Après les "écolo-zadistes" de NDDL, voici les "bio-zadistes" d'Oléron !

Vous avez un coup de g..... à passer sur notre société, ou tout simplement un coup de coeur venez le dire ici
Répondre
Avatar du membre
johanono
Messages : 23044
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Après les "écolo-zadistes" de NDDL, voici les "bio-zadistes" d'Oléron !

Message non lu par johanono » 22 avr. 2018, 08:16:11

Ile d’Oléron. Le maire lutte contre l’arrivée d’un MacDo et installe une "ZAD" inédite

MacDol contre MacDo : à Dolus d'Oléron, sur l’île d’Oléron (Charente-Maritime), où le maire refuse l’implantation de l’enseigne américaine de restauration rapide, quelque 200 personnes ont inauguré samedi une ZAD inédite, une Zone d’alimentation durable.

Image

Article complet sur https://www.ouest-france.fr/nouvelle-aq ... te-5713101
Si la construction de cet établissement est légale, conforme au PLU, et si aucun trouble à l'ordre public n'est justifié par la mairie, alors le permis de construire doit être accordé.

Et puis sauf erreur de ma part, personne n'est obligé d'aller au MacDo. Et rien n'empêche les détracteurs d'ouvrir leur propre établissement pour concurrencer ce MacDo.

Alors au nom de quoi faudrait-il interdire à des consommateurs qui le veulent de fréquenter un MacDo à Oléron ? Encore une fois, on remarquera que ces fanatiques d'extrême-gauche sont prêts à imposer leurs vues au mépris de l’État de droit.

Avatar du membre
Calvero
Messages : 445
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Re: Après les "écolo-zadistes" de NDDL, voici les "bio-zadistes" d'Oléron !

Message non lu par Calvero » 04 mai 2018, 09:29:05

johanono a écrit :
22 avr. 2018, 08:16:11
Et puis sauf erreur de ma part, personne n'est obligé d'aller au MacDo. Et rien n'empêche les détracteurs d'ouvrir leur propre établissement pour concurrencer ce MacDo.

Alors au nom de quoi faudrait-il interdire à des consommateurs qui le veulent de fréquenter un MacDo à Oléron ? Encore une fois, on remarquera que ces fanatiques d'extrême-gauche sont prêts à imposer leurs vues au mépris de l’État de droit.
Ah @johanono encore une belle occaz pour toi de taper du gauchiste. [Edit modo : il va te falloir te calmer tout de suite sur les termes employés]

Pour en venir au sujet non c'est vrai ongarrot n'est pas obligé d'aller au McDo et oui on peut concurrencer McDo !

Maintenant dans le monde réel si tu concurrences c'est David contre Goliath t'es loin d'avoir les moyens financiers qu'ils ont.

J'ai jamais compris pourquoi les gens de droite qui se revendiquent d'habitude plutôt nationaliste et qui pourtant font la promotion de McDo, il n'y a que l'économie qui fait foi ? Qui fait loi ? (je dis pas que c'est précisément ton cas, mais c'est un ressenti général)

Si vraiment ils étaient patriotes ils comprendraient que pour un McDo qui ouvre c'est plusieurs resto locaux tenu par des artisans français qui ferme. Économiquement déjà l'argent ne va plus à ces petits restaurateurs mais au groupe McDo.

Oui mais ça crée des emplois !

Fantastique ! Et quels emplois ! Des emplois de SMICars abrutissant et pour infos le groupe McDo non content de remplacer peu à peu les caissiers par des bornes, travaille sur une machine qui fabrique les hamburgers. A l'instar des chauffeurs UBER qui prônaient un nouveaux modèle de société teinté de libre entreprise blablabla ils vont être remplacés par des machines.
Peut être que ce sera que dans 10 ans qui peut le dire ? Mais quand bien même on aura remplacé le couple restaurateur qui gagnait sa petite vie et dépensé son argent en France, par un géant américain qui s'empressera de faire sortir l'argent de France de peur qu'ils aient à payer l'école ou la sécu des quelques employés qui resteront.

Alors l'amour de c'est même gens de droite pour la culture française, la grandeur française, l'image de la France, le patrimoine français et la gastronomie française en prend vraiment un coup...

Quand dans nos grandes agglomérations il y a avait ici et là plein de petit restau qui faisaient la particularité des régions et faisait parti de leur patrimoine, grande fierté pour la France, reconnue mondialement. Demain on ira en Espagne jonglant de McDo en McDo puis on passera la frontière et arrivé en France même rengaine, la France ne se distinguera plus et sera uniformisé à l'américaine.

Tu remarqueras que je n'ai même pas abordé la question éthique (malbouffe), ni vraiment la question idéologique du modèle de société.
"Un oiseau né en cage croit que voler est une maladie."

Alejandro Jodorowsky

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Avatar du membre
johanono
Messages : 23044
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Après les "écolo-zadistes" de NDDL, voici les "bio-zadistes" d'Oléron !

Message non lu par johanono » 04 mai 2018, 09:54:24

Oui, un MacDo crée des emplois. Des emplois précaires, selon toi ? Ce sont des CDI, à temps complet ou à temps partiel. Certes pas très bien payés. Mais crois-tu vraiment que, dans un restaurant "traditionnel" français, les emplois de cuisiniers ou de serveurs sont des emplois bien payés ? Tu auras du mal à me convaincre qu'un restaurant "traditionnel" français offre des emplois de meilleure qualité (c'est-à-dire mieux payés et avec un meilleur statut juridique) qu'un MacDo.

En outre, généralement, MacDo se fournit auprès de fournisseurs locaux, bien français, il fait donc vivre l'agriculture française et l'agroalimentaire français. Lire CECI par exemple, et encore CELA.

Sur la fiscalité : la plupart des MacDo sont des franchisés, tenus par des entrepreneurs français, qui payent donc leurs impôts en France, en plus de créer des emplois en France et de faire vivre des fournisseurs français. Il reversent une partie de leurs bénéfices à la maison-mère, qui en fait ensuite ce qu'elle veut. Cet argent-là (celui reversé à la maison-mère) échapperait à l'impôt français ? Possible. Mais crois-tu que les restaurateurs "traditionnels" français sont des exemples de vertu ? Le travail au noir, ça existe aussi, et surtout, chez eux.

Alors tu veux qu'on parle de la qualité de la cuisine ? Oui, on peut parler. Et j'admets qu'on puisse ne pas apprécier les plats offerts au MacDo, et préférer la restauration "traditionnelle" française. A un détail toutefois : ladite restauration "traditionnelle" n'est pas toujours très diététique.

Avatar du membre
Calvero
Messages : 445
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Re: Après les "écolo-zadistes" de NDDL, voici les "bio-zadistes" d'Oléron !

Message non lu par Calvero » 04 mai 2018, 10:59:42

@ l'édit modo je ne sais pas duquel il s'agissait, à mon souvenir j'ai parlé d'incohérent et d'abrutis et ceux sans désigner @johanono pour qui j'ai du respect malgré nos divergences, il n'y a aucun doute là dessus.

En revanche si on ne peut écrire que certains sont incohérents et/ou abruti je m'empresserais de dénoncer la prochaine fois qu'il me sera donné d'en voir certaines désignations concernant les gauchistes.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
johanono a écrit :
04 mai 2018, 09:54:24
Oui, un MacDo crée des emplois. Des emplois précaires, selon toi ? Ce sont des CDI, à temps complet ou à temps partiel. Certes pas très bien payés. Mais crois-tu vraiment que, dans un restaurant "traditionnel" français, les emplois de cuisiniers ou de serveurs sont des emplois bien payés ? Tu auras du mal à me convaincre qu'un restaurant "traditionnel" français offre des emplois de meilleure qualité (c'est-à-dire mieux payés et avec un meilleur statut juridique) qu'un MacDo.
Ben beaucoup de resto traditionnels sont composés de 2 à 4 personnes, dans le lot y a un voir 2 patrons, donc de fait les conditions sont meilleures. Et pour les salariés une entreprise familiale est plus épanouissante qu'un management serré façon McDo. Tu ne tiens pas non plus cas de l'automatisation croissante qui fait qu'il ne pourvoira tôt ou tard plus beaucoup d'emplois.
johanono a écrit :
04 mai 2018, 09:54:24
En outre, généralement, MacDo se fournit auprès de fournisseurs locaux, bien français, il fait donc vivre l'agriculture française et l'agroalimentaire français. Lire CECI par exemple, et encore CELA.
Déjà c'est partiel ça ne concerne pas tout, ensuite local ne veut pas dire éthique loin de là. Ils vont surtout favoriser des fermes des milles vache plutôt que des petits producteurs... La qualité de la viande n'en parlons pas, même combat pour la volaille.
johanono a écrit :
04 mai 2018, 09:54:24
Sur la fiscalité : la plupart des MacDo sont des franchisés, tenus par des entrepreneurs français, qui payent donc leurs impôts en France, en plus de créer des emplois en France et de faire vivre des fournisseurs français. Il reversent une partie de leurs bénéfices à la maison-mère, qui en fait ensuite ce qu'elle veut. Cet argent-là (celui reversé à la maison-mère) échapperait à l'impôt français ? Possible. Mais crois-tu que les restaurateurs "traditionnels" français sont des exemples de vertu ? Le travail au noir, ça existe aussi, et surtout, chez eux.
Alors là, il y a de tout des vertueux et des pas vertueux concernant la fiscalité avec McDo on est sûr ils ne le seront pas.
johanono a écrit :
04 mai 2018, 09:54:24
Alors tu veux qu'on parle de la qualité de la cuisine ? Oui, on peut parler. Et j'admets qu'on puisse ne pas apprécier les plats offerts au MacDo, et préférer la restauration "traditionnelle" française. A un détail toutefois : ladite restauration "traditionnelle" n'est pas toujours très diététique.
Diététique et McDo ça l'est ? Et puis les petits restaurateurs il y a de tout. McDo c'est un nivellement par le bas et une uniformisation de la gastronomie, avoir une multitude de petits restaurateurs c'est l'assurance d'une diversité et à la fois d'une identité locale. Je doute que le Mc Cassoulet fasse fureur à Carcassonne ou le Mc Choucroute à Strasbourg.
J'aime à connaitre ma petite adresse qui va me faire la meilleure choucroute de la région. L'uniformisation du monde m’ennuie terriblement.

Tu n'as pas répondu sur le paradoxe identitaire concernant la droite qui habituellement défend l'identité française contre vent et marées mais s'écrase devant le grand capital américain et son cigare sacrifiant sa gastronomie et donc cette même identité ? J'aurais bien aimé avoir ton avis.
"Un oiseau né en cage croit que voler est une maladie."

Alejandro Jodorowsky

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Avatar du membre
Nolimits
Messages : 6654
Enregistré le : 29 avr. 2015, 12:39:32

Re: Après les "écolo-zadistes" de NDDL, voici les "bio-zadistes" d'Oléron !

Message non lu par Nolimits » 04 mai 2018, 11:45:14

Calvero a écrit :
04 mai 2018, 10:59:42
@ l'édit modo je ne sais pas duquel il s'agissait, à mon souvenir j'ai parlé d'incohérent et d'abrutis et ceux sans désigner @johanono pour qui j'ai du respect malgré nos divergences, il n'y a aucun doute là dessus.
HS MODO :
Je suis très content de lire çà :ok:
A toi de faire attention que tes propos ne soient pas interprétables de la mauvaise manière, car tu sais que nous sommes très sensibles au respect de chacun des membres du forum ;)
Fin du HS.
Les débats reprennent

Avatar du membre
johanono
Messages : 23044
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Après les "écolo-zadistes" de NDDL, voici les "bio-zadistes" d'Oléron !

Message non lu par johanono » 04 mai 2018, 12:24:52

@Calvero :

Tu affirmes que MacDo serait l'emblème du grand capital américain et de l'identité américaine. Ce sont deux notions différentes, alors essayons de distinguer.

- Le grand capital américain, je ne sais pas trop ce que ça veut dire. Pour moi, c'est une notion qui relève du fantasme. Alors je répète ce que j'ai dit : les MacDo français appartiennent pour la plupart à des entrepreneurs français sous forme de contrat de franchise, on est donc loin du grand capital américain. Et la circonstance que la maison-mère MacDo pratique l'optimisation fiscale voire la fraude fiscale ne suffit pas à la qualifier d'emblème du grand capital américain, puisque de nombreuses entreprises françaises et européennes recourent aussi à ces pratiques peu avouables.

- Tu affirmes aussi que MacDo serait l'emblème de la cuisine américaine, donc de l'identité américaine. Ce sentiment est partagé par beaucoup de gens, en effet. Mais il faut nuancer. Au MacDo, on y vend des hamburgers, qui sont certes un emblème de la cuisine américaine, mais qui sont d'abord d'origine allemande. On y vend aussi des frites, beaucoup de frites : alors il y a débat sur la question de savoir si les frites sont un plat d'origine belge ou française, mais de toute évidence, elles ne sont pas d'origine américaine, et d'ailleurs, en anglais, les frites sont dites "French fries"... Au surplus, la France est un pays occidental, donc imprégné, comme tous les pays occidentaux, de certaines pratiques américaines. Et oui, en tant qu'Occidentaux, nous avons des modes de vie plus proches des modes de vie américains que des modes de vie africains (enfin, j'espère) ou asiatiques. Je pense aussi que les MacDo ne concurrencent pas forcément les restaurants traditionnels français, car ils s'adressent à une clientèle généralement plus jeune et qui ne fréquente pas ces restaurants traditionnels français. Pour toutes ces raisons, je pense qu'accepter le diffusion des MacDo en France n'est pas contradictoire avec la volonté de défendre l'identité française et/ou la gastronomie française. Et puisque tu parles de gastronomie française, je vais te poser une question : supposons qu'un maire veuille empêcher la construction d'un kebab sur sa commune, au motif que c'est contraire à la gastronomie française, est-ce que tu approuves, ou bien est-ce que tu y vois une affreuse discrimination raciste ? :gratte:

Sur mon positionnement politique : je pense être de droite, mais d'une droite plutôt conservatrice sur les questions de société, et moyennement libérale économiquement (parce que je pense qu'il y a en effet une contradiction à défendre l'identité et les traditions françaises et à défendre en même temps le libéralisme économique, ces deux notions me semblent contradictoires). Donc oui, je suis attaché aux traditions françaises (ou en tout cas à certaines d'entre elles, parce que tu remarqueras que je suis également assez critique sur certains dysfonctionnements de la société française). Mais cet attachement ne me semble pas contradictoire avec la défense de l'identité française (pour les raisons indiquées plus haut). Et par-dessus tout, je suis aussi attaché à l’État de droit.

Si demain, il faut débattre de la question de savoir s'il faut voter une loi pour interdire la construction de nouveaux fast-foods, au nom de la défense de la gastronomie française, alors on pourra en débattre. Actuellement, je n'ai pas d'avis tranché sur la question, mais je ne suis pas forcément contre non plus.

Mais aujourd'hui, une telle loi n'existe pas. Jusqu'à présent, la loi n'interdit pas à la forme MacDo d'ouvrir des restaurants où elle veut, pour peu qu'elle respecte les règles d'urbanisme. Donc le maire n'a aucune raison légale d'interdire cette construction. Et je refuse qu'un maire se place au-dessus de la loi juste pour satisfaire certaines convictions politiques.

Par ailleurs, je n'ai jamais dit que la cuisine MacDo était diététique. Je dis juste que la cuisine française "traditionnelle", avec ses plats en sauce et ses gâteaux bourratifs, n'a pas forcément de leçons de diététique à donner à la cuisine MacDo.

Je pense aussi que, indépendamment de ces histoires de culture américaine ou française, d'identité ou de traditions, il y a une évolution des modes de vie, contre laquelle il me semble difficile de lutter, qui fait que la restauration rapide se développe parce qu'elle correspond à un besoin. Le fait est que la plupart des chaines de restauration rapide sont d'origine américaine (MacDo, Subway, Burger King, notamment). Cela peut donner l'impression que restauration rapide = USA. Mais il n'y a rien d'automatique. Quick est d'origine belge, je crois. La Mie Câline est française : beaucoup de gens la critiquent au motif qu'elle concurrence les boulangeries traditionnelles. Mais elle vend des sandwiches qui n'ont rien d'américain, alors pourquoi la critiquer, si elle répond à un besoin ? On pourrait aussi parler de Subway qui, comme la Mie Câline, vend des sandwiches qui n'ont rien d'américain, mais avec une carte plus développée : il est dommage qu'aucune société française n'ait eu l'idée d'exploiter ce concept.

Avatar du membre
Calvero
Messages : 445
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Re: Après les "écolo-zadistes" de NDDL, voici les "bio-zadistes" d'Oléron !

Message non lu par Calvero » 04 mai 2018, 15:25:52

Tu vois @johanono c'est pour ça que je te respecte, malgré notre opposition quasi-systématique tu apportes toujours des réponses construites et me traite sans mépris ceux qui est loin d'être le cas dans tous les débats (je parle en général, pas forcément sur ce forum).
johanono a écrit :
04 mai 2018, 12:24:52
Tu affirmes que MacDo serait l'emblème du grand capital américain et de l'identité américaine. Ce sont deux notions différentes, alors essayons de distinguer.
Emblème le mot est un peu effort, un des principal vecteur de notre américanisation oui certainement.

johanono a écrit :
04 mai 2018, 12:24:52
- Le grand capital américain, je ne sais pas trop ce que ça veut dire. Pour moi, c'est une notion qui relève du fantasme. Alors je répète ce que j'ai dit : les MacDo français appartiennent pour la plupart à des entrepreneurs français sous forme de contrat de franchise, on est donc loin du grand capital américain. Et la circonstance que la maison-mère MacDo pratique l'optimisation fiscale voire la fraude fiscale ne suffit pas à la qualifier d'emblème du grand capital américain, puisque de nombreuses entreprises françaises et européennes recourent aussi à ces pratiques peu avouables.
Je suis plutôt d'accord l'expression était plus destiné a tourné en dérision le vocable de beaucoup de mes "camarades". (J'aurais dû la mettre entre guillemet)
johanono a écrit :
04 mai 2018, 12:24:52
- Tu affirmes aussi que MacDo serait l'emblème de la cuisine américaine, donc de l'identité américaine. Ce sentiment est partagé par beaucoup de gens, en effet. Mais il faut nuancer. Au MacDo, on y vend des hamburgers, qui sont certes un emblème de la cuisine américaine, mais qui sont d'abord d'origine allemande. On y vend aussi des frites, beaucoup de frites : alors il y a débat sur la question de savoir si les frites sont un plat d'origine belge ou française, mais de toute évidence, elles ne sont pas d'origine américaine, et d'ailleurs, en anglais, les frites sont dites "French fries"... Au surplus, la France est un pays occidental, donc imprégné, comme tous les pays occidentaux, de certaines pratiques américaines. Et oui, en tant qu'Occidentaux, nous avons des modes de vie plus proches des modes de vie américains que des modes de vie africains (enfin, j'espère) ou asiatiques. Je pense aussi que les MacDo ne concurrencent pas forcément les restaurants traditionnels français, car ils s'adressent à une clientèle généralement plus jeune et qui ne fréquente pas ces restaurants traditionnels français. Pour toutes ces raisons, je pense qu'accepter le diffusion des MacDo en France n'est pas contradictoire avec la volonté de défendre l'identité française et/ou la gastronomie française. Et puisque tu parles de gastronomie française, je vais te poser une question : supposons qu'un maire veuille empêcher la construction d'un kebab sur sa commune, au motif que c'est contraire à la gastronomie française, est-ce que tu approuves, ou bien est-ce que tu y vois une affreuse discrimination raciste ? :gratte:
Origine allemande je veux bien te croire, m'enfin je suis convaincu si tu demandes à des gens à quel pays ils associent les hamburgers plus de 95 % répondront États-Unis.

Cet état de fait comme quoi notre mode de vie est plus proche des américains j'en conviens oui mais ça n'a pas toujours été le cas, le mode de vie à la française était jadis un art de vivre et était une référence mondiale. Tout cela a changé à l'après guerre, ça a été un choix politique pas une fatalité.

Les petits resto sont bien concurrencés par les McDo et toutes les chaines de restauration rapide. Ce phénomène s'applique aux salons de coiffure (et bien d'autres secteur d'activité) avec des chaines de salon. Plus la chaine est grosse moins les salariés sont respectés (sauf exceptions), plus les capitaux quitte la France, plus l'automatisation leur pend au nez. C'est la mutation logique de l'économie lié à la mondialisation, sa a crée des montres qui rayonnent à l'international qu'on appelle multinationale.

Et je pense que ça tend à uniformiser les pays et donc détruire notre identité progressivement. Rien ne ressemble plus à un McDo à Toulouse qu'a un McDo de Paris ou même à Madrid et comme cette enseigne fait un maillage de tous les pays ça uniformise grandement la restauration à travers le monde. Applique cette logique à d'autres domaines que la restauration rapide et l'identité s'effondre et c'est bien ce qu'il se passe.

Pour ta question piège sur le kebab (bien joué 8-) ) je vais jouer le jeu.
Alors déjà ce serait dans l'idée que ce serait un gros gros kébab aussi gros qu'un McDo, au quel cas je dirais que le motif évoqué par ce maire est maladroit voir provocant au vue de la situation en France et du soupçons de racisme qui pèse à l'égard des musulmans (et qui n'existe que peu à l'égard des américains), il faut déjà recontextualiser ça, tu n'as pas dis kébab par hasard.
Mais bien que maladroit je trouverais la finalité pas idiote car les kébab y en a suffisamment à travers le territoire et si le maire veut protéger ses restaurateurs c'est un choix qui se défend, c'est du même ordre que d'interdire des volets peint en bleu dans une rue ou ils sont tous blancs par exemple. C'est pour essayer de garder une particularité, une identité et au final un charme.
Après ça c'est un exemple hors de mon utopie, dans mon monde l'assemblée communale fait un vote et décide (il n'y a pas de maire, qu'un porte parole tout au plus mais sans pouvoir).
johanono a écrit :
04 mai 2018, 12:24:52
Sur mon positionnement politique : je pense être de droite, mais d'une droite plutôt conservatrice sur les questions de société, et moyennement libérale économiquement (parce que je pense qu'il y a en effet une contradiction à défendre l'identité et les traditions françaises et à défendre en même temps le libéralisme économique, ces deux notions me semblent contradictoires). Donc oui, je suis attaché aux traditions françaises (ou en tout cas à certaines d'entre elles, parce que tu remarqueras que je suis également assez critique sur certains dysfonctionnements de la société française). Mais cet attachement ne me semble pas contradictoire avec la défense de l'identité française (pour les raisons indiquées plus haut). Et par-dessus tout, je suis aussi attaché à l’État de droit.
Ah ton positionnement est très clair, on a pas le même mais peu importe, tu abondes néanmoins légèrement dans mon sens sur cette idée de paradoxe identitaire et libéral.
Mais il est vrai que je trouve assez étonnant n'avoir jamais entendu (peut être est-ce de ma faute) la droite défendre une économie locale et/ou l'artisanat local.
A gauche c'est un vrai combat ça, la préservations des différents patois, des savoirs faire etc etc.... Car ça conduit au bon sens économique et écologique. Et pourtant elle ne se vend jamais comme conservatrice à contrario la droite le fait mais dans les faits de par le libéralisme comme le dit Mélenchon elle accepte de "vendre n'importe quoi, à n'importe qui, n'importe comment" (ce n'est pas parceque je cite Mélenchon que je suis Mélenchonien entendons-nous bien, il m'arrive de citer Hitler ou Loana chacun peut avoir un moment de lucidité).

Pour l’État de droit je ne vais pas lancer le débat avec toi mais tu te doutes que c'est pas ma tasse de thé, je serais curieux à l'occasion d'en parler avec toi.
johanono a écrit :
04 mai 2018, 12:24:52
Si demain, il faut débattre de la question de savoir s'il faut voter une loi pour interdire la construction de nouveaux fast-foods, au nom de la défense de la gastronomie française, alors on pourra en débattre. Actuellement, je n'ai pas d'avis tranché sur la question, mais je ne suis pas forcément contre non plus.

Mais aujourd'hui, une telle loi n'existe pas. Jusqu'à présent, la loi n'interdit pas à la forme MacDo d'ouvrir des restaurants où elle veut, pour peu qu'elle respecte les règles d'urbanisme. Donc le maire n'a aucune raison légale d'interdire cette construction. Et je refuse qu'un maire se place au-dessus de la loi juste pour satisfaire certaines convictions politiques.
C'est précisément là que pêche l’État de droit pour moi, mais je ne lance pas le débat :D
johanono a écrit :
04 mai 2018, 12:24:52
Je pense aussi que, indépendamment de ces histoires de culture américaine ou française, d'identité ou de traditions, il y a une évolution des modes de vie, contre laquelle il me semble difficile de lutter, qui fait que la restauration rapide se développe parce qu'elle correspond à un besoin. Le fait est que la plupart des chaines de restauration rapide sont d'origine américaine (MacDo, Subway, Burger King, notamment). Cela peut donner l'impression que restauration rapide = USA. Mais il n'y a rien d'automatique. Quick est d'origine belge, je crois. La Mie Câline est française : beaucoup de gens la critiquent au motif qu'elle concurrence les boulangeries traditionnelles. Mais elle vend des sandwiches qui n'ont rien d'américain, alors pourquoi la critiquer, si elle répond à un besoin ? On pourrait aussi parler de Subway qui, comme la Mie Câline, vend des sandwiches qui n'ont rien d'américain, mais avec une carte plus développée : il est dommage qu'aucune société française n'ait eu l'idée d'exploiter ce concept.
Je comprends ce que tu veux dire mais c'est aussi là qu'on diverge, elle répond à un besoin certes, mais l'ordre réel des choses est qu'elle crée d'abord un besoin pour y répondre ensuite, c'est la puissance du marketing ça, le marketing c'est pas seulement un métier c'est une science on use des biais cognitifs du cerveau humain un des co-fondateurs de Facebook repenti l'explique très bien.

Le simple de fait de dire qu'un bien répond à un besoin ne justifie l'utilisation massive et récurrente de ce bien et surtout pas que l'on doive encourager la propagation de ce même bien, pour exemple :

En 2009 j'avais vu que 33 % des célibataires japonais possédait une poupée gonflable, ça répond à un besoin, tu penses que c'est une bonne chose et que l'idée c'est est de produire plus de poupée gonflable pour subvenir à tous les besoins ? Ou d'éviter que les gens y ai recours ?

C'est valable pour des tas de produits, les armes, les anti-dépresseurs etc etc etc... Il n'y a jamais qu'une seule façon de répondre à un besoin.
"Un oiseau né en cage croit que voler est une maladie."

Alejandro Jodorowsky

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Avatar du membre
johanono
Messages : 23044
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Après les "écolo-zadistes" de NDDL, voici les "bio-zadistes" d'Oléron !

Message non lu par johanono » 04 mai 2018, 16:49:33

J'aimerais bien comprendre ce que tu reproches exactement à MacDo. Tu abordes plusieurs notions à la fois (le grand capital américain, la défense des petits restaurants français, etc.), et donc finalement, je ne suis pas sûr de bien comprendre.

Est-ce que tu es dans une opposition entre grandes chaines et restaurateurs indépendants, avec pour objectif de limiter l'expansion des grandes chaines pour préserver les restaurateurs indépendants ? Dans ce cas, tu as raison de vouloir limiter le développement de MacDo, mais il faut aussi que tu dises si, pour la même raison, tu veux limiter le développement de Quick, de la Mie Câline, de la Brioche Dorée, etc.

Est-ce que tu es dans une opposition entre gastronomie étrangère et gastronomie française, avec pour objectif de défendre la gastronomie française face aux gastronomies étrangères ? Dans ce cas, tu as raison de vouloir contrer MacDo (si on considère MacDo comme une illustration de la cuisine américaine). Mais il faut aussi empêcher le développement des kebabs, des pizzerias, etc.

Je repose donc la question, car il me semble que tu n'y as pas répondu très clairement : étant donné qu'aucune loi, pour l'instant, n'interdit à MacDo d'implanter des restaurants en France, approuves-tu la démarche du maire qui s'assoit sur la loi pour satisfaire ses propres convictions ?

Avatar du membre
Cheshire cat
Messages : 3092
Enregistré le : 08 juin 2013, 14:03:05
Localisation : Lugdunum

Re: Après les "écolo-zadistes" de NDDL, voici les "bio-zadistes" d'Oléron !

Message non lu par Cheshire cat » 04 mai 2018, 16:54:46

Halte aux hamburgers , aux sandwichs, aux hot-dogs , mangeons des croque-monsieur !
“On commence par se tromper soi-même ; et ensuite on trompe les autres. ”
Oscar Wilde

Avatar du membre
johanono
Messages : 23044
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Après les "écolo-zadistes" de NDDL, voici les "bio-zadistes" d'Oléron !

Message non lu par johanono » 04 mai 2018, 17:04:07

Un croque-monsieur, c'est sans doute plus français qu'un hamburger. Je l'admets volontiers. Mais est-ce plus diététique ? Ce n'est pas certain.

Avatar du membre
Calvero
Messages : 445
Enregistré le : 13 oct. 2017, 14:25:34
Localisation : Sur la méridienne verte en Aveyron
Contact :

Re: Après les "écolo-zadistes" de NDDL, voici les "bio-zadistes" d'Oléron !

Message non lu par Calvero » 04 mai 2018, 18:44:14

johanono a écrit :
04 mai 2018, 16:49:33
Est-ce que tu es dans une opposition entre grandes chaines et restaurateurs indépendants, avec pour objectif de limiter l'expansion des grandes chaines pour préserver les restaurateurs indépendants ? Dans ce cas, tu as raison de vouloir limiter le développement de MacDo, mais il faut aussi que tu dises si, pour la même raison, tu veux limiter le développement de Quick, de la Mie Câline, de la Brioche Dorée, etc.
On s'est bien compris, c'est bien ça, on aurait pu parler de Quick ou autre.
johanono a écrit :
04 mai 2018, 16:49:33
Est-ce que tu es dans une opposition entre gastronomie étrangère et gastronomie française, avec pour objectif de défendre la gastronomie française face aux gastronomies étrangères ? Dans ce cas, tu as raison de vouloir contrer MacDo (si on considère MacDo comme une illustration de la cuisine américaine). Mais il faut aussi empêcher le développement des kebabs, des pizzerias, etc.
Oui et non les kébab représentent un pan de la culture de notre pays même si le sujet est sensible c'est le cas, tout comme les restos chinois, les pizzerias, ils sont plutôt représentatif d'un pan de notre culture ou du moins d'une part de notre population mais leur nombre reste limité, l'idée de McDo est de faire un maillage de toutes les agglomérations > 20000 habitants environ, de s'y implanter et pas de faire un petit resto de quartier mais bien une distribution de bouffe à la chaine. Je n'ai rien contre un petit resto qui fait des burger, ce que je reproche c'est que McDo, BurgerKing, Quick sont des chaines qui s'implantent sur tout le territoire uniformisent l'ensemble et cassent donc les particularités et donc l'identité.
johanono a écrit :
04 mai 2018, 16:49:33
Je repose donc la question, car il me semble que tu n'y as pas répondu très clairement : étant donné qu'aucune loi, pour l'instant, n'interdit à MacDo d'implanter des restaurants en France, approuves-tu la démarche du maire qui s'assoit sur la loi pour satisfaire ses propres convictions ?
Loi n'est pas raison, c'est là que l’État de droit me dérange. Que le maire s'assoit sur la loi, ça me dérange pas, mais qu'il le fasse en accord avec ses administrés.
"Un oiseau né en cage croit que voler est une maladie."

Alejandro Jodorowsky

>> http://linconnuquisexprime.blogspot.fr/

Répondre

Retourner vers « Votre coup de "gueule" / coup de coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré