Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Avatar du membre
johanono
Messages : 33594
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par johanono » 27 oct. 2021, 15:15:11

Je me permets de relancer le débat sur la pénurie de main-d’œuvre.

Nous le savons déjà, cette pénurie frappe l'artisanat depuis de nombreuses années :
Pénurie de main-d'oeuvre : 2 artisans sur 3 auraient déjà renoncé à un chantier

ÉTUDE. Le tissu d'entreprises artisanales est-il suffisamment dense pour accompagner le développement du marché de la rénovation énergétique ? La question est posée par les résultats d'une étude réalisée par BigMat et OpinionWay, diffusés ce 19 octobre 2021.

suite
Depuis peu, cette pénurie touche aussi la restauration :
«Le secteur n’est plus attractif» : la galère des restaurants face à la pénurie de main-d’œuvre

En manque de personnel, notamment en cuisine, certains restaurateurs se voient contraint de fermer un jour de plus par semaine, d’abandonner un service ou de réduire la capacité d’accueil de leur établissement. Malgré des offres d’emploi à la pelle, environ 150 000 postes restent vacants.

suite
Plus inquiétant : cette pénurie touche désormais également des métiers vraiment indispensables au bon fonctionnement de la société :
Démissions, absentéisme, fermeture de lits : «La situation est compliquée» à l'hôpital, reconnaît Véran

Dans une interview à Libération, le ministre de la Santé réagit aux informations du Conseil scientifique qui estime qu'un lit sur cinq est fermé faute de soignants.

suite
Quand l'école n'arrive plus à recruter de profs

INFOGRAPHIE - Cette année encore le nombre de candidats aux concours de recrutement d'enseignants a fortement baissé. La prime d'attractivité annoncée par Jean-Michel Blanquer en cette rentrée ne suffira pas à boucler les emplois du temps. Pour gérer cette crise des vocations, l'Education nationale multiplie les recours aux contractuels. Une solution forcément bancale.

suite
Les difficultés de recrutement dans les polices municipales s'accentuent

La Ville de Paris prévoit le recrutement de 400 policiers municipaux sur concours tout en cherchant à attirer aussi des agents en poste dans d'autres communes. Il manquerait actuellement 4.000 agents en France par rapport aux postes à pourvoir, dont 1.500 en Ile-de-France. Cette pénurie de main-d'oeuvre pousse à la surenchère salariale.

suite
L’armée française manque de bras

L’armée française peine à recruter et à garder ses militaires attirés de plus en plus par les entreprises privées. Un manque de main d’oeuvre qui lui a permis de dégager un excédent de 214 millions d’euros en 2018.

suite
Voici donc que des services tout aussi vitaux et stratégiques que les hôpitaux (pas seulement les petits hôpitaux, les CHU également), les écoles, l'armée ou la police n'arrivent plus à recruter en nombre suffisant.

Face à cette difficulté, il y a deux possibilités, tout aussi insatisfaisantes l'une que l'autre :
- soit on supprime carrément certains services ou on ferme certains établissements (c'est le cas, par exemple, de l'hôpital de Renazé, des urgences de l'hôpital du Bailleul, ou bien d'un manque de profs au lycée de Mayenne ),
- soit on est moins regardant sur la qualité du personnel : dans ce cas, le service rendu sera de moindre qualité.

Ainsi donc, à l'avenir, il faudra s'attendre :
- à galérer pour trouver des artisans compétents,
- à être moins bien soigné (voire pas soigné du tout),
- à être moins bien instruit,
- à être moins bien protégé.

N'est pas là le signe d'une décadence de notre société ? :gratte:

On nous dira : yaka faire en sorte que les emplois proposés soient mieux payés et moins pénibles. N'est-ce pas un peu court, comme explication ? La pénurie d'un côté, le grand nombre de chômeurs de l'autre : est-ce à dire que ces gens qui refusent des emplois supposément pénibles et mal payés préfèrent rester au chômage ? Cela en dit long sur le rapport au travail dans notre société, non ? :gratte:

Avatar du membre
Baltorupec
Messages : 13878
Enregistré le : 13 juil. 2011, 00:00:00

Re: Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par Baltorupec » 27 oct. 2021, 15:54:53

En ce qui concerne l'école et la police, cela relève de plus en plus du masochisme, avec la montée en puissance de petites brutes sans limites morales. Peu de salaires peuvent justifier le fait de devenir un punching ball.

Je pense que l'on peut aussi y voir la conséquence de certaines méthodes de management non respectueuse des personnes, ainsi que de la survalorisation des diplômes et leur deconnection du monde du travail.

Ce sont des causes complexes, qui bien sûr ne peuvent être résumés à un simple problème de conditions extérieurs, donc oui je rejoins que cela peut être du aussi à une forme de "décadence".
“Tout ce que tu peux régler pacifiquement, n’essaie pas de le régler par une guerre ou un procès.” Jules Mazarin

Avatar du membre
Mewtow
Messages : 246
Enregistré le : 05 janv. 2015, 09:16:21

Re: Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par Mewtow » 27 oct. 2021, 16:20:46

Pour les recrutements de professeurs, la raison tient surtout à la sélectivité des concours et du niveau d'études demandé. Aujourd'hui, il faut un BAC+5 pour s'inscrire au concours, concours qu'il faut réussir pour ensuite être envoyé dans des bahuts difficiles à l'autre bout de la France en début de carrière. Peu de BAC+5 accepteraient de rentrer dans l'éducation nationale dans ces conditions, sans compter que le vivier de BAC+5 n'est pas pléthorique (seul 20% de la population des 25-29 ans a dépassé le BAC+2).

Alors l'éduc nat n'a pas d’autre choix que de recruter des contractuels à BAC+3 et cela m'arrange bien, même si je n'en vois pas trop la couleur depuis le début de la crise sanitaire. Il faut dire que vu l'utilité d'un Master pour enseigner en collège/lycée, ce n’est pas plus mal... La réforme de la masterisation a fait beaucoup de mal au recrutement des enseignants, sans pour autant améliorer la qualité du corps enseignant.

Sinon, un autre point sur les difficultés de recrutement en général : difficile de recruter les "meilleurs" éléments sans leur donner les conditions de travail et les salaires qui vont avec... L'état comme les recruteurs du privé ont cependant du mal à le comprendre et recherchent des moutons à cinq pattes avec une expérience professionnelle monstrueuse et des diplômes mirifiques, mais payés au SMIC et dans des conditions de travail minables. Pas étonnant qu'il y ait autant de chômeurs si les recruteurs fonctionnent comme ça et refusent de donner leur chance à des débutants/juniors/peu diplômés. Vu les enquêtes sur le personnel surqualifié (entre 20 à 60% des employés suivant les métiers), il est temps que cela change.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 61211
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par Nombrilist » 27 oct. 2021, 18:49:03

Concernant la santé, rien d'étonnant. Et ce que ma femme me raconte fait vraiment peur: l'hôpital publique est déjà bourré d'incompétents qui restent en place simplement parce que l'hôpital ne parvient pas à recruter meilleur que ces gens-là. Sans compter le management de type bouche-trou. Ce n'est donc pas "à l'avenir". C'est déjà maintenant. Dans tous les domaines que tu as cités, @johanono

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 61211
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par Nombrilist » 27 oct. 2021, 18:56:32

Mewtow a écrit :
27 oct. 2021, 16:20:46
Pour les recrutements de professeurs, la raison tient surtout à la sélectivité des concours et du niveau d'études demandé. Aujourd'hui, il faut un BAC+5 pour s'inscrire au concours, concours qu'il faut réussir pour ensuite être envoyé dans des bahuts difficiles à l'autre bout de la France en début de carrière. Peu de BAC+5 accepteraient de rentrer dans l'éducation nationale dans ces conditions, sans compter que le vivier de BAC+5 n'est pas pléthorique (seul 20% de la population des 25-29 ans a dépassé le BAC+2).
En effet, le niveau demandé pour entrer en formation de profs des écoles maternelles et élémentaires est BAC+3/+4, ce qui est bien trop élevé. Un niveau BAC avec une vraie sélection pendant la formation des profs serait largement suffisant. J'ai une nièce qui ferait largement l'affaire pour la maternelle, c'est une perle avec les enfants, mais elle n'a que le BAC. Du coup, la France doit se passer d'elle et de peut-être de dizaines de milliers d'autres personnes dans son cas.

Avatar du membre
Snark
Messages : 3007
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par Snark » 27 oct. 2021, 20:11:46

En quête de personnel depuis la sortie de confinement,
l'hôtellerie-restauration tente de séduire par une annonce pour le moins fracassante.
Le syndicat patronal Umih propose une augmentation des salaires de 6 à 9%,
ainsi qu'un 13e mois .
https://www.lindependant.fr/2021/10/05/ ... 832761.php

Augmenter les salaires au lieu de baisser les allocations chomage !
Les gens qui ne sont rien vont être mieux payés ?
Mélenchon est au pouvoir et on ne m'avait rien dit ?

Bon l'Umih réclame des allégements de charge ne contrepartie mais l'inverse serait étonnant .
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1696
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par fan2machiavel » 28 oct. 2021, 10:17:43

Dans le monde vétérinaire, la pénurie de véto est telle que quand j'ai fait des entretiens d'embauches c'était plus le recruteur que moi qui passait l'entretien. J'ai eu par exemple assez souvent comme question "qu'est ce que tu veux pour choisir de bosser chez nous?"

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 61211
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Re: Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par Nombrilist » 28 oct. 2021, 10:33:11

C'est excellent quand ça se passe comme ça :star3:

Camille
Messages : 1820
Enregistré le : 23 avr. 2020, 13:45:48

Re: Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par Camille » 28 oct. 2021, 10:40:46

Exiger un bac+5 aux enseignants est d'autant plus ridicule que l'on embauche, parmi les bac+5, des candidats qui ont un niveau nettement moins élevé que celui de bac+3. Mais allez faire comprendre ça à un Blanquer coincé à l'époque des hussards de la République. Comme dirait Hector, if you pay peanuts, you get monkeys. Et c'est tout à fait logique les bac+5 préfèrent la voie de la recherche que celui de l'enseignement, surtout dans certaines disciplines scientifiques.

Pour ce qui est des autres secteurs, n'allons pas croire que le phénomène serait propre à la France et à des Français fainéants, le Striketober aux Etats-Unis met en exergue des pénuries de main-d'oeuvre dans de nombreux secteurs.

Je pense qu'il faut y voir un contrecoup de la crise du Covid. Les confinements ont en effet mis en évidence deux classes sociales : une classe de privilégiés qui ont télétravaillé et économisé en carburant ; et une classe de personnes exerçant un métier où l'on ne peut pas télétravailler, éloignées de leur famille et qui en plus doivent payer pour aller travailler, avec des carburants et un entretien automobile de plus en plus onéreux. Je comprends tout à fait que ces derniers se réorientent professionnellement et rechignent à bosser dans des secteurs où il y a plus de contraintes que de bénéfices.

Le rapport de force semble donc s'inverser, en faveur des candidats et au détriment des employeurs. On ne pouvait pas y échapper.

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1696
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par fan2machiavel » 28 oct. 2021, 10:41:41

Nombrilist a écrit :
28 oct. 2021, 10:33:11
C'est excellent quand ça se passe comme ça :star3:
Oui et non car d'un autre coté cela veut aussi dire qu'on bosse en étant forcément en sous effectif chronique ce qui rend par exemple la gestion des astreintes assez pesante. Cela veut dire aussi que les véto solo ont énormément de difficultés à recruter un aide car il ne peuvent pas proposer autant d'avantage que les grosses structure. Cela fait que les vétos solo dans des zones isolées doivent généralement être astreintes 7j/7 24h/24 sans vacance.

Papibilou
Messages : 10567
Enregistré le : 24 juil. 2010, 00:00:00

Re: Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par Papibilou » 28 oct. 2021, 20:21:04

Les cadres sont depuis longtemps en tension et c'était déjà le plein emploi pour eux avant la pandémie.
Se surajoutent aujourd'hui des secteurs ou les contraintes physiques ou sociales font reculer les candidats.
Pour reprendre le cas des cadres je ne suis pas sûr que les spécialités enseignées soient toutes pertinentes. Faire de l'histoire, de la psycho, c'est bien mais c'est sur les secteurs en tension qu'il faut orienter les étudiants. En particulier les secteurs d'avenir.
https://www.cadremploi.fr/editorial/act ... pacte.html

Concernant les non cadres, la pénurie se trouve dans les secteurs de l'hôtellerie de la restauration, du BTP. Pour les 2 premiers secteurs, comprenez que travailler dans un restaurant à 11h du soir un samedi vous coupe des relations sociales. Certes certaines formations sont rapides ( serveurs ..) mais le salaire est trop faible. Il faut donc que les entreprises mettent la main au portefeuille. Attendons nous donc à une augmentation des prix des hôtels et du resto.
Concernant des secteurs ou l'on a besoin de gens qualifiés la formation continue reste un domaine à revoir intégralement. Il ne devrait plus y avoir de stages de bricolage, de réparation de sa voiture ou d'œnologie. C'est scandaleux quand on sait que la formation c'est plus de 30 milliards.

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 15239
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par Narbonne » 29 oct. 2021, 09:13:55

Dans la convention collective des professions de l'Hôtellerie-Café-Restauration (HCR), le travail de nuit ne donne pas lieu au paiement majoré des heures de nuit, mais il ouvre droit à un repos compensateur de 2 jours de congés supplémentaires par an pour les travailleurs de nuit.
C'est pas très intéressant comme secteur d'activité. En plus, il y a souvent une coupure dans la journée non payée (de 15h à 18h).
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
Snark
Messages : 3007
Enregistré le : 08 nov. 2015, 10:40:54
Contact :

Re: Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par Snark » 29 oct. 2021, 14:55:11

Narbonne a écrit :
29 oct. 2021, 09:13:55
Dans la convention collective des professions de l'Hôtellerie-Café-Restauration (HCR), le travail de nuit ne donne pas lieu au paiement majoré des heures de nuit, mais il ouvre droit à un repos compensateur de 2 jours de congés supplémentaires par an pour les travailleurs de nuit.
C'est pas très intéressant comme secteur d'activité. En plus, il y a souvent une coupure dans la journée non payée (de 15h à 18h).
Quand on obligera les géants de la restauration rapide à mieux payer leurs salariés
une part plus importante de leurs chiffres d'affaire restera en France au lieu
de s'en aller dans les paradis fiscaux .
Penser aussi à réduire les allégements de charge qui ne créent aucun emploi
et nuisent au financement de notre système de santé .
Et pendant ce temps là le permafrost décongèle .

Avatar du membre
artragis
Messages : 8069
Enregistré le : 29 janv. 2009, 00:00:00
Compte Twitter : @francoisdambrin
Contact :

Re: Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par artragis » 29 oct. 2021, 17:49:20

@Papibilou sachant que la psycho est depuis pas mal de temps un secteur sous tension, aussi bien en terme de place à l'université que dans le monde de l'emploi.
On manque de psychologue scolaires, du travail mais aussi libéraux. On manque de personnes avec ce genre de formations pour les grosses boîtes.
Je pense qu'il faut arrêter de casser du sucre sur les sciences humaines, ça n'avance à rien et ça ne rend pas le diagnostique plus crédible.
http://zestedesavoir.com une association pour la beauté du zeste.

pierre30
Messages : 9590
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: Pénurie de main-d'oeuvre : de plus en plus de secteurs touchés

Message non lu par pierre30 » 29 oct. 2021, 18:42:10

Est ce qu'on en manque faute de gens formés ? Ou bien faute de créations de poste ?
https://www.lemonde.fr/campus/article/2 ... 01467.html
Si j'en crois l'article il n'y a pas de postes disponibles.
https://www.lemonde.fr/campus/article/2 ... 01467.html

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré