Continental, après Clairoix (Oise), Toulouse !

Venez discuter des problèmes du travail dans notre pays, mais aussi des problèmes sociaux ( retraites, chomage...)
Répondre
Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49436
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 13 sept. 2010, 22:08:00

Qui ne connaît pas les fameux "Conti", de l'usine Continental de Clairoix (Oise, près de Compiègne) fermée l'an dernier par la direction de ce groupe allemand basé à Hanovre ? Ces Contis qui ont réussi à faire plier la direction (et l'Etat) et obtenir que les salariés de 54 ans et plus partent en retraite anticipée (salaires réduits mais assurés par l'Etat jusqu'à la retraite) et d'avoir un bonus de 40 000 euros pour chacun.

L'histoire:

La direction de l'usine avait fait voter en 2007 par les salariés un plan de serrage de ceinture et de l'augmentation du temps de travail en échange d'un maintien de l'usine jusqu'en 2012. Note: l'usine était bénéficiaire en 2007. La CGT et son chaud représentant Xavier Mathieu étaient contre et avaient milité pour le "non". Mais les ouvriers ont eu les chocottes et ont voté "oui".

Un an plus tard (2008), la direction annonçait la fermeture de l'usine (38 millions d'euros de bénéfices), laissant 1200 employés sur le carreau. Pour obtenir les indemnités de départ et tout ce qui a été négocié, il a fallu que les Contis menacent de faire sauter l'usine, saccagent une préfecture, et aillent gueuler à Hanovre, avec un TGV tout spécialement affrété pour eux.

Aujourd'hui:

Même groupe, même usine, même proposition, mais à Toulouse. La direction de l'usine Continental de Toulouse (bénéficiaire en 2010) explique à ses salariés qu'il va falloir se serrer la ceinture car ils prévoient un ralentissement des commandes en 2012. En échange, on ne ferme pas l'usine avant 2015. Les salariés ont eu les chocottes et ont voté oui, malgré les consignes de la CGT et de la CFDT.

Que va-t-il se passer dans un futur proche ? Les paris sont ouverts !

http://www.lemonde.fr/economie/article/ ... -de-contin…
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

lancelot
Messages : 8370
Enregistré le : 19 mai 2009, 00:00:00

Message non lu par lancelot » 14 sept. 2010, 07:56:00

:D :D

Avatar du membre
mps
Messages : 20146
Enregistré le : 01 mars 2009, 00:00:00
Localisation : Belgique

Message non lu par mps » 14 sept. 2010, 15:14:00

Venir citer des  bénéfices est stupide si cechiffre n'est pas mis en face des capitaux investis.

Toucher 10 € d'intérêt, n'est bien pour 100 € investis, et  ridicule si s'en sont 10.000...

Si les implantations locales de Continetal en France cherchent à réduire leurs coûts, et sautent, c'est simplement parce qu'au niveau mondial, ce sont des canassons.

Taxes, formalités hyper lourdes, salaires, coût de l'énergie, il faudrait tout passer en revue avec Continental, pour voir où  cela coince.

Mais ce n'est pas une grève qui va arragner les choses, au contraire.
C'est quand on a raison qu'il est difficile de prouver qu'on n'a pas tort. (Pierre Dac)

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49436
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 14 sept. 2010, 15:31:00

Quand c'est comme ça, rien de tel qu'une bonne nationalisation massive. ça ferait réfléchir les industriels.
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23293
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Message non lu par El Fredo » 14 sept. 2010, 16:06:00

mps a écrit :Si les implantations locales de Continetal en France cherchent à réduire leurs coûts, et sautent, c'est simplement parce qu'au niveau mondial, ce sont des canassons.

Taxes, formalités hyper lourdes, salaires, coût de l'énergie, il faudrait tout passer en revue avec Continental, pour voir où  cela coince.
Où ça coince ? Facile : le groupe Schaeffler s'est endetté à mort pour acquérir Continental AG en LBO, un groupe 3 fois plus gros que lui, sachant qu'il était déjà super endetté avant. Résultat : pour assurer la survie financière du groupe (du point de vue industriel il se porte très bien, merci), les dirigeants jouent sur la seule variable d'ajustement qui leur reste : le personnel.

Pour info, l'écart de prix entre un pneu produit en France ou la Roumanie est de l'ordre de 4€, sachant que Continental est parmi les moins chers des grandes marques.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Nombrilist
Messages : 49436
Enregistré le : 08 févr. 2010, 00:00:00

Message non lu par Nombrilist » 14 sept. 2010, 16:17:00

Oui j'avais entendu parler de cette histoire. Comment cela est-il seulement possible ? Va emprunter pour l'achat d'un château alors que t'as déjà un crédit immobilier sur un manoir !
Comment un homme politique français peut-il placer les intérêts de son propre pays derrière les intérêts d'un pays concurrent ? Simple: en se faisant élire sans être franchement ambiguë sur la question.

Répondre

Retourner vers « Travail »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré