Heuliez a enfin son investisseur

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Répondre
En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31144
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 02 mars 2010, 07:25:00

Bonjour,

Sans grande surprise, Louis Petiet, repreneur désigné de l'équipementier automobile Heuliez, a annoncé lundi qu'il acceptait de céder la place à l'investisseur turc Alphan Manas, comme l'avait souhaité le ministre de l'Industrie Christian Estrosi il y a quelques jours.
La holding Krief Group, dirigé par M. Petiet, a donné son accord pour «permettre à ce nouvel entrant de détenir une très large majorité des différentes sociétés du Groupe Heuliez, se réservant la possibilité de garder une faible minorité», a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Le tribunal de commerce de Niort avait désigné cet été une filiale de Krief Group, BKC, pour reprendre Heuliez, en difficulté. Mais BKC s'est révélé incapable d'apporter en numéraire les 15 millions d'euros promis au constructeur et équipementier automobile.


Le ministre de l'Industrie Christian Estrosi avait alors appelé M. Petiet à se retirer pour permettre l'arrivée d'un autre repreneur. Il a annoncé la semaine dernière être en discussions avec un investisseur turc, Alphan Manas, capable d'injecter 20 millions d'euros pour sauver du dépôt de bilan Heuliez qui emploie près de 600 personnes. M. Manas, qui dirige le fonds d'investissement Brightwell, a une dizaine de jours pour se prononcer sur son entrée effective au capital d'Heuliez.
«C'est une très bonne nouvelle, je remercie Louis Petiet d'être raisonnable», a réagi M. Estrosi, en déplacement dans les Yvelines. «C'est une chance pour Heuliez de relever le défi de la voiture électrique. Il faut maintenant veiller que les formalités juridiques soient dénouées sous le contrôle du tribunal de commerce de Niort», a-t-il ajouté.

Le ministère, ainsi que la région Poitou-Charentes dirigée par Ségolène Royal, où est implanté Heuliez, sont très impliqués dans le dossier. La région Poitou-Charentes a ainsi déjà investi 5 millions d'euros, tandis que le Fonds stratégique d'investissement (FSI), créé par l'Etat l'an passé pour prendre des participations dans une entreprise, qui pourrait injecter 10 millions.

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49400
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 02 mars 2010, 10:54:00

Pour le moment, c'est difficile d'en penser quelque chose tant qu'on ne saura pas ce que cet Alphan Manas veut faire de la société (prendre les brevets et se tirer ou réellement remettre à flots la compagnie ?).
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 02 mars 2010, 16:39:00

Oui, je suis un peu comme toi. Wait and see .... dans l'attente d'un projet complet et chiffré ....

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49400
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 02 mars 2010, 17:00:00

A noter que si Continental n'a jamais été repris, c'est pour cette raison. Les investisseurs n'étaient intéressées que par les brevets, pas par le site.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
racaille
Messages : 8586
Enregistré le : 15 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Köln, NRW, Teutonnie
Contact :

Message non lu par racaille » 02 mars 2010, 17:20:00

D'après ce que j'ai compris, ce repreneur est un vautour de tribunaux de commerce, il se paye une entreprise pour des miettes, la démembre et la revend par morceaux. La TV a évoqué un "nouveau Tapie" dans la personne de Manas. Affaire à suivre.
"Comme son fils Titus lui reprochait d'avoir imposé l'urine, Vespasien lui mit sous le nez l'argent qu'avait rapporté l'impôt lors des premières rentrées et lui demanda s'il était incommodé par l'odeur." - Suétone

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 02 mars 2010, 17:33:00

Un tapis turc ??? , ca vaut pas les persans ... mais bon ...  icon_biggrin

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31144
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 17 mars 2010, 21:42:00

Bonjour,

L’homme d’affaires turc Alphan Manas vient de signer un protocole d'accord pour le rachat de l'équipementier automobile Heuliez, selon le ministère de l'industrie. La direction du groupe de Cerizay serait en train de relire le contrat et, sauf problème sur la forme, elle aurait donné son aval. "Manas a signé. On est au terme des dernières formalités auprès de l'ensemble des partenaires", a précisé une source proche du dossier, sous couvert d'anonymat.
Alphan Manas, au travers de son fond d’investissement Brightwell, se serait engagé à placer 3 millions d’euros sur un compte séquestre en guise de garantie pour pouvoir poursuivre des négociations exclusives dans les dix prochains jours.
"La décision prise ce matin par l'entrepreneur Alphan Manas est une très belle nouvelle pour Heuliez et ses 600 salariés", a déclaré le ministre délégué à l'Industrie Christian Estrosi.
L’enveloppe globale de l’augmentation de capital d’Heuliez s’élèvera à 30 millions. Manas apportera 15 à 20 millions en tout, le Fond Stratégique d’Investissement (FSI) devrait ensuite ajouter 10 millions et la région Poitou-Charentes, 5 millions d’euros.
L'attente a été longue pour Heuliez et ses 620 salariés. Les négociations de reprise ont connu de nombreux soubresauts, après l’espoir déçu d’une reprise par le cabinet de conseil BKC (Bernard Krief Consulting). Ce dernier n’a jamais apporté de garanties financières suffisantes.
Même les négociations avec Alphan Manas ont été fastidieuses. L'investisseur turc a fait traîner le dossier, si bien qu'Heuliez a jugé nécessaire de publier mardi matin un communiqué selon lequel l’entreprise recherchait à nouveau un repreneur.
La tactique s’est révélée payante, puisqu’elle a permis d’accélérer la signature d’Alphan Manas. Christian Estrosi s'est néanmoins montré prudent : "D'ici à cette échéance, il importe malgré tout, compte tenu de l'historique du dossier, de rester prudent tant que l'opération n'est pas finalisée en totalité sur le plan juridique", a-t-il déclaré.
L'accord de rachat devrait être finalisé le 31 mars, a annoncé le ministère de l'Industrie.

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

En ligne
Avatar du membre
politicien
Site Admin
Messages : 31144
Enregistré le : 30 août 2008, 00:00:00
Compte Twitter : @LActuPolitique

Message non lu par politicien » 03 juil. 2010, 17:12:00

Bonjour,

Le tribunal de commerce de Niort a confié mercredi 30 juin la reprise du constructeur automobile Heuliez au groupe français Baelen Gaillard Industrie, couplé au groupe allemand ConEnergy, lui-même associé à Kohl.
Le groupe franco-allemand, donné favori (il avait les faveurs des salariés et de l'administrateur judiciaire), était en concurrence avec le fonds d'investissement malaisien Delamore and Owl Group Companies. Les deux candidats avaient déposé leur offre le 23 juin.
BGI, société industrielle et familiale, reprendra l'activité d'emboutissage et ConEnergy, société de services dans le secteur de l'énergie, associé à Kohl, qui évolue dans le secteur de la santé, la partie véhicules électriques.
481 salariés, sur les 600, seront conservés. Les nouveaux repreneurs apportent 13,1 millions d'euros et s'engagent à reprendre, dans les 15 prochains mois, 80 salariés sur les 120 licenciés.

10 millions d'euros de la part de l'Etat
 Avant que la justice ne tranche entre les deux repreneurs, le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, a déclaré dans la matinée que l'Etat apporterait bien 10 millions d'euros dans le cadre de la reprise de Heuliez.
"On sera sans doute même à plus de 10 millions", a déclaré Christian Estrosi sur Europe 1. "Ce sera de l'argent de mon ministère à la fois sur les primes vertes pour baisser la facture énergétique. Ce sera aussi une prime à l'aménagement du territoire et sans doute une participation du FSI", le fonds stratégique d'investissement, a précisé le ministre de l'Industrie.
 L'Etat s'était déjà engagé il y a plusieurs mois à verser 10 millions d'euros à l'équipementier basé à Cerizay (Deux-Sèvres), au bord du gouffre, s'il trouvait un repreneur

Qu'en pensez vous ?

A plus tard,
« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire » Le débat ne s'arrête jamais sur Actu-Politique

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23289
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 03 juil. 2010, 21:27:00

C'est une grande nouvelle.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré