Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort

Vous voulez rendre un hommage sur une personnalité ou un évènement, venez le dire içi.
Répondre
Avatar du membre
johanono
Messages : 37407
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort

Message non lu par johanono » 27 déc. 2023, 18:06:16

Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort à l'âge de 98 ans

L'ancien ministre de l'Economie a joué un rôle important dans l'histoire de la construction européenne. Il a également marqué les esprits en renonçant à se présenter à la présidentielle de 1995, alors qu'il était le mieux placé à gauche pour l'emporter.

SUITE
Le système politico-médiatique dominant va probablement lui rendre un vibrant hommage.

Mais à bien y réfléchir, Delors est de ces socialistes qui ont trahi leur famille politique, et indirectement leur pays : éloge de la politique de la rigueur, promotion d'une Europe supra-nationale fondée sur la libre circulation des personnes et des biens, trahison des classes populaires sacrifiées sur l'autel de l'idéal européen, etc.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5558
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort

Message non lu par les orteils » 28 déc. 2023, 14:43:38

Le voilà rhabillé pour l'hiver, en toute objectivité bien sûr. Et c'est la droite qui lui reproche d'avoir trahi les classes populaires qu'elle chérit tant ! Cette même droite qui reviendra au pouvoir en 2027 sans pour autant oser proposer le frexit...
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Papibilou
Messages : 12247
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort

Message non lu par Papibilou » 29 déc. 2023, 17:54:08

johanono a écrit :
27 déc. 2023, 18:06:16

Mais à bien y réfléchir, Delors est de ces socialistes qui ont trahi leur famille politique, et indirectement leur pays : éloge de la politique de la rigueur, promotion d'une Europe supra-nationale fondée sur la libre circulation des personnes et des biens, trahison des classes populaires sacrifiées sur l'autel de l'idéal européen, etc.
Il voulait faire de l'Europe les US d'Europe, c'est à dire une puissance à l'égal des USA. Je pense que l'élargissement à l'est, la volonté d'hégémonie allemande, le nationalisme anglais et la règle de l'unanimité pour certains décisions ont coulé ce projet qui n'était certes pas nationaliste et donc difficilement rattachable à la droite.

Avatar du membre
johanono
Messages : 37407
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort

Message non lu par johanono » 29 déc. 2023, 18:42:56

Moi, je vois le bilan de cette construction européenne dont il fut un des plus fervents artisans.

C'est lui qui a consacré la libre circulation des capitaux, des personnes et des biens à l'intérieur de l'UE : livre blanc, Acte unique, Accords de Schengen, Traité de Maastricht, etc. La dérive libérale de la construction européenne, c'est lui, avec sa volonté de dérégulation. Cette Europe, l'Europe des technocrates, celle qui enlève aux gouvernements la possibilité de réguler quoi que ce soit, celle qui retire leur souveraineté aux États, celle qui retire aux peuples la maîtrise de leur destin, celle qui place les travailleurs et producteurs sous la concurrence étrangère déloyale, c'est celle de Delors.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5558
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort

Message non lu par les orteils » 29 déc. 2023, 19:55:52

Être contre Delors c'est être contre l'Europe, mais il faut alors le dire. Notre Europe n'est certes pas parfaite, j'aurais préféré l'harmonisation fiscale par exemple avant la libre circulation. Il y a aussi trop de différences, idéologiques entre autres, avec nombre de pays de l'Est.
Ceci dit, Delors a été un grand acteur de la construction mais il était largement suivi : qu'on lui fasse porter la responsabilité des échecs ou qu'on lui attribue le mérite des réussites est très exagéré.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 1958
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort

Message non lu par Kadavre » 30 déc. 2023, 08:24:03

les orteils a écrit :
29 déc. 2023, 19:55:52
Être contre Delors c'est être contre l'Europe
On peut être contre Delors et pour l'Europe, car il existe plusieurs conceptions de la construction européenne. La preuve, un sondage du Figaro auprès de ses lecteurs. La question : "Jugez-vous positif l'héritage européen de Jacques Delors ?" Total de votants : 133.302. Oui : 49 %, Non : 51 %.

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5558
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort

Message non lu par les orteils » 30 déc. 2023, 09:45:36

Telle qu'elle est posée la question ne permet pas de différencier Delors de l'Europe.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Avatar du membre
johanono
Messages : 37407
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort

Message non lu par johanono » 30 déc. 2023, 10:20:32

les orteils a écrit :
29 déc. 2023, 19:55:52
Être contre Delors c'est être contre l'Europe, mais il faut alors le dire. Notre Europe n'est certes pas parfaite, j'aurais préféré l'harmonisation fiscale par exemple avant la libre circulation. Il y a aussi trop de différences, idéologiques entre autres, avec nombre de pays de l'Est.
Ceci dit, Delors a été un grand acteur de la construction mais il était largement suivi : qu'on lui fasse porter la responsabilité des échecs ou qu'on lui attribue le mérite des réussites est très exagéré.
Oui, Delors a été suivi. Mais les hommages qui lui sont rendus le présentent comme le grand artisan de la construction européenne dans les années 80 et 90. Donc il n'est pas scandaleux de vouloir dresser le bilan de cette construction européenne dont il fut un des principaux architectes.

Être contre Delors, ce n'est pas être contre l'Europe en général, c'est être contre la construction européenne telle qu'elle se pratique depuis les années 80, et dont il fut, d'après ses adorateurs, l'un des grand artisans. Une Europe supra-nationale, fondée sur la logique de libre-échange, qui a consisté en une déréglementation de nombreux secteurs d'activité (capitaux, services publics, etc.), qui a exposé notre appareil de production (agriculture, pêche, industrie, etc.) à la concurrence étrangère déloyale, qui réglemente la taille de la rondelle de saucisson ou la forme de la boîte de Camembert mais qui s'avère incapable de s'imposer face aux USA ou à la Chine dans les relations commerciales ou diplomatiques. Une Europe qui s'est retournée contre les classes populaires (chômage accru à cause de la désindustrialisation, pression à la baisse des salaires à cause de la concurrence étrangère, etc.), des classes populaires qui l'ont bien compris et se sont détournées d'une gauche qui était censée les défendre mais les a abandonnées.

Avatar du membre
Kadavre
Messages : 1958
Enregistré le : 30 juil. 2021, 12:41:19

Re: Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort

Message non lu par Kadavre » 30 déc. 2023, 10:53:16

les orteils a écrit :
30 déc. 2023, 09:45:36
Telle qu'elle est posée la question ne permet pas de différencier Delors de l'Europe.
L'Europe existait avant Delors et a continué après lui. Il paraît même qu'à la fin de sa vie, il était un peu amer, car les affaires européennes n'allaient pas dans le sens qu'il souhaitait. 

Avatar du membre
les orteils
Messages : 5558
Enregistré le : 12 janv. 2012, 20:48:47

Re: Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort

Message non lu par les orteils » 30 déc. 2023, 11:54:44

johanono a écrit :
30 déc. 2023, 10:20:32
les orteils a écrit :
29 déc. 2023, 19:55:52
Être contre Delors c'est être contre l'Europe, mais il faut alors le dire. Notre Europe n'est certes pas parfaite, j'aurais préféré l'harmonisation fiscale par exemple avant la libre circulation. Il y a aussi trop de différences, idéologiques entre autres, avec nombre de pays de l'Est.
Ceci dit, Delors a été un grand acteur de la construction mais il était largement suivi : qu'on lui fasse porter la responsabilité des échecs ou qu'on lui attribue le mérite des réussites est très exagéré.
Oui, Delors a été suivi. Mais les hommages qui lui sont rendus le présentent comme le grand artisan de la construction européenne dans les années 80 et 90. Donc il n'est pas scandaleux de vouloir dresser le bilan de cette construction européenne dont il fut un des principaux architectes.

Être contre Delors, ce n'est pas être contre l'Europe en général, c'est être contre la construction européenne telle qu'elle se pratique depuis les années 80, et dont il fut, d'après ses adorateurs, l'un des grand artisans. Une Europe supra-nationale, fondée sur la logique de libre-échange, qui a consisté en une déréglementation de nombreux secteurs d'activité (capitaux, services publics, etc.), qui a exposé notre appareil de production (agriculture, pêche, industrie, etc.) à la concurrence étrangère déloyale, qui réglemente la taille de la rondelle de saucisson ou la forme de la boîte de Camembert mais qui s'avère incapable de s'imposer face aux USA ou à la Chine dans les relations commerciales ou diplomatiques. Une Europe qui s'est retournée contre les classes populaires (chômage accru à cause de la désindustrialisation, pression à la baisse des salaires à cause de la concurrence étrangère, etc.), des classes populaires qui l'ont bien compris et se sont détournées d'une gauche qui était censée les défendre mais les a abandonnées.
Une Europe sans libre échange n'aurait pas eu de sens. Je suis assez d'accord sur les services publics, mais si on regarde la téléphonie, en serait on là si les PTT avaient gardé le monopole ? Généraliser est impossible. Lutter contre la logique capitaliste également, mais, concernant les pays ayant vocation à intégrer l'UE, Il aurait fallu harmoniser avant, même si la mise en concurrence est génératrice de progrès. Pour les autres pays comme la Chine, chaque membre de l'UE joue sa carte personnelle, mais tout de même, on n'est moins exposé et plus fort dans l'UE qu'en dehors. Qui propose de la quitter, en France ou ailleurs ? Quant aux classes populaires, que ce soit en Europe ou ailleurs, elles sont confrontées à la logique capitaliste et bien plus soutenues par la gauche que par la droite ( hors RN...) et là encore, l'UE lui est plutôt bénéfique.
C'est toujours hier que commence le futur, mais la France continue de penser que tout commence demain. (Boualem SANSAL)

Papibilou
Messages : 12247
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort

Message non lu par Papibilou » 30 déc. 2023, 18:43:36

Selon la vision que l'on souhaite ou souhaitait pour l'UE, Delors est plus ou moins bien considéré.
- celui qui souhaitait un simple marché n'est pas vraiment déçu sauf qu'il peut regretter des normes imposées par Bruxelles.
- ceux qui souhaitaient une union beaucoup plus étroite et un organe fédéral type US, sont restés sur leur faim.
Selon moi, il voulait construire l'équivalent des USA en Europe. Autrement dit construire une entité puissante et respectée. Si l'euro est une réussite, les reste est un peu raté. On peut regretter ce raté ou penser qu'on est déjà allé trop loin.

Avatar du membre
johanono
Messages : 37407
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort

Message non lu par johanono » 03 janv. 2024, 11:40:05

Papibilou a écrit :
30 déc. 2023, 18:43:36
Selon la vision que l'on souhaite ou souhaitait pour l'UE, Delors est plus ou moins bien considéré.
- celui qui souhaitait un simple marché n'est pas vraiment déçu sauf qu'il peut regretter des normes imposées par Bruxelles.
- ceux qui souhaitaient une union beaucoup plus étroite et un organe fédéral type US, sont restés sur leur faim.
Selon moi, il voulait construire l'équivalent des USA en Europe. Autrement dit construire une entité puissante et respectée. Si l'euro est une réussite, les reste est un peu raté. On peut regretter ce raté ou penser qu'on est déjà allé trop loin.
D'une certaine façon, l'UE est restée dans un entre-deux assez bancal. Déjà beaucoup d'intégration (ce qui revient à retirer aux gouvernements nationaux de nombreux moyens d'action) mais peut-être pas assez pour que le système ait un fonctionnement optimal.

Papibilou
Messages : 12247
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Jacques Delors, ancien ministre de François Mitterrand et président de la Commission européenne, est mort

Message non lu par Papibilou » 05 janv. 2024, 11:24:58

johanono a écrit :
03 janv. 2024, 11:40:05
Papibilou a écrit :
30 déc. 2023, 18:43:36
Selon la vision que l'on souhaite ou souhaitait pour l'UE, Delors est plus ou moins bien considéré.
- celui qui souhaitait un simple marché n'est pas vraiment déçu sauf qu'il peut regretter des normes imposées par Bruxelles.
- ceux qui souhaitaient une union beaucoup plus étroite et un organe fédéral type US, sont restés sur leur faim.
Selon moi, il voulait construire l'équivalent des USA en Europe. Autrement dit construire une entité puissante et respectée. Si l'euro est une réussite, les reste est un peu raté. On peut regretter ce raté ou penser qu'on est déjà allé trop loin.
D'une certaine façon, l'UE est restée dans un entre-deux assez bancal. Déjà beaucoup d'intégration (ce qui revient à retirer aux gouvernements nationaux de nombreux moyens d'action) mais peut-être pas assez pour que le système ait un fonctionnement optimal.
Tout à fait. Et certains pays ont activement empêché les avancées. Je pense à l'Allemagne et au RU au nom de leurs volontés d'indépendance nationale.

Répondre

Retourner vers « Hommage »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré