En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Avatar du membre
albert
Messages : 9176
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par albert » 16 mai 2018, 15:09:38

Un comité de conciliation (parallèle au Conseil des ministres)

mar. 15 mai 2018, 18:08:00

Le document complet sur lequel la négociation entre Di Maio et Salvini a calé. Dans le contrat, un mécanisme de sortie de l'euro et la demande à Draghi d'annuler 250 milliards de la dette italienne

(...)

Article complet sur https://www.huffingtonpost.it/2018/05/1 ... t-homepage
Le texte de l'accord de gouvernement italien d'hier (désormais obsolète mais malgré tout important) parle de mettre en place "une procédure technique, de nature économique et juridique, permettant à un Etat seul de sortir de l'euro".
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
wesker
Messages : 28991
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par wesker » 16 mai 2018, 21:09:34

Effectivement cela peut paraître incroyable, mais si un peuple exprime, clairement une volonté ce ne sont pas l'agitation de peurs et de menaces qui le feront renoncer. Si nous souhaitons construire des partenariats solides, c'est davantage sur la démonstration de la pertinence de telle ou telle orientation sur lequel les participants doivent se focaliser.

Avatar du membre
johanono
Messages : 22572
Enregistré le : 14 août 2010, 00:00:00

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par johanono » 21 mai 2018, 16:34:43

Italie : Matteo Salvini et Luigi Di Maio prêts à affronter l'Europe

Les deux dirigeants populistes italiens devraient présenter lundi leur programme de gouvernement au président Sergio Mattarella et lui proposer le nom du prochain chef du Conseil qui dirigera un exécutif antisystème et eurosceptique. Bruxelles peut commencer à trembler.

Image

Article complet sur https://www.lejdd.fr/international/euro ... pe-3657698
Le Figaro titre quant à lui sur "l'alliance antisystème fait trembler l'Europe.

Ainsi donc le fait d'avoir au pouvoir en Italie des partis "antisystème" serait de nature à faire trembler l'Europe.

J'ai toujours eu des doutes sur tous ces partis populistes qui se disent "antisystème" et qui veulent faire "sortir les sortants". Car ce qui compte, c'est la réalité de la politique menée par ces partis quand ils accèdent au pouvoir. Ils peuvent bien se dire "antisystème", mais une fois au pouvoir, ils seront confrontés aux mêmes difficultés que leurs prédécesseurs : des déficits publics à contenir, des revendications sociales diverses et variées qu'il n'est pas toujours possible de satisfaire, des promesses de campagne qu'il ne sera peut-être pas possible de tenir car elles coûtent trop cher, des problèmes de sécurité et d'immigration qu'il ne sera pas possible de résoudre faute de briser certains tabous, etc. Et la contrainte européenne s'imposera à eux comme à leurs prédécesseurs, pour réduire leur marge de manœuvre, tant qu'ils n'oseront pas faire sortir leur pays de l'UE.

Avatar du membre
albert
Messages : 9176
Enregistré le : 20 août 2011, 11:21:55

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par albert » 21 mai 2018, 16:54:36

La Ligue est contre l’euro. Quant au M5S, il a varié sur le sujet. Toujours est-il qu’il y a une semaine, un projet d’accord prévoyait un mécanisme de sortie de l’euro. Ce point a disparu de l’accord final. Il faut dire que le président de la république italienne, qui est le garant de la constitution et des traités, a dit qu’il mettrait son veto à un gouvernement qui aurait dans son programme la sortie de l’euro. Il reste que le programme commun de la Ligue et du M5S est incompatible avec le respect des engagements européens de l’Italie, ce qui n’est pas sans rappeler la situation de Syriza en 2015. L’Italie n’est toutefois pas exactement dans la même situation. Elle n’est pas sous programme de la Troïka et elle pèse davantage économiquement et politiquement que la Grèce.
« le capitalisme est cette croyance stupéfiante que les pires des hommes feront les pires choses pour le plus grand bien de tout le monde » (Keynes)

Avatar du membre
Hector
Messages : 5872
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par Hector » 21 mai 2018, 18:27:28

Pas de stress inutile, ces clampins vont dégager en moins de 6 mois. La BCE va faire les gros yeux, la Commission aussi, le FMI aussi d'une part, d'autre part il est très difficile de faire passer un texte entre l'AN et le Sénat. Berlusconi et Renzi enverront les peaux de bananes, et le Président de la République Italienne enverra aux élections en fin d'année.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
wesker
Messages : 28991
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par wesker » 21 mai 2018, 19:00:48

La déculottée des partis traditionnels devraient, les faire réfléchir, non Hector ?

Concernant cette situation, elle est, surtout révélatrice de profondes divergences qui existent entre ceux qui, se gavent grâce au système actuel et ceux qui suggèrent de s'en affranchir en votant pour des formations qui se disent ouvertement défavorable à l'architecture actuelle de l'Union Européenne.

nous constatons que les plus modestes se retrouvent dans ces partis, aux côtés de ceux qui, aisés expriment des inquiétudes en matière de perte de contrôle de leurs frontières et des mouvements migratoires actuels et à venir. Il est absolument indispensable que ceux qui se gavent permettent aux autres d'améliorer, sensiblement leur niveau s'ils souhaitent préserver leur système sacré....Concernant cette coalition gouvernementale, qu'elle nous plaise ou pas, elle détient une légitimité électorale qu'il est nécessaire de respecter, Hector. De la même manière que nous respectons les majorités néo libérales il est nécessaire de respecter ces coalitions qui, à mon sens, ne pourront conduire leurs politiques à bien qu'à la condition d'être clair et cohérent en matière européenne. L'Italie n'est pas la Grèce, elle ne pourra recevoir les mêmes injonctions ni les même menaces, il n'y aura pas les gros yeux, mais s'ils n'envisagent pas de recupérer leur souveraineté monétaire ils n'auront pas de moyens sérieux de négociations auprès de leurs partenaires, notamment pour renégocier les traités.

J'ajoute que même Macron a évoqué, lors de sa remise du prix Charlemagne le fait qu'il ne fallait pas, au nom de dogmes idéologiques, que les traités soient immuables...

Avatar du membre
Jeff Van Planet
Messages : 16790
Enregistré le : 08 juin 2013, 11:41:21

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par Jeff Van Planet » 21 mai 2018, 19:53:45

Hector a écrit :
21 mai 2018, 18:27:28
Pas de stress inutile, ces clampins vont dégager en moins de 6 mois. La BCE va faire les gros yeux, la Commission aussi, le FMI aussi d'une part, d'autre part il est très difficile de faire passer un texte entre l'AN et le Sénat. Berlusconi et Renzi enverront les peaux de bananes, et le Président de la République Italienne enverra aux élections en fin d'année.
Même pas besoin que qui que se soit fasse les gros yeux, la seule chose qui fait que les italiens empruntent encore sur les marchés c'est leur excédent primaire (oui ils en ont un) et si ces populistes appliquent leur programme alors les déficits vont explosés, les taux d'emprunt vont devenir invivables et le gouvernement tombera.

C'est ce qui est arrivé à Berlusconi la dernière fois.
Le grand problème de notre système démocratique c'est qu'il permet de faire démocratiquement des choses non démocratiques.
J.Saramago

Caberlin
Messages : 928
Enregistré le : 19 nov. 2011, 06:36:37

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par Caberlin » 21 mai 2018, 22:22:34

Enfin de compte, ceux qui se nomment anti-système, c'est juste un rassemblement de ceux qui veulent exploser les dépenses publiques et flamber les dettes publiques !

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4150
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par Yakiv » 21 mai 2018, 22:50:35

Hector a écrit :
21 mai 2018, 18:27:28
Pas de stress inutile, ces clampins vont dégager en moins de 6 mois. La BCE va faire les gros yeux, la Commission aussi, le FMI aussi d'une part, d'autre part il est très difficile de faire passer un texte entre l'AN et le Sénat. Berlusconi et Renzi enverront les peaux de bananes, et le Président de la République Italienne enverra aux élections en fin d'année.
Berlusconi (ou en tout cas Forza Italia) devrait logiquement intégrer cette coalition puisqu'ils sont associés à la Ligue du Nord.
Et si ça se trouve, c'est le Cavaliere qui va finir par récupérer la petite cloche d'argent.

Avatar du membre
Hector
Messages : 5872
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par Hector » 21 mai 2018, 22:55:58

Caberlin a écrit :
21 mai 2018, 22:22:34
Enfin de compte, ceux qui se nomment anti-système, c'est juste un rassemblement de ceux qui veulent exploser les dépenses publiques et flamber les dettes publiques !
Absolument.

Et pire, je lisais ce soir les biographies de Di Maïo et Salvini. Je suis tombé de haut. Nous , nous avons des énarques, avocats , ingénieurs, profs, médecins, bac+7 à bac+10. Et bien ces deux ânes n'ont aucun diplôme !

Luigi di Maïo: Sa mère est enseignante et son père entrepreneur ; ce dernier a été responsable local du Mouvement Social Italien néofasciste.

Pour Salvini, c'est clait, cela fait 20 ans qu'il est à la Ligue (du Nord à l'origine).

Bref, 2 fascistes peu lettrés. Voilà qui nous ramène au procès de Nüremberg où la légende dit qu'on a pendu des QIs très bas pour des dirigeants de ce niveau.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

Avatar du membre
Hector
Messages : 5872
Enregistré le : 06 août 2016, 21:54:48

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par Hector » 21 mai 2018, 22:56:46

Yakiv a écrit :
21 mai 2018, 22:50:35
Hector a écrit :
21 mai 2018, 18:27:28
Pas de stress inutile, ces clampins vont dégager en moins de 6 mois. La BCE va faire les gros yeux, la Commission aussi, le FMI aussi d'une part, d'autre part il est très difficile de faire passer un texte entre l'AN et le Sénat. Berlusconi et Renzi enverront les peaux de bananes, et le Président de la République Italienne enverra aux élections en fin d'année.
Berlusconi (ou en tout cas Forza Italia) devrait logiquement intégrer cette coalition puisqu'ils sont associés à la Ligue du Nord.
Et si ça se trouve, c'est le Cavaliere qui va finir par récupérer la petite cloche d'argent.
Oui, mais en leur mettant le couteau dans le dos.
L'État, c'est la grande fiction à travers laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. (Frédéric Bastiat) La seule chose que le socialisme ait jamais faite pour les pauvres est leur donner beaucoup de compagnie.(Lawrence W. Reed)

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4150
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par Yakiv » 21 mai 2018, 23:00:13

Hector a écrit :
21 mai 2018, 22:56:46
Yakiv a écrit :
21 mai 2018, 22:50:35
Hector a écrit :
21 mai 2018, 18:27:28
Pas de stress inutile, ces clampins vont dégager en moins de 6 mois. La BCE va faire les gros yeux, la Commission aussi, le FMI aussi d'une part, d'autre part il est très difficile de faire passer un texte entre l'AN et le Sénat. Berlusconi et Renzi enverront les peaux de bananes, et le Président de la République Italienne enverra aux élections en fin d'année.
Berlusconi (ou en tout cas Forza Italia) devrait logiquement intégrer cette coalition puisqu'ils sont associés à la Ligue du Nord.
Et si ça se trouve, c'est le Cavaliere qui va finir par récupérer la petite cloche d'argent.
Oui, mais en leur mettant le couteau dans le dos.
Comme il sait faire quoi. :mrgreen:

Avatar du membre
wesker
Messages : 28991
Enregistré le : 18 mai 2009, 00:00:00
Localisation : Proche de celles et ceux qui vivent dans le pays réel

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par wesker » 21 mai 2018, 23:37:35

Prétendre que ceux qui s'opposeraizent à la poursuite des politiques d'austérité et d'intégration à l'Union Européenne seraient favorable à l'explosion des dépenses revient d'une part à ignorer entièrement le fonctionnement des institutions en Italie qui oblige tout Gouvernement soucieux de faire une nouvelle dépense d'afficher un financement en face, d'autre part de refuser de prendre en compte la réalité budgétaire de l'Italie qui, hors intérêt de leur endettement considérable mais dont la trajectoire est orientée à la baisse, a un budget plus équilibré que celui que la France a présenté durant des décennies (y compris sous des gouvernements de droite)

Naturellement, il est légitime d'avoir des interrogations quant aux orientations que souhaite prendre cette nouvelle majorité, mais peut être faut il, aussi accepter la remise en cause de ces certitudes et évaluer les attentes de citoyens qui, malgré de nombreux suffrages d'insatisfaction ne furent pas pris au sérieux par la poignée de bénéficiaires, aisés de ces politiques libérales démocrates pratiquées en Italie comme ailleurs par les diverses majorités qui s'y succédent.

Caberlin
Messages : 928
Enregistré le : 19 nov. 2011, 06:36:37

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par Caberlin » 22 mai 2018, 07:48:48

Vous savez, ils se disent opposés à "l'austérité", donc ils veulent augmenter les dépenses publiques, de plus ils veulent baisser les impôts ! Ils peuvent se financer par la dette !

En ligne
Avatar du membre
Yakiv
Messages : 4150
Enregistré le : 09 avr. 2016, 18:10:15
Parti Politique : Parti Socialiste (PS)

Re: En Italie, des élections dans un brouillard d'incertitudes

Message non lu par Yakiv » 22 mai 2018, 08:09:12

J'ai effectivement entendu que leur propositions de réductions fiscales seraient drastiques.

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Incognito