Les grévistes de Total menace la france de panne sèche

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31156
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 27 févr. 2010, 12:52:00

Bonjour,

Les salariés de la raffinerie Total de Dunkerque (Nord), menacée de fermeture, poursuivaient jeudi leur grève entamée le 12 janvier, malgré la reprise du travail sur tous les autres sites qui met fin aux craintes de pénuries de carburants.
La trentaine de salariés de Dunkerque présents jeudi sur le piquet de grève, dans une ambiance très calme, se disaient optimistes sur une reprise du mouvement au cas où ils n'obtiendraient pas de réponses satisfaisantes lors du comité central d'entreprise sur l'avenir du site prévu le 8 mars.

Philippe Wullens, délégué syndical Sud (majoritaire à Dunkerque), ne cachait pourtant pas son amertume après la reprise du travail votée mercredi après-midi dans toutes les raffineries du groupe à l'appel de la plupart des syndicats.
"On est reparti comme le 12, on est reparti seuls. Si le 8 mars, on a besoin de soutien, ce n'est plus aux organisations syndicales qu'il faudra le demander, mais (directement) aux salariés des autres raffineries", a-t-il déclaré.
Les expéditions de carburants ont repris jeudi matin, notamment à Gonfreville-l'Orcher (Seine-Maritime) et Donges (Loire-Atlantique), les deux plus grandes raffineries du groupe en France, après l'engagement de la direction de ne fermer aucun site français pendant cinq ans, à part éventuellement Dunkerque.
A Gonfreville-l'Orcher, Philippe Saunier délégué CGT, a pourtant indiqué que les syndicats préparaient une action pour le 8 mars afin de maintenir la pression sur la direction.
"Il ne s'agit que d'une suspension du mouvement. L'avenir du site des Flandres est toujours dans le flou. Nous attendons les propositions de la direction sur Dunkerque", a indiqué David Faure (CFDT), secrétaire du CE à Feyzin (Rhône).
Le directeur général de Total a tenté de rassurer les salariés mercredi soir sur France 2. "Les salariés de Total n'ont aucun souci à se faire. Il n'y aura pas de licenciement, tout le monde sera repris", a-t-il assuré.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49430
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 27 févr. 2010, 13:26:00

Ils se sont fait niquer.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 27 févr. 2010, 13:35:00

Ca c'est sur ... il y avait pourtant des signes avant coureurs (lefebvre, par exemple qui soutenait le mouvement). Une fois de plus, la GGT nous a fait la démonstration de son immense talent :

par sa grève et la menace de blocage, elle a étendu le conflit la ou il n'y en avait pas, puis a signé des accords qui ne concernent que ceux qui n'ont pas de pb.
pour les autres, (dunkerque) le pb reste strictement identique à l'avant conflit.

Très fort ...

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49430
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 27 févr. 2010, 13:39:00

Oui, j'ai exactement le même ressenti (sans concertation).
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 27 févr. 2010, 15:57:00

Ils prennent le grand risque que Total remarque que tout peut très bien fonctionner sans leur usine icon_confused
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Lou
Messages : 228
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par Lou » 27 févr. 2010, 16:48:00

C'est quant même dingue ils ont le pouvoir de bloquer le pays, au bout de 4 jours le gouvernement prend la flippe et s'active à convoquer le PDG de total pour trouver rapidement une solution et le résultat que nini.
Ce conflit aurait du aller jusqu'a la pénurie, à deux semaines des régionales le gouvernement et PDG de total auraient laché plus de garantis.
Il n'est pas sur que les autres raffinerie soient aussi solidaire le 8 mars.

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 27 févr. 2010, 17:31:00

Et tout ça servirait à quoi?

Il faudrait un jour concevoir les industries pour ce qu'elles sont, à savoir des entreprises régies par le principe de l'offre et la demande.
La vérité est que nous avons de moins en moins besoin de carburant; les véhicules consomment de moins en moins, les citadins utilisent de plus en plus les transports en commun, il existe de plus en plus d'alternatives aux carburants ordinaires,...

L'avenir des raffineries est tout tracé, il faut l'accepter.
Image

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 27 févr. 2010, 17:39:00

Cela n'a pas l'air d'être l'avis du Gvt actuel ..... Décidément, ils ne font que des conneries alors .... Ach' Quelle bandes d'incapables ... ces ump.

Avatar du membre
Norbert
Messages : 1520
Enregistré le : 05 janv. 2009, 00:00:00
Localisation : Val de Marne
Contact :

Message non lu par Norbert » 27 févr. 2010, 19:46:00

Ce que fait le gouvernement, c'est de tenter de conserver un maximum d'emplois en attendant qu'un système de reconversion voit le jour. C'est responsable et logique, bien plus que de vouloir coute que coute conserver des usines vouées à une fin certaine. Je dirais que ce sont ces syndicalistes les incapables.
Image

Avatar du membre
mareaction
Messages : 453
Enregistré le : 12 avr. 2009, 00:00:00
Localisation : partout

Message non lu par mareaction » 28 févr. 2010, 18:14:00

Norbert a écrit :Ce que fait le gouvernement, c'est de tenter de conserver un maximum d'emplois en attendant qu'un système de reconversion voit le jour. C'est responsable et logique, bien plus que de vouloir coute que coute conserver des usines vouées à une fin certaine. Je dirais que ce sont ces syndicalistes les incapables.
Et oui! comme vous dites, mais certains ne cherchent pas à comprendre, mais surtout à critiquer le Gouvernement!

lambertini
Messages : 3119
Enregistré le : 29 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : normandie

Message non lu par lambertini » 28 févr. 2010, 18:16:00

la defence de l emploie est aussi le role de l etat,
mais comme l etat se degage de plus en plus,et toutes responsabilités.
tout repose sur les syndicalistes
qui sont s face a des entreprises, puisantes et multinationnal

qui font des milliards de profits, et ne joue pas le role sociale qui leurs et demander,.
en maintenant l emploie.
.la seul arme qui leurs reste, et de faire pression sur letat en bloquent la distribution de carburants.
c est grave pour les responsables de notre pays de laisser les gens dans l attente, l insertitude de leurs avenirs
pourquoi letat ne prend pas acte des milliards ganiers pour faire une loie qui protege les ouvriers des suppresion d emploies???
Pourquoi seul les actionnaires seraient les seuls profiteurs.
les ouvriers participent aussi a la bonne santé des entreprises sont toujours les dindons de la farce
la caravane passe et les chiens aboient

Lou
Messages : 228
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par Lou » 28 févr. 2010, 20:42:00

lambertini a écrit :la defence de l emploie est aussi le role de l etat, mais comme l etat se degage de plus en plus,et toutes responsabilités.
tout repose sur les syndicalistes
qui sont s face a des entreprises, puisantes et multinationnal

qui font des milliards de profits, et ne joue pas le role sociale qui leurs et demander,.
en maintenant l emploie.
.la seul arme qui leurs reste, et de faire pression sur letat en bloquent la distribution de carburants.
c est grave pour les responsables de notre pays de laisser les gens dans l attente, l insertitude de leurs avenirs
pourquoi letat ne prend pas acte des milliards ganiers pour faire une loie qui protege les ouvriers des suppresion d emploies???
Pourquoi seul les actionnaires seraient les seuls profiteurs.
les ouvriers participent aussi a la bonne santé des entreprises sont toujours les dindons de la farce
bienvenue dans le monde de"plus mon entreprise gagne de l'argent moins les ouvriers en gagnent"

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 28 févr. 2010, 20:49:00

C'est pas la peine de nous souhaiter bienvenue, il y a un bout de temps qu'on y est ....

Lou
Messages : 228
Enregistré le : 12 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par Lou » 01 mars 2010, 15:06:00

lancelot a écrit :C'est pas la peine de nous souhaiter bienvenue, il y a un bout de temps qu'on y est ....
Le message est adressé à Lambertini icon_exclaim

Avatar du membre
Libre penseur
Messages : 2127
Enregistré le : 17 nov. 2008, 00:00:00
Localisation : Vendée

Message non lu par Libre penseur » 02 mars 2010, 07:18:00

Norbert a écrit : Ce que fait le gouvernement, c'est de tenter de conserver un maximum d'emplois en attendant qu'un système de reconversion voit le jour. C'est responsable et logique, bien plus que de vouloir coute que coute conserver des usines vouées à une fin certaine. Je dirais que ce sont ces syndicalistes les incapables.
Ces raffineries sont effectivement vouées à disparaitre mais est t'il normal qu'une entreprise comme Total dont les bénéfices sont faramineux licencie sous prétexte de licenciement économique ?

14 Milliards d'€ de bénéfice au mois de février.

Total licencie dans le seul but de préserver ses bénéfices records.
Interrogé, lors d'une conférence de presse sur la politique de l'emploi, sur l'annonce de ces deux projets de restructuration, Laurent Wauquiez, a répondu : "Je trouve ça scandaleux". "En cette période de crise, beaucoup d'entreprises sont dans des situations dures, ne font plus de bénéfices, ont des chiffres d'affaires dégradés et font pour autant tous les efforts possibles pour garder leurs salariés, notamment dans les PME. Qu'un groupe comme Total qui fait plusieurs milliards de bénéfices ne soit pas capable dans cette période d'avoir un comportement exemplaire en termes d'emploi me reste en travers de la gorge", a-t-il lancé. 

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré