Alcool et drogues franchissent les portes des entreprises, un phénomène tabou

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Répondre
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 32220
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Alcool et drogues franchissent les portes des entreprises, un phénomène tabou

Message non lu par politicien » 13 janv. 2014, 18:58:12

Bonjour,
"J'ai consommé de l'alcool au travail et j'ai tout perdu", dit l'une, avoir une "consommation contrôlée" est possible, assure une autre, toxicomane: les substances psychoactives franchissent les portes des entreprises, un phénomène largement tabou en France et difficile à quantifier.

Avoir un emploi protège globalement des addictions. Mais pour diverses raisons (quête de performance, usage festif qui déborde sur le travail, stress ou ennui), certains actifs consomment, y compris sur le lieu de travail.

Dan Véléa, psychiatre spécialisé, reçoit de nombreux patients dans ce cas.

"Les gens sont stressés dans l'entreprise" et le recours à ces substances (alcool, anxiolytiques, cocaïne...) "comme moyen d'adaptation devient très facile", dit-il à l'AFP, évoquant "une société de la performance".

L'usage est aussi facilité par la "démocratisation de ces produits", le prix de la cocaïne ayant par exemple été divisé par deux depuis les années 1990.

En 2012, une enquête sanitaire française a révélé qu'aucun secteur n'y échappait, mais que la construction et l'hôtellerie-restauration étaient parmi les plus touchés.

L'alcool reste la substance psychoactive la plus consommée, ce qui est vrai aussi au travail.

Laurence Cottet, 52 ans, ex-secrétaire générale d'un grand groupe de BTP, en a fait les frais.

"J'ai basculé dans l'alcool dans le cadre professionnel", explique-t-elle. "J'étais une des rares femmes dans le comité de direction et je pensais que si je ne buvais pas j'aurais été exclue".

En 2009 "je me suis effondrée à la cérémonie des voeux devant 650 personnes".

Après une longue reconstruction, elle a écrit un livre ("Non! J'ai arrêté", Interéditions) et accompagne des salariés rencontrant les mêmes difficultés.

(...)

La cocaïne reste rare (3,8% des actifs en ont pris au moins une fois), mais son usage "explose", selon M. Véléa.

"Un patient m'a raconté que dans son entreprise (...) avant une réunion, tout le monde va aux toilettes seul, sniffe, et revient", dit-il.

Le patient travaille dans les télécoms, mais finance, santé ou éducation sont aussi touchées, assure M. Véléa, selon qui "les premières consultations pour cocaïne en entreprise datent d'il y a à peu près 5-6 ans (...) avec un pic vers 2009", période de crise.

Pour le médecin, quelle que soit la substance, "automatiquement, à un moment donné, cela devient incontrôlable" pour le salarié.

Astrid Fontaine, ethnologue et auteur en 2006 de "Double vie. Les drogues et le travail", est d'un autre avis. Selon elle, "il existe des gens qu'on ne remarque pas qui gèrent leur consommation".

(...)

L'intégralité de cet article à lire sur Le Point.fr
Qu'en pensez vous ?
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1126
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Alcool et drogues franchissent les portes des entreprises, un phénomène tabou

Message non lu par fan2machiavel » 13 janv. 2014, 20:57:35

En même temps dans nombre d'entreprise, il n'est pas rare, que de l'alcool soit consommé dans des pots divers (avec modération le plus souvent certes mais consommé). Donc il n'est pas étonnant que l'alcool soit le premier psychotrope consommé en entreprise.
Je suis en train de penser à un contrôle de douane dans un train, une fille s'était faite contrôlé avec du cannabis elle avait répondu que c'est parce qu'elle allait travailler en colo et que c'était pour tenir le coup

freeze
Messages : 8547
Enregistré le : 19 juin 2013, 16:29:06

Re: Alcool et drogues franchissent les portes des entreprises, un phénomène tabou

Message non lu par freeze » 14 janv. 2014, 13:00:12

je traine avec pas mal de jeunes
dites vous bien que la picole ou la fumette c'est rien par rapport aux nouvelles drogues prises par les jeunes
speed , coke, mdma, kétamine etc etc
là on parle des drogues de "papa"
le désastre va arriver dans quelques décennies ........................

Avatar du membre
mordred
Messages : 7215
Enregistré le : 22 mai 2012, 11:40:06
Localisation : Tout à l'Ouest (France)

Re: Alcool et drogues franchissent les portes des entreprises, un phénomène tabou

Message non lu par mordred » 14 janv. 2014, 17:35:31

J'avais un copain de travail qui cachait ses Kro dans le faux plafond des chiottes.
"La mer était très forte. Je pense qu'il était bien trop vieux pour aller à la pêche aux maquereaux".
Feu Dédé la fleur; bien souffrant (Ouessant) et Yann Tiersen (mondialement connu).

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré