La Syrie

Venez parler ici de l'actualité étrangère et européenne
Répondre
Avatar du membre
Jean
Messages : 4004
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: La Syrie

Message non lu par Jean » 14 sept. 2013, 12:00:25

fan2machiavel a écrit :
Jean a écrit :
fan2machiavel a écrit :Il s'agit alors d'un soutient sans intérêt et hypocrite. Les rebelles s'en foutent des mots qu'on dit pour se donner bonne conscience ce n'est pas ça qui va faire avancer leur cause.


A-t-on intérêt à ce que leur cause avance ?

D'abord qui sont-ils ?

Il y a des dizaines de mouvances différentes .
Donc là on tombe dans l'option "c'est pas nos oignons" que je comprends tout à fait. Quoiqu'il en soit si on n'est pas sur place on pourra aucunement privilégier une mouvance. Si on ne veux pas s'y mêler on l'assume on ne fait pas semblant de jouer les humanistes.
La vie et la politique c'est des choix et il faut savoir assumer ses choix.


Sans être sur place on peut privilégié une mouvance que l'on a reconnu comme étant porteuse d'avenir (vente d'armes, médicaments)

Tout à fait d'accord que le fait de jouer les humanistes est souvent l'affaire de faux culs.

Il y a près de deux cents pays dans le monde, des dizaines sont plus riches que nous... Chaque état peut jouer les humanismes, pourquoi devrions-nous être ceux qui jaillissent toujours les premiers.


Il y a des dizaines de dictateurs de part le monde... C'est avant tout au peuple de s'exprimer sur son devenir.

Je n'ai pas encore la conviction que le peuple syrien s'exprime réellement. On est loi par exemple de la manifestation montre (14 millions de personnes je crois) en Égypte contre Morsi. Il y a de nombreuses tendances...



Par ailleurs je crois que la France n'est plus en situation de prendre parti dans les conflits du monde. L'Allemagne, elle-même, bien que plus riche et plus puissante que nous est très réservée.

On n'a pas tiré les conclusions qu'imposent notre faiblesse et notre appartenance à l'UE.

La diplomatie devrait être un domaine hors de la subsidiarité.

Dans tout groupement d'états, chaque état commence par confier sa monnaie, son armée et sa diplomatie au niveau groupe.

C'est à l'UE dans son ensemble de donner son avis sur les problèmes mondiaux et non à une de ses provinces à la santé financière fragile.

Avatar du membre
fan2machiavel
Messages : 1046
Enregistré le : 23 mai 2011, 00:00:00

Re: La Syrie

Message non lu par fan2machiavel » 14 sept. 2013, 12:48:27

Quand tu n'es pas sur place tu ne peux pas contrôler à qui vont les armes et les médicaments. Qui plus est une livraison d'arme ne fait que pousser Assad à utiliser des armes plus lourdes donc en gros on augmente juste les dégâts. Des pays avec une tel guerre civile actuellement je n'en voie que 3: la Syrie, la Somalie (pays dans lequel le fait de s'impliquer qu'à moitié a fait énormément de dégâts) et la RDC (où on a trop peur de passer pour des méchants coloniaux pour s'impliquer d'autant qu'aucun des belligérants ne demande notre aide). Comme je ne cesse de le dire le problème n'est pas la dictature mais la guerre civile.
Actuellement l'UE est plus faible que la France. Certes ça peut sembler bizarre mais les distensions internes, la nécessité de tout débattre longuement avant la moindre action... rend toute action de l'UE totalement inefficace. Ou alors on abandonne la démocratie en Europe et on se place sciemment sous une dictature technocratique (il faut choisir la démocratie ou l'efficacité). D'ailleurs l'UE n'a jamais réussit à peser d'une quelconque manière sur des conflits
Il serait peu être bon de cesser d'être naïf sur les capacités de multipolarité à gérer quoi que ce soit

Nico37
Messages : 18423
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: La Syrie

Message non lu par Nico37 » 14 sept. 2013, 14:47:39

Non à l’intervention en Syrie, Non au néocolonialisme français Relations internationales de la Fédération Anarchiste, 08/09

L’OPINION PUBLIQUE INTERNATIONALE fait en ce moment l’objet d’un matraquage médiatique sans précédent destiné à la convaincre de la légitimité d’une attaque contre le régime de Bachar el-Assad en Syrie. Le prétexte d’une telle intervention est l’usage de gaz toxiques dont aucune enquête pour l’instant n’a fourni la preuve qu’elle a été ordonnée par le gouvernement syrien.

Rappelons-nous les « armes de destruction massive » irakiennes que personne n’a jamais réussi à trouver.

Les États soumis au pouvoir des grandes multinationales bafouent la légalité juridique qu’ils ont eux-mêmes instituée, puisqu’ils veulent engager les attaques sans avoir consulté les Nations Unies. Le président français dispose du pouvoir invraisemblable de lancer des agressions contre d’autres pays sans consulter ni le Parlement ni les électeurs !!!

Le gouvernement français joue dans cette affaire le rôle de supplétif du gouvernement des États-Unis, François Hollande cherchant sans nul doute à faire oublier le bilan catastrophique de son mandat, le déni de toutes les promesses qu’il avait faites et la régression sans précédent des droits sociaux qu’il met en place. Fort de son aventure néocoloniale au Mali, qui n’a jamais été motivée par le souci de la démocratie mais par la nécessité de protéger les nombreuses sociétés françaises qui exploitent le pays, il veut maintenant jouer à la grande puissance avec des moyens qu’il n’a pas.

Une intervention prétendument humanitaire des États-Unis et de la France ne pourra conduire qu’à une extension de la guerre civile en Syrie. Des forces politiques extrêmement complexes, des intérêts économiques violemment antagoniques s’affrontent dans une véritable guerre qui oppose les puissances occidentales, États-Unis en tête, d’une part, et de l’autre l’Iran, la Syrie et le Hezbollah libanais, avec la Russie et la Chine jouant les arbitres. D’ores et déjà, nous n’avons plus affaire à une guerre civile mais à une guerre internationale larvée qui ne demande que le bombardement de la Syrie pour devenir une guerre ouverte. Pour les États-Unis il s’agit d’éliminer toutes les forces qui s’opposent encore à leur mainmise sur la région. L’élimination de la Syrie, puis du Hezbollah libanais, est une étape vers une guerre contre l’Iran. Ce dont il s’agit aujourd’hui, c’est d’une guerre non déclarée entre les États-Unis et l’Iran alors même que le nouveau président Rohani a été élu sur la promesse de retisser des liens avec l’Ouest et de rechercher un accord sur la question syrienne, ce dont l’administration US ne veut tenir aucun compte.

En restant indifférents aux menaces de guerre auxquelles le gouvernement Hollande s’associe stupidement, nous nous ferions les complices d’une escalade sans précédent : il faut être d’une naïveté extrême pour imaginer qu’on peut renverser un régime comme celui de la Syrie sans envoyer des troupes au sol. Si cette éventualité devait survenir, les troupes occupantes auront alors à faire face à une grande multiplicité de factions armées opposées qui les pousseront à un embourbement inévitable. En Syrie, certaines de ces factions qui animent la révolte oppriment aujourd’hui la population aussi durement que ne le faisait le régime de el-Assad : corruption, racket, enlèvements et exécutions sommaires.

Des groupes proches d’Al-Qaïda se voient renforcés par des djihadistes surentraînés venant d’Irak, d’Arabie saoudite, de Lybie, de Tchétchénie, voire de Tunisie.

La guerre civile en Syrie n’est pas une manifestation du « Printemps arabe », qui a soulevé une sympathie générale, mais qui a été dévoyé par les mouvements intégristes musulmans. Jamais nous n’avons été si près d’une guerre régionale généralisée dont les victimes seront la population syrienne, y compris les nombreuses minorités religieuses et culturelles du pays, mais aussi l’ensemble des populations du Proche et du Moyen Orient.

L’histoire a révélé que la guerre du Golfe de 1990-1991 aurait pu être évitée car des propositions de négociation avaient été faites par les différentes parties en présence, en particulier l’Égypte, mais que l’administration américaine a tout fait pour les écarter. De telles propositions de négociation et de compromis existent aujourd’hui sur la question syrienne, mais elles sont, elles aussi, écartées par les États-Unis et leur industrie de guerre.

Nous, anarchistes, nous opposons fermement à une intervention militaire. Malgré notre faculté minime à intervenir concrètement, nous exprimons notre solidarité la plus totale envers l’ensemble des populations opprimées de Syrie, des deux côtés, et exprimons le vœu qu’elles seront en mesure un jour de prendre en main leur destin après avoir, ensemble, renversé leurs oppresseurs.

Non au bombardement de la Syrie
Non au néocolonialisme français
La France ne doit pas devenir un supplétif des États-Unis

Avatar du membre
Pascale
Messages : 2438
Enregistré le : 20 févr. 2012, 22:34:27
Parti Politique : Mouvement Démocrate (MoDem)
Localisation : Jérusalem

Re: La Syrie

Message non lu par Pascale » 14 sept. 2013, 14:49:00

La Russie et les Etats Unis sont d'accord sur un plan d'élimination des armes chimiques syriennes qui donne une semaine à Damas pour présenter la liste de ces armes et prévoit l'adoption d'une résolution de l'ONU qui se référe à la menace de recours à la force.

Les Etats-Unis et la Russie «sont d'accord que la résolution de l'ONU se référera au chapitre 7 sur le recours à la force», a annoncé samedi à Genève le secrétaire d'Etat John Kerry après trois jours de discussions avec son homologue russe Sergei Lavrov. «Il n'y aura pas de place pour des maneuvres (...) ou rien d'autre qui ne soit une complète application par le régime d'Assad», a-t-il dit.

L'accord prévoit également un «accès en Syrie pour les inspecteurs pas plus tard qu'en novembre» et «l'objectif est d'avoir établi leur enlèvement à la mi-2014».

Sources : 20 mn

La France a été totalement absente...
- Tu sais qui je suis ?
- Une débauchée, luxurieuse, corrompue, déréglée, voluptueuse, immorale, libertine, dissolue, sensuelle, polissonne, baiseuse, dépravée, impudique, vicieuse...
Louis Calaferte

Avatar du membre
Narbonne
Messages : 13959
Enregistré le : 04 sept. 2011, 16:12:50
Localisation : Région parisienne
Contact :

Re: La Syrie

Message non lu par Narbonne » 14 sept. 2013, 17:24:52

Il n'y a pas que la France d'absente.
Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait.

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23420
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: La Syrie

Message non lu par El Fredo » 14 sept. 2013, 18:04:52

Pas si absente, si la France n'avait pas maintenu sa pression militaire alors que ses alliés se dégonflaient les uns après les autres, les Russes n'auraient peut-être pas pu convaincre Bachar d'accepter leur plan.

En tout cas cet accord arrange tout le monde, pour l'instant, reste à voir si ce n'est pas de la poudre aux yeux.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Athos
Messages : 402
Enregistré le : 20 août 2013, 12:09:02
Localisation : Aquitaine

Re: La Syrie

Message non lu par Athos » 14 sept. 2013, 18:38:37

La France ne pèse aucun poids là-dedans ! Tout simplement parcequ'elle n'a plus les capacités financières de soutenir ce genre d'intervention...
En fait c'est la Russie qui sort maître de cette passe d'armes. Il faut également signaler que deux missiles US avaient été lancés contre Damas et que les défenses anti-missile ... russes les ont abattus en pleine mer ! Celà le Pentagone ne s'en est pas vanté, mais c'est bien ce qui a freiné Obhama devant la détermination russe à défendre son allié. Cette histoire de missiles s'est transformée en "essai" de Tashal en Méditerranée !
Celà dit, Bachar el Assad a accepté le démantellement sous contrôle de l'ONU de son stock d'armes "chimiques", ce qu'ont refusé les "rebelles" qui en disposent aussi et qui les ont vraisembleblement (mal) utilisées ! De telles armes existent dans toute la région, il est tout de même bon de le savoir...

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23420
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: La Syrie

Message non lu par El Fredo » 14 sept. 2013, 18:47:11

Tiens, une théorie du complot... Tu crois vraiment Obama assez taré pour balancer des missiles au-dessus de la flotte russe vers ... vers qui ou quoi d'ailleurs ? ... alors qu'il tente d'organiser un débat au Congrès ? Taux de crédibilité : 1%, parce que je suis de bonne humeur.
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

Avatar du membre
Libre Plume
Messages : 832
Enregistré le : 05 févr. 2010, 00:00:00

Re: La Syrie

Message non lu par Libre Plume » 14 sept. 2013, 19:43:04

icon_cool
Modifié en dernier par Libre Plume le 06 nov. 2013, 19:14:53, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jean
Messages : 4004
Enregistré le : 10 mai 2012, 08:35:09

Re: La Syrie

Message non lu par Jean » 15 sept. 2013, 11:02:26

La France n'est plus grand chose (une armée en déliquescence suite aux réductions budgétaires pas de blindés de l'avant, pas d'avion de transport, pas de drones, un seul porte-avions, pas de missile de moyen portée...). Au mieux elle peut faire illusion devant une armée de 4x4 et encore avec l'aide des américains pour les drones... elle n'a plus que le pouvoir de "soutenir" moralement et symboliquement l'action des USA.

L'UE pourrait être quelques chose si elle le voulait (si les Etats le voulaient). Mais en effet elle est encore moins présente que la France du fait de ses dissensions internes. Elle ne sera rien tant qu'il n'y aura pas un exécutif fort en charge des armées, de la diplomatie, de la monnaie. Mais pour l'instant les états sont essentiellement tournés vers la réduction des déficits et la traitement social et économique de la crise.

Les USA sont à la fois débordés et engagés dans une phase d'amaigrissement militaires pour des raisons budgétaires

L'URSS veut conserver sa seule base en méditerranée

La Chine veut commercer sans être dans environnement troublé et protège ses sources de pétrole

Les autres soit n'ont pas les moyens soit ne veulent pas intervenir pour des raisons internes soit s'en foutent.


Poutine a sauvé la face d'Obama. FH profite d'un sauvetage collatéral.


Tout est plié, passons à autre chose.

Nico37
Messages : 18423
Enregistré le : 24 avr. 2011, 00:00:00

Re: La Syrie

Message non lu par Nico37 » 15 sept. 2013, 12:18:37

Jean a écrit :La France n'est plus grand chose (une armée en déliquescence suite aux réductions budgétaires pas de blindés de l'avant, pas d'avion de transport, pas de drones, un seul porte-avions, pas de missile de moyen portée...). Au mieux elle peut faire illusion devant une armée de 4x4 et encore avec l'aide des américains pour les drones... elle n'a plus que le pouvoir de "soutenir" moralement et symboliquement l'action des USA.

L'UE pourrait être quelques chose si elle le voulait (si les Etats le voulaient). Mais en effet elle est encore moins présente que la France du fait de ses dissensions internes. Elle ne sera rien tant qu'il n'y aura pas un exécutif fort en charge des armées, de la diplomatie, de la monnaie. Mais pour l'instant les états sont essentiellement tournés vers la réduction des déficits et la traitement social et économique de la crise.

Les USA sont à la fois débordés et engagés dans une phase d'amaigrissement militaires pour des raisons budgétaires

L'URSS veut conserver sa seule base en méditerranée

La Chine veut commercer sans être dans environnement troublé et protège ses sources de pétrole

Les autres soit n'ont pas les moyens soit ne veulent pas intervenir pour des raisons internes soit s'en foutent.


Poutine a sauvé la face d'Obama. FH profite d'un sauvetage collatéral.


Tout est plié, passons à autre chose.
Tant mieux que le budget de la " Défense " se maintiennent difficilement mais il n'est pas prêt de baisser en % du budget d'Etat...
Ciel, l'URSS :mrgreen: la Syrie base soviétique icon_mrgreen

Avatar du membre
El Fredo
Messages : 23420
Enregistré le : 17 févr. 2010, 00:00:00
Parti Politique : En Marche (EM)
Localisation : Roazhon
Contact :

Re: La Syrie

Message non lu par El Fredo » 27 oct. 2013, 23:47:00

Vue d'ensemble de la situation en Syrie, 26 octobre 2013
http://time-for-maps.tumblr.com/post/65 ... er-26-2013
Image

Les forces pro-Bachar :
- En brun : les forces gouvernementales syrienne
- En beige : le Hezbollah libanais

Les forces rebelles :
- En kaki : l'ASL (Armée Syrienne Libre), en anglais FSA (Free Syrian Army), opposition laïque et démocratique, composée essentiellement de combattants étrangers
- En gris : les islamistes de l'EIIL (Etat Islamique en Irak et au Levant), en anglais ISIL (Islamic State of Iraq and the Levant), composée essentiellement de syriens
- En jaune : le Conseil Suprême Kurde (laïcs et démocratiques)

Les autres parties en présence :
- En mauve : le gouvernement libanais
If the radiance of a thousand suns were to burst into the sky, that would be like the splendor of the Mighty One— I am become Death, the shatterer of Worlds.

pierre30
Messages : 6541
Enregistré le : 18 juil. 2009, 00:00:00

Re: La Syrie

Message non lu par pierre30 » 28 oct. 2013, 08:06:03

J'ai l'impression que les USA comme l'Europe a choisi le camp de Bachar. Les rebelles n'inspirent pas confiance, vue l'évolution dans les pays du Maghreb et en Egypte suite aux printemps arabes. Israel semble également pousser dans ce sens.

En fait la solution Russe leur a ôté une grosse épine du pied et Bachar l'a compris : il joue le jeu.

Répondre

Retourner vers « Actualité étrangère et européenne »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré