que les années précédentes, mais c'est rudiculement bas. D'ailleurs, l'expulsion est une illusion, mieux vaudrait pendre les racailles.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
johanono
Messages : 23713
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Radicalisation: 20 étrangers expulsés en 2017

Message non lu par johanono » 01 avr. 2018, 07:54:33

Je suis d'accord avec @Hector : l'expulsion de radicaux islamistes étrangers n'est pas forcément la bonne solution, car compte tenu de fait que nos frontières sont des passoires, ces gugusses peuvent revenir sans que l'on n'en sache rien. Mieux vaut en effet mettre hors de nuire tous les radicaux islamistes, quelle que soit leur nationale, soit en les condamnant à mort, soit en les déportant dans aux Kerguelen.

Répondre

Retourner vers « Notre sécurité »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré