Délires féministes : suite et pas fin

Vous avez un coup de g..... à passer sur notre société, ou tout simplement un coup de coeur venez le dire ici
Avatar du membre
Nolimits
Messages : 12218
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par Nolimits » 22 juin 2022, 09:42:23

On est bien d'accord. Quand on réfléchi à des pistes cyclables qui soient suffisamment larges, suffisamment sécurisées, suffisamment éclairées, je comprends bien.
Les mots ont un sens. Le français courant, c'est 32.000 mots. Ca ne doit pas être trop difficile pour un élu d'utiliser le mot qui correspond à son action.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 14939
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par Yakiv » 22 juin 2022, 09:47:40

Nolimits a écrit :
22 juin 2022, 09:35:02
En ce qui me concerne, je l'avais lu. Mais qui est est ridicule ? Un élu est-il là pour ça ? Qui parle de pistes cyclables "genrées" "inclusives" ? Les mots ont un sens. Si un élu utilise n'importe quel mot pour dire n'importe quoi , est-il digne de son poste ?
C'est quoi des "usages sportifs principalement masculins" ? Ce ne serait pas un cliché sexiste ça dès fois ? (les noirs, ils courent vite aussi !)
Je pense que l' "inclusivité", c'est globalement un truc qui essaie de tenir compte de la réalité quand toi tu restes borné à la théorie.

Je vais t'expliquer à travers un exemple très concret.
Depuis que j'ai eu des enfants, j'ai "vu" un certain nombre de choses, des choses auxquelles je ne faisais jamais attention avant.
La cour d'école à la récré. Dans les faits, j'ai déjà pu constater que 80% de son espace était occupé pour le foot ou d'autres jeux privilégiés par les garçons et que les filles prenaient les 20% restants sur les abords.
Alors oui, tu pourras toujours dire que ça n'existe pas ou que c'est un non-sujet, tu pourras répondre que les filles peuvent très bien jouer au foot, en théorie, tu pourras répondre que les filles peuvent très bien occuper l'espace central de la cour en premier, en théorie. Des théories comme ça, qui essaient d'expliquer qu'il y a aucun problème, il y en a plein. Mais malheureusement, elles se confrontent souvent mal à la réalité.

Avatar du membre
johanono
Messages : 35156
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par johanono » 22 juin 2022, 10:25:58

Yakiv a écrit :
22 juin 2022, 09:37:52
johanono a écrit :
22 juin 2022, 09:31:36
Donc on parle d'une piste plus pratique, plus accessible, plus large et mieux éclairée, pour inciter davantage de monde à l'emprunter.

N'est-ce pas plus simple de s'exprimer comme ça, au lieu de vouloir inventer des concepts vaseux et vouloir distinguer les usagers ? :gratte:
Il y a des publics prioritaires visés sur ces questions.
Quand on éclaire mieux un endroit pour éviter les agressions, on suppose que ça profitera plus aux femmes qu'aux hommes. Quand on les élargit, ça autorisera un nouveau public a y accéder : handicapés, familles.
Alors oui, l'élu fait une erreur "politique" en utilisant ce terme.

Mais l'idée de cette réflexion d' "inclusivité", c'est de se poser les questions sous cet angle :
  • qui ne profite pas de cet espace ?
  • pourquoi ils ne profitent pas de cet espace ?
  • qu'est-ce qu'on peut faire pour que ces gens profitent de cet espace à l'avenir ?
Moi, ce qui me gêne, avec tous ces concepts d'inclusivité, wokisme, non-discrimination, c'est que, sous prétexte de bons sentiments, ils aboutissent à opposer les usagers entre eux. On distingue les gens selon leur sexe, leur genre (puisqu'il faut désormais distinguer le sexe du genre), leur orientation sexuelle, leur origine ethnique, leur religion, etc. On va opposer les garçons et les filles dans les cours de récréation, les hommes et les femmes sur les pistes cyclables, les hommes et les femmes dans les budgets communaux, on va compter les "minorités visibles" dans le sport, les médias ou la politique, on va créer des espaces séparés pour les trans et les homos, etc.

Cette démarche est très malsaine : les communautés vivent séparément les unes des autres (avec leurs menus séparés, leurs horaires de cantine séparés, leurs espaces séparés dans les cours de récréation et sur les pistes cyclables, etc.), chaque communauté veut ses avantages et va demander "pourquoi pas moi". Les élus ne font plus de politique mais se contentent de satisfaire les revendications catégorielles. Il n'y a plus de vision universelle de la société française, il n'y a plus que des communautés séparées. Sous couvert de bons sentiments (le refus des discriminations, tout ça), on sépare là où il faudrait rassembler. C'est tout ça que je refuse.

Avatar du membre
Yakiv
Messages : 14939
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15

Re: Délires féministes : suite et pas fin

Message non lu par Yakiv » 22 juin 2022, 10:57:36

Pour moi, une politique d'inclusivité bien faite, c'est une politique où on se rend compte que la personne là-bas un peu complexée à l'autre bout de la pièce, elle n'est jamais venue à notre table, viens avec nous, on te fait de la place et on te rajoute une chaise. C'est pas forcément une politique où on lui rajoute une table plus loin ou un créneau horaire pour qu'elle s'y assoit seule.

Répondre

Retourner vers « Votre coup de "gueule" / coup de coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré