La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Vous avez un coup de g..... à passer sur notre société, ou tout simplement un coup de coeur venez le dire ici
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 7862
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par Yakiv » 15 nov. 2019, 21:21:16

Jeff Van Planet a écrit :
15 nov. 2019, 19:06:34
Ceux qui cherchent l'intérêt commun le font par... intérêt et non pas émotion. En effet, imposer aux autres revient à les cabrer et à s'en faire des ennemis. Rien à voir avec de l'empathie.

Mais beaucoup de gens parlent d'intérêt commun alors qu'ils parlent de leurs propre intérêt.

Mais le rapport avec le terrorisme?
Tu as un intérêt personnel toi à débattre ici avec nous du "bien commun" ?

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20910
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 16 nov. 2019, 08:11:56

Yakiv a écrit :
15 nov. 2019, 21:21:16
Jeff Van Planet a écrit :
15 nov. 2019, 19:06:34
Ceux qui cherchent l'intérêt commun le font par... intérêt et non pas émotion. En effet, imposer aux autres revient à les cabrer et à s'en faire des ennemis. Rien à voir avec de l'empathie.

Mais beaucoup de gens parlent d'intérêt commun alors qu'ils parlent de leurs propre intérêt.

Mais le rapport avec le terrorisme?
Tu as un intérêt personnel toi à débattre ici avec nous du "bien commun" ?
Oui: faire comprendre qu'il n'y a pas qu'une façon de voir les choses et permettre aux gens de comprendre qu'il faut laisser les autres vivre comme bon leurs semble.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20910
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 16 nov. 2019, 08:16:14

Mais pour revenir au sujet (encore) le problème des phobiques c'est qu'ils sont irrationnels et agissent par pure sentimentalisme. Soit par peur, soit par rejet compulsif. Leurs excès font qu'on ne peut plus parler calmement sans se faire agresser par ces fous intolérants. Ils le font soit inconsciemment soit parfaitement sciemment pour qu'on ne puisse plus avoir un débat mais juste un petit combat de camps contre camps sans zones grises entre les deux. C'est à ça que sert le sentimentalisme: à diviser pour mieux régner.

Surtout que le sentimentalisme empêche les gens de trouver des éléments qui étayent leurs propos, ils présenteront la chose comme "je le ressent ainsi il faut donc agir de telle façon". Arguments (c'est un bien grand mot) qui a autant de valeur qu'un lancé de dès.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
karoline
Messages : 3352
Enregistré le : 18 juin 2013, 13:22:35

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par karoline » 16 nov. 2019, 11:36:45

Nombrilist a écrit :
15 nov. 2019, 14:31:23
En effet, voici de vrais sujets liés à la religion musulmane en particulier (liste non exhaustive):
- Refus de se faire soigner par un homme ou une femme.
- Refus de serrer la main.
- Abattage des animaux d'élevage (d'une façon générale, d'ailleurs).
- Irrespect envers les femmes profs
- Refus de certaines sciences
Notre législation doit être respectée, je suis tout à fait d'accord. Mais apparemment celle-ci est beaucoup plus "compréhensive" quand certains intérêts sont en jeu.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 2431
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par les orteils » 16 nov. 2019, 12:27:01

Le seul point qui peut ici relever de la Loi est l'abattage animal. Pourquoi vouloir laisser la liberté de s'habiller à propos du voile et ne pas respecter la pudeur avec les médecins, la liberté de saluer...Pour moi tout ça relève de manifestations religieuses.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
signora
Messages : 3958
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par signora » 16 nov. 2019, 14:45:47

Jeff Van Planet a écrit :
16 nov. 2019, 08:11:56
Yakiv a écrit :
15 nov. 2019, 21:21:16
Jeff Van Planet a écrit :
15 nov. 2019, 19:06:34
Ceux qui cherchent l'intérêt commun le font par... intérêt et non pas émotion. En effet, imposer aux autres revient à les cabrer et à s'en faire des ennemis. Rien à voir avec de l'empathie.

Mais beaucoup de gens parlent d'intérêt commun alors qu'ils parlent de leurs propre intérêt.

Mais le rapport avec le terrorisme?
Tu as un intérêt personnel toi à débattre ici avec nous du "bien commun" ?
Oui: faire comprendre qu'il n'y a pas qu'une façon de voir les choses et permettre aux gens de comprendre qu'il faut laisser les autres vivre comme bon leurs semble.
Dis, @Jeff Van Planet je me trompe ou tu parles par allusion ? parce que, là, tu ne parles pas de la phobie ?
Exemple : je suis claustrophobe ! Beaucoup ... Passer une IRM est pour moi très difficile ... 3 jours de traitements préventifs ... et ... une crise de larmes avant que je me décide à faire confiance. Et encore ... je te fais cadeau des astuces qu'on a du trouver pour m'envoyer là dedans ... sans casque !
Toutes ces confidences pour te demander à quoi correspond ta phrase :
Oui: faire comprendre qu'il n'y a pas qu'une façon de voir les choses et permettre aux gens de comprendre qu'il faut laisser les autres vivre comme bon leurs semble.
Je t"assure qu'un phobique n'entre pas du tout dans cette compétition là ...

Donc de quoi est il question :gratte: ???
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
signora
Messages : 3958
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par signora » 16 nov. 2019, 14:50:24

les orteils a écrit :
16 nov. 2019, 12:27:01
Le seul point qui peut ici relever de la Loi est l'abattage animal. Pourquoi vouloir laisser la liberté de s'habiller à propos du voile et ne pas respecter la pudeur avec les médecins, la liberté de saluer...Pour moi tout ça relève de manifestations religieuses.
Surtout qu'au vue de l'énumération de @Nombrilist on pourrait dire que ce sont des coutumes aussi ...
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20910
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 16 nov. 2019, 14:58:58

signora a écrit :
16 nov. 2019, 14:45:47
Jeff Van Planet a écrit :
16 nov. 2019, 08:11:56
Yakiv a écrit :
15 nov. 2019, 21:21:16
Jeff Van Planet a écrit :
15 nov. 2019, 19:06:34
Ceux qui cherchent l'intérêt commun le font par... intérêt et non pas émotion. En effet, imposer aux autres revient à les cabrer et à s'en faire des ennemis. Rien à voir avec de l'empathie.

Mais beaucoup de gens parlent d'intérêt commun alors qu'ils parlent de leurs propre intérêt.

Mais le rapport avec le terrorisme?
Tu as un intérêt personnel toi à débattre ici avec nous du "bien commun" ?
Oui: faire comprendre qu'il n'y a pas qu'une façon de voir les choses et permettre aux gens de comprendre qu'il faut laisser les autres vivre comme bon leurs semble.
Dis, @Jeff Van Planet je me trompe ou tu parles par allusion ? parce que, là, tu ne parles pas de la phobie ?
Non car je répondais à un interlocuteur qui a fait dévié le débat sur la politique. Il n'y a donc aucunes allusions. Mais ça c'est compréhensible par le contexte que tu as laissé.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
signora
Messages : 3958
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par signora » 16 nov. 2019, 15:05:12

Jeff Van Planet a écrit :
16 nov. 2019, 08:16:14
Mais pour revenir au sujet (encore) le problème des phobiques c'est qu'ils sont irrationnels et agissent par pure sentimentalisme. Soit par peur, soit par rejet compulsif. Leurs excès font qu'on ne peut plus parler calmement sans se faire agresser par ces fous intolérants. Ils le font soit inconsciemment soit parfaitement sciemment pour qu'on ne puisse plus avoir un débat mais juste un petit combat de camps contre camps sans zones grises entre les deux. C'est à ça que sert le sentimentalisme: à diviser pour mieux régner.

Surtout que le sentimentalisme empêche les gens de trouver des éléments qui étayent leurs propos, ils présenteront la chose comme "je le ressent ainsi il faut donc agir de telle façon". Arguments (c'est un bien grand mot) qui a autant de valeur qu'un lancé de dès.
IRRATIONNELS ? OK
PURE SENTIMENTALISME ???
PEUR, REJET COMPULSIF ? OK
Leurs excès font qu'on ne peut plus parler calmement sans se faire agresser par ces fous intolérants. Ils le font soit inconsciemment soit parfaitement sciemment pour qu'on ne puisse plus avoir un débat mais juste un petit combat de camps contre camps sans zones grises entre les deux. C'est à ça que sert le sentimentalisme: à diviser pour mieux régner.
??? :gratte:
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 20910
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par Jeff Van Planet » 16 nov. 2019, 15:11:56

signora a écrit :
16 nov. 2019, 15:05:12
Jeff Van Planet a écrit :
16 nov. 2019, 08:16:14
Mais pour revenir au sujet (encore) le problème des phobiques c'est qu'ils sont irrationnels et agissent par pure sentimentalisme. Soit par peur, soit par rejet compulsif. Leurs excès font qu'on ne peut plus parler calmement sans se faire agresser par ces fous intolérants. Ils le font soit inconsciemment soit parfaitement sciemment pour qu'on ne puisse plus avoir un débat mais juste un petit combat de camps contre camps sans zones grises entre les deux. C'est à ça que sert le sentimentalisme: à diviser pour mieux régner.

Surtout que le sentimentalisme empêche les gens de trouver des éléments qui étayent leurs propos, ils présenteront la chose comme "je le ressent ainsi il faut donc agir de telle façon". Arguments (c'est un bien grand mot) qui a autant de valeur qu'un lancé de dès.
IRRATIONNELS ? OK
PURE SENTIMENTALISME ???
PEUR, REJET COMPULSIF ? OK
Leurs excès font qu'on ne peut plus parler calmement sans se faire agresser par ces fous intolérants. Ils le font soit inconsciemment soit parfaitement sciemment pour qu'on ne puisse plus avoir un débat mais juste un petit combat de camps contre camps sans zones grises entre les deux. C'est à ça que sert le sentimentalisme: à diviser pour mieux régner.
??? :gratte:
Les machinsphobes ne sont pas dans l'argumentatif, ils ne sont pas dans l'analyse, ils sont machinsphobes juste par sentiments/sensation/impression. On est d'accord qu'il n'y a rien de rationnel là dedans?
Dans les machinphobes (je ne parle pas des claustro hein) ont souvent des rejets compulsifs. Les racistes, antisémites ou je ne sais quel(s) autre(s) ne sont pas, et je me répète, ni dans l'argument ni dans le raisonnement mais dans le simple rejet sans fondements.

La deuxième partie que tu sites, je ne sais pas trop ce que tu ne vois pas. Si tu veux des précisions, STP poses moi des questions aux quelles je puisse répondre parce que là, je t'avoue, c'est un peu trop vague pour moi.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Avatar du membre
signora
Messages : 3958
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par signora » 16 nov. 2019, 15:16:56

On va pas se mentir, toute personne appartenant au genre humain, a ou aura un jour ou l'autre à souffrir d'une phobie. Une de ces peurs irraisonnées face à un danger qui en soi n'existe pas et qui pourtant déclenche chez les individus concernés une frayeur si vive qu'ils préfèrent s'en éloigner et prendre leurs jambes à leur cou.

Peur de l'avion, peur des transports en commun, peur des araignées, peur du noir, peur des c..., peur des ascenseurs, peur du vide, peur de l'eau, peur de vomir, peur des escaliers mécaniques, peur de la foule, peur des Allemands, peurs d'autant plus inexplicables et difficiles à appréhender que bien souvent, elles ne reposent sur aucun traumatisme passé et ne sont que l'expression d'une impossibilité à.

A monter dans un avion, à emprunter un ascenseur, à traverser cette place, à conduire sur le périphérique, à descendre au parking, à dormir à l'hôtel, à caresser un lapin, à dîner chez Belle-maman dimanche prochain.
http://www.slate.fr/story/153125/chacun-sa-phobie

Un peu d'humour et de légèreté ...
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
signora
Messages : 3958
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par signora » 16 nov. 2019, 15:22:51

D’ordinaire, la peur est une émotion utile qui permet de nous protéger en nous poussant à agir ou à fuir face à un danger. Chaque individu a des peurs comme par exemple préférer l’escalier à l’ascenseur, être anxieux avant de prendre l’avion, etc. Dans la majorité des cas, chacun vit avec ses peurs et s’en accommode.

En revanche, lorsque la peur paralyse un individu en l’absence de réel danger, cela prend des proportions démesurées et impacte de manière importante sa vie (monopolise les pensées, influence les choix, etc.), Nous sommes alors face à une situation pathologique. On parle de phobie.

Une phobie est un trouble anxieux. Ainsi, la personne souffrant de phobie a totalement conscience que sa peur est irrationnelle et excessive, sans cependant, pouvoir résister au besoin d’évitement de l’objet de sa phobie. Une phobie est considérée comme grave et nécessite une prise en charge lorsqu’elle oblige l’individu à restreindre ses activités et que sa qualité de vie est impactée de façon importante.

On distingue 3 types de phobies :

Les phobies simples ;
L’agoraphobie ;
La phobie sociale.
Enfin, un point de vue plus médical ...
https://www.sante-sur-le-net.com/neuro- ... on-phobie/
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
signora
Messages : 3958
Enregistré le : 08 janv. 2015, 10:37:48
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par signora » 16 nov. 2019, 15:27:34

@Jeff Van Planet
Leurs excès font qu'on ne peut plus parler calmement sans se faire agresser par ces fous intolérants. Ils le font soit inconsciemment soit parfaitement sciemment pour qu'on ne puisse plus avoir un débat mais juste un petit combat de camps contre camps sans zones grises entre les deux. C'est à ça que sert le sentimentalisme: à diviser pour mieux régner.
Je pense que les termes que tu emploies : "agression" "fous intolérants" "sans zones grises" "diviser pour mieux régner"... sont inadaptés et ne correspondent pas à la phobie.
"Dans la profondeur de l'hiver, j'ai finalement appris qu'il y avait en moi un soleil invincible."
Albert Camus

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par asterix » 16 nov. 2019, 16:10:36

Jeff Van Planet a écrit :
12 nov. 2019, 19:21:11
asterix a écrit :
11 nov. 2019, 19:56:43

Je crois que je me suis mal expliqué. Je ne nie pas la phobie. Je pense qu'elle n'a pas les proportions que l'on pense, parce que la phobie n'est pas graduelle, alors que l'opinion que l'on a des musulmans, elle, elle est bien graduelle.

Alors justement, si. L'islam est politique. C'est notre éternelle erreur occidentale de penser que l'Islam n'est qu'une religion. L'Islam est le fondement constitutionnel de nombreux pays. Si ce n'est pas politique je meurs. Mais dire cela ne fait pas de moi un islamophobe. Cela fait de moi un homme critique sur l'islam, dans une graduation que je suis seul à savoir. L'islamophobie est une foule. Tout le monde sait que la foule n'est jamais ni la somme ni la moyenne des individus qui la composent, mais une entité d'opinion totalement de synthèse, qui ne correspond en rien, finalement, aux individus qui la compose. Car pour faire partie de cette foule, chaque individu doit refouler plus de la moitié de ce qu'il pense, et cautionner ce qu'il ne pense pas, pour ne pas se faire éjecter de cette foule (c'est tout le problème des GJ). C'est donc une phobie de synthèse, totalement artificielle, mais bien réelle pourtant je le concède. Mais elle ne représente pas la pensée moyenne des individus. D'ailleurs les sondages le prouvent, car eux par contre constituent une réelle moyenne de l'opinion. Et ils démontent que si beaucoup de français sont sceptiques et méfiants sur les intentions musulmanes, fort peu rejettent les musulmans.
C'est pour cela que je n'ai jamais voulu adhérer au moindre parti politique. Parce qu'il m'aurait fallut en épouser la partie des pensées et des valeurs, qui ne sont pas tout à fait mienne. Donc je dis ce que je veux sur l'islam, mais en aucun cas je n'adhère à un mouvement de phobie, car j'aurai alors le sentiment d'être un cas pathologique, la phobie constituant un dérèglement mental ou cérébral.

Alors oui, je ne souhaite rien t'infliger, il est vrai que dire "l'islam est politique" peut me faire amalgamer à l'islamophobie. Mais alors comment expliquer que je sois par ailleurs un type qui fréquente les arabes et qui est passionné par l'histoire et la composition ethnique et religieuse du moyen orient, au point de passer des vacances au Liban en pleine période de la puissance de daesh (2015). Si ça c'est de l'islamophobie… j'ai même faillit acheter un teeshirt "hezbollah" à un milicien qui gardait une mosquée de Baalbek, récemment attaquée par des membres d'Al Nosra, proche de la frontière syrienne, milicien armé comme Pancho Villa, tellement content de voir un français ( il m'a mis un turban sr la tête, on a fait un selfie)… Mais je me suis dis qu'il ne fallait quand même pas mettre en pétard les douanes de Roissy CDG.

Et pour info, même les chrétiens libanais maronites pensent, comme les chiites ou les sunnites pour leur propre religion, que le christianisme au Liban est politique autant que religieux. La famille maronite amie qui nous a accueilli là bas nous l'a certifié, du grand père jusqu'à la tante. A noter que les milices hezbollah ne se mettent pas qu'au service des chiites, mais du pays tout entier, pour aider l'armée régulière à assurer la sécurité, pour l'anecdote.
Intéressant. Mais il y a des arguments aux quels je n'adhère pas.

Par exemple tu dis que l'islam est politique parce que des états sont des théocraties. Je vais te faire une réponse du berger à la bergère: le vatican est un état, il est de religion catholique, le royaume uni a une monarchie dont les souverains ne peuvent pas être catholiques car le monarque est le chef de l'église anglicane. Si le christianisme n'est pas politique je meurs :)
J'espère que tu ne prendras pas mal la petite blagounette, mais là où je veux en venir c'est que le faite qu'un état adopte une constitution de type théocratie ne fait pas de la religion une idéologie politique.
D'ailleurs ces pays ne sont pas des démocraties, tout comme a peut près tous les pays qui une idéologie utopique comme n'importe quelle religion ou le socialisme ou le nationalisme.


Quand plusieurs groupes s'affrontent, la neutralité disparaît. C'est ce dont on disait avec pierre sur dans le fil sur la laïcité. Pour résumer cette conversation grosso modo je disait que le monsieur qui a pris à parti la dame voilée l'a fait juste pour attiser les passions et faire perdre la rationalité du débat. Ce qui provoque les radicalisations car plus les réactions sont virulentes et plus il faut prendre clairement un camps. C'est ce qui se passe en Israël ou comme tu le décris au Liban. C'est d'ailleurs leurs seule but à ces radicaux qui s'en prennent à une dame voilée juste pour attiser les passions, ou à un Ménard qui nous balance sans preuves qu'un pourcentage énorme des repas servis dans les cantines est halal: c'est pour permettre aux islamophobes de sortir et crier à l'invasion ou au grand remplacement et ainsi mettre en face d'eux des gens qui devront parler ou plutôt crier aussi fort qu'eux pour se faire entendre. Mais dans l'opération de plus en plus de gens basculent dans la radicalité dans les deux camps.
Le but étant de faire vaciller la démocratie et notre modèle républicain pour le remplacer par du nationaliste identitaire. Mais au faite, qu'est-ce que je disais dans la dernière phrase de mon paragraphe précédent?
Nan, ta blagounette est totalement pertinente pour moi. Seulement, le Vatican, quel intérêt pour une communauté chrétienne en France sommée de ne jamais s'exprimer au nom de la pensée divine, et qui s'exécute relativement, obéissante à la loi, parce que chaque chrétien de France est un français assimilé, à quelques exceptions près. Ce qui n'est pas le cas des musulmans, pour qui l'exemple de tant de pays dont la constitution est le Coran, et qui se font tordre le bras (ou pas) par la république.

Il faut absolument que nous sortions de nos idées reçues. Je suis toujours étonné de voir que malgré notre niveau d'étude en France, il faille encore expliquer ce qu'est une religion. Pour trop de gens elle représente surtout un culte et une croyance. TOUT FAUX. C'est d'abord autre chose, avant d'être ça. Et parler de théologie est une fumisterie, au mieux du folklore qui remet du mystère là ou il n'y en a pas. Car le mystère, c'est l'arme de la religion, pour développer sa politique, et créer son ordre social, sur une philosophie par ailleurs, la plus part du temps fort acceptable.

C'est ainsi qu'à mon sens, notre république dans ses lois, n'est qu'un copier collé de la bible et du nouveau testament, à la différence près que la république transforme des lois religieuses fondées sur des jugements moraux variables, en des lois invariables fondées non plus sur la moralité, mais sur le légal. On y juge plus avec nos sentiments et nos croyances, on y juge avec des lois établies rationnellement.

Donc, la religion est avant tout un socle philosophique commun qui unifie les efforts d'une civilisation, déploie son efficacité par l'entente commune. jusqu'au jour ou, les gens deviennent tellement instruit que l'idée de Dieu tombe en désuétude: reste la philosophie et l'ordre social, qu'une république laïque peut gérer sans salamaleques, sans culte, sans mystère. Les musulmans n'en sont pas encore là dans leur parcours intellectuel, et au dela les arabes de diverses obédiences. C'est pour cela qu'ils ne conçoivent pas encore la démocratie. Mais quand bien même ils sont en voie de se libérer de la nécessité de Dieu, il garderons à jamais, la philosophie de Mahommet et des prophètes, que l'on retrouvera forcément dans leur futures loi républicaines et laïques.

J'insiste lourdement: le culte n'est qu'un moyen, le fond des religions est philosophique, et une organisation sociétale. Aucune, absolument aucune civilisation n'a vu le jour sans religion. Mais il est curieux que seul le culte et la théologie retienne notre attention, et nous occulte l'essentiel, qui n'est autre que les fondement du vivre ensemble vers quelque chose de commun. Et accessoirement contre ce qui ne nous ressemble pas: la survie d'une civilisation tient à la rigueur qu'elle déploie dans l'exercice de sa culture. On le sait très bien. Le dicton "à Rome fait comme les romains" nous informe que si Rome a chuté, que si Babylone a chuté, si Constantinople a chuté, c'est par échec du maintient de l'unification culturelle relative. Même si cette culture évolue au contact des nouveautés étrangères, encore faut il surveiller si cette évolution ne se transforme pas en mutation brutale et radicale, en révolution culturelle indéterminée et toxique. A Babylone, le langage était devenu tellement multiple (selon la légende biblique) que personne ne se comprenait plus: demander à boire dans une langue inconnue, était devenu incompréhensible à la majorité. Et cet inconfort de l'incompréhension a fait naître une suspicion populaire chronique, au point ou "je voudrais boire" était compris comme "ta mère est une p...".

Le reste de ton post, je le constate aussi. Mais il recoupe ce que je viens de décrire. Nous sommes à ce point dans des langages différents, des cultures différentes, des perceptions différentes, que comme à Babylone, dès que tu émets un avis, il est perçu comme une insulte. Parce que notre unité culturelle n'est plus, l'ultra diversité entraine la guerre des égos (il faut bien exister individuellement s'il est impossible d'exister collectivement). Il y a 50 ans encore, notre culture unifiée arrivait même à faire œuvrer les communistes et les bonapartistes ou les libéraux pour le bien de la nation, au delà de leurs divergences. On a bien dégommé le nazisme ensemble. Serions nous capables aujourd'hui de ce genre d'union sacrée? Certainement pas. Ainsi, nous sommes aujourd'hui une proie à toute force noire, et ce n'est pas l'invasion arabe ou musulmane qui nous menace, mais juste la barbarie, accouchée de notre zizanie politico culturelle, seule chose qui nous relie encore.

Les libanais me l'ont dit. Pour eux la France est importante dans leur propre équilibre. Et l'état dans laquelle ils la voient vu de chez eux, les dépriment au plus haut point. Il ont infiniment raison de fulminer sur notre manque de rigueur et d'affirmation de nos valeurs: daesh a pris en Europe la moitié de ses troupes, ces fameux enfants de la zizanie et de la non culture, cette zizanie qui accouche de barbares. Selon eux deux constat: soit nous aurions du être intraitable avec notre laïcité et nous affirmer fortement sur nos valeurs laïques par une assimilation bien organisée et généreuse d'enseignement et d'accompagnement (ce que faisaient autrefois les communistes et la CGT dans les quartiers), soit quitter cette idée de laïcité et reprendre au nom de l'état les valeurs chrétiennes. Pour eux, peu importe ce choix, pourvu que nous soyons fermes avec nos valeurs, de manière à rester un des endroits les plus sur et stable du monde. La France d'autrefois les rassurait beaucoup. Celle d'aujourd'hui les inquiète largement autant que leur propres problèmes intérieurs, sinon plus.
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Avatar du membre
asterix
Messages : 1763
Enregistré le : 02 mai 2017, 21:30:08

Re: La cage aux phobes sera-t-elle assez grande ?

Message non lu par asterix » 16 nov. 2019, 16:42:21

Yakiv a écrit :
13 nov. 2019, 22:46:44
asterix a écrit :
01 nov. 2019, 18:35:44
Je crois que nous allons finir par vraiment nous empêtrer dans nos "valeurs". En tout cas ne plus discerner ce qui est de l'ordre du sentiment, ou de l'ordre du rationnel. C'est la faute à Kazimir: le gloubiwoulga. Parce que c'est cette génération là qui a inauguré ce croisement hybride et toxique, des sentiments et des valeurs rationnelles, création un brin négationniste, renvoyant parfois Newton De Vinci et Darwin à de sombres menteurs, comme Andersen dans une autre science (celle du cauchemar :mrgreen: ), parce que leur histoire n'est pas belle. Pas aussi belle que le monde de l'Ile aux Enfants et de Chapi Chapo.
A contrario, je ne crois pas qu'on puisse débattre sans émotion, sans sentiment, sans morale et sans valeur.
Sinon ce n'est plus du débat, c'est des mathématiques.
Je comprends ce que tu veux dire, les émotions ne doivent effectivement pas servir d'arguments d'autorité, mais pour autant, en abolissant les émotions on ne pense plus rien.
Ce qui fait que nous sommes tous (presque tous) opposés au terrorisme et aux meurtres d'innocents, ce sont les émotions, ce n'est pas la petite baisse démographique qui en résulte.
Oui, je comprends parfaitement. Il va de soi que l'émotion reste un moteur ("motion" en anglais :D (motricité) ). Mais ce n'est pas lui qui conduit. Si la voiture tient la route, ce sont bien des mathématiques et de la perception rationnelle: c'est même l'émotion qui cause un bon nombre d'accidents, en générant un réflexe idiot. Notre première pensée est toujours émotionnelle. Il faut un certain temps, quelque micro secondes, pour les bons neurones en fassent une déduction rationnelle.
Justement, je ne peux qu'être d'accord sur l'importance des émotions: nous avons débattu sur le transhumanisme et la création du pragmatisme absolu qui en découle, et ça ne me plaisait pas du tout précisément pour cette raison. Ce qui renvoie au film "Et la tendresse Bordel". Je me rappelle d'une époque ou le romantisme et le rationnel cohabitait très bien dans les cerveaux bien ordonnés. Je dis juste que ce n'est plus le cas. Et pire, nous pensions autrefois l'émotion comme bénéfique et positive, mais voilà qu'aujourd'hui, l'émotion prend un sens négatif: un mec jette un chat du 3ème étage, et il est très ému de son geste, au point de filmer l'attentat et de le mettre en réseau. Que d'émotion! Emotions contre émotions.

Juste un aveux: j'adore chapi chapo, ça me faisait craquer de mignonnerie, alors que j'étais ado. Mais je n'en fais pas la structure de mon être. J'adore aussi pour des raisons différentes, le défroqué Louis Ferdinand, dit "Céline", victime de ses perceptions émotives, mais réhabilité à jamais pour sa profondeur d'âme. Mon Dieu comme je lui pardonne...
Vos mains ont un cerveau: ne les mettez pas dans vos poches

Répondre

Retourner vers « Votre coup de "gueule" / coup de coeur »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré